Annonce

Réduire
Aucune annonce.

RESTAURATION Type E série 1

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Re : RESTAURATION Type E série 1

    salut!
    Chez moi, à cet endroit là, il n'y a pas de rainure dans les montants, pour y glisser un joint. C'est complètement plat, et le joint vient simplement se coller contre.

    Commentaire


    • Re : RESTAURATION Type E série 1

      Je viens d'essayer d'insérer le joint"apost" dans le profil rapporté autour du cadre chromé de la porte et finalement, en insistant un peu j'arrive à le placer correctement.Donc je pense effectivement ne pas couper ce joint et le placer depuis le bas du bord avant de la porte jusqu'au pilier chromé qui supporte la vitre AR. Ce qui est étrange c'est que les deux joints n'ont absolument pas le même profil. Le APOST est constitué de deux lèvres qui doivent se coller l'une contre l'autre lorsque la porte est fermée . Le Bpost entourant la vitre AR et pouvant s'arrêter à la fin du cadre chromé de la porte est un joint tubulaire sans lèvre , qui s'écrase sous la pression de la vitre AR ou de la porte fermée. Finalement ce qui compte c'est que l'étanchéité soit la meilleure possible et qu'il n'y ait pas de zone de faiblesse notamment là ou le "APOST" s'épaissit pour changer de direction et descendre le long du bord av de la porte.



      Dernière modification par polse7317, 02 janvier 2019, 21h50.

      Commentaire


      • Re : RESTAURATION Type E série 1

        Je reviens sur mon problème de freins AR . En plus du mauvais modèle reçu, je n'avais pas les boulons pour les fixer sur le pont AR . Donc commande des boulons compliquée car ils ne sont pas référencés pour ma type E serie 1 3.8 l Finalement en discutant avec le fournisseur de pièces , il arrive à trouver des boulons à la bonne taille , ouf . Je reçois après 10 jours les boulons et commence à fixer les étriers sur le pont. Là un doute s'installe après 1/2 tour de clé, cela semble forcer.....
        je dévisse, vérifie s'il n'y a pas de saleté dans le filetage du pont, difficile à voir ... finalement je ne vois rien d'anormal et remet le boulon en vérifiant bien que celui-ci est bien dans le bon axe. Et là rebelote après deux tours après nouveau dévissage, je regarde le filetage et m'aperçois d'un léger problème le pas du filetage est incorrect. On voit sur la photo le résultat de mon vissage en force qui a modifié le pas serré (unf ) en pas large (unc) du filetage.


        Dépité , je recontacte le fournisseur qui , après explication, m'indique après une semaine qu'il ne peut rien pour moi? les boulons en question sont inconnus. je me dirige sur le forum anglais de la type E et expose mon souci. Une heure après, on me donne deux adresses en Angleterre oû je risque de trouver mon bonheur. Un mail avec photos et explications déclenche une réponse positive la photo de ce contact anglais semble confirmer le bon boulon.


        Je raconte cette péripétie pour bien montrer que la patience est une des premières nécessité à garder en tête quand on entreprend une restauration En plus ça m'a permis de bien connaitre les différents filetages anglais ..... J'attends avec impatience de recevoir les boulons , je pourrai enfin reposer les freins et placer le pont AR sur la caisse .
        Dernière modification par polse7317, 02 janvier 2019, 21h53.

        Commentaire


        • Re : RESTAURATION Type E série 1

          En plus de la patience, c'est particulièrement important de garder un maximum de pièces d'origines, ça évite de genre de problème.
          J'ai fais re-zinguer toutes les pièces des suspensions avants, pour être certain d'avoir les bonnes quotes.

          Et sinon: tu as bien fait de ne pas forcer Il ne faut JAMAIS forcer.

          Commentaire


          • Re : RESTAURATION Type E série 1

            Je ne peux toujours pas remonter le pont AR car j'attends certaines pièces commandées notamment les plaquettes pour le frein à main, celles que j'avais commandées étant défectueuses ( la plaquette se désolidarisant de son support de fixation je me suis mis sur les klaxons qui ne fonctionnaient pas. Au branchement , j'entendais un "clong" puis plus rien, l'alimentation électrique disjonctait en se mettant en sécurité.






