Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Debut de la conquete spaciale 1950-1973

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • prosto
    a répondu
    Saturne V



    Le lanceur Saturn 5 complet (3 étages) avec au sommet le vaisseau Apollo mesure 102 m de hauteur pour 10,1 m de diamètre à la base et une masse de 3 038 tonnes au lancement soit 12 Boeing 747. Le lanceur est capable de placer 118 tonnes sur orbite terrestre ou 47 tonnes vers la lune. Ses cinq moteurs F1 au premier étage développent 3 500 tonnes de poussée créant une onde sismique ressentie à 8 km aux alentours. Le second étage est le seul dans sa catégorie à utiliser la propulsion à hydrogène. Aujourd’hui encore, c’est le lanceur le plus puissant jamais utilisé.


    Les Vols Saturne
    Apollo 1 (27 janvier 1967) Incendie de la capsule. Décès des 3 astronautes. Voir en annexe.
    Missions sans équipage
    Apollo 4 (9 novembre 1967), mission non habitée, premier essai de la fusée Saturn V. La mission Apollo 4 est le premier vol de la fusée. Afin de recueillir un maximum d'informations sur le comportement de la fusée, 4100 capteurs sont installés. Le premier lancement de Saturn V est un succès complet.

    Apollo 5 (22 janvier 196823 janvier 1968), mission non habitée, essai du lanceur Saturn IB et du module lunaire.
    La mission Apollo 5 doit permettre de tester le module lunaire dans des conditions de vol réelles, c'est-à-dire dans le vide spatial. Il s'agit en particulier de vérifier le fonctionnement de ses moteurs d'ascension et de descente, ainsi que sa capacité à effectuer les manœuvres de séparation prévues. La mission est également destinée à tester une manœuvre d'urgence consistant à mettre à feu les moteurs d'ascension sans avoir largué l'étage de descente (manœuvre d'interruption de la phase d'atterrissage). Malgré quelques caprices de l'électronique du module lunaire, le fonctionnement de celui-ci peut être validé par ce vol.

    Apollo 6 (4 avril 1968) est une répétition plus complète d'Apollo 4. Le test est peu concluant : deux des moteurs J-2 du 2e étage cessent prématurément de fonctionner ce qui peut être compensé que par une durée de fonctionnement prolongée des autres moteurs de l'étage. Alors que la fusée est sur son orbite de "parking", l'unique moteur J-2 du 3e étage refuse de se rallumer pour simuler l'injection sur une trajectoire lunaire, en sollicitant le moteur du vaisseau Apollo.

    Apollo 7 emporte le premier vaisseau Apollo habité le 11 octobre 1968. Les spectateurs ne savaient pas qu'à ce moment ce SA-205 serait le dernier Saturn IB à être lancé de Cap Canaveral. La fusée place sur orbite le CSM 101 Apollo 7 à 252 x 330 km. Les astronautes Walter Schirra, Don Eisele, et Walter Cunningham gravitent 163 fois et amerrissent dans l'Atlantique après un vol de 10 jours.
     
    Dernière modification par prosto, 15 mars 2020, 17h19.

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Saturn IB



    1er étage : 8 moteurs H1, poussée 710 tonnes. 2e étage : 1 moteur J2, poussée 89 tonnes.

    Les vols de la fusée Saturn IB permirent la mise au point du troisième étage de la fusée Saturn V (l'étage S-IVB dont le moteur consommait de l'hydrogène et de l'oxygène) et d'effectuer les premiers tests du vaisseau spatial Apollo:
    Les vols de la fusée Saturn IB permirent la mise au point du troisième étage de la fusée Saturn V (l'étage IVB dont le moteur consommait du dihydrogène liquide) et d'effectuer les premiers tests du vaisseau spatial Apollo :
    AS-201 (rétrospectivement et officieusement Apollo 1a) (26 février 1966), mission non habitée, premier essai du lanceur Saturn IB. C'est un vol purement balistique culminant à 450 km (sans mise en orbite) qui emporte un véritable vaisseau Apollo et non une maquette. Il permet de tester avec succès l'étage IVB qui sera réutilisé sur la fusée Saturn V, le moteur principal du vaisseau Apollo qui est mis à feu pour porter la vitesse à 8 km/s, ainsi que le bouclier thermique de la capsule Apollo durant la phase de rentrée atmosphérique ;
    AS-203 (rétrospectivement et officieusement Apollo 3) (5 juillet 1966), est une mission non habitée dont l'objectif est d'étudier le comportement de l'hydrogène et de l'oxygène liquide dans les réservoirs une fois la fusée placée en orbite. La mission est un succès.
    AS-202 (rétrospectivement et officieusement Apollo 2) (25 août 1966) est une mission non habitée. La fusée Saturn 1-B, comme dans le premier vol AS-201, lance sa charge utile sur une longue trajectoire balistique qui lui fait parcourir les trois-quarts du tour de la Terre. La mission doit permettre de tester le comportement du vaisseau Apollo et de la tour de sauvetage fournis dans des versions complètement opérationnelles. Le vaisseau Apollo dispose pour la première fois de ses programmes de pilotage et de navigation et de ses piles à combustible. Le moteur du vaisseau Apollo est allumé à quatre reprises. La rentrée dans l'atmosphère à 8 500 m/s permet de tester le comportement du bouclier thermique soumis à un échauffement prolongé.
     

