Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le Mans 2003: une édition sans intérêt ?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le Mans 2003: une édition sans intérêt ?

    Bien le bonjour chers amis du forum LMR et amoureux de l'endurance!!

    Depuis septembre, et à l'occasion de la 1ère édition de Le Mans Classic , l'ambiance du forum est très historique, voire très nostalgique. Mais alors que tous les championnats en sont au bilan de leurs saisons respectives, on peut, peut-être, commencer à parler de l'avenir.

    Le dernier numéro d' Auto-Hebdo
    brosse un portrait en demi-teinte de la saison ALMS: une saison d'une grande tenue avec la domination impériale des Audi, les prestations impressionnantes des MG-Lola et des Riley&Scott en LM P675, la victoire des Corvette chahutées par une étonnante Ferrari Maranello et la lutte sans merci entre teams Porsche privés en GT. En contrepartie, le journal laisse à penser que la saison ALMS 2003 (et par conséquent l'édition des 24 heures du Mans) risque d'être beaucoup moins interessante.

    A qui la faute? On peut parler du retrait de Cadillac et de Panoz (en tout cas des équipes officielles du vieux Donald), de l'arrivée pour 2004 d'un nouveau règlement ACO qui devrait voir l'abandon des LM P900 au profit des LM GTP comme catégorie-phare, des difficultés que rencontrent Saleen et l'ACO pour s'entendre sur l'homologation des S7R, ce qui retarde le renouvellement de la catégorie GTS alors que les Viper terminent doucement leur carrière... En bref, d'après le journal toujours, Le Mans 2003 s'annonce morose.

    Avec cette petite revue de presse, voilà les thèmes de débats qui peuvent nous occuper longtemps avant que le verdict ne surgisse en mai-juin prochain : est-ce-que Le Mans va garder l'intérêt qu'il avait réussi à reconquérir depuis 1999 ou 2000 ? Alors que la Formule 1 se casse un peu la figure comme discipline automobile par excellence, comment poursuivre sur l'actuel regain de succès du Mans pour refaire de l'endurance la vraie discipline-test qu'elle avait pu être pour les constructeurs, les équipementiers, les sponsors,les équipes, les pilotes et le public ? Quelles rapprochements ou pommes de discorde envisager entre ACO et IMSA d'une part et FIA de l'autre ?..

    Voilà des thèmes sounmis à votre sagacité. C'est du débat que jaillit la lumière et l'ennui nait de l'uniformité . Tous les avis sont permis. Bien sûr, en discuter comme ça entre nous ne changera rien, mais après tout on ne sait jamais, peut-être que les dirigeants de l'ACO nous lisent!!

    Et après tout les 24 heures du Mans, c'est aussi nous, les spectateurs (sectateurs ?) et les passionné(e)s. Allez à vos claviers !

  • #2
    Ben je le trouve pas si pessimiste cet article d'A-H, si on lit entre les lignes.
    Selon eux, les MG, voire l'ensemble des LMP675, pourraient très bien viser la victoire absolue à plusieurs reprises, Audi ne sera plus représenté officiellement, Bentley viendra ponctuellement, si on y ajoute la bonne tenue des R&S MK3C (il y en aura probablement plusieurs) et l'arrivée de la Dallara-Oreca-Judd, le championnat pourrait s'avérer fort intéressant, avec plusieurs vainqueurs potentiels à chaque manche.

    Et je ne suis pas loin de partager cet avis. Que les usines se contentent de soutenir des teams au lieu de s'engager officiellement n'est pas une mauvaise chose: ca permet d'éviter une main-mise trop forte en cas de grosse supériorité technique. Et philosophiquement, c'est très américain (dans le bon sens, pour une fois ! [img]graemlins/evillaugh.gif[/img] ).

    C'est plus l'avenir de l'endurance, surtout en Europe, qui m'inquiète. Dimitri, je partage ton avis sur le sujet. A défaut de WLMS (peut être trop coûteux, et à côté du type de sponsoring qui fait en partie le succès de l'ALMS), un ELMS pimenté de 3 ou 4 grands rendez-vous "de luxe" (Sebring, PLM, et un autre à Nürburgring,Spa, Brands Hatch ou Silverstone) comblerait de bonheur tous les fans, et les teams qui auraient qqch de vraiment "sexy" à présenter à leurs sponsors. Mais on n'est pas prêt de le voir, pour de basses raisons politiques et des querelles de clocher ridicules.