            Ouverture du "gastéropode "Nettoyage des contacts , et test , cela fonctionne mais après +- 10 secondes de fonctionnement,
            le chargeur de batterie qui me sert d'alimentation
            se met en sécurité, en même temps qu'une fumée s'élève
            au niveau des contacts

            Dernière modification par polse7317, 03 janvier 2019, 00h17.

            Commentaire


            • Re : RESTAURATION Type E série 1

              Bon après une bonne préparation "culinaire" à la sableuse puis à l'aérosol , les escargots de Charente maritime sont prêts !



              J'ai enfin reçu les pièces permettant de remonter le mécanisme de frein à main sur les étriers..... mais il semble y avoir encore des modifications à effectuer: la plaquette intérieure frotte légèrement sur le disque J'attend l'avis du spécialiste qui m'indiquera si je dois de nouveau démonter et faire usiner de quelques dixièmes de mm les étriers ?

              Dernière modification par polse7317, 03 janvier 2019, 00h21.

              Commentaire


              • Re : RESTAURATION Type E série 1

                Victoire ! après démontage des freins à main et rabotage d'une plaquette, j'ai obtenu une position correcte des plaquettes qui ne frottent plus. Je suis passé au remontage de la "carrosserie" du pont, son carénage, qui nécessite d'enlever deux axes, que j'ai mis une journée à mettre en place en respectant les différentes rondelles ......
                Au départ , le pont AR c'était ça :


                Aujourd'hui, il est tout beau , repeint révisé , et ..... remonté , notamment les deux axes


                Ici , se situent quelques rondelles de diamètre intérieur différent, qui se décalent et empêchent l'axe de passer...... il m'a fallu une après-midi pour engager les deux axes complètement .... sans le carénage extérieur.


                Finalement , en préparant bien l'affaire, c'est à dire en alignant les deux bras extérieur recevant les roues et en les calant de façon à ce qu'ils ne bougent pas une fois les axes rétirés , j'ai donc délicatement retiré les deux axes , reposé le carénage sans brusquer l'ensemble, et réengagé les deux axes progressivement. Après une heure de tâtonnement, les deux axes sont ressortis de l'autre côté sans que les rondelles ne soient déplacées


                Voilà voilà, maintenant il faut placer l'ensemble sous la voiture....comme c'est très léger, je n'ai donc aucun problème ! un montage d'échafaudage qui demande de la bouteille...., un bon palan de grand voile réaffecté au garage pour la bonne cause, et il n'y a plus qu'à descendre le pont sur sa table roulante:



                On fait rouler le bébé vers son berceau:


                et on l'engage à sa place :
                Pour le fixer, je devrai engager les silent-blocs dans le pont pour les refixer sur la voiture dans un 2 ème temps .


                Cela se fera un autre jour, à chaque jour suffit sa peine, et aujourd'hui c'était assez

                Dernière modification par polse7317, 03 janvier 2019, 00h27.

                Commentaire


                • Re : RESTAURATION Type E série 1

                  Très gros travail ce WE , repose du train AR .... impossible pour moi en solo, je me suis fait grandement aider par Olivier ....
                  Tout d'abord présentation du pont juste sous son emplacement normal. On a fixé les quatre Silent-blocs sur le chassis et on monte l'ensemble pour finalement se rendre compte que l'on ne pourra engager les axes convergents des 4 SB ..... on descend l'ensemble et on fixe les SB sur le pont, on arrive non sans mal à placer le pont dans son emplacement, et on s'aperçoit que dans ce cas, on ne peut engager certains boulons de fixation car on n'a pas assez de dégagement pour passer la clef de serrage....:evillaugh, on redescend l'ensemble et on fixe les 2 SB ar sur le chassis (n°1) alors que l'on laisse les 2 SB avant (n°2)sur le pont....! On remonte l'ensemble et on commence à engager les boulons de fixation..... On réalise alors que certains écartements entre deux orifices de boulons ne correspondent plus à ceux des SB tout neufs, donc démontage et passage à la fraise pour corriger l'écartement. On replace l'ensemble et on parvient péniblement à fixer les deux SB ar . On passe à ceux de devant en basculant et levant progressivement le pont. En fin de course, il y a au moins un décalage d'un CM entre les trous du chassis et ceux des SB Un peu de réflexion et l'on comprend que le poids du pont modifie les rapports en étirant les SB . Donc on met en pression avec le cric et des cales idoines les SB et avec l'aide de leviers manuels on parvient petit à petit à engager des axes martyrs dans les trous puis à placer les bons boulons sans oublier les rondelles du bon côté....ainsi que les cales d'épaisseur afin que les SB n'aient pas de jeu avec le chassis ( Tout ça prend un certain temps ou un temps certain selon les points de vue, on pourrait peut-être se rafraichir à la piscine avant de poursuivre , on ira quand le pont sera fixé! )
                  Finalement on parvient à l'objectif

