Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Salmson

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16
    Re : Salmson : cyclecars et voiturettes

    Autres images du Mans 1921 :



    Lombard au départ, à l'extrème droite. Les Salmson n'adopteront la croix de St André devant leur radiateur
    que la saison suivante.




    En course, sur un circuit du Mans alors très bucolique.



    Les vainqueurs après l'arrivée.
    "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

    Commentaire


    • #17
      Re : Salmson : cyclecars et voiturettes



      Un classique de l'affiche publicitaire
      "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

      Commentaire


      • #18
        Re : Salmson : cyclecars et voiturettes

        C’est au moment du premier salon d’après Guerre, en octobre 1919, que l’on
        voit apparaitre les premiers cyclecars Salmson licence GN. Une campagne de
        publicité est lancée avec des voitures aux couleurs vives stationnées à des
        endroits stratégiques, autour du Grand Palais.



        Les Salmson GN vont être engagés avec succès en compétition.
        En 1920, 6 d’entre terminent sans pénalité une course de régularité dénommée
        « La Ceinture » (pas plus d’infos). L’année suivante encore aucune pénalité pour
        trois autres lors du Paris – Nice. G. Honel remporte la médaille d’Or dans les 6 jours
        de Suisse. Il est champion de France Tourisme dans sa catégorie en fin de saison,
        et va ensuite piloter les « vraies » Salmson.

        "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

        Commentaire


        • #19
          Re : Salmson : cyclecars et voiturettes

          Retour sur le meeting du Mans en septembre 1921 :

          Il faut rappeler que cette réunion est composée de deux épreuves :
          le Grand Prix des Cyclecars, et la Coupe de Voiturettes (gagné par
          la Talbot de René Thomas).

          André Lombard a réalisé une grande performance sur l’unique Salmson
          engagée, en prenant plus de 18 minutes sur le second au terme d’une
          course de 310 km. Ceci malgré une panne d’essence qui l’avait immobilisée
          pendant 20 minutes à 1200 m de son stand. Il possédait auparavant
          23 minutes d’avance !



          La panne est due à un oubli d’un mécanicien : le réservoir du Salmson
          comporte en son milieu une cloison non percée. Il faut donc que le niveau
          dépasse la cloison pour remplir les deux compartiments. La vérification n’a
          pas été faite et la voiture repartie avec un demi plein. Le mécano fautif
          couru vers la Salmson avec les bidons d’essence nécessaires sous les
          applaudissements de la foule… ce qui lui valut un prix ! Belle époque…
          "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

          Commentaire


          • #20
            Re : Salmson : cyclecars et voiturettes

            Du 25 mars au 9 avril 1922 se déroule le Tour de France Cyclecariste, organisé par la Motocycle Club de France.
            Partant de Paris, une boucle rencontrant les plus grandes villes du pays va renvoyer les concurrents vers la capitale.
            On dénombre 30 partants, répartis en 2 catégories : 750 et 1100 cm3 ; dans cette dernière on trouve principalement
            4 Salmson pilotées par un certain Robert Benoit, Bueno, Honel et Lombard, qui vont être opposés à Bignan,
            avec 2 Sénéchal pour arbitres.



            (l'équipe Salmson)

            Il faut préciser que les Bignan ne sont que des Salmson construites sous licence, avec un radiateur différent
            et des modifications de carrosserie.

            Le Tour se déroule sous des conditions atmosphériques dantesques, avec les routes de 1922, dont on peut deviner l’état :
            fondrières avant Bordeaux, plus de trace de route vers Béziers, routes rocailleuses entre Avignon et Nice,
            déluge à Aix en Provence, 40 cm de neige à la Croix Rousse,
            routes inondées de Grenoble à Reims en passant par Strasbourg...

            Vous vous imaginez au volant d’un de ces engins dans de telles conditions ?





            Le beau temps ne revient qu’entre Lille et Paris, où trois mécaniques Salmson terminent aux
            3 premières places de la catégorie, avec seulement 10 points de pénalité : Lombard, Bueno et De Masse sur Bignan.
            En 750 la Peugeot Quadrilette de Cesure réalise l’exploit d’arriver sans aucune pénalité !
            Dernière modification par M630, 01 février 2009, 14h29. Motif: Rectification : Robert Benoist et non Georges
            "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

            Commentaire


            • #21
              Re : Salmson : cyclecars et voiturettes

              Envoyé par M630 Voir le message
              ...
              On dénombre 30 partants, répartis en 2 catégories : 750 et 1100 cm3 ; dans cette dernière on trouve principalement
              4 Salmson pilotées par un certain Georges Benoit, Bueno, Honel et Lombard, qui vont être opposés à Bignan,
              avec 2 Sénéchal pour arbitres. ...
              A propos de Georges BENOIT , j'émets un doute car à la lecture de livre de Roger LABRIC "Robert BENOIST Champion du Monde" page 47, il est fait mention de cette course, et c'est bien Robert qui pilote pour l'équipe SALMSON à cette époque. Et pour finir il termine 8ème de cette épreuve.

