Annonce

Réduire
Aucune annonce.

S de la Forêt, Tertre rouge...

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • S de la Forêt, Tertre rouge...

    De la descente de la passerelle Dunlop jusqu’au virage du Tertre rouge,
    le cadre des anciennes enceintes populaires a énormément changé.

    Cette partie n'était pas encore construite lors de la
    création du circuit puisqu'elle apparut en 1932

    Ce sont plutôt les plans larges montrant bien le paysage qui
    seront recherchés ici.


    1970
    S du Tertre rouge
    1er H Herrmann R Attwood
    Porsche 917 n°23
    F12 4494 cc

    1967 Chaparral

    Essais 2013
    https://www.youtube.com/watch?v=n67M5fzGg2g
    2014 La nuit
    https://www.youtube.com/watch?v=7lt16PAD-0M

    Essais 2016
    https://www.youtube.com/watch?v=d6hPnLRnw_w
    Dernière modification par Duser, 01 février 2018, 18h12. Motif: Rectif date creation

  • #2
    Re : S de la Forêt, Tertre rouge...

    Photos Moity

    1938

    2007
    Quel contraste ! Où est la forêt?
    On pourrait rebaptiser ce virage 'le S du désert"
    Demandez à C Bouchut qui l'a traversé en 2008.

    Commentaire


    • #3
      Re : S de la Forêt, Tertre rouge...

      Envoyé par Duser Voir le message
      (...) Difficile de trouver une photo des années 20 dans ce lieu.
      Beaucoup étant prises aux stands ou au départ…(...)
      Ben voui... d'autant que cette partie ne fut créée qu'en 1932...

      Commentaire


      • #4
        Re : S de la Forêt, Tertre rouge...

        Envoyé par Duser Voir le message
        Difficile de trouver une photo des années 20 dans ce lieu.
        Beaucoup étant prises aux stands ou au départ…
        Envoyé par dilettante Voir le message
        Ben voui... d'autant que cette partie ne fut créée qu'en 1932...
        Ou quand le "Circuit" passe de 17km 262 à 13km 492.

        Si mes souvenirs sont exacts, nous en avions discuté sur Motorlegend, c.f. le topic "Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos " créé, il est vrai il y a longtemps par CR - tiens, que deviennent Catherine et Monsieur ? Hello. - en octobre 2005

        Tenez, justement: la "Rue du Circuit" ou "voie privée" de 1932:
        #31 "Sportcars; #33 "Huhu"; #40 avec une rare vue aérienne; ... etc...

        N'en déplaise, ceci sans aucune acrimonie, mais le 1er véritable ouvrage dédié aux 24 heures du Mans 1923/1939 de Roger Labric, les pages 1989 et 190 décrivent d'une manière quasi exhaustive ... (SIC) "cette voie construite avec le double but d'éloigner l'organisation de toute agglomération de Pontlieue et d'assurer une sécurité absolue.... entre la route de Laigné en Bélin (route des tribunes) et la route nationale de Tours au Mans, sur les terrains de l'Automobile Club de l'ouest, une route moderne au profil en long mouvementé ... etc."

        Cette route fut détériorée pendant la dernière guerre du fait des bombardements; elle a été entièrement refaite aux frais de l'ACO pour les Ponts et Chaussées sous l'autorité de Mr l'Ingénieur en chef Paul Pousset

        EDIT : ajout d'une photo saisie en 1932 de la Citroën qui n'aurait jamais participé........ déjà diffusée.


        Sur le panneau clouté sur le tronc du pin en face: Esplanade Bentley

        Talus et tressage des fascines neufs, spectateurs clairsemés.
        Dernière modification par Sportcars, 18 avril 2009, 09h53. Motif: ajouté une photo

        Commentaire


        • #5
          Re : S de la Forêt, Tertre rouge...

          Incroyable évolution du circuit.

          C’est vrai qu’on a beaucoup de photos dans le sujet
          Le Mans Hier et aujourd’hui
          http://forums.motorlegend.com/vb/sho...18951&page=216
          ou comme celle-ci envoyée par
          Sebastien-2

          1969
          C’est ce changement du décor
          que j’aimerais bien mettre en avant

          ---------------------
          Tertrerouge
          Stick37

          1968 Apres l’accident de l’Alpine A220 V8 Gordini
          N°27 de Mauro Bianchi
          dans la descente vers le Tertre Rouge.
          L’auto a percuté les bottes de pailles à gauche qui se sont enflammées .
          Elle s’est retrouvée du cote droit
          ---------------------
          Poste par Sebastien2

          Petit reportage photographique issu d'un Paris-Match de 1954 :

          "A GRAND COUPS DE MARTEAU LA LAGONDA REPART"

          "L'Anglais Thompson ayant fait un tête-à-queue dans les S,entreprit de redresser la tôle de sa Lagonda
          à l'aide d'un marteau et d'un levier de cric.
          Renseignant au fur et à mesure par téléphone son coéquipier,
          il mit 1h10 à dégager sa roue.