    En plus, ce reglement 2004 me semble bien mal parti, à côté de la plaque et surtout des réalités économiques. D'ailleurs, par le passé, et dans TOUTES les disciplines, les nouvelles reglementation ont toujours favorisé les gros teams/usines et limité les luttes pour la victoire à 1 ou 2 equipes au maximum(*). Au risque de me répéter, le LMP675 avec son rapport prix/perf et ses moteurs 2l. Turbo serait particulièrement adapté à l'Europe et à son marché. Mais ce concept tombera bientôt à l'eau avant même d'avoir eu sa chance...

    Pour résumer mon point de vue: 2003 ne sera pas si mal, mais ça commence à sentir mauvais !

    (*) quelques exemples (je me bornerai à l'histoire recente):
    - le groupe C 82-86: Porsche sort la 956, mais personne ne suit, à part Ford et sa C100. Porsche construit sa légende, mais les 24h s'enlisent, tant économiquement qu'au niveau de leur renommée. Il faudra attendre 1987-88 pour voir à nouveau des courses "mixtes" et disputées sur le sircuit sarthois et en championnat sport. 89 étant incontestablement un grand cru... exploitant une reglementation stable depuis 9 ans !!
    - les sportscars FIA des années 91-93: Peugeot domine outrageusement, Toyota investit tout autant mais reste à la traîne, les coûts sont prohibitifs, plus de concurrent privé, la discipline rentre dans une longue période de crise...
    - ETCC 2002, nouvelle reglementation "super 2000": Alfa se ballade, obligeant la FIA à reviser sa copie à la mi-saison. Les courses deviennent alors spectaculaires. Mais Volvo jette l'éponge à la fin de la saison: trop cher!
    - DTM 93-94: folie des grandeurs, les anciennes supertourisme deviennent de véritables protos. Les V6 tirés de la série dépassent allègrement les 12000 tr/min! Mais la discipline ne tient que grace à l'engagement de 3 grands constructeurs. Mercedes gagne trop, les autre s'en vont, le DTM disparait avant de renaitre de ses cendres quelques années plus tard. En plus modeste.
    - F1 92-93: autorisation des suspensions actives et du "tout electronique", Williams-Renault atomise la concurrence, les Grands-Prix deviennent soporifiques.
    - F1 2001-2002: l'histoire se répète...
    - Moto GP 2002: fini les 500, place aux 4 temps ! Hélas, Honda a un temps d'avance sur ses adversaires, et Valentino Rossi de ballade sur les 2 premiers tiers de la saison. Heureusement, 2003 et la suite s'annoncent beaucoup plus intéressants: le reglement ne changera plus avant un bon moment!

    Commentaire


    • #3
      bof, tout le monde disait que les 24h 1995 serait nulle a chier et resultat, 1 superbe course avec 1 vainqueur surprise!! [img]graemlins/dork.gif[/img]
      2003 s'engage de la meme maniere: tant mieux!!!
      mais 1 question me brule les levres: y aura combien de Bentley engagés???? [img]graemlins/love.gif[/img]
      SINON LE GTFIA 2002 etait superbe, le meilleurs de tous!!
      4 course d'ELMS en europe serait ridicule, c'est deja arrivée en 2001 et c'etait pitoyable; a quoi servirait 1 championnat de 4 courses sinon d'affaiblir ceux déja existant
      conclusion: on reste pareil, on renforce juste le championnat sport car et 1 meilleur couverture TV pour tous

      Commentaire


      • #4
        Très bien, très bien... Commençons par analyser la situation. Où en est l'endurance et surtout Le Mans aujourd'hui ? L'ambition (modeste) que j'avais au départ en lançant la discution était la suivante: j'ai assisté aux 24 heures depuis 1999, mais cela fait seulement un an environ que j'essaie de comprendre les tenants et les aboutissants de la course. Alors j'en appelle aux Grands Anciens (en gros ceux et celles qui ont connu Le Mans jadis, c'est-à-dire avant...1999!). Ce débat doit permettre à ceux qui comme moi ne disposent pas de toutes les clés pour comprendre. Pourquoi Le Mans ne semble plus totalement à la hauteur de son aura des années 30 à 70? Quelles sont les fameuses discordes dites "politiques" qui agitent le milieu du sport auto? Quelles solutions peut on avancer, même en tant que spectateurs?..

