Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ah, ces "W", ou des types et des modèles !

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • W196r

    La 300SL n'était qu'une marche vers les Grand-Prix. MBenz prépare en 1954 sa voiture, en monoplace classique et monoplace carénée (stromlinie) : ce sera de nouvelles Silberpfeile !

    ==>W196R : 1954-1955 2496 cm3 8 cyl. 257 cv 750 kg

    Apparue au GP de Reims, elle gagne 1er et 2ème :


    Volontiers utilisée sur circuit rapide comme Monza, les pilotes écarteront finalement la stromlinie fin 54 :


    Une version d'essai à Hockenheim en 54, pilotée par Moss qui pourtant ne fera partie de l'équipe qu'en 55. Le succès étant là, MBenz n'hésite pas à rappeler les Silberpfeile sur ses affiches.


    Plus de concurrence : la W196 donnera le championnat du monde à Fangio en 54 et 55 (Moss dauphin cette année-là) :
    Dernière modification par Huhu, 20 December 2005, 17h16.
    www.etoilespassion.com

    Commentaire


    • W196s

      En même temps que son triomphe en Grand-Prix, MBenz se tourne vers l'endurance en 55 avec la 300 SLR.

      ==>W196S 1955 : 10 exemplaires

      Ici aux Mille Miles avec tonneau-cover métallique :


      Quelques variantes de carrosseries, avec le fameux roadster 2 places des Mille Miles de Moss :


      Et les freins intrados des roadsters du Mans :


      Un coupé W194 300SL fut équipé d'un volet frein derrière le cockpit à titre d'essai début 55.

      [size="1"][ 07.06.2005, 18:32: Message édité par : Huhu ][/size]
      Dernière modification par Huhu, 20 December 2005, 17h17.
      www.etoilespassion.com

      Commentaire


      • 1955 toujours (!), deux voitures compétition en marge :
        D'une part les 2 coupés 300 SLR Uhlenhaut qui, je crois, n'ont pas couru. Hormis cette photo d'une voiture de test :

        ==>W196 ? 1955 : coupé, 2 exemplaires
        (Edit : chassis et moteur de compétition, donc ==>W196R)



        D'autre part ce coupé compétition plutôt tiré du coupé de route :
        (Edit : rectif ! tiré du coupé compétition 1952, donc ==>W194)
        ==>W ??



        J'aimerai bien en connaitre plus sur cette voiture ? [img]smile.gif[/img]

        Edit tardif ! : j'ai trouvé, c'est bien une 300SL W194. Il s'agit du chassis n°11 utilisé par l'usine pour des essais intensifs en 1953 : carbus Solex et freins à disques notamment. Cette voiture unique est toujours à Stuttgart. Les photos la montrant de deux teintes différentes prouvent seulement qu'il y avait de la peinture disponible à l'usine ...

        [size="1"][ 02.09.2005, 22:11: Message édité par : Huhu ][/size]
        Dernière modification par Huhu, 04 January 2006, 21h09.
        www.etoilespassion.com

        Commentaire


        • Ah que ces photos sont belles ! Toute une époque... c'est tout de même mieux que la formule 1 merchandisée de maintenant !
          Il y a un côté aventure humaine... dans tout ces documents qui vous donnent envie de foncer au bord du circuit ! Hélas nous sommes en 2005... Merci à notre archiviste !
          Modérateur Forum Mercedes Benz
          Paddock Café et Forum généraliste
          http:// www.carnetderoute.net

          Commentaire


          • J'aime beaucoup les W154, 163 et 165. Je les trouve belles tout simplement.

            Commentaire


            • Quelques rares exemples représentent LA voiture de course : celles-ci, la Maserati 250F 1957, la Ferrari 500 F2 1952 ...
              C'est la beauté tirée de la recherche de l'efficacité pure.

              Un peu comme moi finalement ! [img]graemlins/buck.gif[/img]
              www.etoilespassion.com

              Commentaire


              • Merci Huhu pour toutes ces photos. A mon regret je ne retrouve pas de photos des 300 SL 1953 "prison". [img]smile.gif[/img]

                Comme le dit Sandorf, belle époque de la course auto. J'imagine les odeurs les sons à mille lieues de l'atmosphère désespérement aseptisée de notre époque... Et le son, loin du bruit de mixer suraigu et emballé des autos actuelles.

                Certes on y'a gagné la sécurité mais on a perdu la magie... la preuve.

