Annonce

Réduire
Aucune annonce.

1973 Carnet d'un Passionné

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Bonjour. Merci CMTARGA pour cette année 1973. Nous sommes arrivé au mois de décembre, l'année va se terminer. C'est bien dommage. Messieurs, vos commentaires et photos faisaient de bons articles et illustrés parfaitement cette année qui vit la disparition de François. Combien d'entre-nous ont maudit ce jour d'octobre ..................

    Commentaire


    • Allez encore un petit effort et ça sera vraiment fini.....Merci FERRARI pour tes compliments...comme dirait l'autre "on essaiera de faire mieux la prochaine fois"  

      Commentaire


      • Il est pressé GG, reste le Tour de Corse, le RAC...
         
        Avant c'était mieux

        Commentaire


        • RE, ce n'est pas que je sois pressé, je me rends compte qu'avec les 8h00 de Kialamy nous arrivons à la fin de l'année. Le TdC et le RAC, je suis preneur !!!

          Commentaire


          • FERRARI t'as oublié 1 heure...c'est 9H de KYALAMI 

            Commentaire


            • Bonjour, c'est un reproche que l'on m'a toujours fait, celui de prendre des raccourcis, de ne pas lire et écouter correctement. Il faut que tout aille vite ................. merci d'avoir relevé mon erreur. Bonne journée.

              Commentaire


              • 17 au 21 NOVEMBRE
                RAC RALLY



                Une fois de plus le RAC RALLY se révélait être le sommet du rallye mondial en réunissant le plateau le plus complet possible de la discipline. Jugez en ALPINE-FIAT-LANCIA-FORD-DATSUN-SAAB-BMW-OPEL, tous avaient répondu présent bien que, même si rien ne pouvait être définitivement officialisé, le championnat semblait définitivement joué en faveur de la marque dieppoise d'autant que les nouvelles du Tour de Corse était rassurantes tout au moins quant aux participants et que sur ce terrain, la berlinette déjà multiple lauréate, partait largement favorite. Restait à savoir si la crise pétrolière n'allait pas tout compromettre et à ce titre le RAC à la demande du gouvernement britannique dû montrer l'exemple en supprimant 10 ES.

                Justement la marque française alignait un trio original puisqu'aux habituels THERIER-NICOLAS venait se joindre un duo féminin composé de Pat MOSS épaulée par Elizabeth CRELLIN. FORD sans surprise était la marque la plus représentée avec 5 ESCORT usines pour MIKKOLA-MAKINEN-CLARK-COWAN et la révélation des 1000 LACS, Markku ALEN, sans compter les multiples privées locaux assistées par l'usine. OPEL était aussi bien représentée à la fois par la filiale suédoise, fidèle à l'épreuve britannique, qui engageait 4 ASCONA pour Gunnar BLOMQUIST, Lars CARLSSON, Ove ERKISSON et Anders KULLANG mais aussi IRMSCHER, préparateur patenté de la firme à l'éclair, avec 2 ASCONA pour Rauno AALTONEN et Walter RORHL. FIAT était également présent avec 2 124 ABARTH pour VERINI et BARBASIO alors que LANCIA n'alignait qu'une FULVIA HF pour BALLESTRIERI. SAAB de son côté fournissait un gros effort car en plus des traditionnels BLOMQUIST/EKLUND, Simo LAMPINEN et Tapio RAINO disposaient aussi de 96 usines. BMW continuait à faire confiance à son duo WARMBOLD-WALDEGAARD sur les 2002 Ti et DATSUN alignait 3 coupés 240Z pour Harry KALLSTROM et Tony FALL mais aussi Shekhar METHA toujours à la recherche de nouvelles sensations. Enfin signalons quelques individualités marquantes comme Ove ANDERSSON toujours avec sa TOYOTA CELICA ou Per-Inge WALFRIDSSON sur une VOLVO 142. Comme d'habitude également le parcours sillonnait la Grande Bretagne d'est en ouest et du nord au sud avec comme centre névralgique YORK et était découpé en 3 étapes qui comprenaient initialement pas moins de 80 spéciales toujours à parcours secret.

                La première étape menait les quelques 198 engagés en direction du Pays de Galles et retour à YORK et autant le dire tout de suite, l'intérêt de l'épreuve ne fut pas à la hauteur des espérances que laissaient entrevoir ce plateau exceptionnel. A cela une explication: le parcours secret des spéciales s'avérant être un leurre pour ceux, qui comme Roger CLARK, passent l'année à les parcourir au gré des multiples rallyes britanniques et comme Timo MAKINEN su être un allié tout aussi compétitif un ton légèrement en dessous du britannique tout au moins en début d'épreuve, une ESCORT pointa en tête du rallye du début à la fin. Au cours de cette première étape le fait marquant sera les sorties de route au même endroit de THERIER, ALEN, MIKKOLA et FALL et si les deux premiers pourront poursuivre c'est déjà fini pour les deux autres. CLARK qui souffre d'une grippe fatigue et laisse passer en fin de parcours son équipier mais aussi WALDEGAARD alors que Stig BLOMQUIST a abandonné suite à une sortie tout comme finalement THERIER lui sur des problèmes de carburation. ROHRL pointe à une excellente 4ème position devant LAMPINEN et EKLUND alors que NICOLAS est 10ème et que ALEN a entrepris une belle remontée.

