Annonce

Réduire

*** IMPORTANT *** Nouveau Forum

Chers membres,

Nous venons de mettre à jour le moteur de nos forums et les avons migrés sur de nouveaux serveurs. Nous activerons progressivement de nouvelles fonctionnalités. Si vous remarquez quoi que ce soit d’anormal nous vous invitons à nous l’indiquer directement dans cette discussion.

ATTENTION:
Votre identifiant forum est désormais indépendant de votre identifiant pour le reste du site Motorlegend.com. Le site et les forums disposent désormais chacun de leur propre gestion de comptes utilisateurs ce qui signifie que si vous changez d’identifiant, de mail ou de mot de passe sur l’un ce ne sera pas répercuté sur l’autre.
Voir plus
Voir moins

Jaguar XJ S : Guide d'achat Motorlegend

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Jaguar XJ S : Guide d'achat Motorlegend

    Motorlegend vous propose cette semaine une guide d'achat consacré à la Jaguar XJ S.

    Son principal handicap est d'avoir succédé à une série que l'histoire et les amateurs ont installé sur un piédestal. De fait, la "glorieuse" Type E n'était pas facile à remplacer...

    [size="1"][ 25.10.2005, 10:08: Message édité par : Logam ][/size]
    http://logam.info

  • #2
    Ce qu'il faut en savoir:

    Depuis son lancement et jusqu'en 1982, moteur V12 5.3l injection d'environ 300Ch, intérieur plastoc, celle de la photo.
    En 1982, lancement de l'XJS HE, pou "High Efficiency", culasses travaillées par le préparateur May, même cylindrée et puissance, injection LUCAS, consommation en baisse, intérieur cuir et bois, enfin!! Un tapis volant.
    Au lancement de la berline XJ40, on l'affuble du nouveau moteur 6 Cylindres, les versions V12 sortent parallèlement.
    A partir de 1988, l'usine offre des XJS V12 modifiées par Tom Walkinshow, les fumeuses XJR-S...
    Amis collectionneurs, c'est CELLE-LA qu'il faut avoir.
    La production de l'XJS a finalement cessé avec le lancement de l'XK8, superbe auto mais qui sent le FORD à plein naseaux.
    Fmj

    Commentaire


    • #3
      Bonjour

      Comme propriétaire et utilisateur quotidien d'un coupé Jaguar XJ-S (V 12 5.3 de 1991), je me suis plongé avec intérêt dans le dossier que vous avez rédigé dans la note d'info. n° 131 de Motorlegend. J'y ai trouvé quelques points sur lesquels vous me permettrez de vous faire part de mes réactions, et aussi de précisions que je peux apporter au débat.

      NOMBRE DE VEHICULES VENDUS NEUFS EN FRANCE. C'est un point sur lequel j'aurais été heureux d'avoir de l'info., mais je crois que personne n'en dispose avec des précisions et des détails, en France.
      L'estimation du nombre total d'XJ-S de tous types vendus neufs en France pendant 20 ans est de l'ordre de 2000 voitures. Pour confirmer ce chiffre, je suis toujours à la recherche de données sur la répartition des XJ-S importés, d'une part année par année, et surtout d'autre part pour chacun des grands types de modèles.
      Année par année, j'ai des nombres (les bons?) de voitures importées pour une douzaine d'années avec, dans ce que je connais un minimum de 14 voitures tant en 1980 et 1981 (période à laquelle on a cru que Jaguar allait arrêter la production.....) et un maxi. de 364 voitures en 1989, dont paraît-il, 68 cabriolets V 12 apparus tout récemment sur le marché.
      Rien de bien précis pour la répartition par modèle des 2000 voitures importées, sauf que, forcément, la version à moteur V 12 et à carrosserie de coupé, a été la plus répandue, puisque présente pendant les 20 ans de la production : on peut penser que cette version a représenté un bon millier de voitures sur les 2000 importées. Par ailleurs, d'après une source anglaise que j'ai pu consulter, c'est une centaine de versions "Targa" ("découvrables") qui ont été importées en France de 1985 à 1988, dont environ 60 à moteur 3.6, et une quarantaine à moteur V 12.

