Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Rush : le film

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rush : le film

    J'ai eu la chance de le voir hier soir en avant première.

    Bon film à mon avis. Bon film sur la formule 1 des années soixante-dix.
    Film à comparer avec Grand-Prix. D'après mes souvenirs car je n'ai pas revu Grand Prix depuis 20 ans au moins, il y avait plus de scènes de course, mais les comédiens jouaient des pilotes de façon trop caricaturale.
    Dans Rush, les voitures, décors, costumes font vrais. Utilisation de camions d'origine. Surprenant les logos des cigarettes et alcools ont été conservés et bien visibles. Quelques images de circuit ne correspondent pas, nullement surprenant car ces circuits ont évolués. Les images des essais BRM ne doivent pas avoir été tournées au Paul Ricard. Et celles des essais Ferrari ressemblent plus à Monza qu'à Fiorano. Mais ce n'est pas primordial. Le film est plus fait pour tout public que pour les spécialistes, c'est pour cela que les scènes de course sont moindres. A côté de "Le Mans" c'est flagrant mais Le Mans n'était pas un film tout public, et c'est pour cela que nous adorons Le Mans.
    1976 est une année que je ne pas vraiment suivie, service militaire contraignant, et je ne puis certifier de l'exactitude de l'histoire, notamment au sujet de la disqualification au GP Espagne.
    Avant c'était mieux

  • #2
    Re : Rush : le film

    Hunt gagne le GP d'Espagne à Jarama, mais les vérifications d'après-course lui retirent la victoire lorsque les commissaires découvrent que l'arrière-train est 18 millimètres trop large. La McLaren M23 chaussait de nouveaux pneus pour cette course et personne n'avait pensé à mesurer l'excédent autour de la jante pour simplement s'assurer que tout était conforme. La décision semblait mesquine à l'époque, typique des standards capricieux dont la pratique était courante parmi les commissaires au cours des années 1970. La décision a été renversée en appel.

    Tant qu'au film j'attends qu'il passe pour avoir une opinion. Mais déjà camerat n'est pas déçu. Donc il y a un espoir !

    Commentaire


    • #3
      Re : Rush : le film

      Voici James Hunt après sa victoire à Jarama 1976 !



      Quelle gueule !

      Commentaire


      • #4
        Re : Rush : le film

        A Monaco en 1977 !



        En 1978 !



        En 1974 avec Lord Heskett !

        Commentaire


        • #5
          Re : Rush : le film



          En genéral , je n’aime pas les films ou feuilletons sur la course
          (sauf Le Mans ou Michel Vaillant pour les images tournées pendant l’epreuve )
          car la fiction ne peut pas valoir la realité.
          De plus la F1 , Lauda et Hunt ne sont pas des sujets qui m’interpellent
          Mais j’ai ete agréablement suspris par ce film qui a beaucoup de qualites
          On a beau voir des cameras embarquées en F1,
          ici c’est vraiment fort
          Belles filles , beaux moteurs , son intense….

          Peut etre eviter d’emmener les jeunes enfants car les images de blessures
          sont traumatisantes, sans compter le langage peu chatié des pilotes, et les culbutes de James…
          Et puis Hunt embrassant goulument Hesketh, imaginez Grosjean sautant sur Boullier…

          Enfin c’est un vrai film qui devrait plaire à beaucoup :
          Madame a aimé même si elle n’est pas tres F1
          mais fan de ciné difficile.

          Commentaire


          • #6
            Re: Rush : le film

            Est-ce que la scène Lauda arrivant au Paul Ricard pour les essais BRM début 73 et cravachant ses mécanos pour alléger sa P160 trop lourde à son goût, avec pour résultat 2 secondes de gagnées par Regazzoni sur un tour avec cette monoplace allégée, est une réalité où une fiction cinématographique ?
            Autrement dit, est ce les améliorations apportées par Lauda aux BRM qui ont fait de celles-ci une bonnes saison 1973 ?
            Avant c'était mieux

            Commentaire


            • #7
              Re : Rush : le film

              bonsoir,

              je viens de voir ce film tant attendu, et franchement , je ne suis pas déçu.

              ayant vu cette époque avec des yeux de jeune ado devant la télé en noir et blanc ,familiale , j'ai eu l'impression d'avoir pris une machine a remonter le temps.

              petite question aux spécialistes f1: l'accident des essais du nurburgring a t il eu lieu , et si oui qui fut le pilote blessé ? dans le film l'accident semble si violent que l'on a du mal a imaginer que le pilote s'en sorte quasi indemne.

              Commentaire


              • #8
                Re: Re : Rush : le film

                Envoyé par cocojojo22 Voir le message
                bonsoir,

                je viens de voir ce film tant attendu, et franchement , je ne suis pas déçu.

                ayant vu cette époque avec des yeux de jeune ado devant la télé en noir et blanc ,familiale , j'ai eu l'impression d'avoir pris une machine a remonter le temps.

                petite question aux spécialistes f1: l'accident des essais du nurburgring a t il eu lieu , et si oui qui fut le pilote blessé ? dans le film l'accident semble si violent que l'on a du mal a imaginer que le pilote s'en sorte quasi indemne.
                Allez voir ici:

                http://www.dailymotion.com/video/x2f...nt-niki-l_auto

                L'accident dans le film a été reconstitué exactement au même endroit, le réalisateur ayant rajouté un plan furtif (je ne l'ai pas vu mais je l'ai lu) du caméraman amateur qui a filmé les images ci-dessus.
                Avant c'était mieux

                Commentaire


                • #9
                  Re : Rush : le film

                  merci camerat pour les images réelles, certainement filmée par le cinéaste amateur dont un figurant semble tenir le rôle dans le film rush (plan furtif effectivement).

                  pas contre je voulais parler de l'accident spectaculaire mis en scène dans le film ou une f1 s'envole au dessus des grillages pour exploser littéralement dans la foret et ce pendant les essais du G-P. le plan suivant nous montre un pilote hurlant de douleur sur une civière ,blessé aux jambes.
                  je pense que ceci est du fictif rajouté dans le film car je ne trouve pas d'info sur les différents sites que j'explore.

