Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Limitation à 80km/h

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • maranello2005
    a répondu
    Re : Limitation à 80km/h

    Tu as tout à fait raison, les routes en Haute Savoie sont les même.
    30. ralentisseur (90% non conforme) 50. chicane. 90. 70. travaux. 90. 50. ralentisseur (90% non conforme) 30. ralentisseur (90% non conforme)
    ralentisseur (90% non conforme). ralentisseur (90% non conforme). 90. 70. 90. attention-radar. travaux.
    Sans compté les routes dans un état.

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Re : Limitation à 80km/h

    Quand je lis tous ces messages, je suis très surpris ! On dirait que les routes départementales sont toutes droite.
    Je circule en Vendée et Loire Atlantique et je peux vous dire que je roule pas très longtemps à 90. Traversé de villages, ronds point, limitations 70 voire 50, lignes continue, virages dangereux, états parfois déplorable de la chaussée etc.
    La moyenne en prend un coup. Alors 80 (85 compteur) me va bien, ça fera des économie de plaquettes vu les ralentissements continuels.
    Dernière modification par prosto, 03 février 2018, 12h04.

    Laisser un commentaire:


  • maranello2005
    a répondu
    Re : Limitation à 80km/h

    J'ai lu que les gendarmes ont donné des conseils aux automobilistes, pour ne pas se faire prendre en eccès de vitesse.
    Un truc tout simple, ils nous disent, à peu près ça (de memoire):

    "Observez bien les panneaux de signalisation blancs entourés de rouge, avec un chiffre à l'interieur.
    Ensuite regardez derrière votre volant, sur le tableau de bord vous avez un compteur rond avec une aiguille, qui indique un chiffre; c'est celui de votre vitesse.
    Avec votre pédale de droite, (c'est celle de l'accélérateur) essayez de caler ce chiffre avec celui qui figure sur le panneau blanc et rouge, et ne pas le dépassé.
    Si vous y arrivez, vous ne serez jamais verbalisé."

    Laisser un commentaire:


  • azerty12
    a répondu
    Re : Limitation à 80km/h

    Tout le monde ne sera pas perdant. C'est sur qu'à 80 km/h , sur les routes secondaires on aura bien le temps de lire ta pub

    Laisser un commentaire:


  • mrsuf
    a répondu
    Re : Limitation à 80km/h

    Évitez le routes secondaires, s'il vous le pouvez, prendre les autoroutes même si c'est payant y moins de risque. Ceux qui sont obligés, il n'ont qu'à respectez le code et être vigilant et en bonne forme.

    Laisser un commentaire:


  • ferrari p4
    a répondu
    Re : Limitation à 80km/h

    Bonsoir, et oui, nous n'avons pas tout vu avec la répression routière!!!!! j'espère franchement ne pas finir ma vie de conducteur avec une V.S.P.!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Laisser un commentaire:


  • N72727
    a répondu
    Re : Limitation à 80km/h

    Il en va ainsi de tous les autres chiffres, études, ou sondages. Ecologie, Diesel, chômage, tout y passe. Ils font tourner le vent dans le sens qui les arrange le plus et tout est bon pour manipuler et culpabiliser la population.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : Limitation à 80km/h

    Enfin des chiffres intelligents, les seuls dont les médias devraient parler si ils faisaient sérieusement leur métier.

    Laisser un commentaire:


  • azerty12
    a répondu
    Re : Limitation à 80km/h

    Envoyé par N72727 Voir le message
    Heureusement que quelques personnes se battent pour essayer de faire comprendre à ce ramassis d'incompétents qu'il y a d'autres méthodes pour limiter au maximum les accidents. Je dis incompétents, mais en réalité ils ne le sont pas et savent très bien ce qu'ils font. Une répression sournoise pour faire du fric est bien plus facile à mettre en place que proposer des solutions qui rapporteraient beaucoup moins.
    D'accord avec toi. Pétition! Halte aux radars sournois!
    https://www.liguedesconducteurs.org/...ns_de_vitesse/

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : Limitation à 80km/h

    Culturel... et marrant

    Laisser un commentaire:


