Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Lorenzo bandini

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • CMTARGA
    a répondu
    Et c'est que le Tiercé ça en fait des sous....pour l'Etat  

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Après cet apparté retour à la suite du GP.

    L’autre Ecossais n’est pas en reste. Au sixième tour, Stewart passe Denny Hulme, et commence à creuser un léger écart. Va-t-il rééditer son exploit de l’année précédente ? La démonstration de Stewart ne durera qu’une dizaine de tours : au quinzième tour, il abandonne sur panne de sa boite de vitesses. La course prend alors une configuration plus stable : Hulme est en tête, suivi à une quinzaine de secondes par Bandini, talonné par Surtees, lui-même suivi de très près par McLaren. Tandis que derrière, Clark continue sa remontée et pointe en septième position.

    A ce moment, comme souvent dans les courses automobiles, s’installe une dramaturgie, dont les principaux acteurs sont ici Bandini et Clark. Bandini commence à accentuer son effort, et soudain l’écart avec Hulme se met à diminuer. La foule est haletante : la Ferrari va-t-elle revenir, et faire la jonction ? Mais il y a aussi Clark, qui continue sa démonstration. Au 30ème tour, Surtees a abandonné, ce qui met Clark en 4ème position, juste derrière Bruce McLaren qui a lui-même Bandini en ligne de mire, ce dernier réduisant progressivement son écart sur le leader. La course est passionnante ; rien n’est en encore joué.

    Au 43ème tour, au moment où il s’apprête à attaquer McLaren, Clark doit renoncer à son tour, victime d’un bris de suspension au virage du Bureau de Tabac qui précipite sa Lotus sur le mur. Après avoir aidé les commissaires à ranger sa voiture sur le bas-côté, et ramasser quelques débris jonchant la piste, il rejoint son stand à pied sous les acclamations de la foule, avec la consolation du meilleur tour en course.

    A la mi-course, la succession des abandons a déjà singulièrement clarifié la situation : parmi les favoris, Brabham, Gurney, Stewart, Surtees, Clark ne sont plus là. Hulme caracole en tête, avec 7-8 secondes d’avance sur Bandini. Puis viennent McLaren, Amon, et Hill. C’est alors qu’intervient un nouveau facteur déterminant dans la lutte entre les deux hommes de tête : le dépassement des attardés. Facteur d’autant plus crucial sur un circuit sinueux comme Monaco : pour peu que la voiture de tête rejoigne le retardataire au mauvais endroit, dans un enchaînement sinueux qui ne permet pas les dépassements, et ce peut-être plusieurs secondes de perdues. Encore faut-il aussi que le retardataire soit attentif à ce qui se passe derrière lui, qu’il ne soit pas en train de « faire sa course », à la lutte avec un autre concurrent, et surtout qu’il fasse preuve de bonne volonté.

    Il est temps ici de rétablir une vérité ; et de faire taire la calomnie. Les hommes de tête vont rattraper la Lotus de Graham Hill. Ce dernier a-t-il volontairement retardé Bandini dans sa poursuite de Denny Hulme ? C’est l’accusation qu’ont portée certains journalistes italiens à l’encontre du pilote britannique, évoquant une sorte de règlement de compte à distance après l’incident de Mexico trois ans auparavant. Graham Hill aurait « rendu la monnaie de sa pièce » à Bandini, ruinant la course-poursuite que ce dernier avait engagée avec Hulme. Bien des années plus tard, cette thèse a été reprise dans un documentaire de la RAI qui peut être consulté sur Youtube. Nous avons consulté avec attention la retransmission télévisée de cette course.


    L’épisode se situe entre le 58ème et le 62ème tour. Au 58ème tour, quand Hulme passe Graham Hill, il y a 8-9 secondes entre Hulme et Bandini au virage du Gazomètre. Quand Bandini rattrape Hill à la fin du 61ème tour, il est à 10 secondes de Hulme, toujours au virage du Gazomètre. Au début du 62ème tour, il est dans les roues de Hill à la fin de la ligne droite des stands, et il le dépasse rapidement un peu plus loin entre Beau Rivage et Casino. L’écart avec Hulme est alors de 11 secondes à Mirabeau. Certes, l’écart s’est légèrement creusé, mais une chose est sûre : Graham Hill ne s’est livré à aucune obstruction.
    La retransmission télévisée entre le 58ème et le 62ème tour, quand Hulme et Bandini prennent un tour à Graham Hill. On remarque l’extraordinaire aisance de Denny Hulme, qui semble se promener. La retransmission est interrompue environ trente secondes durant le 61ème tour en raison de l’arrivée du tiercé qui est diffusée en direct quoi qu’il arrive. A l’époque, on ne plaisantait pas avec l’arrivée du tiercé.

     

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Oui Camerat elle était belle à cette époque ! Mais cette ligne a été supprimée et remplacée par les voitures. Et la gare par un hôtel et des habitations qui ne sont pas des HLM !!!

    2 photos aujourd'hui et une qui concerne le remplacement de la ligne de Chemin de fer par le boulevard Larvatto qui passe sous un tunnel qu ressort au même niveau que celui du circuit à côté.





    Dernière modification par prosto, 15 mai 2020, 18h39.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Elle était belle cette gare de Monaco, dommage de l'avoir détruite.





