Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Jantes et performances

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Entendu à la nouvelle Star:

    "Quand on sort de la route en 2 cv c'est moins grave qu'en Porsche..."

    Marianne James

    Voila qui mettra tout le monde d'accord [img]graemlins/jesors.gif[/img]

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    A qui le dites-vous !

    Me semble que l'on a bien fait le tour du problème, moi ! peut-être encore incomplet pour certain, mais enfin [img]smile.gif[/img]

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    </font><blockquote>citation:</font><hr />Débat lancé par le_666:
    Merci messieurs, je commençais à désespérer...voire à me poser des question quand à ma santé mentale.

    CQFD
    </font>[/QUOTE]Ca fait toujours du bien de se replonger dans les bases de la physique

    Laisser un commentaire:


  • JNS513
    a répondu
    La théorie de la pression sur le pneu est également juste. Demandez à Senna de passer à fond dans une grande courbe, sans appuis aérodynamique ... je suppose que vous vous souvenez du résultat ?

    Un pneu plus large surchauffe également moins vite, car la surface est proportionnellement moins sollicitée par les différentes pressions subies (accélération, freinage, pression latérale). Il supportera donc mieux les vitesses élevées.

    Une chose encore, augmenter excessivement la largeur d'un pneu va pénaliser la tenue de route. En effet, la suspension d'une voiture travaille selon une géométrie, qui a des tolérances. Le but est de maintenir la plus grande surface de contact possible avec le sol. Des pneus trop larges feront travailler la suspension en dehors de ses tolérances et donneront un effet pervers : perdre de l'adhérence à la place d'en gagner.

    C'est comme à l'école des Fans ... tout le monde a gagné [img]tongue.gif[/img]

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Merci messieurs, je commençais à désespérer...voire à me poser des question quand à ma santé mentale.

    CQFD

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Pneu plus large= contact au sol mieux réparti

    Contact au sol mieux réparti= limite d'adhérence repoussée

    Limite d'adhérence repoussée= ...


    Prends une gomme et pose la à plat sur ton bureau: tu aura plus de mal à la faire glisser que si tu essayes de la faire glisser avec un coté a surface plus réduite... bref le bout qu'on utilise habituellement pour gommer

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    </font><blockquote>citation:</font><hr />Débat lancé par Olaxi:
    Qui dit pneu large dit moin de pression au sol.
    Et plus la pression au sol est élevée, plus l'adhérence est grande.
    un pneu large glisse plus volontier qu'un pneu étroit. mais celui-ci transmet mieux la puissance et s'use moin.
    Lors de freinage, un pneu large accepte plus volontier les transfert de masse et susse moin également. mais glisse de nouveau plus vite.
    en courbe, il glisse plus vite, mais il y a moin de risque de tonneau.
    Les pneus larges sont intéressant pour des voitures puissantes. Et donne un aspect plus sportif a la voiture (cela n'est que mon avis) [/QB]</font>[/QUOTE]Désolé, tout faux...
    D'abord un pneu large aura un contact au sol plus large, mais moins long, donc plus stable en courbe. La surface de contact est identique quel que soit le pneu si la pression des pneus est identique sur un même véhicule. 1200kg/pression de 2 bars = 600 cm2 (une feuille A4) de contact au sol pour ce véhicule, ensuite, cela dépendra comment le poids est réparti entre l'essieu avant et arrière.
    La pression statique (à l'arrêt) est donc identique, vu que la masse l'est ainsi que la surface.
    Autre point l'adhérence dépend de la masse du véhicule et du coefficient d'adhérence du revètement, c'est tout.
    Donc, d'un point de vue dynamique, le transfert de masse et l'appui aérodynamique ont une influence énorme sur l'adhérence. Quelques tours sur un circuit neige et glace montrent bien l'effet du tranfert de masse sur l'adhérence et donc les trajectoires.
    Un pneu large ne glisse pas plus qu'un étroit, désolé...
    et je crois que ce que tu dis vient de croyances populaires, car tout le monde a un pote qui s'est planté dans un virage 'parce qu'il avait des pneus larges'. Une fois de plus, il avait des pneus larges et il a dépassé leur limite, et n'a plus rien pu faire, il s'est planté, d'accord.
    Mais s'il avait eu des pneus plus étroits, donc moins stables en courbe, il n'aurait jamais atteint cette vitesse et ses pneus auraient commencé à glisser à une vitesse plus faible, donc il aurait pu ratrapper le coup... c'est pas plus compliqué que ça...
    Il ne faut pas oublier que l'énergie cinétique, comme la 'force centrifuge', quadruplent quand la vitesse double. Donc, par exemple, à 40 km/h avec des 15 pouces on se fait un petite glissade facile à rattrapper, mais les 17 pouces ne décrocheront qu'à 50 km/h et l'énergie cinétique sera 56% plus élevée qu'à 40, donc toupille assurée...

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    D'accord pour la "technologie" [img]smile.gif[/img]

    De 195 à 205, 10 km/h de plus en virage, et pourtant la voiture voyait son centre de gravité surélevé de près de 1 cm également ... [img]graemlins/azzangel.gif[/img]

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    La technologie mon cher.

    A une époque, les matériaux ne permettaient pas la résistance suffisante pour résister aux contraintes de l'inertie. Les pneus éclataient. Un pneu plus fin était plus facile à construire.

    Queslques années avant, les roues étaient à chambre à air et encore avant en...bois.

    A l'époque, crois-tu que certains privilégiaient aussi le bois puisque celui-ci permettait plus de pression....?

