Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #31
    Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

    n°62 Porsche 550/4 Porsche 550/47 Helm Glockler – Jaroslav Juhan



    n°63 DB HBR Panhard Ecurie Jeudy-Bonnet 801 Louis Cornet – Robert Mougin



    n°64 MG EX182 MG EX182/40 Ted Lund – Hans Waeffler



    Pas moyen de trouver une meilleure photo.

    n°65 Porsche 550/4 Olivier 550/40 Gonzague Olivier – Josef Jeser



    n°66 Porsche 550/4 Equipe Nationale Belge 550/15 Wolfgang Seidel – Olivier Gendebien



    n°68 Triumph TR2 Triumph TS5691 Leslie Brooke – Mort Morris-Goodall



    n°69 Constantin Tank Peugeot Constantin Jacques Poch – Jacques Savoye



    n°70 Ferry F750 Renault Ferry Jacques Blaché – Louis Pons



    n°72 VP 155R Renault VP 1679-091 250-5-75 Jean-Marie Dumazer – André Héchard



    n°73 Renault 1068 Rosier Jean-Louis Rosier – Jean Estager

    Dernière modification par camerat, 07 janvier 2017, 21h57.
    Avant c'était mieux

    Commentaire


    • #32
      Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

      Pour Laurent, j'ai vu qu'il te manquait l'immatriculation de la 57.

      Avant c'était mieux

      Commentaire


      • #33
        Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

        Envoyé par camerat Voir le message
        n°68 Triumph TR2 Triumph TS5691 Leslie Brooke – Mort Morris-Goodall

        Mortimer Morris Goodall (qui n'est pas sur la photo) a participé pour la première fois au Mans en 1933.
        Cette année est sa dernière venue en tant que pilote.
        Après un passage chez Jaguar comme adjoint de Lofty England, il revient en 1960 comme responsable de l'écurie CAMORADI,
        Lucky Casner étant absorbé par sa qualité de pilote.
        Il me semble qu'il était encore en 62 et 63 un des adjoints de John Wyer chez Aston-Martin.
        Dernière modification par tipo 151, 08 janvier 2017, 00h24.

        Commentaire


        • #34
          Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

          Envoyé par tipo 151 Voir le message
          Mortimer Morris Goodall (qui n'est pas sur la photo) a participé pour la première fois au Mans en 1933.
          Cette année est sa dernière venue en tant que pilote.
          Après un passage chez Jaguar comme adjoint de Lofty England, il revient en 1960 comme responsable de l'écurie CAMORADI,
          Lucky Casner étant absorbé par sa qualité de pilote.
          Il me semble qu'il était encore en 62 et 63 un des adjoints de John Wyer chez Aston-Martin.
          Hello Tipo 151,

          Et pour être complet sur cette photo, c'est Leslie BROOKE qui est au volant, Ninian SANDERSON pilote de la TRIUMPH #28 marche à ses cotés.
          Hépatoum c'est épatant! Hépatoum la boisson des 24 Heures du Mans!
          26 mai 1923 - 26 mai 1963 ---> à 40 ans d'intervalle, naissance de 2 monstres sacrés

          Commentaire


          • #35
            Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

            A tout hasard pour ceux qui n'y vont pas ou plus...et pour compléter utilement les toujours superbes photos de CAMERAT, ici l'horaire du pesage des 24H 55 tel que jyhelbe56 les a fourni sur AUTODIVA.
            On remarque que pour les fameuses MG ces ont bien les N° 41-42 et 64 qui étaient prévus. "Ces british y peuvent rien faire comme les autres...."

            http://www.autodiva.fr/forum/viewtop...1474&start=200

            Commentaire


            • #36
              Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

              Bravo HK.
              D'où l'efficacité de ton trombinoscope.

              Commentaire


              • #37
                Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                Envoyé par camerat Voir le message


                n°49 Porsche 550/4 Porsche 550/48 Zora-Arkus Duntov – Auguste Veuillet


                Deux grands noms associés sur cette auto :

                Zora Arkus-Duntov qui si il n'est pas à l'origine de la Corvette, en tombera amoureux et la développera pendant plus de 40 ans.
                Il sera à la fin de sa carrière le patron de G.M.
                http://www.aonclassiccar.fr/2016/02/...olet-corvette/

                Auguste "Toto" Veuillet, est à l'origine de la venue de Porsche au Mans en 1951. Sa société SONAUTO sera l'importateur de la marque en France. En 1964, il engage la première Iso Rivolta vue au Mans aux mains de Pierre Noblet et Edgar Berney.
                http://356.typepad.fr/356/2010/03/la...-veuillet.html

                Commentaire


                • #38
                  Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                  Je vais expliquer les numéros des MG, pourquoi la 40 est devenue 41 et la 41 est devenue 42.

