Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Histoire du Circuit des 24h du Mans

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Histoire du Circuit des 24h du Mans

    Bonjour à tous.

    Sur Endurance Info, nous tentons d'établir une "chronologie" sur les différents travaux de construction/destruction, rénovation, etc.....du circuit de la Sarthe, depuis sa création.
    Mais je dois vous avouez que nous commençons à "sécher"....
    Et on auraient bien besoin d'un p'tit coup d'main de votre part !!!!

    Alors, à votre bon cœur Messieurs !!!!!!!


    Voici ou nous en sommes........


    -1923 :
    Circuit de 17,252km créer au surlendemain de la guerre et emprunté lors du Grand Prix de l’A.C.F en 1921.
    A Pontlieue et à Mulsanne, l’armée a installé des projecteurs.
    Courbes et virages sont balisés par des lampes à acétylènes.
    Derrière les tribunes, embryon de « village » avec cinéma et orchestre
    Construction d’une passerelle au bout de la ligne droite des stands
    Construction d'une passerelle à la sortie du virage de Pontlieue.


    -1924 :
    Circuit de 17,262km.
    Revêtement amélioré mais encore inégal
    Village en développement avec attractions variées
    Création des premiers parkings numérotés
    La maison Magondeaux réalise un éclairage du circuit sur plus de 17 kilomètres


    -1925 :
    Refusant de céder aux exigences financières des propriétaires du terrain bordant les stands, l’A.C.O., sur initiative de Georges Durand ( secrétaire général ) délaisse la zone des « Raineries » et transplante l’intendance ( P.C., tribunes, box, chronométrages, etc.….) sur les Hunaudières.
    Un camion de la « propagande parlée » assurait une sonorisation de l’information


    -1926 :
    La R.N. 158 qu’emprunte la ligne droite des Hunaudières est resurfacée.
    Après entente avec les riverains, retour aux Raineries .
    Erection de tribunes en dur, extension des stands.
    Eclairage permanent de la zone des tribunes de 20 heures à 6 heures du matin.
    Développement du parc qui comprend maintenant des restaurant, buffets, buvettes, point d’eau, etc…
    Sonorisation dans la ligne droite des stands.


    -1927 :
    Nouveaux aménagements de zones publiques et créations de terrains de camping.


    -1928 :
    Sonorisation étendue dans toutes les enceintes ouvertes au public.
    Pavage en brique du virage précédent Arnage qui prend le surnom "Indianapolis".


    -1929 :
    Circuit de 16,340km.
    Des impératifs de sécurité ont conduit l’A.C.O. à raccourcir la pointe ouest du tracé.
    Exit la fameuse épingle de Pontlieue.
    Ouverture d’une nouvelle zone publique entre Indianapolis et Arnage.
    Un garage est également prévu.


    -1932 :
    Circuit de 13,492km.
    L’A.C.O. délaisse définitivement la zone urbaine.
    Création d’une nouvelle voie sur le lieu-dit, le Tertre Rouge.
    Aménagements de nouvelles enceintes autour de la montée et de la descente qui précèdent les « S » du Tertre.
    la passerelle est déplacée à l'entrée de la nouvelle courbe à droite
    construction de 2 passerelles à la sortie des Esses du tertre rouge


    -1933 :
    Sur les Hunaudières, initiative appelée a faire école, apparition d’une bande axiale de couleur jaune.
    Nouvelle signalisation sur plaques réfléchissantes dans les endroits délicats du circuit.


    -1934 :
    Nouveau revêtement entre Mulsanne et le virage d’Arnage.
    Refonte complète des stands, on en compte maintenant 60 avec un premier étage "loges VIP".
    A l’intérieur des « S » du Tertre, construction d’une mini-chapelle.
    Aménagement d’un golf.
    Totalité des zones publiques desservie en eau potable.


    -1937 :
    Nouvelles rangées de fascines posées entre les virages d’Arnage et d’Indianapolis et dans les « S » du Tertre Rouge.
    Mise à disposition des pilotes et des assistants de tentes de campings.



    -1938 :
    Elargissement de la piste, principalement devant les stands et en sortie des virages et courbes.


    -1939 :
    Circuit de 13,492km.
    Création de gradins publics de la zone des stands au sommet de la bosse précédant les « S ».
    Possibilité d’accueil des parking nettement augmentées.
    destruction des 2 passerelles à la sortie des Esses du tertre rouge


    -1949 :
    Circuit de 13,492km.
    Après les années de guerre où toutes les infrastructures ont été détruites, tout a été reconstruit. Tribunes, stands, locaux administratifs, village, revêtement,…, tout est neuf.
    Construction de la tribune Durand.