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Saturn I



    Avril 1957 à Huntsville en Alabama, quand Werhner Von Braun de l'arsenal Redstone ABMA commence son travail sur les fusées spatiales. Un premier projet se concentre sur un " Super Jupiter " propulsé par 4 moteurs de 148 000 kg de poussée, les E1 capable de placer 12 tonnes en orbite basse et 4 tonnes vers la lune.

    La fusée Saturn I (ou « Saturn C-1 ») avait été conçue alors que le cahier des charges du programme lunaire n'était pas encore figé. Sa capacité d'emport s'avéra finalement trop faible, même pour remplir les objectifs des premières phases du programme. Néanmoins, dix des douze fusées commandées furent construites et lancées, entre le 27 octobre 1961 et le 30 juillet 1965, dont six avec l'ensemble des étages. Aucun des composants de cette fusée ne fut réutilisé dans la suite du programme. Après cinq vols consacrés à la mise au point de la fusée (missions SA-1, SA-2, SA-3, SA-4 et SA-5), Saturn I fut utilisée pour lancer deux maquettes du vaisseau Apollo (missions SA-6 et SA-7) et placer trois satellites Pegasus en orbite (missions A-103, A-104 et A-105).
     

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Suite...

    Lanceurs Atlas



    Le missile Atlas construit par Convair (General Dynamics) pour l'USAF a réalisé un premier vol depuis le Cap en juillet 1957 et d'autres versions plus puissantes sont en développement. C'est lui qui dès le début des années 60 propulse la frêle cabine habité Mercury dans l'espace et permet à John Glenn d'être le premier américain en orbite. Avec un étage développé par l'USAF Agena, l'Atlas lance quelques sondes spatiales vers la lune, mais il faudra attendre le milieu de la décennie pour qu'un étage cryogénique lui soit associé pour lancer les sondes Surveyor vers la lune et d'autres sondes à travers le système solaire. L'Atlas Centaur, un des fer de lance des lanceurs US ne cessera d'évoluer pour arriver aux dernières versions encore en service l'Atlas 2 et 3 et l'Atlas 5. Sur 82 lancements il n’y aura qu’un seul échec.

    Hauteur :58.3 m
    Diamètre : 3.81 m
    Masse au décollage : 335 à 573 tonnes
    2 étages
    Poussée au décollage : 383 à 985 tonnes



    Né après l' Atlas, le missile Titan construit par Martin Marietta devient avec un troisième étage le Titan 3A, puis avec deux énormes boosters accolés le Titan 3C et Titan 4. Du fait de l'association de Martin et Lockheed, c'est le Delta 4 qui remplacera ce lanceur, la production du Titan 3 et 4 étant arrêtée depuis 1999, le dernier Titan 4 sera lancé en 2004.
     

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Envoyé par prosto Voir le message
    Merci d'enrichir ce sujet. J'ai plutôt tendance à débuter vers 1961 lors de l'envoi des premiers hommes. Mais tu as raison tout cela débute bien avant.
    C'est hier en cherchant que j'ai trouvé ce document.
    Mais je vous laisse raconter cette histoire je n'ai pas les connaissances.

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Merci d'enrichir ce sujet. J'ai plutôt tendance à débuter vers 1961 lors de l'envoi des premiers hommes. Mais tu as raison tout cela débute bien avant.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Je pensais que vous alliez commencer ici

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Lanceur Vanguard. 1957-1959.



    1957, le 4 octobre à la stupéfaction du monde, l'URSS lance le premier satellite artificiel de la terre Spoutnik 1.

    Le 7 décembre, les yeux de l'Amérique sont rivés sur la base de Cap Canaveral en Floride où se dresse les 22 m de haut du lanceur Vanguard. Développé par l'US Navy, le Vanguard est dérivé des fusées Viking qui ont réalisé 14 vols du cap et 57 de White Sands Nouveau Mexique depuis 1949. A l'heure dite devant des millions de télespectateurs, le Vanguard décolle ... et explose sur sa table de lancement. C 'est la consternation. Le programme Vanguard ne sera pas un réel succès puisque sur 12 lanceurs lancés jusqu' en septembre 1959 il n'y aura que 3 succès (premier, quatrième et neuvième tir)


    L'équipe de Von Braun vient à la rescousse au lendemain de cet échec et promet de lancer un satellite américain sous 90 jours. Le 24 janvier 1958, le lanceur Jupiter C arrive au cap Canaveral. Ce dernier développé dans un coin a déjà réalisé fin 1957 9 vols et 21 en version Jupiter A. Associé à ses trois étages supérieurs à poudre Sergent, le Redstone devient le Juno 1. Le 31 janvier après un report de à cause du temps, la Jupiter C décolle à 2 h 48 locale et met en orbite le premier satellite américain Explorer 1.