  • N72727
    a répondu
    Re : Limitation à 80km/h

    Heureusement que quelques personnes se battent pour essayer de faire comprendre à ce ramassis d'incompétents qu'il y a d'autres méthodes pour limiter au maximum les accidents. Je dis incompétents, mais en réalité ils ne le sont pas et savent très bien ce qu'ils font. Une répression sournoise pour faire du fric est bien plus facile à mettre en place que proposer des solutions qui rapporteraient beaucoup moins.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : Limitation à 80km/h

    Quand des gens compétents s'expriment bien, magnifiquement argumenté :

    80 km/h LETTRE OUVERTE à MONSIEUR le PREMIER MINISTRE

    80km/h Lettre ouverte à Monsieur le Premier Ministre
    En décidant de limiter la vitesse sur les 400 000kms de routes secondaires à 80km/h, vous décevez profondément quelques millions d’automobilistes, généralement de province, qui circulent quotidiennement sur ces routes.
    Ils roulent en auto ou à moto parce qu’ils ne peuvent pas faire autrement, pour aller à leur travail ou pour assumer leur fonction et à tous les coups pour gagner du TEMPS, et vous décidez d’augmenter leur temps de parcours de 11% (90/80) MERCI ! C’est théorique ? Pas tellement. Il y a toute sorte de routes secondaires : des « roulantes », des dangereuses parce que surchargées de circulation, des vicieuses, étroites et sinueuses. Oui, la vitesse maxi autorisée est théorique : selon le parcours et le niveau de circulation on l’atteint plus ou moins souvent, mais elle régule la circulation. Aujourd’hui, même sur route dégagée, il suffit que 20% de gens roulent à 10 voire 20 km/h en dessous de la vitesse autorisée pour créer des bouchons d’où sortent énervements et parfois manœuvres inconsidérées et toujours dangereuses. Pire, on constate que beaucoup de gens franchissent les zones où un radar de contrôle de vitesse est implanté, précautionneusement à 10 ou 20 km/h en dessous du seuil de vitesse autorisée.
    La majorité des français sont des « veaux », c’est bien connu et de Gaulle, lui, n’avait pas peur de l’affirmer ! et depuis la toute puissance médiatique n’a rien arrangé….
    Vous diminuez ce fameux seuil de vitesse de 11% et la vitesse moyenne de circulation diminuera à peu près dans les mêmes proportions, c’est d’ailleurs le but recherché. Se pose alors un problème de flux, du niveau du certificat d’études : le volume de circulation restant le même, si son courant d’écoulement diminue, son débit augmente – 65% des accidents mortels résultent de collisions. Plus de véhicules en circulation dans une zone donnée et plus de risques de collisions: vous voulez diminuer le nombre de morts, vous risquez de l’augmenter.
    J’entendais hier sur les médias un de vos « responsables accrédités » de la circulation routière déclarer sentencieusement : « c’est CERTAIN, en diminuant la vitesse, on diminue le nombre de morts parce que E = ½ mV2 » ; là, on arrive au niveau du bac. L’énergie cinétique augmente avec le carré de la vitesse oui, c’est bien connu et c’est grave en cas de choc ; mais l’énergie est toujours positive lorsqu’elle est maîtrisée.
    C’est un argument imbécile : les spécialistes accrédités de la sécurité routière seraient plus inspirés à considérer les causes de l’accident avant ses conséquences.
    La vitesse est un élément aggravant en cas d’accident mais ce n’est généralement pas la cause réelle ; c’est la rubrique dépotoir susceptible de tout expliquer car ce n’est jamais, tout à fait faux… Bien sûr si les statistiques officielles affectent environ 30% des morts à la vitesse, c’est toujours contestable. Et comme ces fonctionnaires ne sont pas des imbéciles, on peut les suspecter d’une certaine malhonnêteté intellectuelle (voir le refus de rendre compte des expériences à 80km/h sur route qu’ils ont eux-mêmes demandées en 2015 et les conditions dans lesquelles ces expériences ont été menées). Au lieu de faire objectivement leur travail de recherche ils cèdent aux courants dominants de la bien-pensance écologique.
    La démonstration est pourtant faite : depuis 3 ans la pression est de plus en plus forte sur les contrôles de vitesse via la multiplication des radars (1 200 en 2008 pour environ 5 000 aujourd’hui), les résultats sont clairs ; après avoir baissé pendant 10 ans la mortalité routière recommence à augmenter depuis 2015. Et vous avez décidé de continuer dans cette voie… quel gâchis !