    -1950 :
    La piste est resurfacée et re goudronnée.
    Nouveau pont Dunlop en forme de pneu au milieu de la courbe à droite suivant les stands.

    -1953 :
    Construction d'une passerelle aux couleurs Dunlop à la sortie des Esses du tertre rouge


    -1954 :
    largeur de la piste portée à 8 mètres entre Mulsanne et Arnage.
    Le virage d’Indianapolis est relevé.


    -1955 :
    Construction du garage vert BP
    Percement du tunnel à la sortie du virage du Tertre Rouge
    Mise en place du ravitaillement en carburant par "volucompteur" financé par Esso et BP

    -1956 :
    Circuit de 13,461km.
    Refonte complète de la zone des stands avec la création d’une zone dite de décélération en amont et devant les stands.
    Creation de la zone de panneautage à Mulsanne


    -1961 :
    Le pesage quitte les Jacobins pour s’installer aux abords même du circuit.


    -1965 :
    Construction de murs en béton disposés en oblique devant chaque stand de ravitaillement.
    Passerelle Dunlop déplacée à la sortie de la courbe, en haut de la butte. (en même temps que les travaux de construction du circuit Bugatti).


    -1966:
    construction de la tribune ACO (ex tribune citroen)



    -1968 :
    Nouveau tracé de 13,469km.
    Creation du ralentisseur Ford


    -1970 :
    Le pesage est effectué dans un enclos à l’intérieur du circuit.
    Le circuit est amenagé au niveau des S du Tertre Rouge et les rails de sécurité sont maintenant présents sur toute la longueur du circuit.


    -1971 :
    Plus de murets ni de fascines sur le circuit.
    Toutes les zones sont maintenant protégées par des glissières.
    La zone de décélération est séparée de la piste par un mur en béton.


    -1972 :
    Nouveau tracé de 13,640km qui évite le secteur dit de « Maison Blanche » remplacée par une succession de courbes et une courte ligne droite.


    -1973 :
    Pour les spectateurs, création d’une zone ouverte au public dans la nouvelle portion.
    Goodyear délègue son ballon dirigeable qui diffusera les résultats la nuit.


    -1978 :
    Aménagement de vibreurs dans la totalité des virages et des courbes du circuit.
    Nouvelle passerelle Dunlop.


    -1979 :
    Circuit de 13,262km.
    La nouvelle rocade sud à obligé l’A.C.O. a modifier le virage du Tertre Rouge.
    L’ancien coude à 90° est remplacé par une courbe serrée d’un rayon de 50 mètres. Travaux qui impliqueront la suppression de la passerelle publique au couleur Dunlop et la construction d’un passage souterrain au tertre Rouge.
    Revêtement neuf sur la ligne droite des Hunaudières.


    -1986 :
    Circuit de 13,528km.
    Construction du rond point de Mulsanne et aménagement de la nouvelle zone de freinage.


    -1987 :
    Circuit de 13,535km.
    A la demande de la Fédération Internationale Motocycliste inquiète des très hautes vitesses, l’A.C.O. décide d’aménager un ralentisseur à l’entrée de la courbe Dunlop.


    -1988 :
    Revêtement tout neuf sur les Hunaudières et installation d’une troisième hauteur de rails de sécurité.


    -1990 :
    Circuit de 13,600km.
    Une partie de la légende du Mans disparaît avec la création de deux chicanes dans la ligne droite des Hunaudières destiner à augmenter la sécurité et faire baisser les vitesses.


    -1991 :
    démolition des stands construits en 1956 et construction de 46 stands plus spacieux et plus modernes surmontés d’une tribune de 2900 places.
    La piste de décélération est élargie, le paddock est réaménagé et construction par la même occasion d’un nouveau module sportif sur cinq niveaux.


    -1992 :
    Apparition de grillages à Mulsanne, Indianapolis et Arnage. ( aménagements exigés par la commission de sécurité ).
    Barbelés au dessus du muret face aux stands pour éviter l’envahissement.


    1996
    Apparition des grillages devant les stands ainsi que dans la descente qui suit la Dunlop, des grillages "mobile" (non fixé au sol mais juste posé au sol avec des poids) sont présent au niveau de la chicane Dunlop.