          Il repartit en marche arrière pendant 1 kilomètre, vira et put rejoindre son stand. Mais il dut abandonner peu après."
          (Texte issu du Paris-Match) voir les photos
          http://forums.motorlegend.com/vb/sho...18951&page=228
          +++++++++
          Huhu

          1964
          S du Tertre rouge
          Ford gt 40
          +++++++++++


          1966
          3e Ronnie Bucknum Dick Hutcherson
          Ford MKII V8 6982 cc
          equipe Holman et Moody inc
          Dernière modification par Duser, 07 novembre 2016, 21h57.

          Commentaire


          • #6
            Re : S de la Forêt, Tertre rouge...

            L'Auto Journal

            1972
            "Petit guide pratique à l'usage des lecteurs
            qui ne connaissent pas le circuit"

            On peut dire que pour certains, les 24 heures , c'était là que
            ça se passait : beaux virages, prix bas, attractions foraines , ......

            Commentaire


            • #7
              Re : S de la Forêt, Tertre rouge...

              J'avais trouvé cette photo il y a longtemps sur le oueb, peut-être chez Motorlegend même, sans que je note la provenance comme je le fais maintenant. La légende disait 1932, donc les "débuts" du S de la Fôret.

              Avant c'était mieux

              Commentaire


              • #8
                Re : S de la Forêt, Tertre rouge...

                Envoyé par Sportcars Voir le message
                (...) mais le 1er véritable ouvrage dédié aux 24 heures du Mans 1923/1939 de Roger Labric, les pages 1989 et 190 décrivent d'une manière quasi exhaustive ... (SIC) "cette voie construite avec le double but d'éloigner l'organisation de toute agglomération de Pontlieue et d'assurer une sécurité absolue.... entre la route de Laigné en Bélin (route des tribunes) et la route nationale de Tours au Mans, sur les terrains de l'Automobile Club de l'ouest, une route moderne au profil en long mouvementé ... etc."(...)
                On peut lire quasiment la même chose dans "Le Mans 1923-1939" de Jacques Potherat, page 58 : "Cette année, le tracé du circuit a été une nouvelle fois modifié afin d'éloigner définitivement le circuit de l'agglomération de Pontlieue. une nouvelle route a été tracée, réduisant le circuit à 13,492 km. D'autre part, à la suite de l'accident de l'an passé, un effort tout particulier a été entrepris pour améliorer la protection du public à l'aide de talus, de sable, de fascines."

                Comme "Camerat", je ne sais plus d'où vient cette photo...


                1935 : "Les petites vont manger la grosse", Lagonda Rapide M45 n°14 (13e), Aston Martin Ulster n°29 (3e) et n°27 (12e)

                Commentaire


                • #9
                  Re : S de la Forêt, Tertre rouge...

                  Bravo les gars "Huhu", "camerat" et "dilettante"

                  La photo de 1932, bien que extraite d'un autre ouvrage que celui de Jacques Potherat, compilé de trois n° de l'Automobiliste, dans ce petit "précis" intitulé "Le Mans 1923-1939" page 11 du dit ouvrage, n'est plus soumise au droits puisque plus de 70 ans, mais c'est bien celle que j'avais postée à cause de la petite tache jaune

                  En effet notre "Entonnoir Masqué" avait, en son temps, fait comme j'ai procédé, pompé dans le livre de Roger Labric.

                  Pourquoi récrire ce qui fut si bien fait il y a presque 70 ans ?

                  Commentaire


                  • #10
                    Re : S de la Forêt, Tertre rouge...

                    Le mec qui a pris la photo est mort DEPUIS plus de 70 ans ?

                    Article L. 123-1 du Code de la propriété intellectuelle :
                    L'auteur jouit, sa vie durant du droit exclusif d'exploiter son oeuvre
                    sous quelque forme que ce soit et d'en tirer un profit pécuniaire.
                    Au décès de l'auteur, ce droit persiste au bénéfice de ses ayants-droits
                    pendant l'année civile en cours et les soixante-dix années qui suivent.

                    Commentaire


                    • #11
                      Re : S de la Forêt, Tertre rouge...

                      Envoyé par MUSTANG66 Voir le message
                      Le mec qui a pris la photo est mort DEPUIS plus de 70 ans ?
                      Article L. 123-1 du Code de la propriété intellectuelle : L'auteur jouit, sa vie durant du droit exclusif d'exploiter son oeuvre sous quelque forme que ce soit et d'en tirer un profit pécuniaire. Au décès de l'auteur, ce droit persiste au bénéfice de ses ayants-droits pendant l'année civile en cours et les soixante-dix années qui suivent.
                      [SIZE="3"]Z[/SIZE] [SIZE="4"]Z[/SIZE] [SIZE="5"]Z[/SIZE][SIZE="6"] Z[/SIZE]

                      Commentaire


                      • #12
                        Re : S de la Forêt, Tertre rouge...

