Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Vernet-Pairard (VP)

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #31
    Re : Vernet-Pairard (VP)

    Envoyé par umulisa Voir le message
    Voici la photo de ma VP au départ des 24 H.du Mans en 1958
    Bellu

    24H du Mans 1958
    Nouvelle barquette VP N°43 pilotée par
    Dumazer et Dutoit qui dut abandonner
    sur panne de BV

    Commentaire


    • #32
      Re : Vernet-Pairard (VP)

      Hello,savez-vous SVP ou je peux trouver cette miniature ?avez-vous une photo? merci d'avance.

      Commentaire


      • #33
        Re : Vernet-Pairard (VP)

        Envoyé par umulisa Voir le message
        Hello,savez-vous SVP ou je peux trouver cette miniature ?avez-vous une photo? merci d'avance.


        Ci-joint extrait d'un catalogue montrant la miniature. Malheureusement elle est sortie en 2004
        et je doute que l'on puisse aujourd'hui se la procurer facilement.
        "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

        Commentaire


        • #34
          Re : Vernet-Pairard (VP)

          Celle-là se trouve assez facilement mais le tank dont parle umulisa n'existe pas à ma connaissance il lui faut trouver un modéliste et lui fournir des photos et les dimensions principales de sa voiture en partant d'un kit au 1/43° "Vernet Pairard coach 1954" il devrait pouvoir lui réaliser son modèle réduit
          FERRARI "vendre pour courir et ne pas courir pour vendre" là est la passion!!!

          Commentaire


          • #35
            Re : Vernet-Pairard (VP)

            Envoyé par umulisa Voir le message
            Cher Monsieur,
            je n'ai pas le logo VP sur ma barquette mais je vais essayer de me procurer une photo.
            En 1952 le tank des records appartennait à la Régie Renault et portait le n° de chassis
            1 679 091 type R1064
            En 1953 le tank des records est racheté à la Régie par Vernet Pairard et il est présenté aux Mines à titre isolé avec le n° de chassis 250-53-75 type R 166 et c'est avec ce n° de chassis que le Tank des reccords courru aux Mans jusqu'en 1958.
            C'est ce n° de chassis et type qui figure encore sur ma VP .
            Cette VP a été authentifié par le Musée Bugatti du Mans.
            Toute l'historique de cette VP a été fait par Mr Jean-Pierre Rivage.
            Je vous remercie d'avance pour la fiche de ma VP et de l'intérrêt que vous lui portez!
            Amicales salutations
            Hello Umulisa,

            Je n'ai pas oublié ma promesse mais pas trop de temps en ce moment, par contre vous confirmez que c'est le même châssis qui à disputé les 24 heures de 1953 à 1958.
            Si c'est le cas je m'est mes fiches à jour et les poste dès que possible.
            Salutations.
            Hépatoum c'est épatant! Hépatoum la boisson des 24 Heures du Mans!
            26 mai 1923 - 26 mai 1963 ---> à 40 ans d'intervalle, naissance de 2 monstres sacrés

            Commentaire


            • #36
              Re : Vernet-Pairard (VP)

              Cher Monsieur,

              Pour répondre à votre question voici un petit historique de ma VP:

              En 1953, le tank des records a été vendu par la Régie Renault à Vernet-Pairard qui l'ont passé aux mines à titre isolé.

              -Carte grise du 20 Novembre 1953 au nom de Jean Pairard type R166 immatriculation 51CK75 numéro de chassis 250-53-75 engagée aux 24h du Mans de 1954 avec le numéro 49

              -Carte grise du 22 Juin 1954 au nom de Just Emile Vernet Type R166 immatriculation 51CK75
              numéro de chassis 250-53-75 engagée aux 24h du Mans de 1955 avec le numéro 72.

              -Carte grise du 12 Septembre 1957 au nom de Paolo Vallorz Type R166 immatriculation 51CK75 numéro de chassis 250-53-75 engagée aux 24h du Mans de 1958 avec le numéro 43
              et une nouvelle carrosserie mais avec le chassis d'origine. Je vous confirme donc que c'est la VP que je possède et dont je vous ai envoyé la photo.
              Amicales salutations,
              Umulisa

              Commentaire


              • #37
                Re : Vernet-Pairard (VP)

                Envoyé par umulisa Voir le message

                Cher Monsieur,
                Merci pour vos explications,voici la photo de ma VP au départ des 24 H.du Mans en 1958
                Photo disparue.