    1997
    Allongement de la piste de 5m avec une modification de la chicane Dunlop. Cete modification rend le virage plus lent et agrandis le bac à sable. Apparition des grillages dans cette portion.


    1999
    Apparition d'une 2ème rangée de grillage à Mulsanne suite à l'envolée de la Porsche GT2 l'année précédente.


    2001
    La bosse de Mulsanne est écrêté


    2002
    Modification du virage de la chapelle ce qui modifie la descente après le Dunlop, de ligne droite celle-ci se transforme en un gauche droite rapide.


    2004
    Le revêtement est refait sur le Bugatti dont les portions communes du circuit de la sarthe : virage du raccordement / descente de la Chapelle.


    2005
    Le dénivelé du poste 89 est supprimé
    Rénovation et ravalement de façade de la tribune "Singher"
    Destruction de l'ancien Welcome
    Rénovation du tunnel après les stands


    2006
    Nouvelle modification de la chicane Dunlop devenu encore plus lente.
    Une nouvelle sortie des stands existe désormais au niveau de cette même chicane. Mais suite à l'avis des pilotes lors des essai préliminaire, celle-ci ne sera pas utilisé pour les 24h.
    Apparition du nouveau village.
    Apparition des "plateforme" de vue pour les personnes à mobilités réduites dans différentes zones.
    Réfection de la zone spectateurs du Tertre rouge


    2007
    Le rayon du virage du tertre rouge est modifié et le virage est désormais plus rapide. Augmentation du nombre de stands à 55.
    Réfection du souterrain du tertre rouge


    2008
    Apparition du nouveau Welcome


    2009
    Pose sur la glissière de béton armé séparant les stands de la piste, de panneaux vitrés à même de protéger les personnels des écuries en cas de projections de pièces par les véhicules.
    Démolition du "club house"
    Goudronnage dans la zone spectateur de la Dunlop
    nouvelle zone spectateur dans le camping Beauséjour ( virages Porsche)
    Extension de la tribune Maison-Blanche
    construction d'un centre médical spectateurs


    Si vous trouvez des erreurs, n'hésitez pas !!!!


    Voilà
    Merci d'avance !!!
    Dernière modification par killian, 11 décembre 2009, 21h52.
    Fan d'endurance ? Venez jouer au Motorlegend Pronostics Challenge

  • #2
    Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

    Premiere estimation de ce qu'il nous manque ......

    1) Date de construction du tunnel avant les stands .....

    2) Date de construction du tunnel après les stands.........

    3) Date de construction ( et de destruction pour certaines ) des tribunes ( sauf tribune ACO et tribune Singher )
    Attention !!! je ne parle pas des "verrues" qui poussent tous les ans !!!!

    4) Les campings .....

    5) Date de construction du Panneau de pointage des positions ( destruction en 1978 )

    6) Date de construction et de destruction de ces "champignons "psychédélique" qui étaient dans le village et qui servaient d'accueil au sponsors (oui, j'y tiens Tarpon !!! )

    7) Date de construction et destruction de la Zone de panneautage à Mulsanne
    Fan d'endurance ? Venez jouer au Motorlegend Pronostics Challenge

    Commentaire


    • #3
      Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

      .Beau travail les petits gars !! Il y a le virage du raccordement qui a été refait de nombreuses fois !! Il faudrait que je compulse les journaux !!! Bigre c'est du boulot !!



      Je reviens rapidement sur le fait de savoir a quelles occasions le GRAND CIRCUIT etait utilisé ! Nous avons oublié de mentionner les courses MOTO !! ?? Il me semble ! A la vue de cette couverture de programme moto , on voit tres nettement que les p'tits gars en deux roues se tapaient le grand circuit !?? ...profitez du paysage , en passant , respirez l'odeur des pins , respirez la verdure !! hummmmmmmm , ca sent bon !! En plus apres une averse , ca devait sentir la chloro !! .. ..Et aussi un grand merci a Marc et a son ami pour leurs galerie de photos sur PICASA !
      Dernière modification par pantera gr4, 11 décembre 2009, 19h08.

      Commentaire


      • #4
        Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

        Gros travail de compilation

        1923 la première qui me saute aux yeux, je n'ai pas encore parcouru toutes les années;
        - Longueur du circuit en 1921 et repris en 1923: 17,262 km; distance que l'on retrouve sur plusieurs ouvrages dont le dernier en date - Le Mans un siècle de passion -.

        A plus
        Dernière modification par Sportcars, 11 décembre 2009, 19h33. Motif: Rajouté un "t" pour que "pantera" téte bien
        Plus je prends de l'âge moins je me sens devenir vieux.

