Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Quick Vic Elford

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Re : Quick Vic Elford

    Inutile de dire que la déception au soir des 24H dans tout le clan PORSCHE a été grande et que Vic qui fut avec son compère ATTWOOD les plus grands meneurs de l'épreuve ne pouvaient avoir que des regrets. Camerat nous dit qu'ils se sont même fait la gueule.

    Heureusement pour notre héros une belle compensation s'annonçait pour le GP de HOLLANDE à ZANDVOORT couru une semaine après la classique mancelle.

    Fort du résultat de MONACO, certes dans l'absolu bien modeste mais qui confirmait parfaitement Colin CRABBE dans sa conviction de pouvoir bien faire en F1, celui-ci se mit en quête d'acquérir un châssis moderne équipé de l'indispensable V8 COSWORTH.

    Les équipes prêtes à céder un châssis compétitif de l'année à cette époque n'était pas légion et une occasion unique se présenta en la McLAREN M7A que Bruce n'avait piloté qu'à une seule occasion, lors du GP de KYALAMI en tout début de saison et qui fut abandonnée par la suite au profit de la M7C plus légère ce qui permit certainement une transaction à un prix raisonnable .

    Et c'est ainsi que l'équipe ANTIQUE AUTOMOBILE débarqua avec sa nouvelle arme à ZANDVOORT celle-ci malheureusement parée d 'une décoration à mon goût moins classe que celle de la COOPER.

    Plus important, Vic pour ses débuts avec cette auto, n'est pas gâté car elle manque totalement de mise au point, CRABBE ne l'ayant réceptionné que la veille des premiers essais et en plus Vic n'a jamais mis les pieds à ZANDVOORT...

    Sans surprise aux essais, il signe le dernier temps à plus de 8 secondes de la pôle de STEWART. Peu importe Vic va pouvoir prouver avec cette voiture qu'il a sa place parmi les pilotes de F1 et aujourd'hui plus que le résultat c'est cela qui importe.

    Fort de cette logique Vic part prudemment et compense par ses talents d'équilibriste le manque d'efficacité de sa monture. Au fur et à mesure des ennuis et pépins divers de ses concurrents, il remonte au classement tout en pointant pendant toute la course dans les dernières positions ne devançant à la régulière que Silvio MOSER et son antique BRABHAM. Au final ce sera la 10ème place sous le drapeau à damiers. Ce jour là finir était déjà une victoire.

    Vic découvre sa nouvelle monture dans les stands de ZANDWOORT



    Devant Silvio MOSER


    Une arrivée à la dixième place ...dure apprentissage

    Commentaire


    • Re : Quick Vic Elford

      Retour aux protos pour disputer les 200 miles du NORISRING sur une PORSCHE 908/2 appartenant à Tony DEAN. La firme de STUTTGART a mis en place une structure commerciale dans le cadre de l'écoulement des 25 917 construites et qui en attendant que cette dernière ait fait ses preuves a déjà vendu des 908 dont celle de Vic qui se retrouve à NUREMBERG dans la même position que KOCH ou SOLER ROIG.

      Sur la grille de cette course disputée en deux manches et addition des temps pour le général, on trouve BONNIER, ATTWOOD et REDMAN sur des LOLA T70 , GIUNTI sur une ALFA 33 officielle mais aussi STOMMELEN sur une 908 de PORSCHE AUTRICHE dont on sait que cette équipe est parallèle à l'équipe usine et qui sert en fait de vitrine pour la clientèle potentielle.

      Aux essais, surprise c'est GIUNTI et son ALFA qui est devant, mais dans la première manche, il est rapidement éliminé laissant les LOLA et les PORSCHE s'expliquer avec avantage aux premières. Dans la seconde après l'abandon de BONNIER, la bagarre fut intense entre REDMAN et Vic, les deux british pourtant coéquipiers dans l'équipe usine PORSCHE, ne se faisant aucun cadeau et finalement force est resté au plus puissant, la victoire de la manche et du général revenant à la LOLA 5L devant la 908/2 de Vic

      Vic sur la voiture de Tony DEAN emmène une peloton de 908/2 bigarrées


      2ème derrière REDMAN au NORISRING

      Commentaire


      • Re: Quick Vic Elford

        Cette photo du départ montre la diversité du plateau

        Avant c'était mieux

        Commentaire


        • Re : Quick Vic Elford

          Et hop sans délai retour à la F1 pour le GP de FRANCE sur le magnifique circuit de CHARADE qui accueille le championnat du monde pour la deuxième fois de son histoire.

          Comme déjà dit, malheureusement ce GP ne fera pas le plein puisque suite au forfait des BRM et de Jack BRABHAM blessé, seules 13 F1 vont y participer, donc marquer des points au championnat est tout à fait envisageable pour les petits comme ANTIQUE AUTOMOBILE.

          Depuis ZANDVOORT la McLAREN de l'équipe de CRABBE a bien évolué notamment sur le plan aérodynamique puisqu'elle arrive en Auvergne doté d'un majestueux et peu esthétique capot déflecteur encadrant le moteur et censé faire office d'aileron arrière ...CQFD!

