Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Images rares !

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Re : Images rares !

    Il n'est pas dit que je retirerais ma coule devant n'importe qui.

    Je continue de trouver curieux le rapprochement de ces deux noms de carrosserie.
    Le terme cabriolet-roadster est utilisé par Citroën entre 1932 et 1934 pour ses Rosalie C8, C10 et C15. Il s'agissait d'une 2 portes à l'entourage tôlé fixe, équipée d'un toit en toile pouvant se découvrir. Donc entre le cabriolet à portes sans montant de vitre et la simple découvrable (genre 2cv, 4cv ou 203) : la frontière est bien mince ...
    Il s'agissait de marketing avant l'heure pour multiplier les modèles et les ventes. D'ailleurs Citroën, à l'approche très américaine, n'hésita pas à appeler certains coupés au toit bien tôlé : faux-cabriolets !

    Même époque aux Etats-Unis, le cabriolet-roadster est une 2 portes (complètes) à capote, possédant souvent derrière la capote le "coffre à siège" que nous appelons en France ... spider ! (on ne comprend plus rien ! ).

    Je n'ai vu l'appellation roadster-cabriolet que pour la Smart. Mais là, on sort du domaine automobile !

    J'adore ces chinoiseries sur les noms de carrosserie ! Mais il faut se méfier des appellations des constructeurs peu orthodoxes car cherchant à plaire au client.
    Actuellement la MBenz classe B porte sans rougir le nom de Sports Tourer dont le monsieur de Stuttgart qui a inventé ça voudra bien nous expliquer pourquoi ! (même en allemand).
    Feu les Rover voyaient les breaks récents nommés Tourer. Why not ? mais on ne comprend plus rien hormis un vague parfum de voyage à travers ce mot ...
    (le tourer est un cabriolet 2 portes, 4 vraies places, typique anglais des années 30)
    Dernière modification par Huhu, 21 December 2006, 14h13.
    www.etoilespassion.com

    Commentaire


    • Re : Images rares !

      Merci Huhu pour toutes ces précisions.
      Quelqu'un aurait un aspro ?

      Commentaire


      • Re : Images rares !

        Sans oublier l'acceptation différente du terme Hardtop entre l'europe (où il désigne un couvre chef rigide pour cabriolet) et les états unis où il s'agit d'un type de carrosserie à part entière (coupé sans montant comme le C124/C123/C209).
        Ajouterais-je aussi que les américains (encore eux) désignent du terme de sedan les berlines, et de limousines les voitures à plus de 4 portes tandis qu'en europe, il s'agit de voitures à 6 glaces latérales (eh oui la 4L est une limousine !)
        Et puis pourquoi l'europe parle t'elle de "break" quant les USA (décidemment) parlent de "Station Wagon".

        2 Aspirines please :king:

        Commentaire


        • Re : Images rares !

          Envoyé par WDakota Voir le message
          Je vous trouve quand même assez durs avec le C208 qui a maintenu la tradition en se démarquant bien plus de la W202 que ne le faisaient les C123/124 par rapport aux berlines...
          Je ne suis pas d'accord sur un point: le CLK n'est en aucun cas le dérivé de la Classe C même s'il en reprend la plateforme... C'est le dérivé de la E W210 et il ne se démarque donc pas temps de berline... Comme les C124, C123...
          (d'ailleurs le W209 est bien le dérivé de la W211 puisque le coupé sport "CS" est l'équivalent de la C W203 en terme de standing).

          PS: W208 et W209... L'appelation C208/C209 n'a pas lieu d'être car c'est un W a part entière.

          Commentaire


          • Re : Images rares !

            Envoyé par Pouch250 Voir le message
            (...) W208 et W209... L'appelation C208/C209 n'a pas lieu d'être car c'est un W a part entière.
            Pouch, grand prêtre du W, a parfaitement raison !
            Comme la forme de la lettre, les W sont l'illustration automobile du mouvement brownien : on ne sait pas pourquoi ces codes changent de direction en tous sens ...
            www.etoilespassion.com

            Commentaire


            • Re : Images rares !

              Envoyé par Pouch250 Voir le message
              Je ne suis pas d'accord sur un point: le CLK n'est en aucun cas le dérivé de la Classe C même s'il en reprend la plateforme... C'est le dérivé de la E W210 et il ne se démarque donc pas temps de berline... Comme les C124, C123...
              (d'ailleurs le W209 est bien le dérivé de la W211 puisque le coupé sport "CS" est l'équivalent de la C W203 en terme de standing).
              Les CLK, tant le W208 de 1997 que le W209 de 2003, sont bien dérivés de la classe C : châssis et moteurs, AMG à part. D'ailleurs MBenz avait finement joué sur les 4 phares typiques de la classe E pour situer le premier CLK plus haut en gamme.

              Et l'apparition du CoupéSport a fait monter en gamme les moteurs des CLK ... qui se retrouvent ainsi proche de la classe E.
              www.etoilespassion.com

              Commentaire


              • Re : Images rares !