    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    J'ai fait une petite enquête concernant les gares dans la principauté. Il existait au début du 20è siècle 2 gares. La gare de Monte-Carlo et celle de Monaco. La gare qui nous intéresse est celle de Monte-Carlo. Voir le plan. Elle était à la place de l'hôtel du Loews. Dont le nom de la descente vers la gare.





     
    Dernière modification par prosto, 15 mai 2020, 13h35.

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Merci CMTARGA d'enrichir avec ces photos magnifiques ces textes.

    Oui cétait courant à l'époque de parler de la descente de la gare vers la station Hairpin. Depuis on parle plutôt de l'épingle du Loews.

    Cet hôtel remplacé actuellement par le 4 étoiles Fairmont 
    12 Avenue des Spélugues, 98000 Monaco
    Dernière modification par prosto, 15 mai 2020, 12h59.

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    A la sortie de l'ancienne gare ?

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    20200514_223431.jpg 
    Dernière modification par tipo 151, 14 mai 2020, 21h40.

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    En gros une piste bien pourrie.....

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Pour illustrer

    L'abandon de BRABHAM qui constate les dégâts


    La traînée d'huile bien visible entre la chicane et le Bureau de Tabac et avant la chicane


    L'erreur de Jimmy au freinage de la chicane où on voit bien aussi l'huile et le ciment

     

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Tout se passa comme prévu. Mieux placé sur la grille, prompt au démarrage, Bandini vire en tête au virage de Sainte Dévote, devant Brabham, Hulme, Stewart, Surtees. Mais dans la descente de la gare, Brabham n’est déjà plus là, un événement de course qui allait s’avérer lourd de conséquences. Victime d’une fuite d’huile, Brabham part en tête à queue au virage de Mirabeau. Une bielle a perforé le bloc moteur en alliage léger. « C’est comme si on m’avait enlevé le siège de sous le postérieur. » expliquera-t-il plus tard. Il reprend la piste bon dernier tout en continuant, sans le savoir, de déverser son huile sur le circuit.


    ​​​​​​​

    1er tour dans la descente de la gare

    Mais il n’y a pas que Brabham qui perd son huile, Siffert également. Le tête-à-queue de Brabham a créé le désordre dans le peloton des voitures qui roulent en rangs serrés au cours de ce premier tour. La Cooper de Siffert a heurté l’arrière de la voiture de McLaren, et son radiateur d’huile est endommagé. Il perd de l’huile lui aussi. Immédiatement, les commissaires de piste se précipitent pour déverser de la poudre de ciment, notamment au freinage de la chicane, un des points les plus délicats du circuit.

    Lorenzo Bandini, en tête de la course, ne se doute de rien. Mais il a déjà fort à faire pour contenir Hulme et Stewart qui sont sur ses talons. Car tel est le problème des Ferrari 12 cylindres par rapport aux voitures britanniques : elles sont lourdement chargées en essence en début de course. Pour peu qu’il arrive à maintenir son avantage sans trop solliciter ses freins, tout ira de mieux en mieux pour lui au fur et à mesure que sa voiture s’allègera. Mais toute cette stratégie va s’effondrer dès le deuxième tour.

    Dans le tunnel, il est surpris par l’huile étalée sur la piste. Il hésite un instant. Denny Hulme en profite pour le dépasser et passer en tête au virage de la chicane. Bandini est-il encore perturbé par ce qui vient d’arriver ? Toujours est-il que Jacky Stewart, en embuscade juste derrière lui, le dépasse au Bureau de Tabac. A l’issue du deuxième tour, Bandini est troisième. Pire encore, dans les tours qui suivent, handicapé par le poids de sa Ferrari lourdement chargée en essence, il a du mal à suivre le rythme des deux hommes de tête. Mais il s’accroche néanmoins. Peut-être pense-t-il que le temps travaille pour lui.



    Bandini au 3è tour dans le ciment à la chicane


    Le grand Jim Clark a lui aussi été victime de l’huile répandue sur la piste. En septième position, derrière Surtees, Gurney et McLaren, il pense que le carambolage est inévitable et décide de prendre l’échappatoire. Il s’immobilise, sort promptement de sa voiture, la remet dans le sens de la marche, reprend le volant, et se lance dans une poursuite échevelée, battant plusieurs fois le record du tour. A chaque passage, il gagne au moins une place au classement. La foule s’enthousiasme devant cette démonstration de l’Ecossais au sommet de son art.



    Jim lark demi tour dans l'échappatoire à la chicane
    Dernière modification par prosto, 14 mai 2020, 17h13.

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Oui oui je connais...mais très souvent cela ne fonctionne pas. Comme d'ailleurs sur ce forum qui est capricieux et ne laisse pas le temps. Mais heureusement il y a des amateurs sympa.

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Rassures toi PROSTO on avait compris....( si tu veux corriger un message ouvre "modifier" en bas à droite, tu modifies et tu fais enregistrer tout en bas en bleu...

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Oui aujourd'hui les nouvelles générations ne supportent pas le danger, le risque, tout doit être protégé sinon on attaque en justice etc… en bref on dirait qu'ils ont peur de la vie simplement. Mais je m'écarte de Lorenzo.
     

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Oui aujourd'hui les nouvelles générations ne supportent pas le danger, le risque, tout doit être protégé sinon on attaque en justice etc..en bref on dirait qu'ils ont peur de la vie simplement. Mais je m'écrate de Lorenzo 

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X