Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Problèmes de société.

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • demain soir 20 heures nous saurons....
    Vous aimez les 24 heures, le polar, le suspens, la pop music, la 2è guerre mondiale, la poésie ? c'est ici!
    www.l-oree.org

    Commentaire


    • Avant c'était mieux

      Commentaire


      • Bravo c'est extra !

        Commentaire


        • 200 M de doses du vaccin anti covid US de Pfizer pour l'Europe: d'abord pour les plus vieux, les plus pauvres, ou les plus riches ?
          Vous aimez les 24 heures, le polar, le suspens, la pop music, la 2è guerre mondiale, la poésie ? c'est ici!
          www.l-oree.org

          Commentaire


          • DAVAL jeté en pâture, livré à la vox populi pendant une huitaine, je ne vais pas le plaindre.

            Préméditation ou pas, rien n'est démontré.

            Comment les parents peuvent-ils s'exprimer avec autant de calme Devant les caméras les loups-journaleux ?



            ET COMMENT DURANT LE PROCES PEUT ON PROGRAMMER UN DOCUMENTAIRE DE 4 EPISODES SUR LE MEURTRIER, QUEL VOYEURISME....


            DAVAL, dans quelques jours, on en parlera plus. Ce sera le BLACK FRIDAY et les fêtes de Noël. IL AURA LE TEMPS DE RESSASSER....


            DANS UN AN OU DEUX, s'il fait appel, il reviendra sur le devant de la scène pour après sombrer dans l'oubli.


            en voilà quelques uns.....


            https://www.lefigaro.fr/actualite-fr...-de-france.php
            Vous aimez les 24 heures, le polar, le suspens, la pop music, la 2è guerre mondiale, la poésie ? c'est ici!
            www.l-oree.org

            Commentaire


            • Comment peut-on voir des interviews sur les marches du palais à la radio , à la télé …avant et pendant un procès?

              Et la tête du pleureur représente bien ce qu’est devenue l'image de l'homme du XXI e siècle
               

              Commentaire


              • pour ses quinze prochaines années, qu'il se penche (DAVAL), sur Journal de Spandau d'Albert SPEER, il y décrit quasiment jour après jour ses 20 ans passés à la prison de SPANDAU à Berlin d'où il ressortira libre le 
                30 septembre 1966 à 0 heure

                Il ne restera alors qu'un seul prisonnier, Rudolf HESS, dont j'ai été le geôlier en 1972, mais vous le saviez déjà.

                Un de mes livres de chevet.
                Dernière modification par can the can, 21 November 2020, 22h45. Motif: rudolf et non rudolphe.
                Vous aimez les 24 heures, le polar, le suspens, la pop music, la 2è guerre mondiale, la poésie ? c'est ici!
                www.l-oree.org

                Commentaire


                • La police devrait s'occuper plus de ces faits quotidiens !

                  A la porte de chaque appartement c'est la même réponse. Les habitants de l'avenue Wilson à Saint-Denis (Ile-de-France) sont terrifiés. Lundi 23 novembre, l'un des locataires a été frappé et jeté par la fenêtre du premier étage par plusieurs dealers parce qu'il s'est interposé entre ces jeunes et une propriétaire. Une dizaine de dealers occupent les lieux depuis plusieurs mois. Une présence quotidienne oppressante pour les habitants. Face à ces nombreuses dégradations et cette occupation, propriétaires et locataires ont saisi le syndic de l'immeuble.

                  Hélas c'est la chenlie !

                  Commentaire


                  • Qu'en pensent les footballeurs?
                     

                    Commentaire


                    • Envoyé par can the can Voir le message
                      pour ses quinze prochaines années, qu'il se penche (DAVAL), sur Journal de Spandau d'Albert SPEER, il y décrit quasiment jour après jour ses 20 ans passés à la prison de SPANDAU à Berlin d'où il ressortira libre le 
                      30 septembre 1966 à 0 heure

                      Il ne restera alors qu'un seul prisonnier, Rudolf HESS, dont j'ai été le geôlier en 1972, mais vous le saviez déjà.

                      Un de mes livres de chevet.

                      Puisque l'occasion m'en est donnée et que je ne m'en étais jamais ouvert jusque ce soir ici-même, sache, cher Michel, que feu mon grand-père paternel (disparu en 2013 quelques jours après son 86ème anniversaire) y fit son service militaire entre 1946 et 1947. Ayant eu l'occasion de "croiser" ou "d'apercevoir" de loin ceux que l'humanité avait jugés, il me conta de longues heures durant ce qu'il ressentit durant ces 14 mois passés là-bas, à Berlin et entre les mûrs de Spandau parfois.

                      Je n'ai pas l'intention d'aller plus loin car cela appartient au cercle familial mais je n'ai jamais manqué ces instants où mon grand-père, la voix tremblante toujours même 65 ans après, nous contait "son Histoire" là-bas. Des souvenirs à jamais gravés dans la mémoire collective de la famille ...

                      Je n'ai qu'un seul regret et non des moindres: la disparition d'un petit carnet appartenant à mon grand-père, dans lequel il y écrivit des moments de vie de "jeune homme au Service". Mais ses récits auront achevés de me convaincre de me "passionner" (toutes proportions gardées) pour la Seconde Guerre Mondiale.

                       

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X