Annonce

Réduire
Aucune annonce.

24 heures du Mans 1956

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    n°32 Lotus 11 Climax Lotus MK11/212 Colin Chapman – Herbert McKay-Fraser







    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Louis Cornet et Robert Mougin font une infidélité à DB pour disputer cette édition sur une Maserati engagée par le premier nommé.
    Mieux partis que la voiture soeur de Claude Bourillot, ils abandonnent lors de la 4ème heure moteur cassé.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    n°31 Maserati 200S Cornet 1487 Louis Cornet – Robert Mougin





    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Ce sera la seule participation pour les deux hommes avec à l’arrivée une belle 9ème place au général.
    Claude Bourillot engage sa voiture personnelle. Il est à coté d’elle, à l'arrière droit, sur la première photo postée par camerat.
    Pharmacien à Dijon, il sera plus tard connu pour avoir été le président de la FFSA et le mari d'Angélique (la Marquise des Anges).
    Si vous tapez ''Claude Bourillot'' sur la toile, vous tombez sur la bio de Michèle Mercier…
    Je ne connais pas son co-équipier.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    n°30 Maserati 200S Bourillot 1497 Claude Bourillot – Henri Perroud







    Pas de photo de Perroud à ce jour.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par tipo 151 Voir le message
    Avec un peintre pour le noir en noir et un pour le blanc en blanc.
    Je ne savais pas qu'ils peignaient d'abord les chiffres directement sur la carrosserie, puis qu'ils les entouraient de blanc.
    Efficaces les peintres pour la 28, pas vraiment pour la 27 qui passe le pesage avec seulement le 27 du capot avant peint, le 7 des portes à l'air d'être scotché.

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    André Milhoux est connu pour être un spécialiste des grosses américaines, populaires en Belgique après la dernière guerre mondiale.
    Il fait cette année 1956 un extra au Mans sur la petite Gordini 1500cc.
    Charles ‘’Rinen’’a couru quatre fois Le Mans sur Gordini mais n’aura pas laissé le même souvenir que ses souvent réputés coéquipiers.
    Abandon 8ème heure sur problème de transmission.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    n°29 Gordini 17S Gordini 17/0039 André Milhoux – Charles Rinen



    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Avec un peintre pour le noir en noir et un pour le blanc en blanc.
    Je ne savais pas qu'ils peignaient d'abord les chiffres directement sur la carrosserie, puis qu'ils les entouraient de blanc.

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Une supplémentaire pendant la peinture de chez STANFORD ( avant qu'ils mettent leur horrible watermark evillaugh:evillaugh

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Claude Storez fait équipe avec le vétéran Helmut Polensky qui a commencé sa carrière de pilote avant la guerre.
    La voiture est engagée par Gonzague Olivier, que l'on a vu au volant d'une Porsche lors des trois précédentes éditions.
    Gonzague est le père de Jean-Claude, longtemps le charismatique patron de Yamaha France, grand animateur du Dakar moto.
    Claude se tuera deux ans plus tard sur une voiture similaire, en disputant une épreuve des Routes du Nord sur le circuit de Reims.

    Au bout de 3 heures de course, la voiture est en onzième position, entre les deux coupés usine, mais ne va pas tarder à rétrograder pour abandonner durant la 7ème heure suite à un problème de distribution.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    n°28 Porsche 550/4 Olivier 550/32 Claude Storez – Helmut Polensky









    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    En voilà des anecdotes intéressantes et que j'ignorai ....merci les copains....

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Elle arrive tout droit de Solitude où pilotée par Carel Godin de Beaufort elle a disputé le week-end précédent une course de voiture de Sport où elle portait le #22.

    Laisser un commentaire:


  • Papiyv
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    marrant , la n°27 arrive au pesage avec le n°22 ( pourquoi ? ) , on voit un 2 bricolé en 7 d'un côté , et le 22 qui reste en place de l'autre ...
    et l' ACO a laissé passer ça aux vérifs , incroyable !

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X