Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Quick Vic Elford

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • CMTARGA
    a répondu
    Re: Quick Vic Elford

    Pardon 1972 :evillaugh

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Re: Re : Quick Vic Elford

    Envoyé par camerat Voir le message
    Hier les photos ne s'affichaient pas chez moi. Aujourd'hui que je les vois…

    Bien que pas expert en McLaren Canam il me semble que c'est une M8C et non une M8E.
    Moi non plus je ne suis pas expert CAN AM . C'est RSC qui indique M8E et généralement dans ce domaine ils sont fiables. Grand merci pour les reportages TOUR AUTO.

    FERRARI P4 heureux de te retrouver ici mais je crois que tu confonds avec 1973....on devrait en reparler.

    Laisser un commentaire:


  • ferrari p4
    a répondu
    Re : Quick Vic Elford

    Bonjour, je ne sais pas si les tifosis sont présents, mais UN tifosi, oui!!! Belle lutte entre Vic et Andruet, à la limite sportive si je me rappelle bien les récits des journaux de l'époque. De toute façon, je suis tifosi de vos récits et photos, merci de continuer.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : Quick Vic Elford

    L'accident à Charade selon Echappement





    et selon Scratch



    Les pieds dans l'essence

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : Quick Vic Elford

    Envoyé par CMTARGA Voir le message
    CAN AM et TRANSAM: Vive l'AMERIQUE

    Fort de ses expériences de l'année précédente, Vic a été contacté par Roy WOODS, patron de l'équipe AMERICAN RACING ASSOCIATES (tout un programme) et lui même pilote, qui en cette année 1971 engage régulièrement une McLAREN M8E en CAN AM et les AMC JAVELIN TRANSAM de la saison 70 rachetées à Roger PENSKE . Dès que Vic a été libéré de son programme principal du MARTINI RACING et ce début juillet, il a filé aux states pour mener à bien ce double engagement tout en continuant ses pérégrinations en championnat 2L comme nous venons de le voir, ce qui fit que Vic a été, encore cette année, un client très régulier des compagnies aériennes transatlantiques

    Je ne rentrerai pas dans le détail de chacune des courses disputées à ce titre, à défaut il est vrai de matière. Je me contenterai d'indiquer pour chaque course les résultats de Vic the Quick et d'agrémenter le tout de quelques photos.

    La première d'entre elle se situe à ROAD ATLANTA pour la CAN AM. Vic y signe la 9ème temps et abandonne sur chute de pression d'huile, puis c'est la TANSAM à ROAD AMERICA où il signe un beau 2ème temps mais abandonnera en course (moteur).

    Fin juillet il est à WATKINS GLEN où après une modeste 14ème place aux essais, il finit 8ème sur la McLAREN CAN AM, puis la TRANSAM mi août toujours à WATKINS GLEN où il est 4ème aux essais comme en course.

    Fin août c'est la CAN AM à MID OHIO ( abandon) puis à ROAD AMERICA où il signe son premier bon résultat, 3ème. Toujours en CAN AM en septembre à DONNYBROOKE, il renouvelle un bon classement (4ème) puis la TRANSAM à RIVERSIDE où il se classe 2ème pour sa dernière course au volant de la JAVELIN.

    Sa saison américaine Vic l'achève en CAN AM à LAGUNA SECA où le pilote connaîtra aux essais un gros accident qui enverra la McLAREN M8E de AMERICAN RACING ASSOCIATES à la ferraille. Qu'à cela ne tienne, Roy WOODS qui ne manque pas de moyens, achète immédiatement une M8D qui ne permettra pas au pilote de figurer à l'arrivée.

    La Mclaren M8E aux couleurs jaunes de AMERICAN RACING ASSOCIATES: 6 courses et une 3ème place comme meilleur résultat.






    La McLAREN M8D de remplacement à LAGUNA SECA
    Hier les photos ne s'affichaient pas chez moi. Aujourd'hui que je les vois…

    Bien que pas expert en McLaren Canam il me semble que c'est une M8C et non une M8E.

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Re: Quick Vic Elford

    RETOUR AU RALLYE

    Doit on qualifier le TOUR DE FRANCE AUTOMOBILE de rallye ? A mon sens non, les épreuves sur circuit agrémentant cette épreuve, lui donnant un caractère unique et particulier même si les nombreuses épreuves spéciales ne sont pas négligeables au moment du palmarès final. Par contre il s'agit assurément du terrain idéal pour un pilote éclectique comme Vic. Il ne fait aucun doute que si ses obligations ne l'avaient pas retenu, il aurait certainement participé aux deux éditions précédentes qui voyaient la renaissance, malheureusement trop brève, de cette épreuve mythique. Aussi son programme 1971 lui en laissant la liberté, Vic su être suffisamment persuasif pour convaincre Georges FILIPINETTI (pour lequel il court en 2L ) qu'une FERRARI 365 GTB dite DAYTONA qui vient de faire des débuts fracassants au MANS ( 5ème scratch et 1ère GT si elle avait été homologuée), est la voiture idéale pour cette épreuve. D'autant que MARANELLO ne s'y est pas trompée, en préparant une version spéciale dont un autre exemplaire est confié à l'importateur Charles POZZI et piloté par Jean-Claude ANDRUET.