    A force de focaliser la sécurité routière sur l’excès de vitesse et de concentrer quasi exclusivement les forces de police sur cette infraction, les autres règles fondamentales du Code de la route sont de plus en plus bafouées. En ville les feux oranges sont devenus des signes d’accélération et les feux rouges des passoires, les STOP n’arrêtent plus grand-monde ; de même sur route, refus de priorité, circulation à gauche, dépassements sans visibilité, chevauchements de ligne blanche, se multiplient ; pratiquement, on ne voit plus jamais de gendarme surveillant la circulation : la peur du Radar a remplacé la peur du Gendarme, par défaut. Rouler devient tous les jours plus dangereux à cause de la multiplication des infractions en tous genres et cet abaissement de la limitation de vitesse sur route va condamner les usagers disciplinés sur un parcours donné, à rester plus longtemps exposés à ce danger : encore MERCI !
    Malhonnêteté encore : les autorités qui « gèrent » ou qui « observent » la Sécurité Routière ont affecté à l’action des radars, le bénéfice des progrès considérables (mais insuffisants) de la mortalité routière entre 2001 et 2014 (de 7 720 morts à 3 384). C’est « oublier » ce que les constructeurs ont dépensé depuis 20 ans pour améliorer la sécurité active et passive de leurs véhicules en milliards d’euros d’études et recherches et en centaines d’euros de surcoût à la voiture : renfort des structures châssis, tenue de route, taille des pneus, freinage, aides à la conduite diverses : ABS, anti-skid, détecteur de changement de file etc etc ……
    Depuis quelques années le progrès technique sature dans ce domaine. On peut même se poser la question du bienfait de certaines avancées comme la connectivité des véhicules quand ça aboutit à l’intégration d’écrans tactiles susceptibles de détourner l’attention des conducteurs de la conduite. Mais le problème central est devenu le développement du Smartphone à bord. On peut estimer que son usage sous forme de SMS en particulier est statistiquement sous-estimé dans les accidents : qui va spontanément déclarer être en train de rédiger un SMS lorsqu’il a perdu le contrôle de sa voiture ? Cette inflexion de la courbe de la mortalité routière depuis 3 ans correspond à un palier de l’amélioration technique de la sécurité des véhicules… et de la multiplication des radars. Cela indique bien la part respective des deux éléments, progrès techniques d’une part et limitation de vitesse d’autre part, dans l’accidentologie.
    Je ne doute pas de votre sincérité quand vous déclarez vouloir sauver des vies ni de votre courage pour vous engager ; alors permettez-moi quelques suggestions:
    1/ Multiplier les contrôles d’alcoolémie et d’usage de stupéfiants ; alors que ces fautes sont impliquées dans plus de 30% des accidents mortels, leurs contrôles sont ridiculement rares par rapport aux contrôles de vitesse : sur plus de 3 500 000 kms parcourus personnellement, je n’ai été contrôlé que 5 fois.
    2/ Au lieu de multiplier les radars sur les routes secondaires, consacrer ces investissements à des brouilleurs de Smartphone dûment signalés, sur les axes secondaires les plus accidentogènes.
    3/ Les dépassements représentant la manœuvre la plus dangereuse de la conduite automobile, multiplier systématiquement des zones de dépassement tous les 5 kms par exemple.
    4/ La signalisation routière est souvent incohérente, voire ridicule : par exemple« accident à 34km, modérez votre vitesse !». Qui décide de la priorité de telle voie par rapport à telle autre, en rase campagne, de l’implantation de telle bande blanche à priori injustifiée? avec quelle formation ? Quelle compétence ? Quelle responsabilité ? Que ça concerne priorités ou limitations de vitesse locales, c’est tellement incohérent que leur signalisation n’est plus crédible et les usagers n’en tiennent plus compte. Il est urgent d’apporter enfin de la rigueur dans la législation routière locale et sa signalisation.
    5/ Dans les villages, remplacer les « gendarmes couchés » (une calamité environnementale) et autres obstacles dangereux à la circulation par des radars tronçons. Après avoir fait la fortune des radaristes, l’Etat peut leur demander d’étudier un radar tronçon simple à un prix accessible pour une large diffusion territoriale. Mais dans le même esprit que la suggestion précédente, contenir la limitation de vitesse à la zone réellement dangereuse ; retrouver le distinguo entre la limite de commune et l’ancien terme d’agglomération, soit une suite ininterrompue d’habitations.
    6/ Revoir complètement la formation des nouveaux conducteurs en se focalisant sur les réelles difficultés de la conduite sur routes, notamment : appréciation de la vitesse de son véhicule par rapport aux autres, manœuvres de dépassement, précautions à prendre par faible visibilité.
    7/ Enfin, au vu des mauvais résultats obtenus depuis 3 ans, remplacer les « gérants » de la sécurité routière par des gens compétents, dynamiques, ouverts, objectifs, ayant l’expérience de la route plutôt que des arcanes politiques.

