Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Raymond Touroul

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #46
    Re : Raymond Touroul

    Nouveau cadeau de Monsieur Thais et toujours Dijon 1969 :

    Commentaire


    • #47
      Re : Raymond Touroul

      Une chose m'intrigue... Cette Porsche 911 blanche immatriculée 42 AK 94 est censée avoir été détruite aux 24 H de Spa 1969.

      L'immat' 42 AK 94 réapparaît néanmoins sur la voiture de Rémy Leblanc en 1970, mais celle-ci ne semble plus rien avoir en commun avec la voiture de 1969 : couleur différente, toit ouvrant, essuie-glace tournés vers la droite trahissant un modèle 1968...

      Luc, quelle est votre opinion ? Une voiture reconstruite à partir de deux épaves et héritant de la Carte Grise de la Touroul blanche ?

      Commentaire


      • #48
        Re : Raymond Touroul

        A mon humble connaissance, Raymond a très rarement eu des caisses neuves...
        Il partait souvent de 911 accidentée, qu'il désossait, faisait passer au marbre et remontait entièrement.
        Jusqu'à sa fin, Raymond a toujours procéder ainsi, sa dernière 2l apparue Au Mans Classic sa 2l grise en est le dernier exemple.
        Le cas de la 42 AK 94, dont je ne connais pas le N°de série, est effectivement mystérieux ...
        Sachez cependant que le N° de série d'une 911 est ou était inscrit sur une plaque en alu "popée" sur la caisse ...
        Ce que je sais reste que le moteur de la voiture de Spa c'est retrouvé dans le 911S de Mauroy pour les 1000km de Paris suivants ... et termine 2° du GT derrière la Sonauto ...

        Merci, Phlippe pour ces photos ...

        Aparté : Raymond a eu, de mémoire, un copilote avec un nom proche du votre, qui travaillait à FR3 qui avait réalisé un film sur les 24 heures du Mans 75 avec la "grandmère", la 2.7l de Boubet/Dermagne ... un lien ?
        Sérieusement...sans se prendre au sérieux....

        Commentaire


        • #49
          Re : Re: Raymond Touroul

          Envoyé par Philippe Rafesthain Voir le message
          Pendant que je suis au rayon des autos déglinguées, je ne sais pas si Archi se souvient de cet épisode... 1000 KM de Paris 1971, avec la 911S Cachia gagnante en GT au Mans qui a pris cher sur ce coup-là :
          J'y étais, bien sûr ...

          Sérieusement...sans se prendre au sérieux....

          Commentaire


          • #50
            Re : Raymond Touroul

            Envoyé par archi_911 Voir le message
            A mon humble connaissance, Raymond a très rarement eu des caisses neuves...
            Il partait souvent de 911 accidentée, qu'il désossait, faisait passer au marbre et remontait entièrement.
            Jusqu'à sa fin, Raymond a toujours procéder ainsi, sa dernière 2l apparue Au Mans Classic sa 2l grise en est le dernier exemple.
            Le cas de la 42 AK 94, dont je ne connais pas le N°de série, est effectivement mystérieux ...
            Sachez cependant que le N° de série d'une 911 est ou était inscrit sur une plaque en alu "popée" sur la caisse ...
            Ce que je sais reste que le moteur de la voiture de Spa c'est retrouvé dans le 911S de Mauroy pour les 1000km de Paris suivants ... et termine 2° du GT derrière la Sonauto ...

            Merci, Phlippe pour ces photos ...

            Aparté : Raymond a eu, de mémoire, un copilote avec un nom proche du votre, qui travaillait à FR3 qui avait réalisé un film sur les 24 heures du Mans 75 avec la "grandmère", la 2.7l de Boubet/Dermagne ... un lien ?
            Oui, bien sûr, Raymond n'a jamais vraiment eu de Porsche neuve, exception faite de la Carrera RS 3.0 de l'Ecurie Echappement en 1974.

            Pour ses premières 911 "pré-S", pas la peine d'essayer de retrouver un n° de châssis... Il s'agissait effectivement de voitures de série retapées, pas de caisses spéciales d'usine avec un pedigree.

            Ce que je voulais dire avec la 42 AK 94 (car je ne me suis peut-être pas bien fait comprendre), c'est que Rémy Leblanc avait apparemment récupéré en 1970, via Raymond, une caisse ou une épave de 911 année modèle 1968 et hérité dans le même temps de la carte grise de la blanche plus ancienne détruite à Spa...

