Annonce

Réduire
Aucune annonce.

1970 Carnet d'un Passionné

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • 1970 Carnet d'un Passionné

    1970 Carnet d'un passionné

    Pour changer de mes habituelles bio, j'ai choisi cette fois de remonter le temps et narrer une saison complète de sport auto au niveau mondial. Les courses purement nationales n'ayant jamais été pour moi d'un attrait particulier même si je ne m'en désintéresse pas, car bien conscient quelles sont indispensables pour entretenir le vivier du lendemain. Mais il faut faire des choix et ne pouvant tout traiter, j'ai donc privilégié le niveau international. Alors pourquoi 1970? Il me serait facile de répondre, parce que cela fait pile 50 ans...Mais ce ne serait pas la réalité.

    A mes yeux 1970 marque un tournant fondamental pour le sport auto qui va déterminer celui que nous connaissons encore aujourd'hui avec ses excès, ses travers mais aussi sa magnificence qui sans cela l'aurait encore tenu longtemps au rang d'une compétition réservée essentiellement aux initiés loin des projecteurs des médias et du grand public. Peut être, pour nous puristes ça aurait été mieux, mais cela aurait-il permis sa survie ? Car jusque là il faut bien le reconnaître, c'est l'amateurisme et ce terme n'est pas péjoratif de ma part, qui gouvernait notre sport. Au lendemain de la guerre, participants et organisateurs se cantonnaient, mise à part quelques marques de prestige, à des compétitions où la dilettante qui n'interdit pas le sérieux, présidait les compétitions. Puis les années 60 ont apporté une aire de développement tant technique que commercial, mais cela restant dans le domaine du raisonnable.

    1970 va connaître une brutale accélération de ce phénomène, sur le plan technique mais surtout l'aspect professionnel du sport auto, qui va devenir le maître mot de son évolution que l'on peut, et je le comprends parfaitement, considérer comme totalement négative mais qui va définitivement s'imposer, qu'on le veuille ou non.

    En entrant dans le détail et en commençant par sa majesté F1, il faut bien le reconnaître, jusque là les plateaux des courses se limitaient, mise à part FERRARI, aux constructeurs britanniques dont le modèle de fonctionnement ressemblait plus à des ateliers de mécaniciens géniaux, qu'à des usines policées, tout en étant capables de trouvailles improbables, leur assurant un palmarès enviable. Côté pilotes une bonne douzaine d'entre eux assurait la permanence avec le professionnalisme requis, les grilles étant complétées la plus part du temps par des extras locaux certes capables et méritants mais ne pouvant réellement rivaliser. 1970 voit brutalement, comme issue d'une génération spontanée, une multitude de participants débarquer grâce au double effet de la publicité instituée seulement depuis 1968, mais surtout du V8 COSWORTH permettant à tout à chacun, non seulement de participer, mais également d'envisager sérieusement la victoire. Et puis comment oublier que cette année verra le titre de champion décerné à titre posthume lui donnant un caractère totalement exclusif et terriblement tragique.

    L'endurance, elle avait vu une domination outrageuse de FERRARI pendant la première moitié des sixties pour connaître enfin une véritable concurrence avec l'arrivée du géant FORD et de ses puissants moyens. Mais ce ne fut que feu de paille, le législateur frileux mettant fin prématurément à ce grandiose affrontement. PORSCHE alors releva le défi et se lança crânement dans l'aventure 917 et FERRARI ne pouvant se satisfaire d'un rôle de spectateur à son tour entra dans la danse avec ses 512.L'année 1970 fut l'apothéose de cet affrontement même si le palmarès ne le reflète pas totalement.

    En rallye, l'affrontement des marques sportives PORSCHE-ALPINE-LANCIA, débuté à la fin des années 60, allait se poursuivre en 70, mais là aussi avec des moyens accrus tant techniques, ces équipes alignant des montures de plus en plus performantes en s'éloignant de la série, que logistiques. La part des pneus et de l'assistance en découlant devenant prépondérante ce qu'elle est encore de nos jours, même si le rallye mondial a changé d'âme.

    Je n'omettrai pas également d'autres disciplines qui également connurent une accélération vers le professionnalisme comme la F2 et bien sure les courses américaines les plus importantes ( INDY-DAYTONA-CANAM). Ne m'en voulez pas si j'en oublie mais libre à vous de compléter utilement.