                  URL=http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=60721740p9.jpg][/URL]

                  Une fois le pont mis en place, il faut fixer les deux bras qui le maintiennent en place longitudinalement. Bien sur les cupules garnies d'un SB (n°3) ne se trouvent pas en face de l'orifice du chassis situé sur un "têton" du plancher du chassis (n°4)



                  Pour améliorer la situation il faut remonter les deux axes qui supportent les roues à l'horizontale , cela fait avancer les deux bras . Grace à un garnissage généreux en graisse, et une mise en pression avec le cric dessous, on parvient à engager les cupules autour du têton on fixe bien vite l'ensemble ainsi que les deux pattes qui assurent les cupules autour du têton . Et là c'est une victoire , il ne reste plus qu'a replacer la barre anti-roulis , à réunir l'arbre de transmission au pont..... et on va se coucher après deux jours de travail

                  Dernière modification par polse7317, 03 janvier 2019, 00h29.

                  Commentaire


                  • Re : RESTAURATION Type E série 1

                    Après le pont AR remonté, j'ai repris le capot en main.... au début c'était ça:

                    Il a fallu retrouver les éléments initiaux qui avaient été "modifiés", disparition du jonc chromé séparant le capot central et les deux ailes, séparation de ces trois éléments à la disqueuse , en ménageant au maximum le métal.





                    J'en était resté là il y a quelques temps.....

                    Depuis le carrossier est passé , ainsi que le peintre. J'ai pu entreprendre le remontage. Pour cela , il faut poser l'élément central sur le dos et préfixer les deux ailes , après avoir remonté ensemble les éléments intérieurs qui constituent l'armature et donc la rigidité de l'ensemble ainsi que les conduits d'air pour le chauffage . En même temps , il faut que l'élément avant du dessous soit en bonne correspondance avec les 2 ailes et le capot central.....



                    Le plus difficile est de bien faire correspondre les bords de tous ces éléments, il faut tenir les tôles en vis à vis, et serrer les boulons et écrous avec mes deux autres mains que j'ai en réserve.......
                    Finalement en y allant petit à petit, on y parvient. Je dois maintenant finir de fixer tous les éléments entre eux, et installer le faisceau complêt ainsi que les phares et les deux avertisseurs.

                    Commentaire


                    • Re : RESTAURATION Type E série 1

                      Après un peu d'absence au garage, les affaires reprennent .
                      Un grand jour , aujourd'hui, la repose du capot


                      Bien sur tout ne se passe pas comme prévu, il y a des blocages à la fermeture "insoupçonnables" .l'espace libre est tellement étroit entre le moteur et le capot, qu'une simple vis mal positionnée provoque des dégâts


                      Le règlage du capot se fait par adjonction de cales d'épaisseur au niveau des deux charnières .

                      Cela semble facile, mais en fait le capot est tellement long et compliqué par ses cloisons diverses collées et vissées que son positionnement est un véritable cauchemar. I l reste beaucoup à faire pour que les écarts avec la carrosserie soient réguliers et de la bonne largeur. Ni trop grands pour l'esthétique, ni trop petits pour s'assirer de l'absence de frrottements.
                      En plus , je me suis rendu compte qu'une "bosse" est apparue sur le panneau central à la suite de la fixation des différentes pièces de cloisonnement intérieur .