      HISTOIRE A REBONDISSEMENTS. Il y a eu effectivement "rebondissement" dans la production totale des XJ-S par Jaguar, au fil des années : après des productions annuelles de 3 à 4.000 voitures de 1976 à 1978, on était tombé à seulement 1.000 à 1.300 unités en 1980 et 1981, pour ensuite remonter à 10 à 11.000 en 1988 - 1989 : un vrai miracle, lié à la sortie de la version HE du V 12, à tableau de bord en bois (autour de 1983, en France), puis des versions Targa et 6 cylindres (autour de 1985 en France), puis du vrai cabriolet en 1988.
      Mais à côté de ça, il y a 2 - 3 ans dans les bulletins du Club XJ-S, je n'avais pu que relever la quasi-absence de "rebondissement" quant à l'évolution des mécaniques utilisées sur près de 20 ans, et en particulier de leur puissances, ce qui à partir de 1988-1990 n'a pu être que préjudiciable à l'image et à la diffusion globale des XJ-S :
      - pour le V 12, il a fallu attendre fin 1993 avec le moteur 6.0 (en version normale "non-XJR-S" et catalysée) pour disposer de 308 CV, soit à peine plus que le 5.3 de 1976, non catalysé (285 CV), ou que le HE des années 83 à 90 (295 à 300 CV).
      On peut donc considérer qu'à partir de 1985 - 1988, c'est au moins une culasse à 4 soupapes par cylindre qui a fait défaut au V 12 Jaguar (sans parler du double turbo que les Anglais de chez Lister lui ont greffé à partir de 1988-1990!!!). Pendant ce temps-là, la concurrence, elle, ne s'endormait pas, si l'on considère par exemple Porsche dont la 928 est passée de 240 CV à sa sortie en 1978 à 320 - 330 CV pour les versions S4 et GT en 1987-1989, et 350 CV pour la GTS en 1992.
      - on peut faire le même constat pour le 6 cylindres Jaguar : pour le 4.0, seul un tout petit nombre de moteurs du Type AJ 16 (catalysé), ont atteint 244 CV à partir de la fin de 1994, soit une vingtaine de CV de plus que le 3.6 lors de sa sortie (fin 83 en Angleterre et plutôt début 85 en France). En 1990 - 1991, il y a même eu un petit nombre de 3.6 qui n'atteignaient plus la barre des 200 CV, une fois catalysés....
      A côté de ça et dans les mêmes années, BMW avait mis la barre bien plus haut avec son 6 cylindres à 24 soupapes, celui des berlines M5 : 315 CV pour le 3,5 litres en 1989 et 340 CV pour le 3,8 litres en 1992

      UN PRIX DE VENTE PAS TROP COMPETITIF (bas de page 2)
      Dans les années 1960 à 1980, une qualité reconnue à peu près à tous les modèles Jaguar était leur compétitivité en matière de prix, et il me semble qu'il en a bien été de même pour le coupé XJ-S V12, à sa sortie et dans les années qui ont suivi.
      Certes, le prix de vente en France de cet XJ-S s'est rapidement accru, passant de 110 kF en 1976 à 175- 180 kF en 1981, mais on était alors dans les prix des coupés BMW 633 CSI et 635 CSI dont la puissance n'était que de 200 à 220 CV. Quant au coupé Mercedes 500 SEC à son apparition en 1982, (230 CV), son prix était déjà de pratiquement 300 kF....A l'époque, les acheteurs d'XJ-S ne se ruinaient donc pas trop à l'achat de leurs voitures (mais risquaient quand même de le faire dans l'entretien ultérieur de leurs véhicules.....)
      Un peu plus tard, en 1986, l'XJ-S V 12 (HE) coutait environ 315 kF contre près de 600 kF pour un Mercedes 560 SEC de 300 CV.
      De plus, toujours en 1986, un comparatif d'Auto Hebdo entre ces deux mêmes coupés donne pour le prix d'achat une note de 8,5 sur 10 au Jaguar, contre 6/10 au Mercedes. Quant aux notes d'ensemble des deux coupés, tous paramètres et caractéristiques confondus, elles sont de 7,6 pour le premier (l'XJ-S) et de....7,55 pour le 560 SEC.

