Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

    Hello Sportcars !
    Envoyé par Sportcars Voir le message
    J'y avais pensé et en observant les photos de la page précédente, Stirling Moss est en "salopette" des épaules jusque les chevilles. Or le seul qui manque sur le cliché c'est Ron Flockard, pantalon clair et chemisette sombre; ou alors il est caché entre les deux ?
    A plus
    Oui c'est bien ça ! Cette photo est également présente dans le livre de Paul Parker "Jaguar at Le Mans".

    La perpective est trompeuse, derrière Peter Collins se trouvent successivement Stirling Moss dont on voit la tête et derrière lui, Ron Flockhart comme l'avez souligné !
    A suivre ...

    Commentaire


    • Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

      Envoyé par Sportcars Voir le message
      (...) Trois captures pour faire un montage de la double page; si une bonne âme voulait bien accepter ....
      Et voilou !

      Commentaire


      • Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

        Merci beaucoup "dilettante", maître es Photoshop

        Cela va faire plus d'un satisfait.

        Relativisons car cette double page retrace des faits terribles dont le rappel du décès du franco-brésilien Christian "Bino" Heins (deux écritures possibles, Heins ou Heinz, comme trouvé dans l'article.)

        Pour éviter de faire "le savant" et vous livrer ce que vous trouverez seuls, lisez plutôt l'Histoire dans les ouvrages tels ceux traitant de Alpine et quelques sites sur l'internet.

        Commentaire


        • Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

          Il est plus que surprenant de lire des propos hors faits établis et avérés, en dehors de tout support historique, tout droit issu de l'imaginaire et d'interprétations totalement erronées, tronquées voire sortie d'une mémoire embuée.
          Tout le contraire que de "Supposer" en expliquant les engrenages.

          En un "endroit" virtuel où quelques uns pensent être des gardiens infaillibles et les détenteurs le l'Histoire vraie.

          Le Mans 1952 l'abandon de Pierre "Levegh", pourquoi des adjectifs blessants vis à vis d'un pilote ?

          Pour ma part, ni juge, ni arbitre, ni encore moins redresseur de tord, ni quoique ce soit, mais il est des propos lus à faire dresser les cheveux sur la tête ! Pourquoi lancer ces mots sans en apporter la preuve ?

          Le faits et l'histoire sans fard, incontestables, par des historiens et écrivains qui ont eu le temps et les moyens de se pencher sur les archives de l'Histoire, de les analyser et de l'Ecrire. Voici des preuves papier:

          - Alain Spitz: "TALBOT des Talbot-Darracq aux Talbot-Lago" E.P.A. 1983 ISNB 2.85120.170.0, sic " ... Levegh dut abandonner à la suite de la rupture malencontreuse d'un boulon de contrepoids du vilebrequin..... On a prétendu qu'en 1952, exténué par 23 heures de conduite, il aurait, par un surrégime en troisième vitesse, provoqué la détérioration de son moteur. Cette hypothèse n'a évidemment pu être vérifiée; elle n'est basée que sur des suppositions." page 319.

          - Pierre Abeillon: "TALBOT-LAGO de course" préface de René Dreyfus, édition du 22 janvier, 1992 ISBN 2.9700021.0.8 aller à la page 371 du volume 1, 24 Heures du Mans 14-15 juin n°8 T26GS 110056, engagée par "Levegh pour "Levegh/Marchand" (Pierre Bouillin "Levegh", pseudonyme emprunté à son oncle Alfred Velghe dit "Levegh" 1871-28 février 1904* et René Marchand)
          * lire Maurice Louche, volume 2, pages 153 et suivantes, "1895-1995 un siècle de grands pilotes français"
          Quant à René Marchand, en effet il est jeune, il est introduit à la compétition par Guy Mairesse et a déjà piloté aux cotés de Pierre "Levegh" qui avait apprécié son talent malgré son inexpérience... encore que, avant de lui proposer un autre volant pour 1952, "Levegh" savait ce qu'il faisait. (c.f. page 336 volume 2 Pierre Abeillon)

          De Levegh voici, rapporté par P. Abeillon, ce que Marchand disait, philosophe à celui et ceux qui lui demandaient pourquoi il ne prenait pas le volant : "Pierre est dans une forme étonnante; la voiture aussi. Je n'ai rien à imposer d'autant qu'il a travaillé depuis 2 mois sur sa machine et je sais qu'il n'a rien négligé pour que tout soit au point et qu'il attache beaucoup d'importance à cette course. Je n'ai qu'à attendre qu'il me sollicite." page 371 volume 1.
          A la page suivante, Abeillon embraye sur l'hypothèse du surrégime; au demeurant il ne fait que supposer puisqu'il écrit... " La raison de l'abandon ne fait aucun doute" mais n'apporte aucune preuve....