    Sans rire, renseigne-toi ou alors mieux, essaie de changer sur ton véhicule. J'avais fait cela sur une 306. Avec les mêmes pneus, mais d'un centimètre de plus (195 à 205) je parvenais à gagner plus de 10 km/h dans les virages ( je vis en montagne...).

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    La technique du pneumatique de l'époque ne le permettait pas...

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    </font><blockquote>citation:</font><hr />Débat lancé par le_666:

    Crois-tu vraiment que les voiture de sport ont des pneus larges pour glisser plus? Si je suivai ta théorie, un smart devrait mieux tenir la route qu'une maserati en virage?

    Pour conduire fréquemment les deux, je suis au regret de te dire que non.
    </font>[/QUOTE]Non je n'ai pas vraiment l'occasion de rouler en maserati.
    C'est certain un pneu large offre plus de motricité.
    Mais je reste persuadé que pour qu'une voiture tienne la route il faut une pression au sol suffisante.
    Un pneu trop large n'est selon moi pas bénéfique pour l'adhérance, bien au contraire.
    La surface de contact est importante, mais la pression au sol l'est également.
    il y a un bon compromi simplement.
    il faut tenir compte du poids et de la puissance de la voiture

    Tu vas peut être pouvoir répondre a cette question:
    Pouquoi les premières formule 1 dépourvues d'éléments aérodynamiques étaient chaussées de pneus beaucoup plus étroits ?

    [size="1"][ 06.04.2005, 19:00: Message édité par : Olaxi ][/size]

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    </font><blockquote>citation:</font><hr />
    Disons que des pneus plus larges augmentent l'adhérence, donc la tenue de route, freinage, accélération, mais la résistance au roulement augmentant, la consommation risque d'être plus élévée et la vitesse de pointe légérement diminuée. Ceci toujours à diamètre externe constant. [/QB]</font>[/QUOTE]Vrai, mais avec un bémol : chaussée de pneu plus large, une voiture a plus de surface pour transemttre la puissance au sol, et va donc "décoler plus vite", ca rle point de patinage des roues est repoussé.
    Par contre, en accélération "lancée", ou il n'y a plus de risque de patinage, de par la plus faible résistance au sol, je pense qu'une voiture montée "fine" accelèrera plus vite.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    </font><blockquote>citation:</font><hr />Qui dit pneu large dit moin de pression au sol.
    Et plus la pression au sol est élevée, plus l'adhérence est grande.
    un pneu large glisse plus volontier qu'un pneu étroit. mais celui-ci transmet mieux la puissance et s'use moin.
    Lors de freinage, un pneu large accepte plus volontier les transfert de masse et susse moin également. mais glisse de nouveau plus vite.
    en courbe, il glisse plus vite, mais il y a moin de risque de tonneau.
    Les pneus larges sont intéressant pour des voitures puissantes. Et donne un aspect plus sportif a la voiture (cela n'est que mon avis) [/QB]</font>[/QUOTE]PAs tout a fait exact a mon gout. Dans un virage, le tranfert de masse vers le côté extérieur au virage de la voiture limite l'influence des roues intérieures.

    Ainsi, les 2 roues extérieures étant bien en prise, plus la surface de contact au sol est importante, plus l'adhérence va être élevée.

    Sur 2 pneus de gomme identique, mais de largeur différentes, la pression maximale à l'unité de surface que peut absorber le pneu est identique. Mais a surface plus grande, en théorie, resistance à l'effort transversal plus élevée.
    Et donc théoriquement vitesse de passage en courbe plus élevée...

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Olaxi,

    je crois sincèrement que tu as quelques lacunes en physique ou trop peu d'expérience au volant ou les deux...désolé...

    Sans rire, si un pneu large tient mieux au freinage et en accélération c'est parce qu'il glisse moins, parce que le contact avec le sol est plus important...

    La théorie est la même dans le mouvement de dérive.

    D'ailleurs, c'est la raison pour laquelle le décrochage est plus violent avec des preus larges, c'est parce que la vitesse du véhicule au moment du décrochage est plus important...

    Le phénomème d'aquaplanage est différent. Le problème est celui de la force exercée par l'eau sous les pneus du véhicule qui a tendance à soulever ce dernier.

    C'est pour cette raison que les pneus pluie, sans être nécessairement plus fin, ont des saignées pour évacuer le plus possible l'eau, tout en permetant au pneu de conserver un contact maximum avec la route...

    Les appuis aérodynamiques sont un apport supplémentaire qui est plus complexe. Ils sont là pour plaquer la voiture au sol en alourdissant l'auto. Sur la route, ces appendices sont très peu efficace vue que nos autos sont plus lourdes.

    Sais-tu qu'une F1 pèse 600kg, soit la moitié de la mini et qu'à 180 km/h elle génère des appuis supérieurs à son poids, donc dès cette vitesse, elle peut rouler...au plafond...

    Pour revenir sur terre, je crains que ta théorie sur la largeur des pneus soit totalement fausse.

    Crois-tu vraiment que les voiture de sport ont des pneus larges pour glisser plus? Si je suivai ta théorie, un smart devrait mieux tenir la route qu'une maserati en virage?

    Pour conduire fréquemment les deux, je suis au regret de te dire que non.

    Laisser un commentaire:


  • patbs
    a répondu
    </font><blockquote>citation:</font><hr />Débat lancé par keke:
    C'est quoi un pneu? [img]tongue.gif[/img] [img]tongue.gif[/img] [img]tongue.gif[/img] [img]tongue.gif[/img] </font>[/QUOTE]tu m'enleves le mot de la langue

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X