          Je ne sais si c'est cet artifice aéro qui donne des ailes à Vic, mais toujours est-il que celui-ci au terme des essais est 10ème très proche de SIFFERT et devant COURAGE avec la BRABHAM de Franck WILLIAMS, mais à 8 secondes quand même de STEWART une nouvelle fois en pole.

          Sa course elle va, comme d'habitude, consisté en une longue et inexorable remontée au classement en fonction des aléas frappant ses concurrents ce qui le mènera à une 5ème place synonyme de 2 points forts réconfortants dans cette période de disette de résultat.

          Les pilotes ( je pense ici Bruce McLAREN) s'amusent bien dans le paddock avec un beau jouet apporté par Colin CRABBE.


          Maintenant passons aux choses sérieuses semble dire Colin à son pilote


          De plus en plus à l'aise dans sa McLAREN


          Et une bonne 5ème place dans le cadre bucolique de CHARADE

          Commentaire


          • Re : Quick Vic Elford

            Pas le temps de savourer longtemps ce bon résultat et on repart aux USA pour les 6H de WATKINS GLEN qui traditionnellement ont lieu le samedi permettant de doubler avec la course CAN AM du dimanche le tout étant fort bien rétribué.

            A cette occasion la stratégie commerciale de PORSCHE va complètement se révéler et servira de berceau à ce que deviendra l'organisation sportive à venir de la marque allemande.

            PORSCHE AG n'engage plus ses voitures sous sa propre identité mais vend des voitures à des clients choisis et assure la construction, le développement et le suivi des machines vendues. C'est ainsi qu'à WATKINS GLEN aucune des 3 908 présentes ( les 917 étant considérées comme inadaptés pour le tourniquet new-yorkais) sont engagées pour celles de SIFFERT-REDMAN et LINS-BUZETTA sous la bannière PORSCHE AUTRICHE, alors que celle de Vic et Dick sous celle, comme au NORISRING, de leur compatriote Tony DEAN.

            En face malheureusement la FERRARI 312 est absente et il semble bien qu'on ne la reverra plus ( tout au moins officiellement), la marque au cavalino étant passée dans le giron de FIAT, les moyens en résultant permettent d'envisager un challenger direct de la 917 pour les courses d'endurance. La concurrence est donc MATRA avec deux spyder 630/650, une seule MIRAGE COSWORTH pour le duo vainqueur au MANS ICKX-OLIVER et une seule LOLA engagée conjointement par BONNIER et FILIPINETTI, PENSKE étant maintenant absorbé par son programme TRANSAM ce qui fait un plateau maigrichon par rapport à ce que l'on a connu tout au long du championnat.

            Pour autant la course ne va pas manquer d'intérêt. Tout d'abord aux essais ou l'écart entre SIFFERT-REDMAN en pole ne dépasse pas la demi seconde sur la première MATRA et la LOLA intercalés avec la 908 de Vic quatrième seulement. Puis en course c'est la pluie qui va semer le trouble par le jeu stratégique des choix de pneus.

            Sur la grille elle menace seulement, incitant tous les concurrents des PORSCHE à un choix résolument sec alors que les barquettes allemandes optent pour des pneus plus tendres susceptibles d'affronter une piste humide mais bien entendu incapables de tenir la distance. Au départ ce choix tactique n'aura que peu d'influence l'ordre des essais étant respectés mais après 1/2 heure de course, quand le crachin se fait plus dense, l'avantage PORSCHE se manifesta pas l'absence d'arrêt pour changer les pneus donnant un coup d'avance aux allemands sur leurs concurrents. Au final les trois 908 trônent aux 3 premières places avec dans l'ordre logique SIFFERT-REDMAN une nouvelle fois vainqueurs même si ils ont été menacés sur la fin par ELFORD-ATTWOOD et enfin LINS -BUZETTA beaucoup plus loin. Carton plein pour les teutons aux states.

            La PORSCHE AUTRICHE de SIFFERT devant ELFORD sur celle de T.DEAN


            ELFORD-ATTWOOD seconds certes, mais menaçants.


            Les PORSCHE boys réunis sur Victory Lane même si ils sont de paroisses différentes...

            Commentaire


            • Re : Quick Vic Elford

              Le lendemain on remet ça avec la même voiture mais cette fois face aux grosses CAN AM 7 litres ....pas beaucoup d'espoir en dehors d'empocher une bonne prime de départ.....

              Dans cette catégorie, les maîtres sont depuis deux saisons les McLAREN emmenées par Bruce lui-même et son compère Dennis HULME qui ont alterné les titres et en plus des voitures officielles, le plateau est composé pour un grande part de voitures kiwi vendues à des clients ce qui constitue la principale source de revenus de l'équipe néo-zélandaise.

              La course de WATKINS GLEN, 3ème manche de ce championnat, ne va pas déroger et verra une domination totale des McLAREN boys Bruce devant Dennis. Pour Vic il s'agissait beaucoup plus d'une expérience qui se solde par un 13ème temps aux essais et une 9ème place au final partagée avec son coéquipier propriétaire Tony DEAN, les protos devant ravitailler, au contraire des CAN AM, et donc il y a pu avoir changement de pilote.