            En ce qui concerne mon presque homonyme, son nom s'orthographiait différemment. Je crois de mémoire qu'il s'agissait d'Alain Raffestin et qu'il a aussi navigué (entre autres) Jean-Pierre Rouget. Je ne savais pas qu'il avait fait un documentaire au Mans 1975, mais je sais en revanche que plusieurs films ont été faits en rallye ou en côte fin 1975 avec les Porsche de Raymond (dont la 2.7 encore, avec un aménagement spécial sur le capot avant pour monter une caméra - pas de GoPro à l'époque).

            On retrouve trace de cette collaboration avec FR3 dans Echappement (avec des photos), mais j'ai la flemme pour l'instant de ressortir ma collection de 1975 qui est enfouie un peu loin sous le tas.
            Dernière modification par Philippe Rafesthain, 25 March 2014, 11h24.

            Commentaire


            • #51
              Re : Raymond Touroul

              Deux photos de Raymond en 1973, avec des voitures pas forcément très connues...

              La Carrera RS 2.7 n'ayant été homologuée en Groupe 3 qu'au 1er juillet 1973, il fallait se rabattre sur la 911S 2.2 ou 2.4 pour débuter la saison 1973 si l'on voulait concourir en GT de série. Illustration :

              CC d'Hébécrevon le 25 mars (41 ans jour pour jour) avec une 911S 2.2 immatriculée 954 PS 50 (photo Autopop) :



              CC de St-Gouëno le 26 août, avec une Carrera RS 2.7 immatriculée 26 BL 94 (copyright Thierry Le Bras) :



              Je ne sais pas si cette 2.7 était vraiment neuve et qui en était le véritable propriétaire de Raymond ou de Marcel Balsa, qui en préparait et louait plusieurs (la rouge vue aux mains de beaucoup de gens dont Raymond au moins une fois, la jaune [?] confiée à Gérard Pirès et peut-être cette blanche).

              Commentaire


              • #52
                Re : Raymond Touroul

                de mèmoire, donc sous toute réserves :
                • La Blanche était à Raymond, de même que la verte.
                • La Jaune appartenait à Boubet
                • La Rouge à Balsa
                Sérieusement...sans se prendre au sérieux....

                Commentaire


                • #53
                  Re : Raymond Touroul

                  Envoyé par Philippe Rafesthain Voir le message
                  Oui, bien sûr, Raymond n'a jamais vraiment eu de Porsche neuve, exception faite de la Carrera RS 3.0 de l'Ecurie Echappement en 1974.
                  Je pense que la 42 AK 94 était une caisse neuve ...

                  Mais, pinaise, vous en savez plus que moi sur Raymond ...
                  Nous ne nous sommes jamais rencontré ?
                  Sérieusement...sans se prendre au sérieux....

                  Commentaire


                  • #54
                    Re : Raymond Touroul

                    Luc,

                    Nous nous sommes peut-être déjà croisés, mais sans le savoir. Le dernier souvenir que j'aie de Raymond, c'était lors d'une course d'endurance VHC à Magny-Cours dans les années 90, où il avait engagé une 911 2 litres.

                    Je n'étais pas un proche, mais je fouinais dans son stand et il m'avait baptisé "Naf-Naf" en rapport avec la marque de mon blouson.

                    Quelques précisions sur les Porsche Carrera RS 2.7 maintenant :

                    - La blanche 26 BL 94 devait effectivement appartenir à Raymond. Je pense que c'est cette voiture qui a été revendue au Berrichon Ballereau en 1974 (immat' 214 KS 36) et louée à l'équipage Boubet-J.Y. Gadal pour le Grand National 1974, avec la victoire au bout.

                    - La verte 106 ABZ 75 aurait d'abord appartenu à Georges Bourdillat en 1973 et, pour le coup, son numéro de châssis est connu (911 360 0654). Elle était initialement immatriculée 6738 JU 78. Je ne connais pas sa couleur d'origine (je n'ai que des photos NB), mais elle a été blanche de début 1974 à mi-1975 avant d'être repeinte en "vert vipère". Je ne sais plus qui était le préparateur de Bourdillat en 1973, mais je dirais bien Balsa quand même (avant qu'il ne passe chez Meznarie en 1974).

                    - La rouge 1739 BV 94 appartenait bien en propre à Balsa, qui l'a confiée à plein de pilotes de 1973 à 1975 (Raymond, Sabine, Bardini et j'en oublie).

                    - La jaune (?) du Team Balsa devait être immatriculée 4583 YZ 75, et donc probablement pas propriété de Balsa, mais plutôt de Gérard Pirès (le cinéaste). Georges Bourdillat l'a aussi utilisée au moins une fois en côte. Je ne sais pas ce qu'elle est devenue à partir de 1974 (reconditionnée en RSR Groupe 4 ?)