    En dehors de nos deux italiennes, le plateau de cette année est marqué avant tout par la présence des deux MATRA 650 prototypes taillées pour la piste du MANS qui se sont muées en routière avec succès en 1970 et qui espèrent renouveler leur victoire. Face à elles, seule la FERRARI 512 M de l'ESCUDERIA MONTJUICH avec JABOUILLE suppléant en cours de route JUNCADELLA, semble capable de leur contester la victoire scratch. Les 2 DAYTONA, la FORD GT 70 ou les CAPRI et la meute des PORSCHE 911 devant se bagarrer à un niveau nécessairement inférieur pour l'emporter dans leur catégorie.

    Sans vouloir dévoiler trop vite le scénario de cette épreuve, il faut bien dire que les MATRA évoluèrent tout au long de l'épreuve un ton au dessus des autres et même si l'un d'elle ne franchit pas la ligne d'arrivée à NICE heureusement pour les bleues, il s'agissait de la moins bien classée (FIORENTIO-GELIN) alors que Gérard LARROUSSE et Johnny RIVES triomphèrent. Mais revenons à la course de notre héros qui ne fut pas exempte d'émotions et exploits.

    Vic s'alignait donc au départ en compagnie d'un nouveau coéquipier Max KINGSLAND, un compatriote relativement peu expérimenté et sur une auto qui n'a jamais disputé ce genre d'épreuve pour laquelle c’est donc la grande inconnue. Pourtant dès le départ sa DAYTONA va pointer en haut du classement. Notre duo est 4ème au général à BARCELONE terme de la première étape, précédée par les 2 protos du MANS (LARROUSSE devant JUNCADELLA) , seul BALLOT-LENA et sa PORSCHE 2.4 le devançant dans sa catégorie. ANDRUET sur la voiture sœur étant distancé mais celui-ci allait entamer par la suite une belle remontée si bien qu'au terme de la 4ème étape à REIMS, il est revenu dans les roues de Vic qui lui continue à se bagarrer avec les PORSCHE de BALLOT et CHASSEUIL Lors de la 5ème étape le TOUR passant par le NURBURGRING, comme de par hasard, notre Vic y signa un exploit en devançant la seconde MATRA de FIORENTINO si bien qu'à VICHY, Vic est toujours 4ème mais premier des GT derrière les 3 protos. Le lendemain sur le circuit de CHARADE, Vic va connaître une grosse émotion en sortant de la route et en crevant son réservoir d'essence perdant 20 minutes et sa 4ème place au profit de BALLOT LENA. La dernière étape ramenant les concurrents à NICE ne changera pas le classement en dehors de la sortie de route de FIORENTINO permettant à notre duo de retrouver finalement leur 4ème place finale et 2ème GT .

    La FERRARI DAYTONA une arme efficace sur tous les terrains ( ça va peut être réveiller les tifosi du forum ???)



    L'ambiance particulière du TOUR (Max a de bonnes lectures ...à l'époque!)


    Au TOUR AUTO il faut aussi savoir jouer des portières. Ici Vic face à HALDI au RICARD.

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Re : Quick Vic Elford

    CAN AM et TRANSAM: Vive l'AMERIQUE

    Fort de ses expériences de l'année précédente, Vic a été contacté par Roy WOODS, patron de l'équipe AMERICAN RACING ASSOCIATES (tout un programme) et lui même pilote, qui en cette année 1971 engage régulièrement une McLAREN M8E en CAN AM et les AMC JAVELIN TRANSAM de la saison 70 rachetées à Roger PENSKE . Dès que Vic a été libéré de son programme principal du MARTINI RACING et ce début juillet, il a filé aux states pour mener à bien ce double engagement tout en continuant ses pérégrinations en championnat 2L comme nous venons de le voir, ce qui fit que Vic a été, encore cette année, un client très régulier des compagnies aériennes transatlantiques

    Je ne rentrerai pas dans le détail de chacune des courses disputées à ce titre, à défaut il est vrai de matière. Je me contenterai d'indiquer pour chaque course les résultats de Vic the Quick et d'agrémenter le tout de quelques photos.

    La première d'entre elle se situe à ROAD ATLANTA pour la CAN AM. Vic y signe la 9ème temps et abandonne sur chute de pression d'huile, puis c'est la TANSAM à ROAD AMERICA où il signe un beau 2ème temps mais abandonnera en course (moteur).

    Fin juillet il est à WATKINS GLEN où après une modeste 14ème place aux essais, il finit 8ème sur la McLAREN CAN AM, puis la TRANSAM mi août toujours à WATKINS GLEN où il est 4ème aux essais comme en course.

