Annonce

Réduire

A LIRE IMPERATIVEMENT

Suite à une décision de justice (Arrêt N°344 de la  Cour d'appel de Rennes en date du 05 décembre 2023) contestant les droits possédés par Washington Photo sur certains de ses clichés photographiques) et interdisant de les reproduire notamment sur Internet sous peine de poursuites financières, il est donc interdit de poster et donc reproduire dans nos forums (notamment le forum endurance) toute photo issue du fonds photographique de Washington Photo. La transgression de cette interdiction exposera ses auteurs à des poursuites juridiques. Nous vous demandons donc de respecter scrupuleusement cette interdiction.
Voir plus
Voir moins

Sébastien BOURDAIS

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • CMTARGA
    a répondu
    Bonne nouvelle pour Seb ici https://www.autohebdo.fr/actualites/...-cadillac.html

    Espérons que sa saison 2023 sera meilleure que 2022  

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Pour rafraichir ce thème déjà relégué en page 4 ()une petite info concernant l'arrivée de Nico MULLER chez PEUGEOT en WEC ( qui va sauter puisqu'on en est à 7 pilotes pour 6 places à priori ???)

    Le suisse dans une interview à AUTOHEBDO précise que BOURDAIS l'a bien aidé à prendre sa décision pour rejoindre l'équipe de SOCHAUX

    Avez-vous échangé avec Sébastien Bourdais au sujet de Peugeot Sport ?

    Oui, je l’ai fait, parce qu’il a une grande histoire avec la marque et que je l’estime beaucoup en tant que pilote. J’ai eu l’honneur de partager cette saison de LM P2 avec lui. Et quand vous vous entendez bien avec quelqu’un en dehors de la piste, ce qui était le cas entre nous dès le début, vous parlez de sujets comme le futur de nos carrières et je lui demandais des conseils. Il a été très disponible et utile dans ma prise de décision, je le remercie. 

    C'est bien dans le tempérament de SEB ça...Quand je disais que c'est "un bon gars" 

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Envoyé par Haine Kane Voir le message
    Hello,

    Sébastien à Mulsanne

    Dis moi HK c'est normal que je ne vois plus ta photo ???? 

    Laisser un commentaire:


  • Tonton Claude
    a répondu
    Cette année, au Mans :


    2022_06_11-24H DU MANS-Commissaires - Gilbert DAVID (113).JPG

    Laisser un commentaire:


  • Haine Kane
    a répondu
    Hello,

    Sébastien à Mulsanne

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Merci CAMERAT pour ces instantanés de Sébastien. Oui je crains que cette participation ne lui apporte pas grand chose mais en attendait-il plus ?

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Beaucoup de problèmes sur la voiture de Sébastien j'ai l'impression cette année. Moins de roulage que les autres, démontage du capot à chaque arrêt, réglages...

    cameratDSC_0183.jpg

    cameratDSC_0210.jpg

    Laisser un commentaire:


  • ferrari p4
    a répondu
    Bonjour, en attendant la suite de la carrière de Sébastien, CMTarga, je te remercie à travers ce récit d'avoir remonter le temps, ce temps pas si lointain où "le gamin' faisait ses classes dans sa région natale. Et puis les noms de ses adversaires / concurrents rappellent également sa polyvalence. La suite lundi ?

    Laisser un commentaire:


  • can the can
    a répondu
    Envoyé par CMTARGA Voir le message
    Merci les amis...Ne t'inquiètes pas TIPO je vais bien trouver quelque chose d'autre à vous raconter ................

    ah, si tu pouvais nous faire qq chose sur COURAGE, le bonhomme, ses voitures et toutes ses participations au MANS, tu ferais plusieurs heureux dont moi.

    On rappellera qu'à la fois PESCAROLO ET COURAGE en tant que constructeurs sont passés tout près... mais seulement tout près. 

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Merci les amis...Ne t'inquiètes pas TIPO je vais bien trouver quelque chose d'autre à vous raconter ................

    Laisser un commentaire:


