Annonce

Réduire
Aucune annonce.

24 heures du Mans 1956

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    La famille Hezemans entame une présence au Mans qui durera 52 ans.
    Mathieu, le père de Toine, le grand-père de Mike fait équipe sur une 550 privée avec le sympathique baron Hollandais Carel Godin de Beaufort qui n'aura couru que sur des Porsche que ce soit ici ou en F1.

    L'engagement est au nom de Wolfgang Seidel qui bizarrement ne se montre pas en piste lors de cette édition.
    La voiture n'a jamais été dans le coup. Abandon lors de la sixième heure suite à des problèmes de suspension.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    n°27 Porsche 550/4 Seidel 550/41 Mathieu Hezemans – Carl Godin De Beaufort







    Dernière modification par camerat, 10 septembre 2018, 14h11. Motif: Un meilleur portrait de Hezemans grace à un ami

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    C'est la quatrième fois qu' Helmut Glöcklner vient au Mans, à chaque fois au volant d'une Porsche usine.
    Les années précédentes il pilotait des 550, cette année une Carrera 356, en compagnie de Max Nathan qui lui débute ici.

    Vers 22 heures, alors qu'il sort de Maison Blanche, il percute la Ferrari de Pierre Meyrat immobilisée au milieu de la piste après un tête à queue.
    Sa Carrera prend feu. Il en est extrait, par un spectateur courageux., légèrement brulé avec une cheville fracturée.
    Il semble qu'après cet accident, il ait renoncé à la compétition.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    n°26 Porsche 356 Carrera Porsche Helm Glockler – Max Nathan







    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Envoyé par Haine Kane Voir le message
    Re-Hello,

    Dans mes boîtes à souvenirs, j'ai aussi ces 2 photos prisent au pesage pour cette auto #25



    Celle du bas est de Béroul. L'autre je ne la connaissais pas.

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Les trois voitures usine.

    Laisser un commentaire:


  • Haine Kane
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Re-Hello,

    Dans mes boîtes à souvenirs, j'ai aussi ces 2 photos prisent au pesage pour cette auto #25



    Laisser un commentaire:


  • Haine Kane
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Hello,

    Curieux, ces 2 pilotes ont un dénominateur commun : leur second prénom

    Richard-Alexander Ruthard Edi Eberhard von FRANKENBERG und LUDWIGSDORFF
    Wolfgang-Alexander Albert Eduard Maximilian Berghe von TRIPS

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Merci Professeur.
    Je ne confonds rien.
    J'ai utilisé le terme "prussien" en clin d'oeil.
    cf notre Président qui nous qualifie de Gaulois.
    Fin du HS.

    Laisser un commentaire:


  • RB29
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Faut pas confondre la Prusse,région, et le royaume de Prusse de Bismarck qui est déjà un regroupement d'états.

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Affirmation péremptoire RB29.
    La Rhénane du Nord à l'ouest, la Silésie à l'est font partie de La Prusse de Guillaume II et même de celle de Frederic le Grand me semble-t-il.

    Laisser un commentaire:


  • RB29
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Aucun des deux n'est prussien!

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Les aristocrates prussiens sont associés sur la même voiture.
    Richard von Frankenberg est pilote officiel Porsche depuis quatre ans et a déjà disputé trois fois l'épreuve.
    Wolfgang von Trips qui a intégré l'équipe en début d'année à Sebring vient lui au Mans pour la première fois.

    Leur course est calquée sur celle de Maglioli-Herrmann dont ils hériteront de la cinquième place à l'abandon de ces derniers.
    Place qu'ils conserveront jusqu'à l'arrivée.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    n°25 Porsche 550A4 Porsche 550A0104 Richard Von Frankenberg – Wolfgang VonTrips







    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 heures du Mans 1956

    Les deux hommes ont débuté la même année au Mans en 1953. Umberto Maglioli disputera 11 éditions, Hans Herrmann 13 (toujours sur Porsche) dont la dernière, victorieuse, en 1970, à l'issue de laquelle il raccroche son casque.

    En 1954, ils ont animé la dernière édition de la célèbre Carrera Panamericana que Maglioli a gagné, Herrmann terminant troisième derrière Phil Hill.

    Entrant dans le top 10 à l'issue de la deuxième heure, ils sont cinquièmes à mi-course, mais abandonnent deux heures plus tard, piston crevé.
    Dernière modification par tipo 151, 07 septembre 2018, 09h54.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X