Annonce

Réduire
Aucune annonce.

24 Heures du Mans 1953

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 Heures du Mans 1953

    Charles Plantivaux et Guy Lapchin se connaissent bien.
    Ils étaient équipiers ici en 1939 sur une Simca 8.
    Toujours ensemble en 1950, ils se font remarquer sur une Panhard Junior.
    Ils sont cette année associés pour la dernière fois. Guy Lapchin termine ici sa carrière de pilote.
    Charles Plantivaux reviendra une dernière fois en 1954.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 Heures du Mans 1953

    n°50 Panhard X89 Riffard Panhard Charles Plantivaux – Guy Lapchin



    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Re : 24 Heures du Mans 1953

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 Heures du Mans 1953

    Envoyé par CMTARGA Voir le message
    Moi j'ai celle là ...je ne sais plus d'où je la sors...
    Celle-là je la cherche depuis des années, c'est mieux que rien. Merci.

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 Heures du Mans 1953

    Auguste (Toto) Veuillet ouvre en 1947 rue La Boetie à Paris un magasin de vente de voitures d'occasion : Sonauto. Un peu par hasard, en 1950, un ami lui conseille de devenir l'importateur d'une nouvelle marque : Porsche. Et 6 mois plus tard, le nouvel importateur français fait débuter Porsche au Mans,. Avec son ami le manceau Edmond Mouche, ils remportent la classe 1100cc.
    Cette année, son coéquipier est Petermax Müller qui au volant de sa VW spéciale a raflé toutes les courses de tourisme petites cylindrées en RFA en 50 et 51.

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Re : 24 Heures du Mans 1953

    Moi j'ai celle là ...je ne sais plus d'où je la sors...

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 Heures du Mans 1953

    n°49 Porsche 356/4 Porsche Auguste Veuillet - Peter Max Muller



    Dernière modification par camerat, 12 décembre 2018, 21h42.

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 Heures du Mans 1953

    L'armateur Pierre Louis-Dreyfus (ne pas confondre avec son homonyme René Dreyfus) qui termina deuxième de l'épreuve en 1935
    est à nouveau au départ.
    Il s'est couvert de gloire pendant la guerre d'abord dans la Résistance, puis au sein du groupe de bombardement Lorraine
    où il côtoie Pierre Mendes France et Romain Gary.
    Grand Officier de la Légion d'Honneur, Compagnon de la Libération, il est mort à 102 ans en 2011.
    Après la guerre, Il fut pendant de longues années le Président du groupe Louis-Dreyfus et du comité central des Armateurs de France.
    Pris par ses activités professionnelles, il ne courrait guère plus qu'au Mans, ce jusqu'en 1955.


    Mario Damonte est l’ingénieur pilote qui va créer le buzzz au pesage de 1955 en présentant la Nardi ‘’catamaran’’.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 Heures du Mans 1953

    n°48 Osca MT4 Osca 1120 Mario Damonte – Pierre-Louis Dreyfus



    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 Heures du Mans 1953

    Phil Hill, futur grand pilote, mais toujours un peu en retrait : derrière Olivier Gendebien en endurance et Wolfgang von Trips en F1.
    Il termine sa carrière de pilote par une belle victoire avec Mike Spence et Chaparral en 1967 à Brands Hatch.

    Que dire de Fred Wacker, honnête pilote SCCA, venu s'essayer deux fois au Mans (en 51 chez Cunningham)?

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 Heures du Mans 1953

    n°47 Osca MT4 Osca 1132 Fred Wacker – Phil Hill



    Dernière modification par camerat, 11 décembre 2018, 20h22.

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Re : 24 Heures du Mans 1953

    Envoyé par camerat Voir le message
    n°46 Porsche 356/4 Olivier Gonzague Olivier – Eugène Martin
    Gonzague Olivier grand animateur des Routes du Nord effectue sur trois saisons le gros de sa carrière sur Porsche. Il sera l'associé de Toto Veuillet chez Sonauto où il sera suivi par son fils Jean-Claude qui deviendra le grand importateur Yamaha, vedette des premiers Paris-Dakar moto.

    Eugène Martin s'était essayé en F1 au volant d'une Talbot en 1951. Gravement blessé lors du GP de Suisse, il se relance en endurance.

    Laisser un commentaire:


  • RB29
    a répondu
    Re : 24 Heures du Mans 1953

    Envoyé par tipo 151 Voir le message
    Richard von Frankenberg et Paul Frère ont en commun de disputer en 1953 leurs premières 24 Heures du Mans.
    Ils vont devenir de grands journalistes automobiles :
    + RvF sera longtemps rédacteur en chef d'Auto, Motor und Sport.
    + Paul Frère écrit dans de multiples revues européennes, américaines, japonaises.
    Ils mettent tous les deux fin à leur carrière sportive en 1960.

    Deux anecdotes:

    Richard von Frankenberg en 1956 est accidenté dans le virage de l'Avus, où Jean Behra trouvera la mort dans des conditions similaires trois ans plus tard. Il s'en sort avec des blessures légères.

    Paul Frère a 86 ans teste sur le circuit une Audi R8 usine, lors de la semaine du Mans 2003.
    Et tous deux sont décédés des conséquences d'un accident d'auto . Sur la route pour RvF et au Nurburgring pour PF. A 90 ans il testait toujours!

    Laisser un commentaire:


  • olivier5764
    a répondu
    Re : 24 Heures du Mans 1953

    Sur la photo de la Porsche N°45 il y a au fond une pancarte vérifs etc extincteurs. Donc il était obligatoire dans toutes les voitures ? Et depuis 1949 ?

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : 24 Heures du Mans 1953

    n°46 Porsche 356/4 Olivier Gonzague Olivier – Eugène Martin



    Laisser un commentaire:

Chargement...
X