Annonce

Réduire
Aucune annonce.

SIMCA SHELL 1973/1974 voitures courses de la Coupe

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #46
    Re : Les voitures et les courses de la Coupe SIMCA SHELL 1973/1974


    (photo Echappement, surement Jeff Lehalle)

    Karland, été 1974 : L'ACE de Bernard Beguin est en tête devant la BBM jaune du futur champion, Patrick Perrier, et la CESCA Grac bleue de Michel Pignard.
    "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

    Commentaire


    • #47
      Re : Les voitures et les courses de la Coupe SIMCA SHELL 1973/1974


      (photo Sport Auto)

      Freddy Rolland sur la grille de départ de la première épreuve de la Coupe 1974, à Albi. Sa BBM version 73 mais à carrosserie 74 est à comparer avec celle de Michel Arbeit, placé juste derrière lui. Arbeit avec cette BBM carrosserie 73 remportera la couse.

      Bon maintenant à moi les pentes neigeuses pour huit jours ! bonnes fêtes et à bientôt !
      "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

      Commentaire


      • #48
        Re : Les voitures et les courses de la Coupe SIMCA SHELL 1973/1974

        En 1973 le classement général final de la Coupe est établi par additions des 10 meilleurs résultats de chaque participant comprenant 6 circuits et 4 courses de côtes

        On voit donc cette année là le plateau de plusieurs épreuves de montagne agrémenté de la participation des barquettes rouges et blanches qui vont réaliser au passage quelques belles performances dans leur groupe et au scratch.


        ( photo JC Marinho)

        La BBM de Jean François Jaunet : 3ème de son groupe et 5ème au scratch à Angoulême Sers. 2ème aux Hautes Vosges, 5ème de la Coupe au Mont Dore et 10ème au scratch, 1er de la Coupe au Beaujolais, 2ème du Groupe 5/7 et 8ème au scratch, 2ème de la Coupe et 10ème au scratch à Chamrousse...etc.
        "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

        Commentaire


        • #49
          Re : SIMCA SHELL 1973/1974 voitures courses de la Coupe



          Le jeune et prometteur Christian Debias a effectué une bonne saison 1973 au volant de cette Dangel.
          Bien qu'ayant raté plusieurs manches du fait d'un acident il termine 13ème au classement général final.
          "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

          Commentaire


          • #50
            Re : SIMCA SHELL 1973/1974 voitures courses de la Coupe

            Toujours des Dangel, toujours 1973 :



            Freddy Roland est le meilleur défenseur de la marque cette année là. Spécialiste de la montagne,
            il y obtient de bons résultats : 6ème au Mont Dore, 2ème au Beaujolais, 3ème à Eymoutiers,
            4ème à Poissons, au Haut Cantal et au Pertuis.
            En circuit l'équipage est moins performant face aux Grac et BBM, mais Rolland sera tout de même
            6ème au classement final.


            (photo Claude Trouiller)

            Jean Belin (ici au Ventoux, hors Coupe) est au volant d'une autre Dangel.
            Est-ce la seule "pendulaire" construite?
            Moins brillant mais assez régulier il sera 19ème à la fin de la saison.
            "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

            Commentaire


            • #51
              Re : SIMCA SHELL 1973/1974 voitures courses de la Coupe



              1973 : sur la piste de Monthléry les CG s'accrochent derrière le peloton.
              Dernière modification par M630, 09 janvier 2009, 20h03. Motif: correction de l'image
              "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

              Commentaire


              • #52
                Re : SIMCA SHELL 1973/1974 voitures courses de la Coupe



                Course de côte du Pin 1973. Jean Gorce sur CG (11ème du classement spécifique de la Coupe)
                "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                Commentaire


                • #53
                  Re : SIMCA SHELL 1973/1974 voitures courses de la Coupe

                  Tout a déjà été dit par d'autres et ailleurs sur les Grac, mais dans une discussion sur la Coupe Simca Shell
                  on se doit de parler du sujet . Que els spécialistes me corrigent ou me complètent.



                  En 1973 Serge Aziosmanoff présente une évolution de sa barquette MT14B destinée à participer à la Coupe Fédérale Simca
                  Shell que vient de mettre en place Chrysler France, à l’initiative de son directeur de la compétition, Henri Chemin.

                  Il s’agit donc toujours d’un châssis tubulaire rigidifié par caissonnages. Les tubes sont de plus faible section que ceux du
                  châssis MT14B, et sont peints en noir contrairement à ceux de son aînée qui sont gris. Le radiateur d‘eau est à l’avant et
                  celui d’huile à l’arrière. Le réservoir d’essence unique se situe à droite dans les flancs.