        J'ai lancé le débat, j'espère qu'il va s'épanouir. J'interviendrai éventuellement pour poser des questions mais maintenat j'attend tout de vous. Aidez tous les nouveaux passionnés à aller au delà de la course.

        Commentaire


        • #5
          meme si je ne suis pas un ancien je vais t'apporter quelques elements de reponse: entre la FIA et l'ACO une sorte de lutte est engagé(il me semble) et surtout plusieurs personnes(cités plus haut: Mangoletsi pour le FIA sportcar, Ratel pour le FIA-GT, et l'ACO) se font concurrence avec la ferme conviction qu'ils ont raisons dans leurs choix respectifs....

          la perte d'aura ca je suis trop jeune pour savoir a quoi elle est du....

          quant aux solutions a avancer (ce n'est pas vraiment des solutions d'ailleurs):
          -plusieurs candidats a la victoire
          -une perte de vitesse de la F1 ce qui permettrait au Mans de susciter un regain d'interet aupres du grand public
          -que les 24 heures reussissent a avoir une image dynamique!!!

          [size="1"][ 06. novembre 2002, 19:09: Message édité par : dule ][/size]

          Commentaire


          • #6
            Pour ma part, je pense que l'endurance est au creux de la vague. Peut-être que le nouveau règlement 2004 apportera de nouveaux constructeurs et des nouvelles voitures. Mais bon, je pense qu'il ne faut pas rêver. La plupart des voitures actuelles ont de l'ancienneté : La Viper est en fin de développement, les Audi privées n'auront certainement plus aucune évolution technique, Corvette n'est toujours pas prêt à vendre certains de ses modèles à des privés, les 911 GT3 sont à bout de souffle...
            L'avenir passe peut être par le LMP675. Mais bon, c'est nettement moins fun pour les spectateurs que nous sommes.
            y a t'il une solution ? OUI. Il suffirait de créer un vrai championnat du monde de l'endurance, en reprenant des manches ALMS + FIA GT + FIA Sportscar, et ce, en incluant les 24 Heures du Mans avec un coefficient de points plus élévé. Les retombées TV seraient certainement importantes. Faire un championnat avec les 24 Heures de Daytona, les 12 Heures de Sebring, les 24 Heures du Mans, les 24 Heures de SPA, les 12 Heures de Suzuka... et autres épreuves de 2 heures. Car faire des épreuves de 24 Heures coûtent un max d'argent, c'est pourquoi il faut aussi des courses de 2 heures.
            Mais bon, ce championnat, beaucoup de gens en rêvent, sauf Max Mosley et tonton Bernie, car toucher au monopole F1, il ne faut surtout pas.
            Et pourtant, certaines courses de l'ALMS ou FIA GT sont nettement plus palpitantes. 3 championnats, c'est trop (ALMS, FIA GT, FIA sportscar). Alors messieurs Ratel, Mangolesti, Cosson : CONSULTEZ-VOUS et faites un championnat digne de l'endurance.

            En ce qui concerne les 24 Heures 2003, je ne pense pas que sera une course ennuyeuse. Dommage de perdre Cadillac, Audi usine et ce serait encore plus dommage de perdre Oréca. Il y aura certainement une belle bagarre en GTS et aussi pour la gagne au scratch avec Bentley, Audi privées, Oréca (?), MG...
            J'attends avec impatience le 4 mai 2003. Et j'espère que vous aussi.