      COUT D'ENTRETIEN DES 12 ET 6 CYLINDRES. Vous indiquez d'une part, page 7, que les factures d'entretien d'un 6 cylindres sont sans commune mesure avec celles d'un V12, en précisant d'autre part, page 11, que le 6 cylindres divise souvent la facture par deux. Là, il y a forcément problème, puisque entre les deux moteurs, la seule différence concerne le nombre de bougies et de cartouches de filtres à air à changer (et encore cela n'intervient-il qu'une fois tous les 24.000 km). Pour tout le reste, les coûts d'entretien sont strictement identiques entre les deux versions.
      Mais par ailleurs, le coût de la réfection d'une clim. est bien supérieure aux 1000 Euros indiqués page 9 (pour un 12 comme pour un 6 cylindres...), si la réfection est complète et faite par un professionnel : avec changement du compresseur, de quelques durits et de l'évaporateur avec le démontage complet du tableau de bord que cela implique, la facture va vite border les 3000 Euros. Et dans tous les propriétaires d'XJ-S que je connais, il n'y en a pas plus de 10 à 15% qui soient capables de faire eux-mêmes une telle intervention, sans main d'oeuvre extérieure.

      FIABILITE MECANIQUE ET QUELQUES PRECONISATIONS D'ENTRETIEN
      Pour le V 12, d'accord avec vous (page 6) pour dire que le bas du moteur, vilebrequin, embiellage, pistons, est considéré comme "indestructible", s'il est bien entretenu et utilisé : fréquence des vidanges, qualité de l'huile, surveillance du niveau, mise en température soignée du moteur à la mise en route, etc. Mais cela m'étonnerait qu'il y ait beaucoup d'utilisateurs soigneux de V 12 qui partagent votre médiocre appréciation sur les hauts de moteur, et les culasses en particulier.
      Circuit électrique avec pannes à répétition? Là, il faut quand même bien distinguer le cas des "pré-HE" et sans doute aussi celui des premiers HE (1982 - 1984), et le cas de tous les autres XJ-S : sur le total de 115.000 XJ-S, ce sont quand même 85.000 voitures qui ont été fabriquées entre 1985 et 1996!!
      Exemple : sur mon coupé V12 de 1991, aucune panne électrique en 5 ans et demi et 105.000 km parcourus, la voiture ayant aujourd'hui 12 ans et 140.000 km au compteur. Alternateur et démarreur sont dans leur état d'origine, et la seule panne qui m'a valu de rentrer à la maison sur une dépanneuse, est venu de la rupture d'un capteur d'allumage.....
      Intervalles préconisés par Jaguar pour les vidanges moteur : au moins depuis le début des HE (82 - 83), c'est 12.000 km. Mais il vaut mieux faire une vidange par an y compris tous les 3-4000 km....si l'on ne fait que 3-4.000 km par an.
      Même remarque pour la purge (vidange?) du circuit de refroidissement : depuis longtemps, la préconisation "constructeur" est d'une vidange tous les 48.000 km, et il n'y a donc pas de nécessité de le faire tous les 10.000 km pour un XJ-S récent (8 à 12 ans) qui parcourt 10 à 15.000 km par an. D'accord par contre si le kilométrage annuel n'est que de 2 à 3.000 km.