                  Les suspensions sont classiques, avec à l’avant des triangles superposés et des combinés ressorts amortisseurs
                  alors qu’à l’arrière on trouve des triangles inférieurs inversés avec des tirants et des combinés ressorts amortisseurs.
                  Les portes moyeux sont d’origine Renault R12 Gordini à l’avant, et en aluminium à l’arrière. Quatre disques, auto ventilés
                  avec étriers à doubles pistons à l’avant, pleins à l’arrière, assurent le freinage.

                  Le moteur Chrysler JRD est monté dans la Grac accouplé à une boite de vitesses Hewland FT200.
                  La carrosserie est en polyester. Elle reprend les lignes de la MT14B de 1972. En cours de saison
                  certains pilotes montent un aileron porté par deux dérives sur le capot arrière. Les ateliers GRAC
                  de St Genis Laval vont recueillir un grand succès commercial, remplissant en majorité les grilles de
                  départ de la Coupe.


                  (Max Mamers, le grand vainqueur de la coupe 1973)

                  Deux voitures dont engagées par le Méca Racing de Max Mamers et Xavier Lapierre, qui fait fonction d’équipe
                  semi-officielle. Bénéficiant d’une solide expérience glanée en monoplaces et d’un matériel bien au point avant
                  même le début de la saison, ces deux pilotes vont dominer la compétition, et ce dès l’ouverture sur le circuit
                  Paul Ricard où ils s’assurent un doublé dans les deux manches.


                  (Xavier Lapeyre, le coéquipier et le dauphin 73 de Mamers)


                  Bien que les écarts se resserrent en cours de saison, et que les BBM et Dangel se rapprochent des leaders,
                  le tandem GRAC va terminer le challenge aux deux premières places, Mamers devançant son équipier et
                  remportant la timbale.

                  Mais d’autres MT14 S vont se montrer compétitives...
                  Dernière modification par M630, 12 janvier 2009, 20h38.
                  "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                  Commentaire


                  • #54
                    Re : SIMCA SHELL 1973/1974 voitures courses de la Coupe



                    L’écurie fondée par Vic Elford et Claude Swietlik engage deux GRAC,
                    avec le soutient de la société Vivatar. La première est confiée à Pierre Laffeach (photo)
                    qui a rejoint l’équipe à partir de la manche de Montlhéry. Pierre avait, au début, confiée
                    sa MT14S flambante neuve à la structure Inter Pool Racing de Jean Giardini, mais très vite
                    avait quitté cette équipe pour rejoindre Swietlik. Barré en circuits par le tandem Méca Racing,
                    Laffeach se rattrape en courses de côtes, (1er à Angoulême et à Poissons, 3ème au Pin,
                    au Mont Dore, à Chamrousse et aux Hautes Vosges) ce qui lui vaut la troisième place finale.



                    Daniel Morello bénéficie également de l’engagement de l’écurie Elford, mais il n’a pas participé
                    à toutes les courses, accaparé par son travail de mécanicien au sein de l’équipe.
                    Huitième du classement, il a impressionné par ses performances, battu à Montlhéry par Lapeyre
                    que d’extrême justesse
                    "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                    Commentaire


                    • #55
                      Re : SIMCA SHELL 1973/1974 voitures courses de la Coupe



                      Derrière le pseudonyme de « Pat Shadock » se cache un jeune amateur qui a
                      terminé l’assemblage de sa MT14 S seulement la veille de l’ouverture du
                      championnat. Confiant ensuite la préparation de sa voiture à Rousseau il obtient
                      quelques résultats encourageants, notamment une septième place à Nogaro.
                      En côtes il récolte deux sixièmes places à Eymoutiers et au Haut Cantal.
                      La fin de saison le voit terminer 10ème du classement final. Shadock aura partagé
                      l’aventure de la Coupe avec son ami Alain Levié. Les deux compères s’associeront
                      d’ailleurs l’année suivante.



                      Alain Lévie (photo) termine sa saison à la 15ème place. Déjà pilote Grac pour avoir fait l’acquisition
                      d’un kit M14B, il le replace en 1973 pour une MT14S JRD. Il se fait aider par Raymond Pouliquen,
                      ancien mécanicien de Jaussaud, mais sans sponsors ses ambitions étaient forcément limitées.
                      "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                      Commentaire


                      • #56
                        Re : SIMCA SHELL 1973/1974 voitures courses de la Coupe

                        La Coupe Simca Shell a été un succès en grande partie grâce à une préparation moteur exemplaire assurée par JRD :



                        Après avoir abordé la formule 3 avec le moteur Renault, en 1973 Jicey Racing Développement (JRD) est devenu
                        en peu de temps le préparateur attitré de l’Usine Chrysler France, et participe ainsi à l’aventure du prototype
                        CG Simca MC dont il s’occupe du moteur.