                Commentaire


                • #38
                  Re : Vernet-Pairard (VP)

                  Resume
                  il y a aurait eu 3 ou 4 vehicules au Mans autos ?
                  2 à l'arrivée 7 au depart

                  1953 coupé N° 56 26e - Tank N°52 ab
                  1954 tank N°49 accdt
                  1955 tank N°72 Non parti - Barquette 56 ab
                  1956 barq N° 41 14e
                  1957 barq 47 ab
                  1958 tank N61 non parti - barq N° 43 ab

                  Si j'ai bien compris, la 43 recarrossée est la 72 ex 49 ex 52?

                  .
                  Dernière modification par Duser, 11 août 2017, 20h19.

                  Commentaire


                  • #39
                    Re : Vernet-Pairard (VP)

                    Voici ma version des faits après les tentatives de records de 52; Corrigez si besoin :

                    En attendant la construction et la commercialisation du premier coupé, le tank des records va s’aligner en compétition
                    tout au long de l’année 1953. La Régie devait acheter trois exemplaires du tank, mais afin de ne pas désavantager les
                    autres artisans (Rosier et Pons) qui construisent des barquettes Renault il est finalement décidé d’en engager une
                    de chaque aux 24 heures du Mans.


                    LM53

                    La VP est donc engagée dans la Sarthe sous le nom de Renault 1064, équipée de 2 phares additionnels, et d’un rétroviseur
                    extérieur. Le moteur de 747 cm3 est alimenté par deux carburateurs horizontaux Solex 35HD alors que la boite est
                    maintenant à 4 rapports et la fixation des amortisseurs a été modifiée. La grande nouveauté est cependant l’installation
                    des freins à disques Girling brevet Dunlop (source : "La saga sportive de la Renault 4CV" de F. Rivage). Neuvième de sa
                    catégorie dans les premières heures de course elle est handicapée en vitesse de pointe, plafonnant à 130 km/h/.
                    La VP n°52 abandonne sans gloire dès la septième heure suite à un bris de piston.


                    LM54

                    Non engagée aux 12 heures de Reims, pour la saison suivante elle redevient une VP, Renault ayant rendu la voiture
                    à Jean Pairard. Celui-ci doit la faire repasser aux mines sous un nouveau type R166 (pour record à 166 km/h).
                    Elle reçoit également un nouveau numéro de série 250-53-75 qui correspond bien à un enregistrement à titre isolé.
                    Enfin sa nouvelle immatriculation devient 51CK75.

                    Parallèlement on lui apporte quelques modifications comme le déplacement des prises d’air centrales sur les flancs,
                    les suspensions et le freinage.

                    Ce sera malheureusement insuffisant pour améliorer compétitivité et fiabilité. Lors des 24 heures du Mans 1954
                    la voiture est confiée à des plotés expérimentés, (Vernet et Giraud-Cabantous, avec Serraud comme suppléant).
                    Pointée 7ème de sa catégorie à 20 h, elle remonte troisième et première Renault au petit matin par le jeu des
                    abandons. Mais à 2h30 de l’arrivée Giraud-Cabantous est victime d’une sortie de route à Arnage sur la piste détrempée.


                    LM55

                    La VP voit l’arrivée des 12 h de Reims aux mains du même équipage, à la cinquième place de sa catégorie,
                    mais loin derrière les Panhard dominatrices.

                    Le 3 septembre la VP prend le départ du Tour Auto avec Vernet et Dumazer. Son poste de pilotage est pour la
                    circonstance équipé d’une protection contre la pluie du type kayak. Ce système va se révéler peu efficace,
                    le vent s’engouffrant dans le cockpit, mais la voiture parviendra cependant à terminer la boucle.

                    Pour 1955 la remplaçante de celle que l’on dénomme maintenant la grand-mère est prête à s’aligne en courses,
                    et la 1064 ne sera que suppléante au Mans.

                    Excusez la longueur du texte...
                    "Henri, vous avez fait un truc formidable" (Jean Luc Lagardère, Le Mans, 29 septembre 1968).

                    Commentaire


                    • #40
                      Re : Vernet-Pairard (VP)

                      Envoyé par M630 Voir le message
                      Voici ma version des faits après les tentatives de records de 52; Corrigez si besoin :

                      En attendant la construction et la commercialisation du premier coupé, le tank des records va s’aligner en compétition
                      tout au long de l’année 1953. La Régie devait acheter trois exemplaires du tank, mais afin de ne pas désavantager les
                      autres artisans (Rosier et Pons) qui construisent des barquettes Renault il est finalement décidé d’en engager une
                      de chaque aux 24 heures du Mans.