  • can the can
    a répondu
    Envoyé par CMTARGA Voir le message
    Pour parachever cette saison 2021 très frustrante côté INDY CAR, Sébastien espérait bien que l'ultime manche IMSA sur le tracé de ROAD AMERICA pour PETIT LE MANS lui apporterait un tant soit peu de réconfort pour passer un hiver paisible. Mais une fois encore la malchance s'en est mêlée pour priver notre héros et ses deux comparses habituels DUVAL et VAUTIER d'un résultat probant ce que leur CADILLAC MUSTANG SAMPLING n°5 était pourtant bien dans la capacité de leur offrir. Un collecteur d'échappement cassé mit fin à leur espoir dans la dernière heure de course. Pourtant c'était pas mal parti ! Sébastien, qui avait pris le départ après 2 heures de course, pointait en tête certes de peu.. Les diverses neutralisations, si elles ont influé sur le classement de notre trio, ne remettaient pas en cause leurs espoirs jusqu'à ce que Loïc DUVAL s'accroche avec Earl BAMBER au volant de la CADILLAC GANASSI qui redémarrait des stands en pneus froids, ce qui commença à compromettre les performances de la N°5. A peine Sébastien avait-il repris le volant de Tristan VAUTIER à un peu plus d'une heure de la fin, que la CADILLAC SAMPLING s'immobilisait définitivement devant son stand. Décidément il était grand temps que cette saison 2021 s'achève.



    Que sera la saison 2022 de Sébastien BOURDAIS. Peu de temps avant PETIT LE MANS, Chip GANASSI annonçait qu'il engagerait 2 CADILLAC DPI en 2022 et que l'une d'entre elles accueillerait à plein temps notre Sébastien qui ainsi opérait un retour dans une équipe avec laquelle il avait brillé avec la FORD GT. Celui-ci expliquait à cette occasion" Je suis super excité de retrouver l'équipe de Chip. Nous avons eu beaucoup de succès passés et je suis impatient de commencer à travailler avec eux. Il s'agit véritablement d'un tournant dans ma carrière qui me verra consacrer la majeure partie de mon attention aux courses de voitures de sport tout en restant dans la famille GM".

    Parallèlement AJ FOYT RACING annonçait de son côté que sa N°14 serait pilotée dorénavant et pour toute la saison INDY CAR par le jeune Kyle KIRKWOOD, ce qui impliquait l'éviction de ce poste de BOURDAIS même si l'équipe comme l'intéressé, laissent entendre que des participations ponctuelles sont envisageables. Mais il est clair qu'à maintenant 43 ans Sébastien ne vise plus qu'une chose, celle qui lui tient le plus à cœur avant de raccrocher casque et gants et ce sont bien évidemment les 24Heures du MANS. En choisissant GANASSI, force est de constater qu'il a fait le choix de la logique et de la raison. La nouvelle réglementation unifiant le WEC et l'IMSA, permet aux autos de ces deux championnats de disputer des épreuves communes comme LE MANS. Dès lors GANASSI RACING qui a démontré dans le passé avec la FORD GT qu'il est tout à fait capable de truster des victoires dans la Sarthe sera, à n'en pas douter une force avec laquelle il faudra compter. Espérons seulement que la future CADILLAC LMDH annoncée pour 2023 sera à la hauteur, car la concurrence risque d'être très rude pour cette victoire tant désirée. Enfin et toujours dans cette perspective afin de ne pas perdre la main, Seb signait en début d'année avec la nouvelle équipe VECTOR SPORT managée par Garry HOLLAND, un ancien de RISI COMPETIZIONE, pour piloter une ORECA LMP2, avec une participation assurée aux 24h 2022.

    Nous voilà donc au terme de cette longue...très ( trop ?) longue biographie. J'espère que ceux qui m'ont suivi du premier au dernier épisode auront pris autant de plaisir à sa lecture que moi j'en ai pris à son écriture. Bien sûr comme disait LA CANETTE, ils furent peu nombreux ( une douzaine de lecteurs réguliers selon le compteur) mais peu m'importe, l'essentiel c'est que j'ai pu, je l'espère, à travers l'histoire de Sébastien, raconter combien ce pilote extrêmement talentueux et passionné, a pu tout au long de sa déjà très longue carrière, laisser une marque indélébile dans le cœur et la passion de quelques uns d'entre nous. J'arrête là, car il faut bien qu'il y ait une fin. Sera-t-elle définitive ou temporaire? Le début de saison 2022 de Sébastien peu transcendant, ne m'incite pour le moment guère à poursuivre, mais sait-on jamais, un exploit ( pourquoi pas au MANS) et j'aurai vite fait de vous asséner quelques chapitres supplémentaires. Pour conclure définitivement, un grand merci au site de photos MOTORSPORT IMAGES d'où provient l'essentiel des clichés qui ont accompagnés mon récit. Grâce lui soit rendu, étant le seul site de photos professionnel qui met à la disposition de tout à chacun , l'ensemble de ses oeuvres totalement gratuitement et sans la moindre watermark. Ils sont bien les seuls, malheureusement!

    Post Scriptum: Une victoire de plus au palmarès de Sébastien hier soir à DETROIT 


     

    salut CM. 

    Je t'avoue que je n'ai lu que la partie PROTO et GT de Bourdais. C'est vrai que c'est décevant de ne pas être lu par plus de monde. Bravo en tout cas ! 