                Commentaire


                • Toute l'organisation Neubaeur à cette assistance où l'on voit déjà prêts les lève-vites attendant les voitures, le seau pour y déposer les petites pièces, à part la poussière, c'est le garage de Stuttgart !
                  www.etoilespassion.com

                  Commentaire


                  • Cette MBenz dérivée du coupé Uhlenhaut, c'est la première fois que je la vois... une découverte complète ! Mais où va t'il chercher tout celà ? ( bis repetita )
                    Modérateur Forum Mercedes Benz
                    Paddock Café et Forum généraliste
                    http:// www.carnetderoute.net

                    Commentaire


                    • Je fouine ... Pour ce coupé zarbi, regardes bien, elle est plutôt proche du coupé de série W198 de 54, voire du W194 compétition de 52, et non du coupé Uhlenhaut.
                      www.etoilespassion.com

                      Commentaire


                      • Les documents que Huhu nous propose sont époustouflants de qualité. De plus, c'est une époque que je ne connais que très peu et j'en prends plein les yeux dès que j'ouvre ce sujet. Un grand merci, c'est une très bonne formation!

                        Il est vrai qu'à cette époque, tout était plus artisanal et le spectateur lambda pouvait se sentir plus proche de la course que maintenant où il s'agit d'un monde à part organisé dans un grand cirque visible uniquement de l'extérieur.
                        Mais on y a perdu en "côté famillial" ce qu'on y a gagné en performances, rigueur et sécurité.
                        Je ne peux pas dire que "c'était mieux avant". Je suis impressionné de nos jours de la rigueur, des procédures, de la qualité et répétabilité des performances, de la technologie, startégie, application des réglements... C'est cela que j'aime en sport auto de nos jours.
                        Ce n'était pas mieux avant, c'était différent.
                        Mais les courses historiques ont toujours cette magie qui les rend tellement intéressantes, qui font qu'on a envie d'y participer ou d'être au coeur de l'action en tant qu'organisation ou mieux, participant!

                        Commentaire


                        • Je viens de survoler ce topic, Huhu tu as fait un travail remarquable [img]graemlins/thumb.gif[/img]

                          Commentaire


                          • Merci, merci Passion Mercedes. As-tu remarqué que j'ai utilisé ton avatar ? Sans payer un sou de copyright !

                            Tu as raison Alex, tout n'était pas mieux avant ! Par exemple, un spectateur devait arriver très avant le départ s'il voulait avoir une chance de voir quelque chose : transport plus longs et moins précis, parkings pas organisés, personne n'avait de billet avant d'arriver, peu d'endroit où bien voir, haut-parleurs crachant, et courses bien souvent monotones sauf aux virages ... peu nombreux !
                            Mais dans les virages, ça glissait vachement plus !! Ca s'était mieux, et on voyait les pilotes et leur visage. Et surtout, ça sentait le ricin !
                            Enfin, le public était d'autant plus ravi que le spectacle manquait par ailleurs : pas ou peu de télé, seules les "actualités" montrées au cinéma à l'entracte (ben oui, au milieu du film !) offraient quelques belles images de circuits avec l'Equipe du lundi et les premières revues de sport auto en noir et blanc un mois après l'évènement. Alors, forcément, une fois sur un circuit, on en prenait plein les mirettes !

                            Donc c'était seulement différent. Ce qui a le plus changé, c'est l'accès aux paddocks, aux pilotes et aux voitures. On pouvait au Mans (c'est bientôt) diner au Welcome à côté des plus grands pilotes. Impossible aujourd'hui car ils sont avec leur kiné ...
                            www.etoilespassion.com

                            Commentaire


                            • D'accord, un peu hors sujet des types "W", mais difficile d'évoquer les W196 sans le citer : le transporteur de voiture de course à moteur 300SL.

                              ==> W ?? (à propos quel type celui-là ??!!?)



                              [size="1"][ 07.06.2005, 23:32: Message édité par : Huhu ][/size]
                              Dernière modification par Huhu, 20 December 2005, 17h18.
                              www.etoilespassion.com

                              Commentaire


                              • Puisqu'il s'agit ici des "W" de voitures de compétition, je suis obligé d'inclure la 300 SL coupé de série, W198. En fait, je ne suis pas obligé, mais les photos sont belles ! En plus, je les laisse en grand !

                                ==>W198 Compétition :

                                Elle fut en effet engagée par l'Usine au moins à l'occasion de cette course à Bremengarten en Suisse (Ovomaltine !) pilotée par Kling en 55 :
                                EDIT : non par Kling mais par le champion d'avant-guerre Caracciola qui pilotait-là pour la dernière fois cette 300 SL rouge bordeaux !!


                                1955 - Liège-Rome-Liège : 1er Oliver Gendebien


                                1956 - Liège-Rome-Liège : 1er Willy Mairesse :


                                [size="1"][ 08.06.2005, 18:20: Message édité par : Huhu ][/size]
                                Dernière modification par Huhu, 20 December 2005, 17h19.
                                www.etoilespassion.com

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X