    Avec tout mon respect et ma considération

    Jacques Cheinisse, le 8 janvier 2018

    Directeur commercial chez Alpine 1963/1968
    Directeur sportif Alpine/Renault 1968/1975
    Chef de Produit chez Renault 1975/1984
    Directeur du Produit chez Renault 1984/1996
    Directeur de la Prospective Automobile chez Usinor 1996/1999

    Laisser un commentaire:


  • Dominique
    a répondu
    Re : Limitation à 80km/h

    Bonsoir,
    On ne peut qu'adhérer. Les détecteurs de portables sont nettement moins au point que les radars.
    Dominique

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : Limitation à 80km/h

    Un speech intéressant trouvé sur fessbouc, bien que j'ai oublié de relever le nom de l'auteur.
    Je cautionne ce qu'il écrit, notamment le dernier paragraphe, surtout après avoir entendu Edouard Philippe prétendre que sauver des vies était la priorité, quitte à être impopulaire.

    "
    En effet, depuis plusieurs décennies de pratique de la route et avec plus de 60 000 kms par an en moyenne sur toutes les routes de France. J'ai vécu toutes les situations de risques ou de danger, tous les cas de radars piégeant, justifiés ou pas. J'ai supporté toutes les augmentations de carburants allant de 2.80Frs à 1.56€ (soit + de 10frs). J’ai dû m'adapter aux réductions de vitesses de plus en plus restreintes et si souvent mal adaptées aux situations réelles. Vu des milliers d'infrastructures routières dangereuses et mal pensées n’être modifiées qu’au prix de plusieurs vies. J'ai vu l'évolution drastique des normes des véhicules, les obligations et les contrôles supplémentaires, les surcoûts et les changements d'avis, devenir chaque jour plus contraignants. Sans qu'aucun groupement d'automobilistes ne bloque la France comme le font les routiers, les motards, les agriculteurs, les fonctionnaires et bien d'autres groupes de citoyens qui arrivent à avoir gain de cause et un minimum de respect…. Eux... !!!
    Alors aujourd'hui, j'en ai assez d'être pris pour un imbécile, une vache à lait, un terroriste de la route, un inconscient ou un débile incapable d’adapter sa vitesse à une situation, un citoyen de seconde zone juste bon à payer ; sa voiture, son carburant, ses contrôles techniques, ses pneus, ses entretiens, son assurance, ses taxes, ses péages, les PV... !!! Mais surtout d'être de ceux qui doivent subir, se taire et travailler (à condition d’avoir toujours son permis). Et encore de toujours payer, payer pour continuer à créer des emplois autour de l’univers de la ‘’route’’ ou des véhicules, et continuer à assumer financièrement le train de vie faramineux des représentants de l’état... Car c’est bien de cela qu’il s’agit en vérité !!!
    La majorité des gens qui décident de ces contraintes ne pratiquent pas ou que peu la ‘’route’’ et quand c'est le cas, ils le font dans de belles conditions, avec du temps et même parfois avec des motards devant et derrière. Ils prêchent ‘la répression’’ en jouant sur la corde sensible de ‘’la sécurité’’ afin de nous asservir toujours plus, alors que pourtant malgré les dizaines de réglementations sorties du chapeau depuis les deux derniers quinquennats, les résultats réellement obtenus s’avères complètement nuls et même à contre sens.
    Pourtant ces mesures discriminatoires sont conservées, et pour cause, elles rapportent tellement de millions d’euros… !
    Aujourd'hui, le premier ministre de notre belle ‘’oligarchie’’, (oui, je dis oligarchie, car dans une démocratie c'est le peuple qui choisit les lois, qui les fait voter par des dirigeants qu'il a élus au ‘’vrai’’ suffrage universel. Alors que dans une oligarchie, c'est un petit nombre d'élites élus par défaut qui choisissent les lois comme bon leur semble et les imposent aux citoyens malgré l'avis du peuple). Ce premier ministre donc, qui décide d'imposer une nouvelle loi contraignante aux Français dont pourtant la grande majorité d’entre eux ne veulent pas comme beaucoup d'élus et même de députés de son propre parti. Il va donc nous imposer une limitation à 80 kms/h sur les routes à deux voies, alors qu'il est déjà si difficile parfois de respecter les 90 kms/h actuels sans se faire ‘’racketter’’. Mais surtout qu’aucune étude réelle ou exhaustive ne prouve la justification de cette mesure.