                  Commentaire


                  • #10
                    Re: Rush : le film

                    Je pense aussi que cet accident est purement cinématographique.
                    Avant c'était mieux

                    Commentaire


                    • #11
                      Re : Rush : le film

                      Il n'y a pas ce genre d'accident pendant la saison 1976 !

                      Commentaire


                      • #12
                        Re : Rush : le film



                        Le vrai accident de Lauda !

                        Commentaire


                        • #13
                          Re : Rush : le film

                          Essais du GP d'Allemagne 1976.

                          Afin d'éviter les nombreuses crevaisons qui ont marqué la course de 1975, et bien que la chaleur ne soit pas au rendez-vous, Goodyear a préféré amener une gamme de pneus durs. Par conséquent les records du tour établis l'année précédente ne seront pas battus.

                          Hunt domine globalement ces essais et réalise sa cinquième pole position de la saison avec neuf dixièmes de seconde sur son rival Lauda qui a pourtant donné tout ce qu'il pouvait. Depailler est troisième mais relégué à plus de deux secondes de Hunt ! Il a été handicapé par un problème d'injection alors qu'il pouvait faire beaucoup mieux. Comme d'habitude Stuck est excellent sur ce difficile tracé et a obtenu une belle quatrième place. Regazzoni et Laffite se partagent la troisième ligne. Pace obtient une satisfaisante septième place avec la Brabham et précède Scheckter. Mass est neuvième devant Reutemann, Peterson et Andretti. Stommelen est quinzième pour sa première course de l'année. D'habitude excellent aux essais, Amon n'est cette fois-ci que dix-septième. L'autre déception provient de Watson, seulement 19ème à cause d'une Penske rencontrant des problèmes d'équilibre.

                          Jarier, Lunger, Edwards et Pesenti-Rossi sont les derniers qualifiés.

                          Rolf Stommelen et Lella Lombardi ont participé aux essais avec les numéros 32 et 33.
                          Rolf Stommelen fut engagé par le Martini Racing Team à la suite de la saisie de sa Brabham du Ram Racing par la police.

                          Chris Amon fut contacté par Ferrari (Audeto) pour remplacer Niki Lauda lors du second départ, mais il refusa pour des raisons de sécurité.

                          Commentaire


                          • #14
                            Re : Rush : le film

                            La cause de l'accident de Lauda ne sera jamais connue, sa 312 T2 ayant été complétement détruite. Mais durant tout le week-end, Lauda et Regazzoni se sont plaints de l'instabilité de leurs voitures. Le Suisse a ainsi effectué trois tête-à-queue le dimanche après-midi. Un défaut de suspension a été évoqué. On sait aussi que Goodyear avait privilégié l'emploi de gommes plus dures que Ferrari n'avait guère eu le temps de tester, et qui faisaient souffrir les amortisseurs.

                            Commentaire


                            • #15
                              Re : Rush : le film

                              Une dernière !

                              Dans le film, Lauda et Hunt sont présentés comme des personnages en totale opposition. Lauda (Daniel Brühl) incarne le bon élève, sérieux et appliqué, et Hunt (Chris Hemsworth) représente l'épicurien, multipliant les conquêtes et ne dédaignant jamais lever son verre.

                              "J'aimais sa manière de vivre", a déclaré Lauda au journal Telegraph. "Je la suivais quelque peu. Je n'étais pas aussi strict que cela est montré dans le film mais j'étais plus discipliné que lui. Je n'aurais jamais absorbé une goutte d'alcool avant une course. Mais après, oui. Nous faisions la fête. Parce que chaque course aurait pu être la dernière."

                              "Aujourd'hui c'est différent. À l'époque, les temps étaient plus durs. Lors de chaque course, il s'agissait d'abord de survivre et ensuite nous faisions la fête. L'époque était différente. On buvait toujours un coup ensemble après la course avant de se quitter. Ce n'était pas vraiment de l'amitié. Mais avec James, c'était différent. James était différent."

                              Et aujourd'hui ? "Aujourd'hui, les pilotes ont changé", certifie l'Autrichien. "Tout est beaucoup plus sur. Le dernier pilote tué a été (Ayrton) Senna, il y a 19 ans, et les progrès concernant la sécurité ont été énormes depuis cet événement. Aujourd'hui, rien ne se passe. Ce n'est pas pareil qu'à l'époque."

                              Pour Lauda, cela rend la course moins enthousiasmante. Pour autant, il y a des pilotes auxquels il est attaché, par exemple Lewis Hamilton, qui court pour lui chez Mercedes. "Il a une grande personnalité", affirme Lauda. Pourrait-il être le James Hunt d'aujourd'hui ? "Il est difficile de comparer les époques."

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X