    Ce sujet va "descendre " mais remontera de temps à autre car Bourdais continue sa carrière à commencer ce WE par LE MANS.
    Il est arrivé hier. Ses coéquipiers sont arrivés peu avant lui du Castellet , 19è temps. Sébastien n'a réalisé que le 25è  et avant dernier chrono mais il faut le temps de s'acclimater, je ne m'inquiète pas.



     

    Laisser un commentaire:


  • tipo 151
    a répondu
    Bravo, merci et respect CM.
    Quel boulot !
    Ce qui m'embête, c'est que j'ai peur que tu t'ennuies maintenant ...

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    Pour parachever cette saison 2021 très frustrante côté INDY CAR, Sébastien espérait bien que l'ultime manche IMSA sur le tracé de ROAD AMERICA pour PETIT LE MANS lui apporterait un tant soit peu de réconfort pour passer un hiver paisible. Mais une fois encore la malchance s'en est mêlée pour priver notre héros et ses deux comparses habituels DUVAL et VAUTIER d'un résultat probant ce que leur CADILLAC MUSTANG SAMPLING n°5 était pourtant bien dans la capacité de leur offrir. Un collecteur d'échappement cassé mit fin à leur espoir dans la dernière heure de course. Pourtant c'était pas mal parti ! Sébastien, qui avait pris le départ après 2 heures de course, pointait en tête certes de peu.. Les diverses neutralisations, si elles ont influé sur le classement de notre trio, ne remettaient pas en cause leurs espoirs jusqu'à ce que Loïc DUVAL s'accroche avec Earl BAMBER au volant de la CADILLAC GANASSI qui redémarrait des stands en pneus froids, ce qui commença à compromettre les performances de la N°5. A peine Sébastien avait-il repris le volant de Tristan VAUTIER à un peu plus d'une heure de la fin, que la CADILLAC SAMPLING s'immobilisait définitivement devant son stand. Décidément il était grand temps que cette saison 2021 s'achève.



    Que sera la saison 2022 de Sébastien BOURDAIS. Peu de temps avant PETIT LE MANS, Chip GANASSI annonçait qu'il engagerait 2 CADILLAC DPI en 2022 et que l'une d'entre elles accueillerait à plein temps notre Sébastien qui ainsi opérait un retour dans une équipe avec laquelle il avait brillé avec la FORD GT. Celui-ci expliquait à cette occasion" Je suis super excité de retrouver l'équipe de Chip. Nous avons eu beaucoup de succès passés et je suis impatient de commencer à travailler avec eux. Il s'agit véritablement d'un tournant dans ma carrière qui me verra consacrer la majeure partie de mon attention aux courses de voitures de sport tout en restant dans la famille GM".

    Parallèlement AJ FOYT RACING annonçait de son côté que sa N°14 serait pilotée dorénavant et pour toute la saison INDY CAR par le jeune Kyle KIRKWOOD, ce qui impliquait l'éviction de ce poste de BOURDAIS même si l'équipe comme l'intéressé, laissent entendre que des participations ponctuelles sont envisageables. Mais il est clair qu'à maintenant 43 ans Sébastien ne vise plus qu'une chose, celle qui lui tient le plus à cœur avant de raccrocher casque et gants et ce sont bien évidemment les 24Heures du MANS. En choisissant GANASSI, force est de constater qu'il a fait le choix de la logique et de la raison. La nouvelle réglementation unifiant le WEC et l'IMSA, permet aux autos de ces deux championnats de disputer des épreuves communes comme LE MANS. Dès lors GANASSI RACING qui a démontré dans le passé avec la FORD GT qu'il est tout à fait capable de truster des victoires dans la Sarthe sera, à n'en pas douter une force avec laquelle il faudra compter. Espérons seulement que la future CADILLAC LMDH annoncée pour 2023 sera à la hauteur, car la concurrence risque d'être très rude pour cette victoire tant désirée. Enfin et toujours dans cette perspective afin de ne pas perdre la main, Seb signait en début d'année avec la nouvelle équipe VECTOR SPORT managée par Garry HOLLAND, un ancien de RISI COMPETIZIONE, pour piloter une ORECA LMP2, avec une participation assurée aux 24h 2022.

