Annonce

Réduire
Aucune annonce.

24 heures du Mans 1956

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Papiyv
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par camerat Voir le message
    Dernière voiture accidentée en 1956, une grosse averse provoque la sortie de l’Aston de Walker dans la courbe Dunlop au petit matin.











    L’épave restera en bord de piste tout le reste de la course comme tous les autres accidentés. Autre temps… inimaginable aujourd’hui et heureusement.

    les commissaires posaient souvent un petit triangle luminescent au sol , 20 ou 30 m avant l'épave ...

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par CMTARGA Voir le message
    Comme je ne veux pas passer pour le mauvais coucheur de service ma petite contribution aux épaves....

    Une que je ne connaissais pas, merci.

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Comme je ne veux pas passer pour le mauvais coucheur de service ma petite contribution aux épaves....

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Dernière voiture accidentée en 1956, une grosse averse provoque la sortie de l’Aston de Walker dans la courbe Dunlop au petit matin.











    L’épave restera en bord de piste tout le reste de la course comme tous les autres accidentés. Autre temps… inimaginable aujourd’hui et heureusement.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par tipo 151 Voir le message
    Phil Hill qui suivait de Portage de près est lui aussi parti en glissade au moment du carambolage. Il n'a pas perdu de temps, mais peut-être a-t-il accroché à cette occasion une voiture en perdition ?
    .
    Je ne pense pas, regardez la 5e photo du crash du 2e tour, la Ferrari 10 passe avec une carrosserie nickel.
    Surement que la rupture du demi arbre arrière a provoqué une sortie de piste.

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Phil Hill qui suivait de Portage de près est lui aussi parti en glissade au moment du carambolage. Il n'a pas perdu de temps, mais peut-être a-t-il accroché à cette occasion une voiture en perdition ?
    Lors de la troisième heure, la voiture alors 4ème perd 5 places suite à un embrayage défaillant.
    Revenus en quatrième position, André Simon et Phil Hill abandonnent lors de la dixième heure de course.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Peu d’info sur l’abandon de la Ferrari de Hill-Simon, a broken rear axle, ce qui n’explique pas vraiment l’accident, ni l’endroit.

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par camerat Voir le message
    Et les photos des voitures en course aussi, le triple volume, le double, le Quentin Spurring, le site Motorsport Images, le site lemans.sqwib.org et d'autres.
    Pas ce confusion CAMERAT encore un grand bravo pour ton travail mais quand je vois le nombre de photos inédites ( pour moi) sur le pesage ,ça prouve qu'il y en a encore beaucoup à publier malgré tout ce qui est bien connu

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Au petit matin Allison sur la Lotus 35 est accidentée après avoir heurté un chien qui poursuivait un lapin.
    The Lotus "collected" both dog and rabbit. L'avant est trop abimé pour continuer.
    C’était dans les Hunaudières et je n’ai pas de photo. Non ! n’insistez pas...
    Mais il existe des photos du tête à queue de la veille où Keith Hall a frotté l’arrière de la Lotus en sortie des «+S+» du Tertre. Il est allé vérifier les dégats avant de continuer.



    Dernière modification par camerat, 07 octobre 2018, 09h29.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par tipo 151 Voir le message
    Je te trouve un peu délicat CMTARGA.
    Pour moi, camerat est en train de faire sur ces 24 Heures du Mans 1956 un travail jamais fait.
    Le récit de la course par elle-même, on peut la trouver un peu partout.
    Et les photos des voitures en course aussi, le triple volume, le double, le Quentin Spurring, le site Motorsport Images, le site lemans.sqwib.org et d'autres.

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Je te trouve un peu délicat CMTARGA.
    Pour moi, camerat est en train de faire sur ces 24 Heures du Mans 1956 un travail jamais fait.
    Le récit de la course par elle-même, on peut la trouver un peu partout.

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    J'avoue ne pas être très fan des épaves...je préfère les voitures en action sur la piste mais je suis bien d'accord que ça fait partie de l'histoire de la course .

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Dans la nuit c’est la Frazer-Nash qui vient s’écraser sur les fascines du «+S+» du Tertre Rouge juste derrière la Talbot.





    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par camerat Voir le message
    Ensuite l’accident entre Meyrat en tête à queue en sortie de Maison Blanche et Glockler venant le heurter.
    Il semble que les deux pilotes aient renoncé à la compétition après cet accident.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Ce qui fait 7 voitures abandonnées au niveau de Maison Blanche
    La 51, la 42, la 11, la 50, la 52, la 21, la 26.
    De nos jours les abandons se situent au niveau des virages Porsche et Karting, l'équivalent de Maison Blanche autrefois.
    Dernière modification par camerat, 06 octobre 2018, 08h08.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X