Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Raymond Touroul

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #61
    Re : Raymond Touroul

    Oui, les Gadal sont bretons, de la même commune que Ségolen si mes souvenirs sont bons : Landévant. Alain doit résider à Sarzeau désormais.

    Commentaire


    • #62
      Re : Raymond Touroul

      Envoyé par archi_911 Voir le message
      Je reste persuadé, surtout en voyant l'immatriculation de cette 2.7 dans le 36, René est natif de La Chatre, que cette Carrera Jaune était la propriété de Boubet. Mais je ne pense pas qu'il l'ai conservé longtemps.

      Les Gadal sont Bretons ...

      Mais je vais me renseigner directement à la source ...
      Luc, avec tout le respect que je vous dois, je suis quand même obligé de vous dire que vous faites erreur...

      La 214 KS 36, n'était pas jaune, mais assurément blanche, sans ambiguïté possible : il en existe une photo couleur dans le livre de Maurice Louche sur le Tour Auto.

      La jaune, c'était celle de Gadal et Ségolen au Mans en 1975. Des Bretons bon teint, effectivement...

      Ensuite, René Boubet confirme lui même qu'il n'en était pas propriétaire, mais qu'il l'avait louée pour l'occasion à son "pays" Patrick Ballereau (qui, avant cette Carrera 2.7, avait déjà eu une 911S) :



      La seule question que je me pose donc est : est-ce que la 214 KS 36 était vraiment l'ancienne 26 BL 94 de Raymond ?

      Dernière précision : je suis moi-même Berrichon (du Cher, mais La Châtre est à la limite des deux départements de l'Indre et du Cher).
      Dernière modification par Philippe Rafesthain, 26 mars 2014, 11h32.

      Commentaire


      • #63
        Re : Raymond Touroul

        La jaune de "Ségolen", la voici :



        Immatriculée dans le Morbihan bien entendu.

        Commentaire


        • #64
          Re : Raymond Touroul

          ... Et de face, au Mans en 1975, avec J.Y. Gadal au volant. La déco du casque ne laisse aucun doute sur l'origine bretonne du pilote...



          Retrouvé aussi dans Echappement une photo couleur de la "Berrichonne" du Grand National 1974, avec encore notre Breton aux commandes :



          Je ne pense pas être daltonien : elle était bien blanche. Je doute que ce soit elle qui soit devenue la jaune de Ségolen en 1975. Mais pourquoi pas après tout... Je reste ouvert à la discussion.
          Dernière modification par Philippe Rafesthain, 26 mars 2014, 12h54.

          Commentaire


          • #65
            Re : Raymond Touroul

            Je m'incline ... C'est d'ailleurs pour cela que j'utilise toujours le conditionnel ...
            Sérieusement...sans se prendre au sérieux....

            Commentaire


            • #66
              Re : Raymond Touroul

              La verte au Mans en 1975.



              Et la jaune.



              Un peu bariolée pour la course.



              La jaune est la 1ere voiture dans l'histoire des 24 heures à avoir participé à la course sans avoir été sur la grille de départ. Partie des stands une quarantaine de minutes après le départ.
              Avant c'était mieux

              Commentaire


              • #67
                Re : Raymond Touroul

                Merci Camerat.

                Autant l'iconographie du Mans 1975 est riche pour la "verte", autant elle semble pauvre pour la "jaune". C'est là un mystère que j'ai du mal à percer.

                Mais avec la magie du net, il n'est pas improbable que de belles photos de cette voiture apparaissent enfin un jour...

                Commentaire


                • #68
                  Re : Raymond Touroul

                  Toujours grâce à l'ami Thais, que je ne remercierai jamais assez, voici trois photos de la "33 Export" à la cc de Bourbach 1975 (qui avait lieu de mémoire fin mars ou début avril - toujours pas mes Echappement 1975 sous la main...) :





                  Commentaire


                  • #69
                    Re : Raymond Touroul

                    Une autre photo, empruntée cette fois à "Gordinoche" sur le Forum-Auto... Ce n'est plus Bourbach, mais une cc de l'Ouest quelques jours ou semaines plus tard (même refrain : la réponse se trouve dans Echappement - j'avais réussi à identifier l'épreuve, mais j'ai oublié depuis) :



                    Certaines sources attribuent à cette Carrera RS 3.0 (54 exemplaires construits par l'usine en théorie, dont une dizaine acquis neufs par des clients français) le n° de châssis 911 460 9029.