                    - Claude Pigeon a eu également une 2.7 jaune en 1973 (1502 QW 35), avec laquelle il a lui aussi remporté le Grand National (en 1973) et qu'il a louée en fin de saison à Gérard Méo qui cherchait une Groupe 3 au top pour pouvoir remporter le Critérium National des Circuits, sa propre 911S 2.4 étant désormais surclassée depuis l'homologation de la 2.7 en Gr.3 le 1er juillet. Je pense aussi que c'est cette 2.7 qui a fait Le Mans en 1975 aux mains de Gadal et Ségolen, en concurrence directe avec la verte de Raymond confiée à l'équipage Boubet-Dermagne.

                    Commentaire


                    • #55
                      Re : Raymond Touroul

                      Envoyé par archi_911 Voir le message
                      Je pense que la 42 AK 94 était une caisse neuve ...
                      Non, personnellement je ne pense pas... Si la 42 AK 94 blanche de Raymond avait été neuve, cela aurait été une année-modèle 1969 produite à partir de la fin de l'été 1968 : donc un "châssis long" avec les essuie-glace tournés côté conducteur. Or la blanche était un châssis court avec les essuie-glace tournés côté passager, c'est-à-dire un modèle fabriqué entre septembre 1964 et juillet 1967.

                      De même, la 42 AK 94 version Rémy Leblanc ne pouvait pas être une caisse neuve non plus : elle a été remontée à l'intersaison 1969-70, alors que le modèle en cours de fabrication était le châssis long équipé, qui plus est, du nouveau moteur 2.2 litres. Or la caisse de "Rémy" était un châssis court motorisé en 2 litres. Les essuie-glace tournés côté conducteur laissent de surcroît à penser que c'était un modèle 1968 (seul millésime avec châssis court + essuie-glace à gauche + moteur 2.0) :

                      Dernière modification par Philippe Rafesthain, 25 March 2014, 19h27.

                      Commentaire


                      • #56
                        Re : Raymond Touroul

                        Quelques photos pour illustrer mes propos précédents au sujet des 2.7 RS...

                        Gérard Pirès à La Châtre en 1973, alors obligé de concourir en Groupe 4 dans l'attente de l'homologation en Groupe 3. Devant (photo Echappement) :



                        Derrière (photo "Gordinoche") :



                        A noter l'autocollant "Team Balsa" bien en évidence "à l'endroit habituel".

                        C'est sur une autre photo que j'ai trouvé l'immatriculation 4583 YZ 75 sur cette voiture.

                        Commentaire


                        • #57
                          Re : Raymond Touroul

                          Vue presque sous le même angle, la 2.7 de Raymond n'arborait pas les couleurs Balsa (4 H de Bourgogne 1973 avec Cyril Grandet - scan Echappement) :



                          A noter aussi la sortie d'échappement particulière.

                          Commentaire


                          • #58
                            Re : Raymond Touroul

                            Scan d'Echappement de juin 1974 présentant l'Ecurie éponyme :





                            Gros plan sur la 2.7 litres 6738 JU 78 ex-Bourdillat encore dans sa couleur d'origine (oui mais laquelle ?). On voit bien Raymond sur la photo :



                            Redécorée, mais pas encore réimmatriculée, pour les 2 H de l'ACO en mars 1974 :

                            Commentaire


                            • #59
                              Re : Raymond Touroul

                              Avant de m'accorder une pause bien méritée, voici la 2.7 "berrichonne" au Grand National 1974 (c'est J.Y. Gadal qui est ici volant) :


                              (photo Echappement)

                              Trois indices me laissaient supposer qu'il s'agissait de l'ex-2.7 de Raymond en 1973 : la couleur blanche et le bouclier noir, l'attache de capot unique au centre et le "dénominateur commun" René Boubet.

                              Mais en revoyant cette photo, j'ai quand même un doute : l'arceau ne semble pas être le même que sur la photo de Touroul à St-Gouëno 1973... La barre diagonale ne serait pas positionnée dans le même sens et cela me perturbe.

                              Commentaire


                              • #60
                                Re : Raymond Touroul

                                Je reste persuadé, surtout en voyant l'immatriculation de cette 2.7 dans le 36, René est natif de La Chatre, que cette Carrera Jaune était la propriété de Boubet. Mais je ne pense pas qu'il l'ai conservé longtemps.

                                Les Gadal sont Bretons ...

                                Mais je vais me renseigner directement à la source ...
                                Sérieusement...sans se prendre au sérieux....

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X