Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

    C'est encore Noël !!!

    Les spécifications des concurents de 1955. A vos fiches et sites à mettre à jour, pour ma part c'est en ligne


    ©L'Equipe 11/12 Juin 55 - Archive René Bozec
    Amicalement - Laurent
    24h-en-piste.com et 24h du Mans 2020

  • #2
    Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

    Tu es un

    Voilà ce que j'en pense...
    Hépatoum c'est épatant! Hépatoum la boisson des 24 Heures du Mans!
    26 mai 1923 - 26 mai 1963 ---> à 40 ans d'intervalle, naissance de 2 monstres sacrés

    Commentaire


    • #3
      Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

      Merci ... j'ai encore d'autres années ...
      Amicalement - Laurent
      24h-en-piste.com et 24h du Mans 2020

      Commentaire


      • #4
        Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

        Le pesage de 1955 en photos.

        n°1 Lagonda DP166 Lagonda DP166/1 Reg Parnell – Dennis Poore



        n°2 Talbot-Lago T26GS Rosier 110055 Louis Rosier – Georges Grignard



        n°3 Ferrari 121LMSP Ferrari 0558 Umberto Maglioli – Phil Hill



        n°4 Ferrari 121LMSP Ferrari 0532 Eugenio Castelloti – Paolo Marzotto



        n°5 Ferrari 121LMSP Ferrari 0546 Maurice Trintignant – Harry Schell



        n°6 Jaguar D Jaguar XKD505 Mike Hawthorn – Ivor Bueb



        n°7 Jaguar D Jaguar XKD506 Tony Rolt – Duncan Hamilton



        n°8 Jaguar D Jaguar XKD508 Donald Beauman – Norman Dewis



        n°8T Jaguar D Jaguar XKD504 8T ou 7T ou 6T



        n°9 Jaguar D Cunningham XKD507 Phil Walters – Bill Spear



        n°10 Jaguar D Ecurie Francorchamps XKD503 Johnny Claes – Jack Swaters

        Dernière modification par camerat, 04 janvier 2017, 18h04. Motif: chassis number
        Avant c'était mieux

        Commentaire


        • #5
          Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

          Les Ferrari font presque démodées en comparaison des type D.
          Quant à la Lagonda et à la Talbot, carrément désuètes.
          Encore des photos jamais vues.
          Merci camerat.

          Commentaire


          • #6
            Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

            Envoyé par tipo 151 Voir le message
            Les Ferrari font presque démodées en comparaison des type D.
            Quant à la Lagonda et à la Talbot, carrément désuètes.
            Encore des photos jamais vues.
            Merci camerat.
            Je vous trouve un peu sévère pour la Ferrari 121LM qui est quand plus affinée que la 375+ victorieuse l'année d'avant. La lutte Ferrari Jaguar Mercedes s'annonçait de toute beauté.
            Avant c'était mieux

            Commentaire


            • #7
              Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

              Oui, j'exagère, ceci étant, Eugenio Castelloti n'a fait illusion que quelques tours.
              Jusqu'au retrait de Mercedes la course se jouait à deux avec Jaguar.

              Commentaire


              • #8
                Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                Amusant !!

                Nos amis d'AUTODIVA sont aussi actuellement sur l'année 1955 ici...http://www.autodiva.fr/forum/viewtop...5420&start=200

                Voilà un très bon complément aux toujours excellentes photos de CAMERAT.

                Commentaire


                • #9
                  Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                  Envoyé par camerat Voir le message
                  Le pesage de 1955 en photos.

                  n°10 Jaguar D Ecurie Francorchamps Johnny Claes – Jack Swaters

                  XKD 503.
                  Avec XKD 507, la voiture de Briggs Cunningham, elles sont convoyées par la route depuis Coventry avec Norman Davis et Bob Berry comme chauffeurs.

