Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le Sorcier Abarth : Dossier Motorlegend

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le Sorcier Abarth : Dossier Motorlegend

    Motorlegend lance cette semaine un dossier consacré au "Sorcier Abarth".

    Le premier volet est consacré aux métamorphoses de la Fiat 600. Quoi de plus italien que les bombes Abarth dérivées de la Fiat 600 ? Extrapolée d'un paisible groupe Fiat, la mécanique de la 600 sera exacerbée par la magie du sorcier pour donner naissance à de petites voitures nerveuses et agiles.
    http://logam.info

  • #2
    Le deuxième épisode et consacré aux Fiat Abarth 595 et 695.

    C'est en 1958 qu'apparaît la première 500 transformée par Abarth. Grâce aux 19 chevaux de son moteur préparé (arbre à cames reprofilé, carburateur modifié, carter spécifique), elle s'illustre par une série de records établis sur l'autodrome de Monza du 13 au 20 février 1959. Les pilotes Remo Cattini, Marino Guarnieri et Corrado Manfredini se relaient pendant sept jours pour parcourir 18 186 kilomètres à la moyenne de 108,252 km/h...
    http://logam.info

    Commentaire


    • #3
      Le troisième volet est consacré aux Abarth Simac.

      Si Fiat et Simca sont liés par une longue histoire commune depuis la création de la marque française en 1935, les premiers contacts entre Carlo Abarth et la firme de Nanterre se font sous les auspices de Rudy Hruska, un ingénieur autrichien entré au service de Pigozzi, le patron de Simca, qu'Abarth avait rencontré chez Cisitalia. En collaborant avec le Scorpion, Pigozzi cherche à profiter des retombées publicitaires qu'offrent les victoires Abarth en compétition et dont bénéficie l'ensemble de la gamme Fiat...
      http://logam.info

      Commentaire


      • #4
        Carlo Abarth appartient à la petite cohorte des préparateurs-constructeurs de grand talent, qui, à l'image d'Amédée Gordini avec Renault, liera, pour l'essentiel, son destin à un grand constructeur, Fiat en l'occurrence. Autre point commun avec Gordini, Abarth est un émigré. Motorlegen vous propose de découvrir son Histoire.
        http://logam.info

        Commentaire


        • #5
          petite question completement desinteressée... Y a t il un moyen facile de trouver des pieces Abarth ? (un truc style echappement pour voiture populaire des annees 50.... )

          Commentaire


          • #6
            Tout à fait, il existe des spécialistes ou on trouve de tout, de l'échappement en passant par le tableau de bord ou les pièces de carosserie - bref de quoi se faire une "vraie" fausse Abarth

            Commentaire


            • #7
              je crois que Mano parle plus de pieces de 4CV... [img]graemlins/thumb.gif[/img]

              Sinon, a titre indicatif, ca coute combien une petite bombinette genre Fiatou 595 ss ou non, ou 695...

              Ou bien les coupes Simca Fiat Abarth qui doivent etre hors de prix et surtout introuvables...

              Commentaire


              • #8
                C'est au tour des berlinettes Fiat Abarth Zagato d'être mise à l'honneur de notre saga consacrée à Abarth.

                C'est la Fiat 600 qui se trouve à la base des berlinettes que Carlo Abarth va développer à partir de 1957. Constructeur de bombes explosives, ce dernier ne pouvait confier le dessin de ces petites GT très exclusives qu'à Zagato, carrossier par excellence de voitures sportives...
                http://logam.info

                Commentaire


                • #9
                  Re : Le Sorcier Abarth : Dossier Motorlegend


                  Auto Collection N° 38
                  Janv 2011

                  1964 1970 abarth 850 tc
                  base fiat 600
                  842 cc 76 ch 180 km/h

                  Fin 50's debut 60's
                  Versions 600 750 850
                  et même 1000 TC de 112 ch
                  Dernière modification par Duser, 17 décembre 2011, 11h24.

                  Commentaire

                  Chargement...
                  X