Annonce

Réduire
Aucune annonce.

24 heures du Mans 1956

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Ensuite l’accident entre Meyrat en tête à queue en sortie de Maison Blanche et Glockler venant le heurter.

























    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    D'après ce qu'écrivent Christophe A. Gaast - Claude Yvens dans ''ENB'', c'est Alain de Changy qui est au volant au moment où la direction casse vers 23H00 à Mulsanne, provoquant un tête à queue au cours duquel le pilote est éjecté. Il est légèrement blessé à la lèvre.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Le motif d'abandon est : direction cassée. Il n'y a pas que la direction qui est cassée…



    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par camerat Voir le message
    Ensuite c'est Jean Lucas qui part à la faute dans le "S" du Tertre, lui qui avait déjà noyé le moteur de sa Talbot au départ et s'est élancé avec 40 secondes de retard (je viens de le lire dans Ouest-France). La Talbot y restera.
    Sortie de route au crépuscule pour Jean Lucas. Tout une image.
    Elle n'est pas laide cette Talbot, mais elle fait un peu mastoc, malgré son moteur Maserati 250F1, comparée aux Jaguar et Aston.

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par camerat Voir le message
    5 voitures italiennes cette année là (Maserati, Osca et Stanguellini) sont pilotées par des français...Etonnant.
    Avec les Moretti, on arrive à 7...

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Ensuite c'est Jean Lucas qui part à la faute dans le "S" du Tertre, lui qui avait déjà noyé le moteur de sa Talbot au départ et s'est élancé avec 40 secondes de retard (je viens de le lire dans Ouest-France). La Talbot y restera.



    J'adore la pub du vin derrière...

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par tipo 151 Voir le message
    Malgré des débuts tardifs (à 42 ans) et décevants, Jean Laroche reviendra 5 fois au Mans, toujours au volant d'une Osca engagée par l'usine. Qu'elle était donc ses relations avec les Maserati pour avoir obtenu leur confiance alors que son palmarès ne semble pas plaider en sa faveur?
    5 voitures italiennes cette année là (Maserati, Osca et Stanguellini) sont pilotées par des français...Etonnant.

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par camerat Voir le message
    Plus tard dans la soirée la Panhard 50 et la Stanguellini 52 s’accrochent en sortie de Maison Blanche
    La Panhard qui était en 29ème position prenait un tour à la Stanguellini 39ème.

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par camerat Voir le message
    Après 4 tours à Maison Blanche c’est l’Osca 42 qui termine la course.
    Malgré des débuts tardifs (à 42 ans) et décevants, Jean Laroche reviendra 5 fois au Mans, toujours au volant d'une Osca engagée par l'usine. Qu'elle était donc ses relations avec les Maserati pour avoir obtenu leur confiance alors que son palmarès ne semble pas plaider en sa faveur?

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Plus tard dans la soirée la Panhard 50 et la Stanguellini 52 s’accrochent en sortie de Maison Blanche








    Dernière modification par camerat, 04 octobre 2018, 17h29.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    J'ai trouvé 2 photos de la Jaguar n°3 qui revient à son stand après le crash, elle sera poussée dans le paddock.



    Dernière modification par camerat, 04 octobre 2018, 17h55.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Louis Héry ne termine pas le 6e tour , sortie avant Maison Blanche


    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par tipo 151 Voir le message
    Première apparition du ''Coach''HBR5 au Mans.
    Il s'agit là d'une voiture usine, René Bonnet en dehors de son équipage fétiche Laureau-Armagnac louait souvent ses voitures à des amateurs, et la carrière de Fernand Carpentier n'a semble-t-il pas laissé beaucoup de traces dans l'histoire du sport auto.
    J'aime bien les sièges qui sont dans le style des banquettes de 2CV de l'époque.
    L'histoire de ces coach DB est racontée ici:
    http://panhard-racing-team.fr/?page_id=1532

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par camerat Voir le message
    On en a déjà parlé, la DB n°44 sort au Tertre Rouge au 2e tour et n'ira pas plus loin.


    Première apparition du ''Coach''HBR5 au Mans.
    Il s'agit là d'une voiture usine, René Bonnet en dehors de son équipage fétiche Laureau-Armagnac louait souvent ses voitures à des amateurs, et la carrière de Fernand Carpentier n'a semble-t-il pas laissé beaucoup de traces dans l'histoire du sport auto.
    J'aime bien les sièges qui sont dans le style des banquettes de 2CV de l'époque.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Après 4 tours à Maison Blanche c’est l’Osca 42 qui termine la course.



    Laisser un commentaire:

Chargement...
X