      CONSOMMATION D'ESSENCE DU V 12 (page 6)
      La culasse HE qui aurait réduit la consommation de "plus de 30%" par rapport à la version précédente? Si le gain avait été disons de 30 à 40%, la consommation moyenne d'un "pré-HE" aurait été de 23 à 27 litres, par rapport à un HE ou les séries d'après, dont la consommation est de 16 à 17 litres (moyenne : route + autoroute + ville + petits parcours quotidiens). Dans la pratique, la différence entre les "pré-HE" et les suivants n'a pas excédé 2 à 4 litres, ce qui est déjà pas mal, mais ne représente au mieux qu'une baisse de 15 à 20%......
      Par ailleurs, si la consommation en ville d'un HE et de ceux qui l'ont suivi est bien de 22 à 25 litres, il est quand même capable de descendre à 14-15 litres sur route, en conduite "coulée" et plutôt au-dessus des limites légales.

      BREAKS LYNX (et autres) Effectivement, pour les LYNX, il ne doit pas y en avoir plus de 2 ou 3 en France (un seul connu au Club XJ-S), puisque le nombre total fabriqué en Angleterre sur près de 15 ans, n'a pas dépassé 70-75 exemplaires. Mais on peut aussi ajouter 4 ou 5 exemplaires de breaks fabriqués en France par les Ateliers Réunis, autour de 1988-1990, sur un dessin très proche de celui des breaks Lynx.

      NOMBREUSES SERVO-ASSISTANCES (page 5). En 1975 comme en 1996, celles-ci n'ont été qu'au nombre de deux. Et fin 1975, pour un coupé à 110 kF, c'était bien la moindre des choses que de disposer d'une direction et de freins assistés.

      COMPARTIMENT ARRIERE (page 4). Comme tous les "vrais" coupés, le coupé XJ-S est un 2 + 2, mais sur les sièges arrière, la hauteur disponible est assez largement au-dessus de celle de l'actuel XK8 ou XKR...

      SIEGES EN TISSU. (page 9). Certains 6 cylindres 3.6 ont eu des sièges alliant cuir et tissu (tweed). Mais sur les 4.0 en particulier, le cuir a toujours été la base et jamais une option.

      CHRONOLOGIE.
      - La date officielle de présentation du coupé XJ-S est celle de septembre 1975.
      - Sauf info. contraire, il ne s'est pas vendu en France de version "XJR-S 5.3", à la fin de 19 précédents 3.6 catalysés.
      - En 1994 - 1995, les derniers V 12 à moteur 6.0 ont également une boîte auto. 4 vitesses

      PHOTOS, dans la "base de données image"
      - Dans les versions de compétition, bonne idée d'avoir fait apparaître la version "Group 44" qui a couru aux USA. Mais la version de loin la plus connue est celle préparée par TWR qui a participé (en le remportant) au Championnat d'Europe Tourisme de 1982 à 1984 (photos à votre disposition ici, sur demande)
      - Il est présenté la photo d'un cabriolet daté de 1988, alors que ce cabriolet est sensiblement plus récent.
      - Coupé gris foncé avec la mention "année 1983" : avec ses jantes à nids d'abeille ou "à faux rayons", il doit plutôt s'agir d'un modèle 1988 - 1990.
      - Photo d'une berline?

      COTE EN 2003. OK pour les grandes lignes de la hiérarchie des prix, pour les diverses versions et selon les années. Cependant, pour le coupé V 12 HE, la période de 10 ans (1981 - 1991) est un peu longue : la valeur des plus "anciens" pourrait bien ne pas dépasser 4 à 5.000 Euros, contre sans doute 12-14.000 Euros pour les plus récents, s'ils n'ont pas trop de kilomètres….