    Voilà le couvert est mis, il ne reste plus qu'à déguster et comme tout bon journal de bord, on va suivre tout bêtement la chronologie de cette année 70 en espérant que mes propos réveilleront chez les plus vieux ( qui a dit c..s ???), souvenirs et épopées vécues à nous faire partager. Pour les plus jeunes, qui n'ont pas eu la chance de le vivre, de découvrir ce qu'était le sport auto de l'époque, malgré tout bien différent de celui d'aujourd'hui.

  • #2
    J'étais en train de préparer sur un topic 1000km de Brands Hatch 1970, la plus belle victoire de Pedro, un topic très très détaillé. Je vois que nous avons les mêmes valeurs de la même époque.
    Avant c'était mieux

    Commentaire


    • #3
      Bonjour, Messieurs, tirez les premiers ……………………. vos stylos, photos et autres documents. Oui, cela va réveiller des souvenirs. Encore du rêve en perspective.
       

      Commentaire


      • #4
        11 JANVIER

        MATRA GAGNE AU PAYS DES GAUCHOS

        C'est à BUENOS AIRES que débute la saison par ce 11 janvier et sous une chaleur accablante à l'occasion des 1000 KM sur l'autodrome ADMIRANTE BROWN à quelques kilomètres de la capitale argentine. Cette épreuve ne comptant pour aucun championnat a pourtant fait le plein de participants de qualité. Certes ni les usines PORSCHE et FERRARI ont fait le lointain déplacement bien trop accaparées à préparer le championnat qui débute à DAYTONA à la fin du mois, mais une 917 est bien présente celle de David PIPER qui devait recevoir le renfort du pilote maison SIFFERT, mais qui finalement sera épaulé par Brian REDMAN. ALFA-ROMEO a fait le déplacement en grand puisque 2 barquettes 33 3litres, étaient présentes pour GALLI-STOMMELEN et DE ADAMICH-COURAGE. Il est vrai que la firme milanaise ayant renoncé à DAYTONA because une fiabilité encore douteuse de ses V8, avait les coudées plus franches. MATRA était aussi présente avec une "veille" 630/650 et son duo BELTOISE-PESCAROLO. Cet unique engagement était surtout dû au premier nommé très proche de l'automobile club argentin organisateur, depuis ses exploits 1967 en F2 où il triompha dans la temporada ( série de courses locale ) de l'époque. Mais la grosse nouveauté était la présence de la voiture locale BERTA COSWORTH pilotée par les héros argentins DI PALMA-MARINCOVICH. Inutile de dire que cet équipage soulevait l'enthousiasme des aficionados. Le plateau était complété des PORSCHE 908 privées de qualité comme celle de l'espagnol SOLER-ROIG épaulé par rien moins que Jochen RINDT ou les LOLA T70 notamment celles de BONNIER mais également d'autres au volant desquelles on retrouvait des vedettes comme PETERSON,OLIVER et Carlos REUTEMANN himself..

        Aux essais sans surprise c'est bien sure la 917 avec son 4.5 litres qui domine les protos 3litres dont l'ALFA de COURAGE et très bonne surprise, la BERTA devant l'autre ALFA et la 908 de RINDT. La MATRA elle n'est que 9ème.

        Dès le départ REDMAN s'impose fort logiquement en tête suivi par les ALFA, la BERTA et la MATRA mais celle-ci avec un BELTOISE très en verve va très vite s'accaparer la deuxième place certes déjà nettement distancée par la 917 hors concours. Mais quand celle-ci est obligée d'anticiper son ravitaillement à cause d'un pneu hors d'usage, la bleue vire en tête. Comme la grosse teutonne va connaître régulièrement le même problème de pneus et qu'elle finira par sortir et abandonner avant la mi-course, le champ est libre pour les protos 3 litres et à ce jeu la MATRA va se montrer intraitable alors que les ALFA victimes de problèmes de fiabilité seront éliminées ou retardées, si bien que c'est la 908 de RINDT-SOLER-ROIG qui finit deuxième devant une autre 908. Cocorico l'année commence en fanfare pour les bleus .