    Alors comme toutes les autres règles considérées comme injustes et répressives par les conducteurs, qui ont plus tendance à déresponsabiliser les usagés plutôt que de leur apprendre à mieux conduire, elle ne sera pas respectée car jugée inutile et seulement financièrement juteuse. Mais, elle rapportera sûrement beaucoup et peu importe même si elle coute leur permis et accessoirement leur travail à un grand nombre de conducteurs, pour quelques kilomètres/heure dépassés, ce n’est pas bien grave… !!!
    Car en réalité, la majorité de la baisse des morts sur la route s’est faite essentiellement grâce aux évolutions technologiques des constructeurs, aux améliorations colossales du réseau, à la fin des voitures délabrées, ainsi qu’à la fin des très grandes vitesses ainsi qu'à une meilleure formation initiale des jeunes conducteurs .... Et ce, alors que le nombre d’automobilistes et de véhicules sur notre réseau ont été multipliés par quatre ou cinq depuis trente ans. La peur du gendarme à surement jouée une part mais comment devons-nous considérer un état qui cherche à faire ‘’peur’, à ses propres concitoyens au lieu de les responsabiliser par l’éducation ? En pratiquant ensuite la triple peine ; d’abord tu payes ton PV puis tu perds progressivement une partie de ton droit de conduire jusqu’à finalement perdre totalement ton permis et même parfois ton travail si jamais tu roules aussi pour gagner ta vie…
    Aujourd'hui, les variations de décès sur les routes se font sur quelques dizaines de cas d'écart (ce qui représentent effectivement des valeurs en pourcentages élevés compte tenu des faibles chiffres de référence), c’est effectivement triste, mais contrairement à ce que l’on nous dit, la vitesse n’est pas la défaillance majeure qui est vraiment à l’origine exacte des accidents, malheureusement elle aggrave effectivement les erreurs de conduite, mais elle est surtout beaucoup plus facile à contrôler et à sanctionner.
    Il faut admettre que nous ne baisserons que difficilement désormais ces tristes statistiques, car en fait, le nombre de nouveaux véhicules entrants en circulation chaque année masquent par leur nombre croissant la petite baisse potentiellement et proportionnelle obtenue des accidents.
    Le seul moyen de faire vraiment ‘’zéro mort’’ c'est d'interdire totalement aux citoyens de conduire… !! Oui mais là…. Il faudrait remplacer ‘’la route’’ par un vrai service de transport public global et total… Et ça, ça ne rapporterait pas les milliards ainsi taxés de manière indirecte... !
    Par contre, quand on voit les dizaines de milliers de morts par le tabac, plus les dizaines de milliers de morts par des produits chimiques que l’on nous impose, les dizaines de milliers de morts liés aux violences, les maladies en tout genre, la pollution et bien d’autres choses encore… On peut se demander ‘’Pourquoi’’, pourquoi nos politiques ne nous parlent que des 3400 morts de la route, avec tant de mesures qui rapportent tellement d’argent et qui ne change quasiment rien. Si c’est vraiment les vies humaines qui les préoccupent, pourquoi ne commencent-ils pas par chiffres les plus grands ?"

    Laisser un commentaire:


  • ferrari p4
    a répondu
    Re : Limitation à 80km/h

    Bonsoir, ça m'agace cette vitesse à 80 km/h!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! cela n'empêchera pas les gens de se moquer des lignes continues et de s'arrêter au stop. Et je ne prendrai pas l'autoroute pour en faire 110 au lieu de 87 et en plus leur donner mon argent. Tant pis, je mettrai 10 mn de plus pour aller au circuit..............................

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X