    La Juno 1 ne réalisera que 5 lancements dont trois échecs. La Redstone réalisera aussi les 6 lancements suborbitaux avec la cabine Mercury entre 1960 et 61 dont ceux de Shepard et Grisson en 1961. Au total 100 lancements seront réalisés avec cet étage de base jusqu' en 1967 avec 14 échecs et 93 vols suborbitaux. Un Juno 2 sera développé mais sans réel succès. Sur 10 tirs on comptera 6 échecs.


    La Navy, l'arsenal Redstone et l'USAF ayant essayé chacun de leur coté de développer des missiles et lanceurs de satellite sans gros succès, il fallait la création d'une entité nationale en octobre 1960 pour résoudre la crise, ce sera la NASA National Aeronautic & Space Administration.

     
    Dernière modification par prosto, 15 mars 2020, 10h48.

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Nous sommes au début de la conquête, juste pour rendre compte de l'évolution quelques années plus tard. Le lanceur Saturne V premier vol le 5 octobre 1967 sans homme à bord  - Hauteur 112 m, diamètre 10 m poids 3000 tonnes, poussée au décollage 3500 tonnes !

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Oui Camerat voici Redstone 3 qui lança Alan Shepard le 5 mai 1961, 3 semaine après le soviétique Gagarine.

    Une nuance cependant Shepard ne fit qu'un bon à 187 km qui dura 15 minutes. Gagarine lui tournant autour de la terre 1 fois à 375 km- 178 km.



    Par NASA — The Project Apollo Image Gallery (image link), Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=441601

     
    Hauteur 25,41 m
     
    diamètre 1,78 m
     
    Poids 30 tonnes
     
    Poussée 35 tonnes
    Dernière modification par prosto, 15 mars 2020, 10h17.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Prosto ce sujet va m'intéresser, allez vous y rajouter des photos ?

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Lanceurs Redstone-Jupiter

    Redstone est le premier missile militaire US développé dans les années 1950 et qui servit de base au premier projet de programme spatiaux "Orbiter" et "Mercury". Redstone aurait pu devenir le premier lanceur de satellite US si l'administration avait donné la priorité à ce lanceur à la place du programme Vangaurd chapeauté par la Navy. La Redstonne lancera les premières cabines habitées Mercury pour des vols suborbitaux avant de lancer sa place à l'Atlas.
    100 lancements seront réalisés d'août 1953 à novembre 1967 avec 5 versions (Redstonne, Jupiter A et C, Juno 1 et Mercury Redstone et Redstone Sparta).


    Historique
    L'histoire des lanceurs américain remonte au milieu des années 1950. Depuis le 1er avril 1950, les spécialistes allemands récupérés à la fin de la seconde guerre et envoyés aux Etats Unis sont affectés à Huntsville dans l'Alabama où à côté de l'arsenal Redstone s'implante le ABMA Army Ballistic Missile Agency. Von Braun est nommé chef de la section des projectiles guidés avec comme charge de réaliser un missile Redstone de 300 km de portée. Ce Redstone n'est qu'une V2 améliorée dont le premier tir couronné de succès a lieu le 20 août 1953. Le mois suivant Von Braun propose d'ajouter trois étages à poudre sur son missile et de lancer un satellite autour de la terre.
    En 1954, le 25 juillet, il propose son projet de satellite Orbiter lors d'une réunion à Washington mais sans succès. Von Braun se voit confier la mise au point d'un autre missile le Jupiter dont la portée sera de 2400 km.
    Le 29 juillet suivant, le Pt Eisenhower annonce que l'Amérique participera à l'année internationale géophysique de 1956 en lançant un satellite artificiel mais il en confie la responsabilité à la Navy, c'est le projet Vanguard.

    1956, le général Medaris du ABMA de Huntsville propose de préparer en parallèle un missile Redstone en secours du Vanguard, mais l'idée est rejetée par le Pentagone. L'équipe de Von Braun passe outre et prépare en secret une fusée Jupiter C, non pas le missile en cours d'étude mais un Redstone doté d'étages supérieurs. Cette Jupiter C est lancé avec un dernier étage inerte le 20 septembre pour étudier la haute atmosphère. Sans les soupçons du DoD, la fusée aurait permis de lancer le premier satellite artificiel de la terre un an avant les soviétiques.
    Novembre, le programme de fusées américaines se réparti maintenant entre les trois armes : L'USAF a la responsabilité des missiles ICBM intercontinentaux avec les projets Atlas et Titan, l'US Army se contentera des missiles de courte portée inapte à l'espace… Suite à venir.

     

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a crée une discussion Debut de la conquete spaciale 1950-1973

    Debut de la conquete spaciale 1950-1973

    Voici une discussion qui débute par les lanceurs américains.
Chargement...
X