                  Commentaire


                  • #10
                    Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                    Envoyé par tipo 151 Voir le message
                    XKD 503.
                    Avec XKD 507, la voiture de Briggs Cunningham, elles sont convoyées par la route depuis Coventry avec Norman Davis et Bob Berry comme chauffeurs.
                    J'avais ce numéro de chassis, il a juste été oublié dans le copier-coller.
                    Merci de le rappeler.
                    Avant c'était mieux

                    Commentaire


                    • #11
                      Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                      n°11 Cooper Jaguar T38 Cooper Peter Whitehead – Graham Whitehead



                      n°12 Ferrari 750 Monza Dreyfus 0440 Pierre-Louis Dreyfus – Jean Lucas



                      n°14 Ferrari 750 Monza Sparken 0504 Sparken – Masten Gregory



                      n°15 Maserati 300S Maserati 3054 Roberto Mieres – Cesare Perdisa



                      n°16 Maserati 300S Maserati 3053 Luigi Musso – Gino Valenzano – Jean Behra



                      n°17 Gordini 36S Gordini 24/0036 Robert Manzon – Elie Bayol



                      n°19 Mercedes 300SLR Mercedes 0003 Juan-Manuel Fangio – Stirling Moss



                      n°20 Mercedes 300SLR Mercedes 0006 Pierre Levegh – John Fitch



                      n°21 Mercedes 300SLR Mercedes 0004 Karl Kling – André Simon

                      Dernière modification par camerat, 13 janvier 2017, 19h58. Motif: photo remplacee
                      Avant c'était mieux

                      Commentaire


                      • #12
                        Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                        n°22 Cunningham C6R Offy Cunningham 5422 Briggs Cunningham – Sherwood Johnston



                        n°23 Aston-Martin DBS3 Aston-Martin DB3S/6 Peter Collins – Paul Frère



                        n°24 Aston-Martin DBS3 Aston-Martin DB3S/7 Peter Walker – Roy Salvadori



                        n°25 Aston-Martin DBS3 Aston-Martin DB3S/8 Tony Brooks – John Riseley Pritchard



                        n°26 Austin-Healey 100S Macklin SPL226B Lance Macklin – Les Leston



                        n°27 Salmson Spyder 2300S Colas 85016 Jean-Paul Colas – Franc



                        n°28 Triumph TR2 Triumph TS5582 Ninian Sanderson – Bobby Dickson



                        n°29 Triumph TR2 Triumph TS5534 Ken Richardson – Bert Hadley



                        n°30 Gordini T20S Gordini 15/0043 Nano Da Silva Ramos – Jacques Pollet

                        Avant c'était mieux

                        Commentaire


                        • #13
                          Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                          Bonjour, toujours le même plaisir à lire et regarder. Par contre, où est passé la 11, je ne vois point de photo.

                          Commentaire


                          • #14
                            Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                            Envoyé par ferrari p4 Voir le message
                            Bonjour, toujours le même plaisir à lire et regarder. Par contre, où est passé la 11, je ne vois point de photo.
                            Ah ouais... joli raté...

                            Voila j'ai rectifié.
                            Avant c'était mieux

                            Commentaire


                            • #15
                              Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                              Envoyé par camerat Voir le message

                              n°27 Salmson Spyder 2300S Colas 85016 Jean-Paul Colas – Franc

                              J'ai l'impression que Jean-Paul Colas qui engage et pilote la voiture avec "Franc" est au volant sur cette photo.
                              Jean-Paul Colas est radio reporter à la RTF, et il a prévu de faire vivre la course de l'intérieur aux auditeurs.
                              http://www.lemans.org/fr/News/histoi...on-radio/13027
                              Il en est à ses troisièmes 24 Heures du Mans. L'an dernier, il partageait le volant d'une DB2/4 avec Nano da Silva Ramos.
                              Il reviendra en 1957 comme coéquipier de Jean Kerguen sur la superbe DB3S de ce dernier.
                              "Franc" était l'an passé dans l'équipe Panhard, mais il n'avait pas pu prendre le volant, son coéquipier ayant été accidenté lors du premier relais.
                              Il reviendra 8 fois au Mans, le plus souvent avec Jean Kerguen comme coéquipier sur de splendides Porsche et Aston Martin.
                              La véritable époque des gentlemen drivers.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X