                      Bref c'était un grand jour, mais avec beaucoup de soucis à régler

                      Commentaire


                      • Re : RESTAURATION Type E série 1

                        Bonjour

                        Je viens de trouver ce blog qui m’intéresse beaucoup, je suis entrain de reconstruire une Type E série 1 4.2 l de 1966, beau travail, ça va bien me servir pour remonter ma voiture. Bon courage pour la suite!

                        Commentaire


                        • Re : RESTAURATION Type E série 1

                          En attendant de pouvoir adapter le capot, je me suis attaqué aux pare-chocs avant. Ils avaient été modifiés pour supprimer les deux butoirs d'origine par soudure puis chromage des parties antérieures :


                          J'ai décidé de les remettre en configuration d'origine. Pour cela il faut couper les 2 parties antérieures , à l'endroit des soudures, afin de pouvoir engager le butoir.





                          Ensuite percer la lame principale afin de pouvoir passer le boulon de fixation du butoir. Enfin fixer le tout sur le capot sans mode d'emploi .... avec le kit de fixation

                          Dernière modification par polse7317, 03 janvier 2019, 09h11.

                          Commentaire


                          • Re : RESTAURATION Type E série 1

                            Un petit retour sur le capot avec le collage des cloisons intérieures .


                            Marquage, des contours de la cornière déposée et masquage à l'adhésif.





                            repose de la cornière, nettoyage et lissage du joint
                            [url=https://goopics.net/i/jGe5e][/url





                            Dernière modification par polse7317, 03 janvier 2019, 09h26.

                            Commentaire


                            • Re : RESTAURATION Type E série 1

                              Envoyé par sonor Voir le message
                              Bonjour
                              Je viens de trouver ce blog qui m’intéresse beaucoup, je suis entrain de reconstruire une Type E série 1 4.2 l de 1966, beau travail, ça va bien me servir pour remonter ma voiture. Bon courage pour la suite!
                              Il en faut et on le voit bien dans ce sujet

                              Un petit rappel Jaguar E
                              http://www.motorlegend.com/avis-cons...-e,1.html#8688

                              Commentaire


                              • Re : RESTAURATION Type E série 1

                                C'est bien vrai ça..... Je suis de plus en phase de "déprime restauration" le capot est terriblement compliqué à régler, il y a sur mon chassis une différence inexpliquée d'un cm au niveau des axes de rotation situés tout à l'avant de la tour Eiffel..... ce qui implique un rattrapage par des cales d'épaisseur jusqu'à 1 cm ! au niveau des charnières. Et même avec ceci en place il faudrait déplacer latéralement le capot ce qui est empêché par les cloisons intérieures qui viennent frotter sur le radiateur bref une sacré galère.
                                Pour me changer les idées...... noires , j'ai du batailler 2 jours pour replacer un écrou en cage qui permet de positionner la charnière de la porte afin qu'elle ne puisse plus avoir le moindre jeu avec le chassis . Pour completer il a fallu que je fasse la même manœuvre de l'autre côté.
                                avec des "outils" conçus pour l'occasion....
                                Différents poussoirs, cales avec double face pour présenter l'écrou récalcitrant en face du boulon sans qu'il ne bascule, le tout effectué grace à un miroir de dentiste pratique mais au champ réduit. Fabrication d'un taraud maison pour refaire le filetage défaillant à l'origine du problème






                                Après 6 h de travail je suis parvenu à les mettre en place non sans doigt largement meurtri par les passages répètés dans les ouvertures disponibles
                                Pour finir , la fermeture des portes s'avère impossible avec les joints en place, ceux-ci sont trop denses et leur compression demande une force inappropriée de plus il n'y a pas assez d'espace entre le cadre chromé de la vitre et la carrosserie....malgré le positionnement correct cette fois de la porte.


                                et je ne sais comment descendre ce cadre de vitre qui n'a pas de règlage en hauteur possible. Il va falloir sans doute couper ses butées et les souder un peu plus haut si cela est possible....


                                Parfois on aimerait bien trouver une baguette magique ......
                                Dernière modification par polse7317, 03 janvier 2019, 10h28.

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X