          La fatigue ? ... certes; la casse moteur à cause de cette fatigue ? Pourquoi pas ! Qu'une pièce du moteur casse parce que le moteur est sollicité depuis plus de 23 heures ? Sans tenir compte des entraînements et des essais serait injuste.... or les moteurs en 1952 n'avaient certainement pas la résistance de ceux d'aujourd'hui.

          Avec des "Si", si et si et si ... après coup il est évidemment plus que facile de récrire l'Histoire Lancer un crachat en l'air n'arrosera que celui qui l'éructe.

          Heureusement que les propos sur les forum ne sont pas Histoire sans faille.... preuve en est...
          Il m'est arrivé d'en écrire, des conneries, j'ai toujours corrigé dès lors que j'avais la preuve sous les yeux, en dehors de virtuels propos. Me le reprocher est puéril et prouve le manque de maturité. C'est une fois de plus la triste histoire de l'arroseur arrosé.

          Vous comprendrez aisément que si aucun nom n'est cité, autre que les protagonistes de l'histoire, c'est uniquement pour que nul ne se sente particulièrement visé.

          A bon lecteur.... cordialement.

          Commentaire


          • Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

            Envoyé par Sportcars Voir le message
            Chose promise .... En fait dans les 16 pages, il y a deux pages de réclame: Marchal (bougies et Projecteurs "Fantastic") et Shell pour le quinté Ferrari toutes avec l'Huile Shell X-100 et une double page dont les photos sont encadrées par de la publicité.

            C'est le "Branle bas"

            24 Heures du Mans 1963 Mensuel L'Automobile juillet 63 n°207

            ---

            --

            Trois captures pour faire un montage de la double page; si une bonne âme voulait bien accepter ....

            --

            ---

            Il n'y a plus qu'à espérer que cela fonctionne correctement.
            Merci sportcars
            Amicalement - Laurent
            24h-en-piste.com et 24h du Mans 2021

            Commentaire


            • Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

              mon cher sportscars, tu pouvais dire "tes sources" : j'assume : on peut comprendre le tact d'un ingenieur de l'epoque et Talbot en plus, la "con...nivence passive" d'un jeune pilote somme toute desabusé, mais ce n'est pas moi qui ai dit cela : de Serge Pozzoli, qui n'a peut-etre pas eu l'honneur de vos colonnes encyclopedes a Christian Moity, en passant par d'autres auteurs ou "simples editorialistes" des revues de bon ton... de l'epoque a disons 1972 (pour les 20 ans de l'evenement entre autres...), tous le disaient.

              pourquoi, et ca aussi c'est bien franco-francais, cette "complicite post-mortem" ou cette vraie "fausse pudeur" a ne pas dire ce qu'il en est de "Levegh", quand les memes ecrivaient aussi qu'il entretenait une sorte d'envie jalouse a l'endroit de Louis Rosier, voulant faire "comme lui" et meme mieux en n'accordant aucun relais a son... coequipier !
              quant au materiel, si votre "raisonnement" sur les 23 heures etait vrai, a ce compte-la, toutes les autos devraient s'effondrer a ce moment de la course...
              1950 et quelques autres dates ont montre que ces 26GS etaient tres solides ! celle-la le fut moins...
              en 55 ce pilote a connu l'horreur du pire des drames, et j'en suis retourné quand j'y pense, mais cela n'enleve rien a son erreur de jugement de 52... qui plus qu'a lui, couta la victoire a cette marque francaise qui, le sait-on, n'aurait peut-etre pas disparue alors en... 57 !
              ... alors, relisez meiux que M.L.F., le Fanauto et AutoPassion premieres annees, et vous devriez y trouver... mes sources !
              beati pauperes spiritu LM. : http://protos.netai.net

              Commentaire


              • Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                "Si tous ceux qui adoptent votre comportement avaient des ailes, vous ne seriez pas prêt de redescendre"... libre adaptation d'une phrase célèbre d'un très célèbre dialoguiste et metteur en scène.