    Nous voilà donc au terme de cette longue...très ( trop ?) longue biographie. J'espère que ceux qui m'ont suivi du premier au dernier épisode auront pris autant de plaisir à sa lecture que moi j'en ai pris à son écriture. Bien sûr comme disait LA CANETTE, ils furent peu nombreux ( une douzaine de lecteurs réguliers selon le compteur) mais peu m'importe, l'essentiel c'est que j'ai pu, je l'espère, à travers l'histoire de Sébastien, raconter combien ce pilote extrêmement talentueux et passionné, a pu tout au long de sa déjà très longue carrière, laisser une marque indélébile dans le cœur et la passion de quelques uns d'entre nous. J'arrête là, car il faut bien qu'il y ait une fin. Sera-t-elle définitive ou temporaire? Le début de saison 2022 de Sébastien peu transcendant, ne m'incite pour le moment guère à poursuivre, mais sait-on jamais, un exploit ( pourquoi pas au MANS) et j'aurai vite fait de vous asséner quelques chapitres supplémentaires. Pour conclure définitivement, un grand merci au site de photos MOTORSPORT IMAGES d'où provient l'essentiel des clichés qui ont accompagnés mon récit. Grâce lui soit rendu, étant le seul site de photos professionnel qui met à la disposition de tout à chacun , l'ensemble de ses oeuvres totalement gratuitement et sans la moindre watermark. Ils sont bien les seuls, malheureusement!

    Post Scriptum: Une victoire de plus au palmarès de Sébastien hier soir à DETROIT 


     

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    LONG BEACH est donc le point final du championnat INDY CAR et éventuellement de la carrière de Sébastien dans la discipline. Le moins que l'on puisse dire c'est que les essais ne lui laisseront pas un souvenir impérissable. Auteur d'une légère touchette pendant les premiers entraînements sa voiture ne peu être complètement réparée pour les qualifications entraînant une très mauvaise 22ème place sur la grille sur un circuit où dépasser est compliqué. Ce qui devait arriver en partant d'aussi loin arriva. Dès le départ notre héros est victime de la fougue WEEKAY qui percute sa DALLARA. Heureusement celle-ci en dehors de caler n'est pas endommagée mais elle repart bonne dernière. Après ce coup du sort, la chance va tourner avec un drapeau jaune qui sort juste au moment où Seb stoppe le faisant immédiatement grimper au classement. Une longue course à l'économie à la BOURDAIS, lui évite un troisième arrêt ce qui le propulse à une 8ème place inespérée. Peu sûr de son avenir dans la discipline Seb déclarait alors : "Je ne sais pas vraiment de quoi l'avenir sera fait, mais si c'était le dernier, pas trop mal pour le dernier, et j'espère vraiment vous voir l'année prochaine."

    image sur internet

    Laisser un commentaire:


  • CMTARGA
    a répondu
    L'antépénultième manche se déroule sur le routier de PORTLAND célèbre pour sa chicane du départ qui traditionnellement donne de joli méli-mélo et 2021 n'allait pas y échapper. Mais tout d'abord revenons aux qualifications. Sébastien décrochait une 12ème place qui ne le satisfaisait pas complètement compte tenu des risques au départ liés à cette chicane. Il n'avait pas tort, mais à l'inverse de ses craintes, tout au contraire, il en tirait largement profit en se retrouvant immédiatement 5ème. Mais cette heureuse situation allait se retourner contre lui. Parti comme à son habitude pour une course à l'économie avec les pneus durs, ceux-ci s'avéraient un handicap dans sa position d'autant que les favoris dont nombre furent impliqués dans le chaos du départ purent réadapter leur stratégie en s'arrêtant rapidement. Bref, Seb était toujours en décalage mais cette fois dans le mauvais sens et comme il finit par s'accrocher avec ASKEW ce qui nécessita un arrêt supplémentaire, la belle position du début se transforma en une misérable 18ème place finale.



    LAGUNA SECA était le théâtre de l'avant dernière manche de ce championnat jusque là guère avenant pour notre héros. Les qualifications étaient du même jus avec une misérable 21ème position sur la grille de départ. Une nouvelle fois sa DALLARA, véloce pendant les essais perdait toute efficacité au moment des qualifications. Une mauvaise habitude trop connue au cours de cette saison de manière assez inexplicable. Qu'espérer en partant d'aussi loin en dehors de compter sur les problèmes des autres plus que sur ses propres ressources. Pourtant Sébastien et son équipe ne vont pas céder au défaitisme en jouant une nouvelle fois la carte de l'économie qui leur a parfois réussi, lorsque les circonstances de la course sont favorables. Ce sera encore le cas grâce à une neutralisation en tout début d'épreuve qui incita la majorité du peloton à s'arrêter. Pas BOURDAIS qui du coup se retrouve dans les 10 premiers. Bien sûr et pour s'éviter un stop supplémentaire, il dû pendant toute la course, rouler à l'économie pour franchir la ligne d'arrivée à une modeste 14ème place. Mais pouvait-il prétendre à beaucoup mieux ?

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X