              A noter que Maurice BENOIST pilote au Mans en 1923 sur SALMSON puis en 1925 sur E.H.P. et enfin en 1928-1929 sur TRACTA est le frère de Robert. Information que m'a donné Béatrice Van LITH petite fille de Robert à l'occasion d'une conversation lors d'un RETROMOBILE. Par contre rien de plus sur Maurice...
              Hépatoum c'est épatant! Hépatoum la boisson des 24 Heures du Mans!
              26 mai 1923 - 26 mai 1963 ---> à 40 ans d'intervalle, naissance de 2 monstres sacrés

              Commentaire


              • #22
                Re : Salmson : cyclecars et voiturettes

                Impardonnable erreur de ma part : j'ai écris "Georges" en pensant "Robert" !!!!! merci d'avoir vérifié
                "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                Commentaire


                • #23
                  Re : Salmson : cyclecars et voiturettes

                  Organisé par l’Association des Anciens Motocyclistes Militaires, les 28 et 29 mai 1922 le Bol d’Or est
                  la première course de 24h organisée en Europe après la première Guerre Mondiale.

                  Le Président de l’association, Eugène Mauve, est le véritable père de cette épreuve réservée aux petites cylindrées,
                  dont une des caractéristiques majeures est de se courir avec un seul pilote au volant sur l’ensemble des 24 heures.

                  L’épreuve se dispute dans la banlieue Est de Paris, autour de Clichy sous Bois et Livry Gargan. 12 sidecars
                  et 23 cyclecars sont au départ. Parmi eux les Salmson de Juan Bueno et de Georges Benoist. Ils vont être
                  directement opposés aux Amilcar d’André Morel, José Scaron et Maurice Mestivier.


                  (Le départ : extrait du numéro 8 de "l'automobiliste")


                  Les Amilcar démarrent en tête, et creusent rapidement l’écart sur les Salmson. A la mi-course Mestivier domine
                  toujours Benoist et Bueno, alors que Morel s’est fait dépassé. Scaron abandonne sur accident dans la nuit,
                  mais l’évènement de la course se produit à la 18ème heure, quand le leader s’accroche avec un sidecar et perd
                  énormément de temps à son stand. Morel prend alors le meilleur sur les Salmson et remporte la victoire.

                  "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                  Commentaire


                  • #24
                    Re : Salmson : cyclecars et voiturettes



                    Publicité parue dans "La Vie Automobile".
                    "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                    Commentaire


                    • #25
                      Re : Salmson : cyclecars et voiturettes

                      Envoyé par Duser Voir le message
                      LVA
                      1921 Ce vehicule GN marqué Billancourt à l'arrière
                      est il le même?
                      Moteur V2. 3 vitesses
                      J'ai retrouvé cette même photo de la n°20 dans l'excellent livre de références sur la marque :
                      "Salmson, Histoire d'un nom" de Claude Chevallier (EPAI) où elle est légéndée ainsi :
                      "GN carrosserie course version usine; Au volant Bueno qui au meeting de Bulogne en juillet 1921
                      se classera quatrième derrière son demi-frère, Lombard".
                      "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                      Commentaire


                      • #26
                        Re : Salmson : cyclecars et voiturettes

                        D'après LVA, il s'agit d'une carte postale postée
                        au Mans le 20 oct 1921 et indiquant Hubert Lemoine
                        comme mécanicien.
                        C'est peut-etre la photo qui a été prise à Boulogne.

                        Commentaire


                        • #27
                          Re : Salmson : cyclecars et voiturettes

                          la Salmson GSS (Grand Sport Spécial) est la version compétition réservée à l'usine en 1922 et 1923 puis mise
                          à la disposition des clients. Les premières sorties s'effectuent avec des machines qui ne sont pas encore dotées
                          de freins à l'avant.



                          Au Grand Prix des cyclecars disputé au Mans en 1922, Robert Benoist remporte la victoire sur la numéro 9,
                          devant ses coéquipiers Devaux et Casse.
                          "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                          Commentaire


                          • #28
                            Re : Salmson : cyclecars et voiturettes

                            Un futur grand champion rejoint Salmson en 1922 :




                            Né le 21 mars 1895 à St Benoist (!) le bien nommé Robert Benoist à donc 26 ans passés quant il quitte la petite équipe des cyclecars De Marcay pour rejoindre l’écurie Salmson.


                            (Boulogne sur Mer)

                            Après, nous l’avons vu, une deuxième place obtenue lors du premier Bol d’Or disputé au printemps 1922, notre homme va accumuler les victoires : 200 miles de Brooklands, Boulogne sur Mer, Côte du Gallion, Grand Prix de l’UMF, Trophée Armangue en 1922, GP de Milan, Bold ‘Or, à nouveau GP de l’UMF et GP d’Espagne de cyclecars en 1923. Ceci sans compter les places d’honneurs et les épreuves secondaires.


                            (Le Mans septembre 1922 : quel sale temps !)

                            A l’orée de la saison 1924 ces excellent résultats lui ouvrent toutes grandes les portes de la maison Delage avec laquelle il va connaître la gloire internationale au plus haut niveau, ponctué par le titre de champion du Monde décroché pour la marque de Courbevoie en 1927.

                            Sur ce, bonnes vacances à tous et à bientôt !!
                            "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                            Commentaire


                            • #29
                              Re : Salmson : cyclecars et voiturettes

                              La saison des courses1923 est pour Salmson tout aussi bonne que la précédente :



                              26 juillet 1923 : Grand Prix des cyclcars à San Sebastian :
                              Bueno et Benoist avant la course au cours de laquelle ils vont assurer
                              le doublé pour leur marque.
                              "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                              Commentaire


                              • #30
                                Re : Salmson : cyclecars et voiturettes



                                Ce Salmson VAL 3 de 1927 était exposé au musée de Lohéac il y a quelques années. Y est-il encore ?
                                "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X