                    Je n'ai pas encore réussi à déterminer si, des deux Carrera RS 3.0 dont disposait Raymond en 1975, c'est bien celle-ci qui a été alignée au Mans cette année-là (avec Philippe Hesnault comme coéquipier).

                    Je rappelle que l'autre 3 litres entretenue par Raymond en 1975 (au n° de châssis inconnu) était immatriculée 5079 DW 92 et louée à Jean-Pierre Rouget, qui l'a détruite au Critérium de Touraine. Cette immat' réapparaît à partir du Tour Auto, mais s'agissait-il de la même voiture, réparée, ou d'une réincarnation à partir d'une coque neuve ? On pourrait donc imaginer aussi que Raymond ait donné le baptême de piste à cette voiture reconstruite à l'occasion des 24 Heures...

                    Pour être tout à fait complet au sujet de cette énigmatique 5079 DW 92, je crois qu'elle n'avait été vue en 1974 qu'à l'occasion du Tour Auto, aux mains de Jean-Claude Lagniez. Qui en était le véritable propriétaire avec cette immat' en 92 et comment expliquer cette "sous-utilisation" en 1974 ???
                    Dernière modification par Philippe Rafesthain, 28 mars 2014, 00h43.

                    Commentaire


                    • #70
                      Re : Raymond Touroul

                      Dernière photo pour cette nuit, à titre de curiosité et d'anecdote...

                      Il semblerait que l'Ecurie Echappement ait été dissoute dans la plus grande discrétion au cours de l'été 1974, et que Raymond ait repris lui-même et directement le flambeau. La 3 litres initialement immatriculée 556 ACR 75 est ainsi devenue la fameuse 4979 QG 50 en septembre 1974, après un court intermède en plaques W (1174 WWA 92 pour être précis).

                      Sans doute pour rentabiliser sa nouvelle mais coûteuse acquisition, Raymond s'est empressé de louer la voiture à Christian Poirot pour quelques courses de côte et le Tour Auto (avec Francis Roussely comme copilote). Mais là, surprise ! Sans doute du fait d'une étourderie à un moment donné, les plaques minéralogiques adhésives mentionnaient 4979 QC 50 au lieu de 4979 QG 50 :



                      Etonnant, non ?

                      Commentaire


                      • #71
                        Re : Raymond Touroul

                        Les images des deux premières saisons de Raymond se font assez rares. Archi n'était pas encore sur la brèche...

                        A défaut d'Alpine, je suis tombé par hasard sur cette photo signée "Nialasim" et postée sur Autodiva :



                        C'était à Nogaro en août 1968, dans le cadre du Critérium National des Circuits (d'où le "N" après le n° de course).

                        Commentaire


                        • #72
                          Re : Raymond Touroul

                          Merci Phillipe pour toutes ces infos et photos.
                          Amicalement - Laurent
                          24h-en-piste.com et 24h du Mans 2020

                          Commentaire


                          • #73
                            Re : Raymond Touroul

                            Lève la patte Raymond, si c'est bien lui au volant.

                            Avant c'était mieux

                            Commentaire


                            • #74
                              Re : Raymond Touroul

                              je suis à peu sûr que la #75 a aussi roulé au Mans

                              Commentaire


                              • #75
                                Re : Raymond Touroul

                                Un grand merci pour cette photo prise sous un angle inhabituel à Mulsanne.

                                Je m'étonne un peu que Camérat ne l'ait pas légendée... Elle a manifestement été prise pendant les 3 Heures d'avril 1971, ou éventuellement pendant les essais préliminaires, le même week-end.

                                Et effectivement, la n° 75 a aussi roulé au Mans (d'ailleurs pas bien compris le sens de l'intervention de Gilles1955 : la photo le prouvant en elle-même...).

                                Elle n'y a d'ailleurs pas roulé qu'un peu, puisqu'il s'agit de la fameuse "T" 2 litres (toujours désignée TH dans les documents officiels ACO...) du Wicky Racing Team, alignée 4 années de suite aux 24 H (1968-69-70-71). En 1971, Jean Selz et Jean-Jacques Cochet s'en sont partagés le volant aussi bien en avril qu'en juin.

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X