    Fin août c'est la CAN AM à MID OHIO ( abandon) puis à ROAD AMERICA où il signe son premier bon résultat, 3ème. Toujours en CAN AM en septembre à DONNYBROOKE, il renouvelle un bon classement (4ème) puis la TRANSAM à RIVERSIDE où il se classe 2ème pour sa dernière course au volant de la JAVELIN.

    Sa saison américaine Vic l'achève en CAN AM à LAGUNA SECA où le pilote connaîtra aux essais un gros accident qui enverra la McLAREN M8E de AMERICAN RACING ASSOCIATES à la ferraille. Qu'à cela ne tienne, Roy WOODS qui ne manque pas de moyens, achète immédiatement une M8D qui ne permettra pas au pilote de figurer à l'arrivée.

    La Mclaren M8E aux couleurs jaunes de AMERICAN RACING ASSOCIATES: 6 courses et une 3ème place comme meilleur résultat.





    Les AMC JAVELIN TRANSAM ex PENSKE N°68 FOLLMER N°69 ELFORD. Vic 2ème à RIVERSIDE


    Roy WOODS ici en compagnie de George FOLLMER


    La McLAREN M8D de remplacement à LAGUNA SECA

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Re : Quick Vic Elford

    Pardon VALLELUNGA

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Re : Quick Vic Elford

    Bravo ton italien est parfait....
    Bon si je comprends l'ami Vic a eu un léger coup de sang à IMOLA tout d'abord en ne respectant pas le feu rouge des stands puis ( plus grave) en allant dire deux mots à BUONAPACE ( le bien ou mal nommé....selon le résultat du pugilat !)

    Pas beau Vic pas beau, ça valait bien une exclusion !

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : Quick Vic Elford



    Texte Autosprint interprété…

    "L’anglais a mené une seconde manche magnifique, cherchant par tous les moyens à regagner les 8 secondes de distance qui le séparaient du premier après la première manche, mais ensuite il a embouti la Chevron de Buonapace dans un virage, perdant un tour et demi et récupérant la troisième place à deux cents mètres du drapeau à damier. La réaction déplaisante et stupide de l’anglais à l’égard de Buonapace, immédiatement après son arrivée, combien inutile et dangereuse la manœuvre qui lui a coûté sa disqualification. En fait, après le carambolage, Elford s’était arrêté au box pour réparer la partie avant du carénage, puis il avait glissé "à pied en bas" la voie de sortie des boxes sans s’arrêter au feu rouge, qui marquait rouge car trois machines arrivaient. "

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : Quick Vic Elford

    Envoyé par CMTARGA Voir le message
    Merci CAMERAT c'est donc vraisemblablement après cet arrêt que Vic a brûle le feu rouge...Au fait sait-on pourquoi le capot s'est détaché ?...petite touchette ?
    Je vais essayer de comprendre l'italien. Il y a aussi une photo du feu rouge grillé...

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Re : Quick Vic Elford

    Merci CAMERAT c'est donc vraisemblablement après cet arrêt que Vic a brûle le feu rouge...Au fait sait-on pourquoi le capot s'est détaché ?...petite touchette ?

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : Re: Quick Vic Elford

    Envoyé par CMTARGA Voir le message
    Vic disputa encore deux courses de ce championnat à ZANDVOORT et VALLLUNGA où il abandonna à la première et fut disqualifié dans la seconde à cause d'un feu de sortie des stands non respecté.. (si vous avez détail et photos.....)
    Pas de photos à Zandvoort mais à Vallelunga

    Le capot nuit à la visibilité


    Arrêt pour refixer le capot

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Re: Quick Vic Elford

    Vic disputa encore deux courses de ce championnat à ZANDVOORT et VALLLUNGA où il abandonna à la première et fut disqualifié dans la seconde à cause d'un feu de sortie des stands non respecté.. (si vous avez détail et photos.....)

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Re: Quick Vic Elford

    Vic a fait l'impasse sur la manche suivante du championnat 2L qui se déroulait à IMOLA (because CAN AM) et retrouve sa petite T212 sur SON circuit du NURBURGRING pour y disputer les 500 KM et un nouvelle fois cela allait lui porter chance.

    Si c'est la CHEVRON de REDMAN qui signait la pole juste devant l'ABARTH de MERZARIO, derrière on retrouvait un essaim de LOLA d'ou émergent Vic et VAN LENNEP qui supplée MARKO. Dès le départ notre héros prend les choses en main, REDMAN ayant loupé son envol et très vite la lutte en tête va se circonscrire à un duel farouche entre la LOLA FILIPINETTI de Vic et l'ABARTH de MERZARIO qui commettra l'erreur fatale laissant le pilote britannique une nouvelle fois voler vers la victoire sur sa chère NORDSCHLEIFE et donnant un avantage quasi définitif au championnat à LOLA.

    Vic concentré pour affronter la NORDSCHLEIFE


    Notez le sac aux couleurs PORSCHE


    Départ Vic surprend tout le monde


    En route pour une nouvelle victoire sur son RING

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X