                  Sur la 40, le 4 et le 0 ont la même largeur, donc le 4 est bien à gauche dans le rond blanc.



                  Sur la 41 à l'arrivée au pesage, le 4 est plus centré dans le rond blanc puisque le 1 n'est qu'un bâton qui ne fait qu'un cinquième de la largeur du 4.



                  La 41 le jour de la course, le 4 est bien à gauche dans le rond blanc et le 1 est bien à l'aise à droite, dans un espace correspondant au 0 du pesage.



                  La 42 le jour de la course, le 4 est toujours plus centré dans le rond mais il a été repeint plus étroit pour pouvoir caser un 2 à côté, plus large que le bâton du 1 du pesage.



                  Et les pilotes devaient être habitués à leur chassis, et changer les pilotes de numéro par rapport à la liste des engagés devait entraîner une amende de la part de l'ACO, très stricte en ce temps là.
                  Dernière modification par camerat, 08 janvier 2017, 22h45.
                  Avant c'était mieux

                  Commentaire


                  • #39
                    Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                    Mais c'est évident mon cher WATSON....Bravo pour la démonstration !!!

                    Reste à savoir pourquoi ces satanés britons sont arrivés avec un N° 40 qui ne leur a jamais été attribué....

                    Commentaire


                    • #40
                      Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                      Envoyé par CMTARGA Voir le message
                      Mais c'est évident mon cher WATSON....Bravo pour la démonstration !!!

                      Reste à savoir pourquoi ces satanés britons sont arrivés avec un N° 40 qui ne leur a jamais été attribué....
                      Parce que sur la liste des invités publiée par l'ACO et reproduite ici par L'Action, classés par cylindrée et numérotés en conséquence de haut en bas 1 à 61 (pas de 13 bien sur) donne 41 et 42 pour les MG. Mais cela ne colle pas pour les suppléants car la MG aurait du venir avec le n°65 et non le 64. Bref c'est le b...l. Quoique la Ferry s'est présentée avec le n°71, la cela colle.

                      Avant c'était mieux

                      Commentaire


                      • #41
                        Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                        Mon cher CAMERAT de l'eau à ton moulin où un abîme de réflexion....

                        Tu trouveras ci-dessous un extrait de la presse locale de l'époque ( si tu veux mieux lire rend toi chez nos amis d'AUTODIVA ici http://www.autodiva.fr/forum/viewtop...b21e&start=240

                        Ce sont donc bien avec 4 voitures que MG est venu au MANS ...alors les 41 et 42 sont elles bien celles que l'on voit au pesage ?????

                        Commentaire


                        • #42
                          Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                          Envoyé par CMTARGA Voir le message
                          Mon cher CAMERAT de l'eau à ton moulin où un abîme de réflexion....

                          Tu trouveras ci-dessous un extrait de la presse locale de l'époque ( si tu veux mieux lire rend toi chez nos amis d'AUTODIVA ici http://www.autodiva.fr/forum/viewtop...b21e&start=240

                          Ce sont donc bien avec 4 voitures que MG est venu au MANS ...alors les 41 et 42 sont elles bien celles que l'on voit au pesage ?????

                          Oui 4 voitures sont parties par la route de l'usine MG, n°40, 41, 64 et sans numéro.







                          Arrivées en France



                          Arrivées au château Chaîne de Coeur à Saint Pavace. Je n'ai trouvé que cette photo minable agrandie du magazine MG Heritage avec en bas une reconstitution en 2005.



                          Mais au pesage je n'en vois que 3, n°40, 41 et 64, le mulet sans numéro a du rester au château.
                          Avant c'était mieux

                          Commentaire


                          • #43
                            Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                            J'ai lu quelque part que les rampes d'accès du camion servaient de pont pour bosser sous les voitures au château.

                            Avant c'était mieux

                            Commentaire


                            • #44
                              Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                              Une autre photo des MG au château. Après le pesage car la 40 a déjà son numéro 41 de course.



                              Et une autre photo du camion au départ d'Angleterre pour les fans de camions.

                              Avant c'était mieux

                              Commentaire


                              • #45
                                Re : Le Mans 1955 : Journaux d'epoque

                                Ken Miles qui pilote la#41 qui terminera 12ème attendra 10 ans avant de revenir au Mans sur une MkII en 1965.

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X