                        Commentaire


                        • #13
                          Re : S de la Forêt, Tertre rouge...

                          [SIZE="3"]1953[/SIZE]

                          Pratiquement inchangé depuis 1932 dans les Esses de la Forêt



                          Un Cheval de bataille de la Scuderia Ferrari, la 340 MM s/n 0318AM #12 (née 340 mais motorisée 375 – 4.5l -) pilotée par les italiens Luigi « Gigi » Villoresi et Alberto Ascari.

                          Ils tiendront 229 tours avant que l’embrayage les contraignent à l’abandon dans la vingtième heure.
                          La Ferrari, toujours en deuxième position, est restée en embuscade de la Jaguar C Type #18 laquelle occupera la tête 22/24 heures ; la Ferrari #12 n’ayant viré en tête qu’à la 7e heure.
                          Mais au terme de la 19e heure, l’embrayage commençant à faiblir, le pilote ne put aller plus loin que l’aire de panneautage de Mulsanne.

                          Seule la Ferrari 340MM #15 des frères Paolo et Gianni Marzotto devait rallier l’arrivée en 5e position, à 10 tours de la Jaguar.

                          L’expérience du moteur 4.5l devait offrir à la Scuderia la victoire l’année suivante 1954.

                          Commentaire


                          • #14
                            Re : S de la Forêt, Tertre rouge...

                            Le S du Tertre Rouge de 32 à 39.

                            En 32 il semble y avoir un chemin à gauche mais aucune construction encore.
                            Photo du livre Le Mans 1923-1982 de Moity.


                            En 33 la zone public est aménagée et la tente indienne est toujours la.
                            Photo de L'Automobiliste.


                            En 35 une 2eme tente indienne.
                            Photo de la revue anglaise Classic And Sportcars.


                            En 38 les tentes sont aussi en face.
                            Photo de Fanauto.


                            En 39 moins de batisses, plus de tentes.
                            Photo de la revue anglaise Thoroughbred and Classic Cars.
                            Avant c'était mieux

                            Commentaire


                            • #15
                              Re : S de la Forêt, Tertre rouge...

                              Hello "camerat"

                              Ce chemin, ne serait-ce pas celui qui va jusque les "jardins familiaux", coupé perpendiculairement par la "Voie privée" et qui contourne le Esse ?

                              Ce même chemin que l'on aperçoit sur la photo aérienne de 1932 (c.f. post , dont le photographe est à ce jour inconnu, publiée dans la revue "l'Automobiliste" - n° double 24 et 25, juillet/août/septembre/octobre 1971 - en illustration du "papier" de l'Entonnoir Masqué pour l'édition 1924)

                              Les exégètes des 24 Heures du Mans auront sans doute remarqué que ce chemin, pour ses parties rectilignes, se poursuit presque parallèlement à la nouvelle "Voie privée" depuis la "route des tribunes*" pour se diriger vers la route Tours-Le Mans (Lire 24 Heures du Mans 1923-1982 page 79, 1er paragraphe de l'encadré et "Le Mans un siècle de passion" volume 1, encadré page 200).
                              Ce chemin est visible sur une carte d'époque* (fond bleu) figurant à la page 30 du n° double de la revue Moteurs de Course, édité à l'occasion du cinquantenaire de l'ACO en 1956. La trace de ce chemin a complètement disparu.

                              Dans le livre (très cher et pratiquement introuvable) de Roger Labric il est écrit trés exactement : "Etablir entre la route de Laigné-en-Bélin (route des tribunes) et la route nationale de Tours au Mans, sur les terains de l'Automobile Club de l'Ouest, une route moderne à profil en long mouvementé, le plus possible en déblai, mais en déblai limité pour assurer la meilleure visibilité.... Elle devait partir de la route des tribunes par une courbe de rayon suffisant pour être prise à la vitesse de 200 kilomètres à l'heure.... Enfin, les raccordements de la route-piste avec la route nationale n°158 et le chemin d'intérêt commun n° 113 (aujourd'hui départementale n° 139 Laigné-en-Bélin / Le Mans) devaient être exécutésde manière à ne pas modifier en aucune façon le profil des chaussées existantes."

                              * plan de 1919 pour le GP des Cyclecars du 28 août 1920 où vous observerez que ce chemin va de la route de Angers, coupe la route de Laigné-en-Bélin au lieu dit "Guette-Loup" pour aller jusque la route de Tours.



                              Lire les noms de "Lieu-dit" d'époque: La Maison Neuve (Maison Blanche), Guette Loup (amorce de la courbe Dunlop); le "chemin aux boeufs" qui semble partir au-delà de la route de Ruaudin, traverse les routes de Tours et de Laigné-en-Bélin pour se prolonger jusque la route de Angers.
                              Dernière modification par Sportcars, 19 avril 2009, 10h05.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X