      A votre disposition, si vous le souhaitez, sur tout ce qui précède, ou sur d'autres points sur ces belles (et capricieuses…) voitures que sont les XJ-S

      Bien cordialement

      Mr Clair MOURIER Allée de la Poterne 35650 LE RHEU
      e-mail : cjmourier@aol.com

      Commentaire


      • #4
        Je n ai qu un mot a dire BRAVO.
        C est grace a des passiones comme vous que de fabuleuses voitures comme les XJ-(R)S peuvent continuer a rouler. [img]graemlins/thumb.gif[/img]

        Commentaire


        • #5
          Bonjour à tous,

          je roule depuis près d'un an et demie en S320 W140 de 96 (très bonne routière mais ça vous savait¨!!9 est j'aimerai beaucoup me faire un plaisir avec une XJR-S 6.0 de 93/95 avec l'airbag mais je vous avoue que la fiabilité (on m'a dis que le V12 casse aux alentours des 100.000kms)me fais peur ainsi que la disponibilité des pièces détachées ( ont m'a également fais entendre que par exemple il n'y a plus de pare-choc de XJR-S de dispo !!!!).
          Sinon coté puissance, ambiance intérieure et exclusivité ne ne serait pas déçue car j'ai conduit régulièrement une XJS 3.6 d'un copain et c'était un réel plaisir en plus dans sa teinte bleu marine cuir magniolia elle était magnifique.
          Merci de vos conseils et encore bravo pour votre amour des belles automobiles sportive et classiques.
          A bientot

          Commentaire


          • #6
            Paragraphe tronqué, lire :

            CHRONOLOGIE.
            - La date officielle de présentation du coupé XJ-S est celle de septembre 1975.
            - Sauf info. contraire, il ne s'est pas vendu en France de version "XJR-S 5.3", à la fin de 1988.
            - Fin 1991, le nouveau 6 cylindres 4.0 développe environ 225 CV, contre à peine 200 pour les précédents 3.6 catalysés.
            - En 1994 - 1995, les derniers V 12 à moteur 6.0 ont également une boîte auto. 4 vitesses

            Commentaire


            • #7
              Entièrement d'accord avec Clair.....
              Le v12 de ma XJS de 91 ne consomme à tout casser que 3litres de plus en conduite zen que ma XJ6 2,9l précédente....Qui plus est, l'agrémént n'a rien à voir.
              Egalement connaissances mécaniques indispensables mais pièces relativement faciles à trouver et prix plutôt raisonnables sur pièces courantes.
              Se méfier des prix d'achat qui vont du simple au double de la côte du véhicule sans raison...
              Boîte GM 3 rapports excellente et réputée fiable.
              Seul reproche....places arrières vraiment insignifiantes mais aucuns regrets!!
              Y a t il des sorties XJS prévues ???
              A+.
              Francky:un z\'accro aux zotos...

              Commentaire


              • #8
                Bien sûr qu'il y a des sorties!!
                Contacter le JAGUAR XJ-S Club, sur le net, et ils vous en donneront!!
                Fmj

                Commentaire


                • #9
                  J'oubliai, après la prose du Père Mourier:
                  Les "dernières" XJR-S cabriolet n'ont été vendues (dables?) qu'aux USA, et pour cause: ces autos sont beaucoup plus puissantes que les V12 normales. Les Cabriolets normaux ne sont déja pas assez rigides en conduite euh... rapide (bouh le vilain mot!!) alors en version "R", c'est des caramels mous.
                  Par contre, pour mâcher du chewing-gum et s'empiffrer de hamburger's en cruisant sur la highway, no problem!
                  C'est exactly le bon outil pour faire le beau.
                  Je reviens à ce que je vous disais, amis collectionneurs: l'XJ-S à avoir, c'est le coupé XJR-S, point final.
                  Pour ce qui est de la quantité produite, il faut croire que c'est top secret: nul ne le sait.même l'usine. Et en plus, ils s'en foutent.
                  Fmj

                  Commentaire


                  • #10
                    Bonjour, Maximillian

                    Tiens, tiens!! J'ai bien l'impression que derrière Maximillian, c'est bien ce "bon vieux Père François" qui se cache et dont je n'avais pas eu de nouvelles depuis bientôt pratiquement 3 ans…. Une question à Maximillian : qu'il me confirme qu'il a toujours sa collection de deux XJ-S rouges, et il n'y aura plus de doutes sur la personne dont il s'agit. Par ailleurs, j'avais quand même bien vu réapparaître le nom du "Père François" dans la liste des adhérents du Club XJ-S, dans l'été 2002.