            Commentaire


            • #7
              Oups, excuser moi pour le message précédent, j'ai eu un petit problème.
              Je trouve que vous êtes quand même très pessimiste pour l'endurance qui ne se portent tout de même pas mal avec de grand constructeur qui continus de s'impliquer dans l'endurance ces dernières années et l'année prochaine (Corvette, Porsche, Audi, MG, Bentley...). On peut quand même remarqué que si le plateau pour les voitures jouant la victoire au général devient peut-être maigre, c'est tout autre chose en GTS et GT avec les corvettes, viper, saleen, ferrari, porsche, spyker, porsche, morgan, nissan je crois fais une GT.
              Au niveau des spctateurs l'endurance se porte également très bien, on a vu le succès des 24 heures cette année dès les préqualifs. Et au USA l'ALMS attire de nombreux spectateurs est retransmis en direct à la télé (si cela ne marchait pas cela ferait longtemps qu'il n'y aurait que des résumés comme pour nous en Europe où malheuresement cette année le championnat GT-FIA n'était plus retransmis en direct malgré un championnat superbe. Et ne parlons même pas des sports protos que la FIA a complètement massacré cette année, il fallait vraiment ce renseigné pour savoir quand passaient les résumés et surtout où était la course (ce qui n'est quand même pas normal). Si les télés faisaient un effort je pense que l'endurance pourrait vraiment ce dévellopper, je pense quand même que les SRWE on quand même permis de faire connaitre le GT et ammener du monde sur les circuits.
              A part ce championnat FIA sports je trouve que l'endurance se porte donc pas mal, regardez également le succès des 24 heures de Spa cette année qui ont attirés un grand nombre de spectateurs et la décision pour eurosport de retransmettre en direct la course.
              Esperons simplement que la FIA face un effort pour faire connaitre les prototypes, ils l'ont bien réussi avec le championnat GT.

              Commentaire


              • #8
                quelqu'1 sait combien de Bentley au depart en 2003??? merci

                Commentaire


                • #9
                  Est ce cette remouture ne serait pas mieux que la "coupe Audi " a laquelle nous a habitué les dernières éditions ??

                  Commentaire


                  • #10
                    L'endurance et les 24 h doivent repondre à 2 philosophies contraires : d'un côté, faire rouler des voitures du commerce(avec un minimum de production )pour prouver leurs qualites ou engager des prototypes en dehors de tout usage routier pour gagner avec des pilotes de pointe.
                    A chaque fois que les GT on ete engagées (elles furent supprimees entre 86 et 92) la derive est arrivée par la faute des grands costructreurs(N'oublions pas que la fabuleuse Porsche 917 etait une"Sport" qui emportait des valises derriere son moteur )
                    De meme la Mercedes CLR, la Porsche GT1, la Mc Laren F1 GTR, la Nissan R390, la Toyota GT One et la Bentley actuelles sont de veritables protos.
                    Actuellement les 2 categories sont assez stables mais les exclus comme Lister ou Saleen voudraient + de liberté ds leur preparation.
                    Il faudrait simplement limiter le nbre de Porsche GT . Pour cela, il faudrait supprimer le minima de produc. Par ex, si WR ou Courage voulaient fabriquer une seule GT conforme au code de la route et homologuée, rien ne devrait leur interdire.

                    Commentaire


                    • #11
                      Mais si on laisse plus de place à des "GT-prototypes", est-ce-qu'on ne risque pas de passer à côté de la philosophie de base des 24 heures et des courses d'endurance, à savoir être à la fois une épreuve sportive de très haut niveau et un banc d'essai pour les voitures sportives de route? C'est une grande richesse du Mans de voir la piste partagée par ces 2 aspects : à la fois la présence de monstres de course (protos) et de voitures plus "ordinaires" (bon d'accord tout est relatif!!)à condition qu'elles soient des voitures capables de rouler en dehors des circuits. Accepter des GT uniques ou quasiment c'est privilégier l'aspect "monstrueux" et spectaculaire. L'avantage des GT actuels pour les spectateurs c'est surtout de pouvoir s'identifier plus facilement à leurs pilotes. Des voitures trop spécialisées, c'est peut-être déjà tomber dans les travers de la F1! Ou alors me goure-je?

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X