Annonce

Réduire
Aucune annonce.

24 heures du Mans 1956

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    n°24 Porsche 550A4 Porsche 550A0103 Umberto Maglioli – Hans Herrmann





    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Entre 1950 et 1961, Dickie Stoop sera venu dix fois au Mans, dont six fois au volant d'une Frazer Nash.
    Pour la petite histoire, Dickie comme Denny Hulme est mort en course, d'une crise cardiaque, lors d'une réunion de club, à Croft en 1968.
    Son coéquipier australien, Tony Gaze ne viendra qu'une fois au Mans pour cette édition 1956.

    Les deux hommes Flying Lieutenants à la RAF étaient stationnés pendant la deuxième guerre mondiale
    à la base aérienne de Westhampnett sur des terrains appartenant à Lord March.
    C'est là, qu'après la guerre sera construit le circuit de Goodwood sur une initiative de Tony Gaze qui créera par la suite plusieurs circuits en Australie.

    La voiture est éliminée dimanche à deux heures du matin après une sortie de piste dans les ''S'' du Tertre Rouge
    alors qu'elle était en 19ème position.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    n°23 Frazer-Nash Sebring Frazer-Nash 421/200/205 Tony Gaze – Richard Stoop





    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    D'après Barchetta (comme on l'a vu pas toujours fiable !), la voiture appartient à François Picard qui a disputé à son volant,
    en compagnie de Robert Manzon les récentes 12 Heures de Reims.

    Ici, Picard fait équipe avec l'américain Robert Tappan que l'on ne reverra pas au Mans.
    Suivant les sources, l'engagement est au nom de Jean Lucas ou de l'écurie Los Amigos, ce qui explique probablement la sélection
    par l' ACO de la voiture conduite par deux débutants.

    En course, elle sera la plus performante des trois 500TR engagées, malheureusement disqualifiée dimanche à l'aube pour ravitaillement anticipé.

    Pour la petite histoire, cette voiture finit la saison 1956 aux USA, Peter Collins la conduit lors du GP de Cuba 1957.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    n°22 Ferrari 500TR Ecurie Los Amigos 0654 François Picard – Robert Tappan





    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par camerat Voir le message
    n°21 Ferrari 500TR Meyrat 0624 Pierre Meyrat – Fernand Tavano
    Fernand Tavano participe à ses premières 24 Heures du Mans avec le chevronné Pierre Meyrat.

    La voiture est la propriété de Fernand qui s'est saigné aux quatre veines pour se l'offrir il y a quelques semaines.
    Pierre Meyrat bénéfice lui d'une invitation de l'ACO suite logique à ses 5 participations précédentes.

    C'est Pierre Meyrat qui prend le départ, puis, Fernand assure sans encombre son premier relais.
    Il repasse le volant à son coéquipier qui vers 22 heures part en tête à queue en sortie de Maison Blanche.
    Il est percuté par la Porsche de Glöcker qui prend feu. Le pilote allemand s'en sort avec une cheville cassée et Pierre Meyrat avec seulement quelques contusions, mais les deux voitures sont détruites. Sur la Ferrari, seul le moteur est récupérable.

    Laisser un commentaire:


  • Haine Kane
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par tipo 151 Voir le message
    Je ne connais pas son coéquipier.
    Hello,

    A propos de Serge NERSESSIAN, j'avais trouvé dans AUTO PASSION qu'il était diamantaire à Paris, sans plus.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    n°21 Ferrari 500TR Meyrat 0624 Pierre Meyrat – Fernand Tavano




    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Les deux Belges font leur début au Mans.
    Lucien a vingt deux ans. Il reviendra sans discontinuer jusqu'à sa victoire en 1968 avec Pedro Rodriguez.
    Alain de Changy a dix ans de plus. Lui ne reviendra que trois fois, toujours sur Ferrari, toujours pour l’E.N.B.
    Étaient-ils sur #0600TR ou #0618TR ? Barchetta donne les deux versions.
    Ils seront les premiers des trois 500TR à abandonner distribution cassée après sept heures de course.

    Laisser un commentaire:


  • Duser
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956 Salmson

    Envoyé par tipo 151 Voir le message
    Après le spider de Jean-Paul Colas vu l'année précédente, voici une 2300S plus étudiée pour la route que pour la piste. Elle attire l'attention parce qu'elle est pilotée par Georges Monneret qui déjà présent en 1938 et 1939, sur Delahaye puis Delage,
    avait fait une courte apparition en 1951 avec une Gordini.
    Je ne connais pas son coéquipier.
    Trente troisième après la première heure de course, elle abandonne lors de la huitième heure, moteur cassé,
    alors qu'elle occupait la vingt-troisième position.
    Georges Monneret / Serge Nersessian
    Est-ce qu'il serait en famille avec Jackie Nersessian acteur de cinéma et un temps animateur télé?

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    n°20 Ferrari 500TR Ecurie Nationale Belge 0618 Lucien Bianchi – Alain De Changy

    Pas de photo au pesage, celle-ci au garage Evenisse je pense.



    Dernière modification par camerat, 05 septembre 2018, 12h01. Motif: Faute de frappe

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par Haine Kane Voir le message
    Hello à tous,

    Un peu de retard pour trouver les bonnes infos, mais le livre de Robert JARRAUD est le plus complet et raconte l'histoire de ce châssis.
    Voici le scan de celui-ci :



    En espérant avoir répondu aux différentes interrogations de chacun.

    Si je comprends ce que je lis… ce n'est pas une 23S au Mans en 1956 mais une 31S. Faut que je modifie mon calepin.
    Ce chassis avec cette carrosserie a donc fait 2 courses en 1956 puis Le Mans 1957 avec une autre carrosserie.
    Merci HK.
    Dernière modification par camerat, 04 septembre 2018, 19h09.

    Laisser un commentaire:


  • Haine Kane
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par Haine Kane Voir le message
    Hello Camerat,

    J'ai le HUET, le JARRAUD et le SMITH( en anglais), mais je ne suis pas à la maison.
    Je regarde ce soir si je te trouve des infos

    Bonne journée à tous
    Hello à tous,

    Un peu de retard pour trouver les bonnes infos, mais le livre de Robert JARRAUD est le plus complet et raconte l'histoire de ce châssis.
    Voici le scan de celui-ci :



    En espérant avoir répondu aux différentes interrogations de chacun.

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Après le spider de Jean-Paul Colas vu l'année précédente, voici une 2300S plus étudiée pour la route que pour la piste.
    Elle attire l'attention parce qu'elle est pilotée par Georges Monneret qui déjà présent en 1938 et 1939, sur Delahaye puis Delage,
    avait fait une courte apparition en 1951 avec une Gordini.
    Je ne connais pas son coéquipier.

    Trente troisième après la première heure de course, elle abandonne lors de la huitième heure, moteur cassé,
    alors qu'elle occupait la vingt-troisième position.

    Laisser un commentaire:


  • Duser
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Pas mal cette Salmson : un petit retour sur cette marque très sportive
    https://forums.motorlegend.com/vb/sh...hlight=salmson

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X