        La belle BERTA COSWORTH des espoirs aux essais vite déçus en course.
        4.jpg

        La pole pour la 917 de PIPER-REDMAN mais des problèmes de pneus qui l'élimineront en course
        3.jpg

        Au départ la MATRA est loin
        2.jpg

        Pourtant BELTOISE-PESCA finiront premiers
        6.jpg5.jpg2.jpg3.jpg

        Jochen RINDT sur la 908 privée de SOLER-ROIG second
        4.jpg

        Une semaine plus tard rebelote mais cette fois sur 200 miles courus en deux manches avec pratiquement les mêmes. Cette fois sans REDMAN, PIPER ne réussira pas à dompter sa 917 qui après de mauvais essais sera vite contrainte à l'abandon. Les ALFA ne laisseront pas passer leur chance et c'est le duo COURAGE-DE ADAMICH qui s'imposera devant une 908 pilotée par GREGORY et de nouveau la MATRA très en verve. La belle BERTA après de très bons essais (2ème) et une bonne première manche ( 3ème) devra abandonner dans la deuxième. On ne la reverra qu'au NURBURGRING sans grand résultat. Dommage car elle semblait bien née, mais faute de moyen.....

        COURAGE ( ALFA) en pole pour les 200 miles aux côtés de la BERTA
        5.jpg
        Cette fois victoire indiscutable pour ALFA-ROMEO
        6.jpg
         

        Commentaire


        • #5
          Merci les amis...

          Je vais essayer d'être à la hauteur. Camerat no problem pour ton traitement en profondeur de BRANDS HATCH. Comme tu le vois moi je ne fais qu'un condensé 

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par CMTARGA Voir le message
            Merci les amis...

            Je vais essayer d'être à la hauteur. Camerat no problem pour ton traitement en profondeur de BRANDS HATCH. Comme tu le vois moi je ne fais qu'un condensé 
            Est ce que ce condensé prévoit une image de chaque partants des 1000km de Buenos Aires ?
            Si non on va essayer de trouver.
            Avant c'était mieux

            Commentaire


            • #7
              Non non le but est de raconter par un condensé comme celui-ci toutes les épreuves de 70 comme indiqué en préambule F1-F2-PROTOS-RALLYE etc...Passer en revue chaque engagé pour chaque épreuve me parait inadapté tout au moins dans ma perspective car trop lourd.

              Commentaire


              • #8
                Pas trop vite svp! Le temps de preparer l'artillerie lourde!

                Commentaire


                • #9
                  quelle bonne idée vous avez eu là. de l'historique, encore de l'historique .

                  Commentaire


                  • #10
                    Je reviens sur la course de Masten lors des 200 Miles :

                    buenos aires70.jpg

                    À mon avis sa dernière grande performance de pilote qui va d'ailleurs lui ouvrir les portes chez Alfa Romeo pour le reste de la saison.

                    Belle revanche des récentes 1000 Kilomètres de Paris où son duel avec JPB s'était mal terminé pour lui.

                    Il n'a malheureusement pas pu disputer la semaine précédente les 1000 Kilomètres, alors qu'il avait qualifié brillamment la voiture,
                    son coéquipier Richard Broström sortant de la piste, se blessant légèrement, mais surtout tuant un commissaire de piste.

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par CMTARGA Voir le message
                      Non non le but est de raconter par un condensé comme celui-ci toutes les épreuves de 70 comme indiqué en préambule F1-F2-PROTOS-RALLYE etc...Passer en revue chaque engagé pour chaque épreuve me parait inadapté tout au moins dans ma perspective car trop lourd.
                      Patientez alors avant d'attaquer la course suivante que je cherche les photos des concurrents.
                      Avant c'était mieux

                      Commentaire


                      • #12
                        ça booste tout d'un coup!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                        Commentaire


                        • #13
                          Pour un condensé il vaut mieux laisser CMTARGA à l'oeuvre, c'est un truc que je ne sais pas faire!
                          J'avais déjà en sous main 70 pages de doc sur les 2 courses de la Temporada!

                          Commentaire


                          • #14
                            Pourquoi ne pas ouvrir un sujet spécifique. Moi ça ne me gène pas d'être le catalyseur et si vous estimez que mon cadre est trop étroit créer des sujets dédiés. Aujourd'hui j'en suis à mi avril et ça doit représenter déjà une bonne vingtaine de courses. Si on développe chacune ici j'ai peur que ce soit ingérable et qu'on se retrouve avec un truc dont ne sait plus où il commence et où il finit.   

                            Commentaire


                            • #15
                              Tout à fait d'accord.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X