        Commentaire


        • #5
          Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

          1923 - en effet une passerelle* en bois enjambe la "piste" dans la ligne doite, après les "stands" c.f. photo page 44 "Les 24 heures du Mans 1923-1982"
          - "Les principaux virages sont éclairés par des appareils Magondeaux**, cette installation ayant été conditionnée de façon que les concurrents ne soient pas génés dans leur marche à grande vitesse" c.f. Roger Labric 1949 page 94;
          - " ... recours à une voiture-pilote confiée à direction experte du réputé champion Victor Hémery qui au moindre appel du directeur de course emmenait sur le parcours des commissaires sportfs, un délégué du service d'ordre ou du service médical, un des organisateurs, ..." c.f. Roger Labric 1949 page 94;
          Le Safety Car avant la lettre !

          - Embryon de village avec cinéma et orchestre.... Balisage des courbes par lampes à acétylène ... etc....c.f. page 45 de "Les 24 heures du Mans 1923-1982"

          Aux suivants.....

          * La passerelle de 1924 est la même que celle de 1923, c.f. photos en parallèle pages 44 et 48 "Les 24 heures du Mans 1923-1982"
          ** c.f. photo page 14 du petit recueil écrit par Jacques Potherat.
          Dernière modification par Sportcars, 11 décembre 2009, 19h39. Motif: orthographe et accent dans le mauvais sens !
          Plus je prends de l'âge moins je me sens devenir vieux.

          Commentaire


          • #6
            Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

            Mon Ami Mate, l'a dit, c'est de la bel'ouvrage que votre compilation

            Laissez moi le temps d'y jeter un œil...
            Hépatoum c'est épatant! Hépatoum la boisson des 24 Heures du Mans!
            26 mai 1923 - 26 mai 1963 ---> à 40 ans d'intervalle, naissance de 2 monstres sacrés

            Commentaire


            • #7
              Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

              Pas encore tout détaillé, mais déjà (en vrac) :

              - 1923 à 1928 : passerelle à la sortie du virage de Pontlieue.
              - 1926 : sonorisation dans la ligne droite des stands.
              - 1929 : pavage en brique du virage précédent Arnage qui prend le surnom "Indianapolis".
              - 1934 : concernant les stands, un premier étage "loges VIP".
              - 1955 : grosse série de travaux totalement omise ! (entre autres, création du garage vert BP, percement du tunnel à la sortie du virage du Tertre Rouge, mise en place du ravitaillement en carburant par "volucompteur" financé par Esso et BP, etc...)
              - 1968 : ben alors ! Et le ralentisseur Ford !
              - 1971 : ce sont des glissières de sécurité qui séparent la zone des stands de la piste. Le mur en béton c'est beaucoup plus tard... en 1991 lors de la construction des nouveaux stands.

              Voilà sans chercher, pour ce qui m'a sauté aux yeux.

              EDIT: J'oubliais...
              - Le panneautage à Mulsanne c'est en 1956, bien-sûr... Noter que les grands travaux n'ont pas simplement concernés les stands. Le rayon de la courbe "Dunlop" a été ouvert et la passerelle déplacée d'une trentaine de mètres latéralement sans la démonter ! Un exploit !
              - 1965 : construction de murs en béton disposés en oblique devant chaque stand de ravitaillement.
              Dernière modification par dilettante, 11 décembre 2009, 21h19.

              Commentaire


              • #8
                Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                Envoyé par Haine Kane Voir le message
                Mon Ami Mate, l'a dit, c'est de la bel'ouvrage que votre compilation

                Laissez moi le temps d'y jeter un œil...


                On compte sur toi Haine Kane
                Fan d'endurance ? Venez jouer au Motorlegend Pronostics Challenge

                Commentaire


                • #9
                  Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                  Envoyé par dilettante Voir le message
                  Pas encore tout détaillé, mais déjà (en vrac) :

                  - 1923 à 1928 : passerelle à la sortie du virage de Pontlieue.
                  - 1926 : sonorisation dans la ligne droite des stands.
                  - 1929 : pavage en brique du virage précédent Arnage qui prend le surnom "Indianapolis".
                  - 1934 : concernant les stands, un premier étage "loges VIP".
                  - 1955 : grosse série de travaux totalement omise ! (entre autres, création du garage vert BP, percement du tunnel à la sortie du virage du Tertre Rouge, mise en place du ravitaillement en carburant par "volucompteur" financé par Esso et BP, etc...)
                  - 1968 : ben alors ! Et le ralentisseur Ford !
                  - 1971 : ce sont des glissières de sécurité qui séparent la zone des stands de la piste. Le mur en béton c'est beaucoup plus tard... en 1991 lors de la construction des nouveaux stands.