              1ère expérience en CAN AM; il y en aura d'autres.....

              Commentaire


              • Re : Quick Vic Elford

                Retour en Europe pour disputer son GP national cette fois sur le boulevard de SILVERSTONE.

                La McLaren M7 de l'équipe de Vic a peu évolué depuis CHARADE, évidemment ses moyens sont des plus limités, mais l'important n'est-il pas de participer....?

                Toujours est-il que ce GP marqué par un duel mémorable entre STEWART et RINDT qui verra le premier gagner une nouvelle fois, est aussi celui de l'avènement très éphémère des F1 à 4 roues motrices faute de compétitivité face aux deux roues à propulsion classique, du fait à l'époque essentiellement d'un poids excessif, puis plus tard d'une interdiction pure et simple.

                MATRA-LOTUS -McLAREN en alignent chacun au moins un exemplaire et même COSWORTH en a construit une qui jamais ne courra. Vic et Colin CRABBE sont bien loin de ces fantaisies qui disparaîtront aussi vite qu'elles sont apparues.

                Le GP de Vic commence par un 11ème temps aux essais qui fait qu'il précède toutes les 4 roues motrices notamment celle de G.HILL ou BELTOISE. Sa course va se résumer une nouvelle fois en une longue marche en avant essentiellement due aux avatars des autres concurrents, qui le verra passer sous le drapeau à damier à une belle 6ème place ...et encore un point dans l'escarcelle, un!

                Départ: loin des cadors mais quand même sur la photo à l'extrême gauche....


                Et de nouveau dans les points (6ème) pour son GP "at home"

                Commentaire


                • Re : Quick Vic Elford

                  Pour une fois Vic fait un break et s'accorde un week-end de repos entre le GP d'ANGLETERRE et celui d'ALLEMAGNE au NURBURGRING son circuit fétiche.....

                  Une nouvelle fois l'équipe ANTIQUE AUTOMOBILE arrive en ALLEMAGNE sans nouveauté particulière se contentant entre deux courses de la révision de son seul et unique châssis. Pour autant et comme on l'a déjà vu, elle est loin d'être ridicule et cette fois la performance est là puisque Vic signe un superbe 6ème temps aux essais au nez et à la barbe de certains ténors comme HILL-BELTOISE-SURTEES, comme l'année précédente, preuve que sur cette piste ultra exigeante, plus que les qualités de la voiture c'est celles de l'homme qui dominent.

                  Malheureusement tout comme en 1968, la course de Vic va dramatiquement et brutalement s'achever dès le 1er tour un peu avant le KARUSELL lorsque juste devant lui ANDRETTI sur une LOTUS 4 roues motrices sort violemment jonchant la piste de débris dont une roue que Vic ne peut éviter l'envoyant à son tour violemment dans le décor. Si le pilote américain s'en sort indemne ce n'est pas le cas de notre héros qui est évacué à l'hôpital avec une fracture de l'épaule. Quant à sa belle McLAREN elle est irrémédiablement bonne pour la ferraille mettant ainsi un terme à l'expérience de Colin CRABBE pour cette année ...Il reviendra en 1970 avec un autre pilote qu'il fera débuter en F1; un certain Ronnie PETERSON.....

                  La M7 transformée en camionnette ..par ici la sortie Monsieur ELFORD....


                  Une super performance aux essais: 6ème temps sur son circuit fétiche


                  Départ, Vic devant COURAGE et les F2 juste avant l'accident

                  Commentaire


                  • Re: Quick Vic Elford

                    C'était très intéressant cette histoire Cooper et McLaren Antique Automobiles, j'ai appris plein de choses.
                    Avant c'était mieux

                    Commentaire


                    • Re : Quick Vic Elford

                      camerat

                      Commentaire


                      • Re : Quick Vic Elford

                        Bonjour, les F2 derrière Pearce Courage, de mémoire et en demandant confirmation: ICKX MATRA - BELTOISE MATRA - MITTER BMW ???????

                        Commentaire


                        • Re : Quick Vic Elford

                          TOUT FAUX ....regarde mieux

                          Commentaire


                          • Re : Quick Vic Elford

                            Re, tout faux, bon, j'attends de ta part que tu me le dise. J'ai vraiment la vue qui baisse, et je suis sérieux, sans blague…………. peut être Pesca, l'avant dernier? Pas sur pour moi. Allez je compte sur tes yeux.

                            Commentaire


                            • Re : Quick Vic Elford

                              Ferrari P4
                              https://www.youtube.com/watch?v=ThqRsVZinbE

                              Commentaire


                              • Re : Quick Vic Elford

                                Trêve de plaisanterie....

                                COURAGE, le bout d'aileron je suppose SERVOZ MATRA F2 (BELTOISE au tour par tour est devant) OLIVER (BRM F1) CEVERT (TECNO F2) PESCA (MATRAF2) et enfin Kurt AHRENS sur sa BRABHAM F2 ( Gerard MITTER s'est tué la veille avec une BMW F2)

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X