                La seconde étape dirige le rallye vers l'Ecosse et n'entraînera guère de bouleversements au classement, puisqu'à son terme on retrouve le même trio dans le même ordre, MAKINEN menant avec un avantage de 4 minutes sur WALDEGAARD et de 5 sur CLARK toujours fiévreux. Suivent LAMPINEN et sa SAAB et un éblouissant Markku ALEN qui a repris pas moins de 5 minutes sur les leaders en ayant remporté la quasi totalité des spéciales. Par contre ça va moins bien pour RORHL,VERINI et EKLUND qui ont tout trois abandonné alors que NICOLAS pointe au 7ème rang.

                La dernière étape se cantonne au Yorkshire et est très courte mais ses spéciales verglacées vont influencer le classement final. Les ESCORT bénéficient d'une meilleure monte pneumatique que la BMW de WALDEGAARD et quand celui-ci aborde trop vite un virage de l'avant dernière spéciale du rallye, il part en tonneau et détruit en grande partie sa BM. Il pourra repartir en la rafistolant tant bien que mal, mais aura chuté à la 7ème place offrant aux FORD un doublé avec MAKINEN et CLARK qui est en fait un triplé, malgré le tonneau effectué au même endroit par ALEN mais qui s'en est mieux sorti que le suédois pour monter à nouveau sur le podium de son second rallye de championnat du monde. WALFRIDSSON et sa pataude VOLVO 142 finissent 4ème après l'abandon de LAMPINEN. NICOLAS et son ALPINE sont finalement 5ème assurant définitivement le titre à la marque française et quoi que soit le résultat final du Ralle Autrichien, , la meilleure FIAT ( BARBASIO) ne finissant que 10ème derrière pas moins de 3 des 4 OPEL suédoises.

                Tomi MAKINEN-Henry LIDDON emmènent un triplé ESCORT

                Roger CLARK grippé n'a pas pu profiter pleinement de sa parfaite connaissance du terrain

                C'est dans cet état que l'ESCORT de Markku ALEN a fini le rallye à une brillante 3ème place

                La BMW de WALDEGAARD ne valait guère mieux. Seulement 7ème dommage au vu des performances du suédois

                Per Inge WALFRIDSSON amène son imposante VOLVO à la 4ème place ...chapeau!

                Avec la 5ème place de Jean-Pierre NICOLAS, ALPINE est définitivement titrée

                Commentaire


                • Pas moyen de mettre la main (ou le clic) sur Mikkola, Kullang, Fall, Rainio, Greder... à ce RAC, pourtant pas des inconnus !!!!
                  Avant c'était mieux

                  Commentaire


                  • Bon CAMERAT si tu as le reste c'est déjà pas mal....

                    Commentaire


                    • Envoyé par CMTARGA Voir le message
                      Bon CAMERAT si tu as le reste c'est déjà pas mal....
                      Il m'en manque 6 jusqu'au numéro 40, c'est insupportable, je vais craquer, faire un burn-out...
                      Avant c'était mieux

                      Commentaire


                      • Du calme du calme on  a encore besoin de toi....

                        Commentaire


                        • Pour ceux qui sont sur Face bouc

                          https://www.facebook.com/asconaarall...3788568853815/
                          Avant c'était mieux

                          Commentaire


                          • 1 Roger Clark



                            2 Stig Blomqvist



                            3 Jean-Luc Thérier



                            4 Bjorn Waldegard



                            5 Harry Kallstrom



                            6 Hannu Mikkola

                            7 Per Eklund



                            8 Jean-Pierre Nicolas



                            9 Ove Andersson



                            10 Rauno Aaltonen

                            Avant c'était mieux

                            Commentaire


                            • 11 Achim Warmbold



                              12 Ove Eriksson



                              13 Timo Makinen



                              14 Simo Lampinen



                              15 Anders Kullang

                              16 Amilcare Ballestrieri



                              17 Tony Fall

                              18 Markku Alen



                              19 Sergio Barbasio



                              20 Andrew Cowan

                              Avant c'était mieux

                              Commentaire


                              • 21 Gunnar Blomqvist



                                22 Chris Sclater



                                23 Leif Asterhag



                                24 Tapio Rainio

                                25 Adrian Boyd



                                26 Walter Rohrl



                                27 Shekhar Mehta



                                28 Maurizio Verini



                                29 Lars Carlsson



                                30 Bror Danielsson

                                Avant c'était mieux

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X