                  Voilà sans chercher, pour ce qui m'a sauté aux yeux.

                  EDIT: J'oubliais...
                  - Le panneautage à Mulsanne c'est en 1956, bien-sûr...
                  - 1965 : construction de murs en béton disposés en oblique devant chaque stand de ravitaillement.

                  Merci Dilettante !!!
                  Je m'en vais de ce pas mette la "chronologie" à jour
                  Par contre, pourriez-vous être plus précis à propos de 1955 ???
                  Fan d'endurance ? Venez jouer au Motorlegend Pronostics Challenge

                  Commentaire


                  • #10
                    Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                    Oups ! J'ai répondu à une question qui s'est envolée... quel temps de merde avec ce vent

                    Si ce qui est écrit dans les vieux papier est exact, le circuit mesurait 17,262 km, ce n'est qu'à partir de 1929, après aménagement de la "pointe de Pontlieu" que le circuit fut ramené à 16,340 km;
                    c'est à dire près de 1 km de moins à chaque tour; Barnato parcourera 2669,272 km en 1928 et 2843,830 en 1929 - il n'y a que les km dans le Labric, pas de nombre de tour !
                    Mais en faisant une division, cela donnerait:
                    1928: 155 tours
                    1929: 174 tours

                    un écart de 19 tours seulement alors que le circuit est réduit mais avec une voiture plus puissante.
                    Dernière modification par Sportcars, 11 décembre 2009, 21h44.
                    Plus je prends de l'âge moins je me sens devenir vieux.

                    Commentaire


                    • #11
                      Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                      Envoyé par Sportcars Voir le message
                      Oups ! J'ai répondu à une question qui s'est envolée... quel temps de merde avec ce vent

                      Si ce qui est écrit dans les vieux papier est exact, le circuit mesurait 17,262 km, ce n'est qu'à partir de 1929, après aménagement de la "pointe de Pontlieu" que le circuit fut ramené à 16,340 km;
                      c'est à dire près de 1 km de moins à chaque tour; Barnato parcourera 2669,272 km en 1928 et 2843,830 en 1929 - il n'y a que les km dans le Labric, pas de nombre de tour !
                      Mais en faisant une division, cela donnerait:
                      1928: 155 tours
                      1929: 174 tours

                      un écart de 19 tours seulement alors que le circuit est réduit mais avec une voiture plus puissante.
                      Sportcars, je crois que j'aurais toujours des problémes de compréhension avec vous !!!! rappelez-vous nos échanges en MP !!

                      Je pensais avoir marqué une connerie !!!!
                      Fan d'endurance ? Venez jouer au Motorlegend Pronostics Challenge

                      Commentaire


                      • #12
                        Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                        J'ai répondu pour ce que je pensais avoir saisi

                        A plus, je suis recruté pour quelques heures dans le NCIS.
                        Plus je prends de l'âge moins je me sens devenir vieux.

                        Commentaire


                        • #13
                          Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                          Envoyé par dilettante Voir le message
                          Pas encore tout détaillé, mais déjà (en vrac) :

                          - 1923 à 1928 : passerelle à la sortie du virage de Pontlieue.
                          - 1926 : sonorisation dans la ligne droite des stands.
                          - 1929 : pavage en brique du virage précédent Arnage qui prend le surnom "Indianapolis".
                          - 1934 : concernant les stands, un premier étage "loges VIP".
                          - 1955 : grosse série de travaux totalement omise ! (entre autres, création du garage vert BP, percement du tunnel à la sortie du virage du Tertre Rouge, mise en place du ravitaillement en carburant par "volucompteur" financé par Esso et BP, etc...)
                          - 1968 : ben alors ! Et le ralentisseur Ford !
                          - 1971 : ce sont des glissières de sécurité qui séparent la zone des stands de la piste. Le mur en béton c'est beaucoup plus tard... en 1991 lors de la construction des nouveaux stands.

                          Voilà sans chercher, pour ce qui m'a sauté aux yeux.