                        Dans le cadre de la Coupe Fédérale Simca Shell, JRD va préparer et développer le bloc Chrysler 180 pour cette
                        compétition dans ses locaux de Thiverval. La qualité de son travail en fera le fournisseur quasi exclusif pendant
                        les deux années que durera la Coupe.

                        Jicey, la société mère, est au départ un fabricant de joints. Ses spécialités sont les « cales pelables »,
                        des feuilles métalliques calibrées soudées ou collées.

                        Actionnaires de JRD, Raymond Sheid, son directeur et Marcel Morel, responsable des études, sont tous deux
                        électroniciens de métier. Robert Beaulande et Pierre Brunetti sont eux responsables de la fabrication. Outre ses
                        activités principales, JRD assure de la sous-traitance de joints à Jicey, pour rester en famille...

                        Pour le rallye comme pour la Coupe, du moteur Chrysler 180 d’origine ne subsiste que le bloc et le vilebrequin qui
                        ont cependant été ré-usinés. Une nouvelle culasse hémisphérique à double allumage coiffe l’ensemble. Deux carburateurs
                        Weber horizontaux de 45 sont responsables de l’alimentation, alors que le graissage s’effectue par carter sec. JRD
                        a ainsi obtenu de ce moteur environ 200 ch. à 7000 tr/mn.


                        (photo JF . Lehalle)

                        Dans le cadre du règlement de la Coupe, ce moteur est vendu complet, à l’exception du volant moteur, de l’entretoise
                        de boite et du système d’échappement. Son prix 1973 est de 12.000 F TTC.

                        Pour 1974 le préparateur a remédié à ses problèmes de fiabilité constatés en 73, et si la puissance est restée à 200 chevaux,
                        le moteur reçoit de nouvelles bielles, de nouveaux pistons, et la pompe à eau est maintenant entrainée par courroie crantée.
                        Dernière modification par M630, 18 janvier 2009, 20h35.
                        "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                        Commentaire


                        • #57
                          Re : SIMCA SHELL 1973/1974 voitures courses de la Coupe

                          en 1973 Jean FrancçoisJaunet est une des révélations de la Coupe.



                          Sa pointe de vitesse et ses performances en côte (1er au Beaujolais, 2ème aux Hautes Vosges au Pertuis et
                          à Chamrousse, 3ème à Eymoutiers, 5ème au Mont Dore), lui permettent de terminer 5ème au classement général,
                          juste derrière un autre pilote BBM, Pascal Moisson qui a récolté ses performances surtout en circuit, aux
                          coefficients plus élevés.



                          Jaunet en 1973; il intègre le team BBM New Man pour l'année suivante.
                          "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                          Commentaire


                          • #58
                            Re : SIMCA SHELL 1973/1974 voitures courses de la Coupe



                            Pascal Moisson en 1973. Premier du clan BBM il réalise des biens belles performances
                            tant en circuits qu'en côtes : 1er aux Monts du Jura et aux Hautes Vosges,
                            2ème à Magny Cours en mai et à Poissons, 3ème au Haut Cantal ...etc.
                            "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                            Commentaire


                            • #59
                              Re : SIMCA SHELL 1973/1974 voitures courses de la Coupe

                              Toujours 1973 :



                              Jean Pierre Morise sur BBM RS3 : 4ème à Magny Cours, 3ème à Angoulême -Sers sont ses meilleurs résultats,
                              ce qui lui vaut une onzième place au général en fin de saison.

                              Attention :

                              ne pas confondre : Jean Pierre Morise sur BBM, avec Christian Morisson sur sa Morisson ou Jean Claude Morissot sur Marcadier.
                              "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                              Commentaire


                              • #60
                                Re : SIMCA SHELL 1973/1974 voitures courses de la Coupe

                                Le proto 1973 de Morisson :



                                Christian Morisson est gérant d’un garage Simca à Bayonne. Il a réalisé une barquette aux allures de Simca 1200S élargie.
                                Hors challenge, il s’aligne à Cagnotte où il remporte la deuxième place au scratch derrière la Pygmée F2 de Daniel Gache,
                                et devant la DF5S d'Arias. A Périgueux Coursac il réalise le quatrième temps dans la première montée, mais est victime
                                d’une sortie de route dans la seconde et est finalement classé 5ème, premier du groupe 5/7.

                                Morisson est inscrit à la Coupe Simca Shell.

                                Cependant lors du meeting de Pâques à Nogaro il s'aligne dans la course des Groupe 5 à 7 (abandon) et non dans la manche
                                de la Coupe. Pas d'autres informations à son sujet durant les épreuves de l'été.

                                En fin de saison il fait enfin son apparition au Bugatti, où sa voiture est difficilement contrôlable avec ses pneus secs sur
                                une piste détrempée.

                                Si vous avez d'autres photos ou informations ....
                                "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X