                D'ailleurs les interventions de Pouch et de Huhu me font me poser une question. Quand peut on dire qu'une voiture est dérivé d'une autre ?
                Certes la W208 (donc ) reprend plateforme, tablier, baie de parebrise, suspension et moteurs de la W202 mais esthétiquement c'est de la W210 qu'elle s'inspire. La tradition veut que ce soit la mécanique qui créée la notion de dérivé mais la vision de Pouch me semble aussi juste. Pour la plupart des clients c'etait bien une classe E coupé qu'ils achetaient. Il en est de même avec la W209 (hors donc )

                Commentaire


                • Re : Images rares !

                  " Pour la plupart des clients c'etait bien une classe E coupé qu'ils achetaient. "
                  ... et c'était bien joué de la part de MBenz ! La classe C au prix de la classe E ...
                  www.etoilespassion.com

                  Commentaire


                  • Re : Images rares !

                    Pour moi la notion de coupé-dérivé est un coupé directement dérivé de la plateforme de la berline correspondante, raccourcie en général.
                    L'avant et l'arrière du coupé doit être identique à ceux de la berline, le toit rabaissé comme sur les 111/114/123/126/124, ou chez opel avec la Commodore/Reckord, volvo avec la 262C, etc...

                    Cette tradition n'a plus vraiment court actuellement, le coupé devient un produit indépendant, n'ayant plus vraiment à voir avec une berline correspondante dans la gamme. Avec les pateformes interchangeables d'une marque à une autre, tout se complique encore...

                    Commentaire


                    • Re : Images rares !

                      C'est vrai, mais les coupés W111 et W126 ne sont pas de simples berlines à 2 portes et pavillon abaissé.
                      Contrairement au coupés W114, 123 ou 124, les W111 à 2 portes n'ont aucun élément de carrosserie en commun avec les berlines de la série (plate-forme mise à part). Sauf erreur, c'est la même chose pour le coupé W126 (à part peut-être les ailes avant ?). Tout le talent de Mercedes a été de concevoir de vrais coupés, aux proportions équilibrées, mais qui ne renient pas pour autant leur parenté avec la berline dont ils dérivent.

                      Commentaire


                      • Re : Images rares !

                        Et chez peugeot on a la même chose avec la 404, 504 et 406, moins avec les 403, 204 et 304

                        Commentaire


                        • Re : Images rares !

                          A propos de coupé : qu'a-t-il de si rare qu'il soit montré ici ce W142 320 n ("n" parce que châssis court de 2,88 m) ?



                          Fabriqué en 1937-38, c'est un Kombinations-coupé (l'allemand a parfois un côté comique), c'est-à-dire un hardtop !
                          C'est le plus ancien coupé hardtop que je connaisse ... pour l'instant.
                          www.etoilespassion.com

                          Commentaire


                          • Re : Images rares !

                            Envoyé par Jeanol Voir le message
                            C'est vrai, mais les coupés W111 et W126 ne sont pas de simples berlines à 2 portes et pavillon abaissé.
                            Contrairement au coupés W114, 123 ou 124, les W111 à 2 portes n'ont aucun élément de carrosserie en commun avec les berlines de la série (plate-forme mise à part). Sauf erreur, c'est la même chose pour le coupé W126 (à part peut-être les ailes avant ?). Tout le talent de Mercedes a été de concevoir de vrais coupés, aux proportions équilibrées, mais qui ne renient pas pour autant leur parenté avec la berline dont ils dérivent.
                            Je souscris à ce propos; je pense même que la démarche marketing (inconsciente dans les années 50, puis élaborée à partir de la fin des années 60) a été différente, entre d'une part les véritables coupés dérivés, et d'autre part les "grossen Coupés", à savoir la lignée W 188, W 180/128, W 111/112, C126, C140, C215.

                            Les prix, dans lesquels la dotation aux amortissements d'O.S. d'emboutissage entre de façon considérable sur les petites séries, s'en ressentent manifestement...
                            Dernière modification par Beluga1, 23 December 2006, 09h40.

                            Commentaire


                            • Re : Images rares !

                              Donc finalement la W208 s'inscrit bien dans une tradition Mercédès du coupé. Une référence à une berline de la gamme (la E dans son cas) et une carrosserie originale.
                              Son principal tort fut finalement d'arriver après le W124 de fort bonne réputation.
                              Quant à la SEC W126, aucune pièce de tôle n'est commune avec la berline et il me semble même que le pare brise est spécifique. Si Damien passe par ici, il nous éclairera j'espère...

                              Commentaire


                              • Re : Images rares !

                                Pour la W208, plus qu'une référence, me semble-t-il; un vrai dérivé de E, comme le dit Pouch.

                                Pour le coupé 126, effectivement un modèle parfaitement autonome; quelques pièces de tôles peut-être communes, mais rares, du côté du soubassement de l'avant, je crois. Un chassis fort différent de celui de la berline, beaucoup moins rigide, d'où les problèmes récurrents de corrosion du contour de lunette arrière, point de convergence de toutes les contraintes, d'ou glissement du joint et perte d'étanchéité.

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X