                    Pour les sorties en XJ-S, il y a bien celles du Club XJ-S, mais comme je l'ai déjà dit sur le Forum à Franck, ces sorties lorsqu'elles dépassent une journée, sont réellement devenues hors de prix, et cela fait donc bientôt deux ans que je fais l'économie d'y participer.

                    Pour le nombre d'XJR-S 6.0 produits, le nombre indiqué dans les bulletins du Club XJ-S est de 390, selon Jaguar Enthusiast de juin 1996 : comme ce chiffre n'a pas été contesté, on peut donc toujours considérer qu'il est toujours le bon….
                    Par ailleurs, pour la puissance des premiers XJR-S 6.0, apparus en France vers fin 89 - début 90, cela n'a pas été une "révolution" par rapport aux V 12 normaux : seulement un vingtaine de CV de plus que les 5.3 non catalysés de la même époque.

                    Sur ce, Maximillian, à bientôt pour d'autres nouvelles, et meilleures amitiés

                    Clair MOURIER

                    Commentaire


                    • #11
                      Oui, j'ai toujours mes autos, plus une autre XJR-S noire de la dernière mouture, salement accidentée par le précédent proprio, qui a eu de la chance de s'en tirer sans un bleu.
                      La méca est pratiquement neuve, le projet est de la conserver comme banque d'organes pour la rouge ex-Franck, qui est une auto parfaite.
                      Pas de nouvelle du club, j'ai envoyé mon inscription il y a 1 ou 2 ans, sans news depuis...
                      J'ai beaucoup de boulot sur ma collection, qui comporte plusieurs pièces qui demandent une attention soutenue pour leur restauration, plus le temps (l'argent?)de participer aux sorties, un poste MIG entre les dents...
                      Il est tout petit, ce "World wide web"!!!
                      Fmj

                      Commentaire


                      • #12
                        Bonjour, Maximillian

                        Le monde est donc bien petit, celui du WEB comme le monde "tout court", puisque c'est bien de "François 1er, Roi du Puy et des XJ-S du 43", dont j'ai retrouvé la trace….

                        Donc, tu n'as pas fait exception au proverbe ; "Jamais deux sans trois"... même si le 3° XJ-S qui aurait pu être le plus agréable à faire rouler est loin... d'être roulant
                        Curieuse idée quand même que d'avoir un XJ-S en réserve pour l'utiliser comme banque d'organes pour le "coupé rouge ex-Franck", puisque ce dernier ne devait pas avoir beaucoup de km lorsqu'il est tombé entre tes mains, en 2000. Et sur un véhicule non roulant comme l'est l'XJR-S noir, je me demande quand même comment tu vas pouvoir conserver en état de marche les organes mécaniques dont tu pourrais avoir besoin, dans un délai de 2, ou 3, ou 5 ans…Mais sur ce point, je pose sans doute des questions auxquelles un "non mécanicien-praticien" comme moi ne connaît rien!!

                        Au fait, il y a 4 ans, Franck nous avait annoncé pour son coupé rouge une puissance de 350 CV, grâce à la présence de quelques équipements particuliers de chez Lister : as-tu pu vérifier ce qu'il en est de la réalité du chiffre annoncé?
                        De mon côté, j'en suis toujours à mon coupé V 12, avec près de 140.000 km au compteur, dont un peu plus de 105.000 faits par moi, un coupé que je m'efforce de faire vieillir aussi bien que possible, tant pour la mécanique que pour la caisse et l'intérieur, et c'est le cas pour l'instant. Depuis 2-3 ans, j'ai bien cherché à le rajeunir un peu, en le remplaçant soit par un coupé 6.0 récent, soit par un XJR-S relooké, mais je n'ai pas trop trouvé un meilleur rapport qualité/prix que mon actuel, et les choses en sont restées là….