                Puisque vous assumez votre Histoire ainsi.... alors AMEN et Basta

                Quant à la prose qui va sortir, celle qui vient de débuter sur les linéaires, celle qui s'étiole, celle qui n'est pas allée au-delà de 3, 6, 30 et pourquoi pas 90 numéros, celle qui crée de l'espoir ou assouvit des EGO, les NMPP et consorts en ont des palettes entières à passer au pilon; les chalands restent libres de lire, d'acheter ou de voler et voire de se tor.... avec

                Quant aux "Bienheureux pauvres d'esprit" à qui vous avez montré le chemin et à qui vous dédiez votre gnose, j'espère que vous êtes au parfum de ce qu'ils en font

                Allez, ça pue la vieille chaussette chez vous, il est temps de filer.
                Dernière modification par Sportcars, 10 mars 2010, 19h58. Motif: Manquait un S

                Commentaire


                • Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                  Envoyé par Sportcars Voir le message
                  Merci beaucoup "dilettante", maître es Photoshop

                  Cela va faire plus d'un satisfait.

                  Relativisons car cette double page retrace des faits terribles dont le rappel du décès du franco-brésilien Christian "Bino" Heins (deux écritures possibles, Heins ou Heinz, comme trouvé dans l'article.)

                  Pour éviter de faire "le savant" et vous livrer ce que vous trouverez seuls, lisez plutôt l'Histoire dans les ouvrages tels ceux traitant de Alpine et quelques sites sur l'internet.
                  Sportcars, j'ai une petite correction sur l'origine de Christian Heins: il etait seulement brésilien, non franco-brésilien.
                  Christian Heins était fils de Carlos Henrique Christian Heins (Brésilien, fils de Allemand) et Giuliana de Fiori Heins (Italienne): sa mère lui rappelait "bambino", c'est pour ça son surnom "Bino".

                  Commentaire


                  • Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                    Merci "ovfi"

                    Je vais retirer cela de mon "for" et chasser de ma mémoire le "franco"

                    Je n'avais, et c'est ma faute, je n'avais donc qu'à reprendre in extenso ce qu'écrit François Hurel.

                    Réminiscence vis à vis de Hernano "Nano" da Silva Ramos sans doute et le prénom "Christian".

                    Commentaire


                    • Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                      Envoyé par Sportcars Voir le message
                      Merci "ovfi"

                      Je vais retirer cela de mon "for" et chasser de ma mémoire le "franco"

                      Je n'avais, et c'est ma faute, je n'avais donc qu'à reprendre in extenso ce qu'écrit François Hurel.

                      Réminiscence vis à vis de Hernano "Nano" da Silva Ramos sans doute et le prénom "Christian".
                      Pas de quoi, j'ai une dette avec vous pour le compte de votre posts, que j'apprecie beaucoup.

                      Commentaire


                      • Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                        Cette fois je n'y suis pour rien

                        Qui a une idée où est prise cette photo, pas forcement sur le circuit ?
                        Avant c'était mieux

                        Commentaire


                        • Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                          ... un reportage dans le genre : "Sortie d'usine à Modène " ?
                          L'age d'Or est derrière nous !... Faisons demi-tour ...

                          Commentaire


                          • Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                            Bien vu ! Cela ressemble à l'Italie : une Fiat, lle toit carré à faible pente et le mot sur le panneau paraissant terminer par TI.

                            Ce qui a l'air du porteur Ferrari ne doit pas être rouge, c'est la bande peinte dessus qui est rouge ; il est donc clair.
                            www.etoilespassion.com

                            Commentaire


                            • Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                              Fausse alerte, j'ai cru que quelqu'un entrait !
                              Dernière modification par Sportcars, 12 mars 2010, 22h05. Motif: Modil.

                              Commentaire


                              • Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                                Envoyé par Huhu Voir le message
                                Bien vu ! Cela ressemble à l'Italie : une Fiat, lle toit carré à faible pente et le mot sur le panneau paraissant terminer par TI.

                                Ce qui a l'air du porteur Ferrari ne doit pas être rouge, c'est la bande peinte dessus qui est rouge ; il est donc clair.
                                Ouaip ! Alors le même avec Maserati

                                Malgré toutes les tortures subies par l'image, rien de probrant ne peut sortir

                                Si "dilettante", mister Photoshop, tentait de nous faire resortir le nom sur le patelin ou si les panneaux sur la droite pouvaient révéler une piste !

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X