                      LM53

                      La VP est donc engagée dans la Sarthe sous le nom de Renault 1064, équipée de 2 phares additionnels, et d’un rétroviseur
                      extérieur. Le moteur de 747 cm3 est alimenté par deux carburateurs horizontaux Solex 35HD alors que la boite est
                      maintenant à 4 rapports et la fixation des amortisseurs a été modifiée. La grande nouveauté est cependant l’installation
                      des freins à disques Girling brevet Dunlop (source : "La saga sportive de la Renault 4CV" de F. Rivage). Neuvième de sa
                      catégorie dans les premières heures de course elle est handicapée en vitesse de pointe, plafonnant à 130 km/h/.
                      La VP n°52 abandonne sans gloire dès la septième heure suite à un bris de piston.


                      LM54

                      Non engagée aux 12 heures de Reims, pour la saison suivante elle redevient une VP, Renault ayant rendu la voiture
                      à Jean Pairard. Celui-ci doit la faire repasser aux mines sous un nouveau type R166 (pour record à 166 km/h).
                      Elle reçoit également un nouveau numéro de série 250-53-75 qui correspond bien à un enregistrement à titre isolé.
                      Enfin sa nouvelle immatriculation devient 51CK75.

                      Parallèlement on lui apporte quelques modifications comme le déplacement des prises d’air centrales sur les flancs,
                      les suspensions et le freinage.

                      Ce sera malheureusement insuffisant pour améliorer compétitivité et fiabilité. Lors des 24 heures du Mans 1954
                      la voiture est confiée à des plotés expérimentés, (Vernet et Giraud-Cabantous, avec Serraud comme suppléant).
                      Pointée 7ème de sa catégorie à 20 h, elle remonte troisième et première Renault au petit matin par le jeu des
                      abandons. Mais à 2h30 de l’arrivée Giraud-Cabantous est victime d’une sortie de route à Arnage sur la piste détrempée.


                      LM55

                      La VP voit l’arrivée des 12 h de Reims aux mains du même équipage, à la cinquième place de sa catégorie,
                      mais loin derrière les Panhard dominatrices.

                      Le 3 septembre la VP prend le départ du Tour Auto avec Vernet et Dumazer. Son poste de pilotage est pour la
                      circonstance équipé d’une protection contre la pluie du type kayak. Ce système va se révéler peu efficace,
                      le vent s’engouffrant dans le cockpit, mais la voiture parviendra cependant à terminer la boucle.

                      Pour 1955 la remplaçante de celle que l’on dénomme maintenant la grand-mère est prête à s’aligne en courses,
                      et la 1064 ne sera que suppléante au Mans.

                      Excusez la longueur du texte...

                      58 Nouvelle carrosserie ab

                      D'accord
                      Donc ces 4 autos n'en font qu'une...

                      Commentaire


                      • #41
                        Re : Vernet-Pairard (VP)

                        Envoyé par M630 Voir le message
                        Voici ma version des faits après les tentatives de records de 52;
                        LM 1953


                        LM 1954


                        LM 1955 non partie

                        LM 1958 Nouvelle carrosserie ab

                        Donc apparemment, ces 4 autos n'en font qu'une...

                        Commentaire


                        • #42
                          Re : Vernet-Pairard (VP)

                          Cher Monsieur ,
                          tout a fait exact c'est ce que ma confirmé le patrimoine Renault et Mr. Jean-Pierre Rivage en a fait l'historique très complet sous le titre (la première barquette VP... et la dernière aussi) .Ce titre a lui seul voulant tout dire. Amicales salutations
                          Dernière modification par umulisa, 25 janvier 2009, 12h51.

                          Commentaire


                          • #43
                            Re : Vernet-Pairard (VP)

                            Chose promise, voici donc la fiche de la VP de 1958.


                            Copyrignt Haine Kane

                            Les autres éditions viendront par la suite...

                            Et encore merci pour m'avoir fourni les informations qui me manquaient.

                            Comme vous pouvez le voir le logo est peu lisible (scan d'une revue et photoshop font le reste...)
                            Hépatoum c'est épatant! Hépatoum la boisson des 24 Heures du Mans!
                            26 mai 1923 - 26 mai 1963 ---> à 40 ans d'intervalle, naissance de 2 monstres sacrés

                            Commentaire


                            • #44
                              Re : Vernet-Pairard (VP)


                              Sigle de 53
                              Dernière modification par Duser, 02 février 2009, 09h21.

                              Commentaire


                              • #45
                                Re : Vernet-Pairard (VP)

                                C'est une Vp dans ce quiz du 19 02 03?
                                http://forums.motorlegend.com/vb/sho...ghlight=talbot
                                Dernière modification par Duser, 26 janvier 2009, 22h30.

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X