Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le Mans 1967 (Essais préliminaires et course en photos)

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Pare-brise de Matra Djet, radiateurs déplacés de l’avant sur les côtés pour affiner le nez, aérodynamisme toujours. Du coup les réservoirs déplacés dessous et devant les portières.



    Avant c'était mieux

    Commentaire


    • La carrosserie en polyester est dessinée par Bernard Boyer.



      Les roues sont des 15 pouces pour augmenter la taille des freins. Six goujons remplacent les écrous papillons de l’an dernier.



      Avant c'était mieux

      Commentaire


      • BOYER à l'air fier de son oeuvre.... 

        Commentaire


        • Si elle est destinée à être motorisée, un jour, par le V12 Matra, c’est le BRM V8 2 litres qui reste l’intérimaire aujourd’hui, il équipera 3 des 4 M630 prévues en juin, la 4eme devant avoir le Ford 4,7L. Ce moteur BRM est poussé à 245ch, avec l’inversion admission-échappement, admission latérale et échappements centraux.



          Avant c'était mieux

          Commentaire


          • L’emplacement pour la valise n’est pas encore défini.



            La 630 affiche un poids de 735kg, soit au moins 115kg gagnés sur la 620.

            Avant c'était mieux

            Commentaire


            • Cette 630 a effectué ses premiers tours de roues hier sur l’aérodrome de Villacoublay, avant de venir ici dans la Sarthe, c’est dire qu’elle a besoin d’être déverminée. C’est le plus expérimenté des 2 pilotes présents Jaussaud qui va s’y coller, sous les yeux du staff, Lagardère, George Martin, Bernard Boyer.







              Avant c'était mieux

              Commentaire


              • Weber l’autre pilote, débutant chez Matra en 1967, est chargé de la 620 à moteur Ford, un moteur démesuré par rapport au 1300cc qui équipait le prototype précédent qu’il a piloté, l’Alpine A210.

                Avant c'était mieux

                Commentaire


                • Pour Jaussaud, ce n’est pas un déverminage, mais un domptage. Les suspensions sont trop souples, elle est instable malgré différents réglages de géométries et des suspensions.











                  Avant c'était mieux

                  Commentaire


                  • Dans les Hunaudières la 630 louvoie, Jaussaud reste en deçà des 8000tr/mn, une mauvaise sensation ne lui permet pas de pousser plus.
                    Et la portière gauche qui ne reste pas fermée, inquiétant.











                    Dernière modification par camerat, 19 juin 2020, 13h53.
                    Avant c'était mieux

                    Commentaire


                    • Résultat 4’15’’7, on est « très » loin du 3’52’’ de Schlesser des préliminaires de 1966.



                      Avant c'était mieux

                      Commentaire


                      • Bravo belle série
                        Dernière modification par tipo 151, 19 juin 2020, 14h14.

                        Commentaire


                        • Envoyé par tipo 151 Voir le message
                          Bravo belle série
                          Merci je la termine bientôt, histoire qui finit mal.
                          Avant c'était mieux

                          Commentaire


                          • Verdict du pilote aux ingénieurs, elle est épouvantable, problème aérodynamique, manque d’appuis sur les roues arrière, et elle se lève. Mais Jean-Pierre a un peu de mal à se faire comprendre, incompréhensible que l’arrière se soulève avec le poids du moteur, des radiateurs. Bernard Boyer dira plus tard que si Jaussaud avait été plus explicite (j’ai mal aux bras de tenir le volant pour la garder sur la piste) ils auraient installé un becquet.





                            Avant c'était mieux

                            Commentaire


                            • Samedi 16h15, Weber a fini de rouler avec la 620 et il vient tanner Lagardère de lui laisser le volant de la 630. Weber est un jeune loup, les journalistes français parle déjà d’un futur grand, il a besoin de se montrer et de s’étalonner vis-à-vis de « l’ancien » Jaussaud.

                              Avant c'était mieux

                              Commentaire


                              • Jaussaud alerte Roby, lui décrit le comportement erratique dans les Hunaudières : « Fais gaffe ne dépasse pas 8000 trs. »
                                Weber est pressé, il ne reste que 10 minutes d’essais, soit 2 tours max...





                                (Rien ne dit que Weber soit au volant sur ces 2 photos).
                                Avant c'était mieux

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X