                        Dans tes relations avec le Club XJ-S, tu me dis être redevenu adhérent il y a 1 an ou 2. Pour il y a 2 ans, cela m'étonnerait, car au printemps-été 2001 où j'étais Secrétaire du Club, j'étais très attentif à ce que "l'intendance suive"….. : envoi de la carte d'adhérent, envoi du bulletin dont je m'occupais alors, etc.
                        Fin 2001, Janine et moi avons "rendu notre tablier" (!), pour ce qui a concerné le bulletin, compte tenu de l'absence d'intérêt manifesté par le Président pour ce bulletin, et depuis un an, je ne suis même plus adhérent du Club. Au niveau du Secrétariat du Club, c'est sûrement la "débandade" depuis au moins un an, et cela ne m'étonne donc pas que tu n'aies pas de nouvelles. Quant aux bulletins, à ce que j'en sais, il n'y en aurait eu que deux, et encore bien maigrelets, entre l'automne 2001 et l'actuel printemps 2003….

                        Voilà tout pour les info. du jour. Au cas où tu aurais encore besoin de quelques info. sur les XJ-S, tu peux toujours jeter un coup d'œil à notre nouveau site : www.xj-story.com

                        A plus tard, et amicalement

                        Clair

                        Commentaire


                        • #13
                          Bonjour à tous les passionnés XJS.
                          Nouveau venu dans la confrérie Jaguar, je n'ai pas le dixième de vos connaissances sur cette fabuleuse voiture, mais j'ai tout de mçeme craqué sur une XJS V12 6.0 cabriolet de 1995, acquise à 49000km et avec laquelle j'ai effectué 7000Km en 10 mois, ce qui est peu, mais sans problème aucun. N'étant pas un mécanicien averti, j'ai changé mes bougies d'origine par des bougies Bosch à 4 électrodes, ainsi qu'un filtre à air K&N. L'augmentation de puissance est très significatives ( environ 15%), mais je remarque un échauffement du moteur plus important. Cette opération est-elle sans danger pour le moteur lui-même ?
                          Merci de me répondre à maelcaro@aol.com
                          Mael LF

                          Commentaire


                          • #14
                            Je ne suis pas sûr que les XJS soient des voitures à bidouiller . Pour avoir plusieurs anglaises et heureux proprio d'une XJS V12 [img]graemlins/bounce.gif[/img] [img]graemlins/thumb.gif[/img] je reste persuadé que seules les pièces d'origine assurent un vieillissement linéaire de ces voitures. elles sont toujours relativement capricieuses, pointues et des modifs peuvent s'avérer radicales surtout si maintenant elle chauffe alors qu'elle ne le faisait pas avant.......Est ce toi qui à changer les bougies?
                            Francky:un z\'accro aux zotos...

                            Commentaire


                            • #15
                              Non, effectivement, je n'ai pas pris l'initiative personnelle de changer les bougies et le filtre à air de mon propre chef. Je l'ai fais sur les recommandations du garage-concessionnaire de Phoenix (USA) qui le préconise systématiquement à ses clients, même avec une tempé extérieure bien plus importante que chez nous, pour favoriser une meilleure explosion du mélange, ce qui influe sur le rendement général du moteur, et en ce qui concerne le filtre à air K&N, parce qu'il offre moins de laminage au passage de l'air tout en étant aussi imperméable aux poussières diverses. Autre avantage de ce filtre, il est nettoyable pratiquement à vie.
                              L'augmentation de tempé est significative, mais si l'aiguille était +/- centrée verticale auparavant, elle est maintenant inclinée d'environ 5à10 degrés sur la droite, ce qui reste encore loin des contraintes limites constructeurs ou d'un éventuel bidouillage.
                              Mael LF

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X