                          EDIT: J'oubliais...
                          - Le panneautage à Mulsanne c'est en 1956, bien-sûr... Noter que les grands travaux n'ont pas simplement concernés les stands. Le rayon de la courbe "Dunlop" a été ouvert et la passerelle déplacée d'une trentaine de mètres latéralement sans la démonter ! Un exploit !
                          - 1965 : construction de murs en béton disposés en oblique devant chaque stand de ravitaillement.

                          A propos de 1971, dans la "chronologie" il est marqué .......
                          "La zone de décélération est séparée de la piste par un mur en béton."

                          On ne parle pas de la zone des stands......
                          Fan d'endurance ? Venez jouer au Motorlegend Pronostics Challenge

                          Commentaire


                          • #14
                            Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                            Début de la mise à jour grâce à Dilettante, Merci !


                            P.S
                            Un paquet de bonbons "La Pie qui chante" offert au premier qui me trouve l'année du (des) premier camping !!






                            -1923 :
                            Circuit de 17,262km créer au surlendemain de la guerre et emprunté lors du Grand Prix de l’A.C.F en 1921.
                            A Pontlieue et à Mulsanne, l’armée a installé des projecteurs.
                            Courbes et virages sont illuminés par un eclairage acétylene anti-eblouissant MAGONDEAUX.
                            Derrière les tribunes, embryon de « village » avec cinéma et orchestre
                            Construction d’une passerelle au bout de la ligne droite des stands
                            Construction d'une passerelle à la sortie du virage de Pontlieue.
                            tribunes eclairées a l'electricité

                            -1924 :
                            Circuit de 17,262km.
                            Revêtement amélioré mais encore inégal
                            Village en développement avec attractions variées
                            Création des premiers parkings numérotés
                            La maison Magondeaux réalise un éclairage du circuit sur plus de 17 kilomètres


                            -1925 :
                            Refusant de céder aux exigences financières des propriétaires du terrain bordant les stands, l’A.C.O., sur initiative de Georges Durand ( secrétaire général ) délaisse la zone des « Raineries » et transplante l’intendance ( P.C., tribunes, box, chronométrages, etc.….) sur les Hunaudières.
                            Un camion de la « propagande parlée » assurait une sonorisation de l’information


                            -1926 :
                            La R.N. 158 qu’emprunte la ligne droite des Hunaudières est resurfacée.
                            Après entente avec les riverains, retour aux Raineries .
                            Erection de tribunes en dur, extension des stands.
                            Eclairage permanent de la zone des tribunes de 20 heures à 6 heures du matin.
                            Développement du parc qui comprend maintenant des restaurant, buffets, buvettes, point d’eau, etc…
                            Sonorisation dans la ligne droite des stands.
                            Parking pouvant contenir 3000 voitures


                            -1927 :
                            Nouveaux aménagements de zones publiques et créations de terrains de camping.


                            -1928 :
                            Sonorisation étendue dans toutes les enceintes ouvertes au public.



                            -1929 :
                            Circuit de 16,340km.
                            Des impératifs de sécurité ont conduit l’A.C.O. à raccourcir la pointe ouest du tracé.
                            Exit la fameuse épingle de Pontlieue.
                            Une nouvelle enceinte pour le public est aménagée le long des "ESSES" d'arnage , ainsi qu'a Mulsanne
                            Un garage est également prévu.
                            Pavage en brique du virage précédent Arnage qui prend le surnom "Indianapolis"


                            -1932 :
                            Circuit de 13,492km.
                            L’A.C.O. délaisse définitivement la zone urbaine.
                            Création d’une nouvelle voie sur le lieu-dit, le Tertre Rouge.
                            Aménagements de nouvelles enceintes autour de la montée et de la descente qui précèdent les « S » du Tertre.
                            la passerelle est déplacée à l'entrée de la nouvelle courbe à droite
                            construction de 2 passerelles à la sortie des Esses du tertre rouge


                            -1933 :
                            Sur les Hunaudières, initiative appelée a faire école, apparition d’une bande axiale de couleur jaune.
                            Nouvelle signalisation sur plaques réfléchissantes dans les endroits délicats du circuit.


                            -1934 :
                            Nouveau revêtement entre Mulsanne et le virage d’Arnage.
                            Refonte complète des stands, on en compte maintenant 60 avec un premier étage "loges VIP".
                            A l’intérieur des « S » du Tertre, construction d’une mini-chapelle.
                            Aménagement d’un golf.
                            Totalité des zones publiques desservie en eau potable.
                            Installation de 60 distributeurs d'essence dans les stands, grâce à la société des pétroles Jupiter et la Standard Française des pétroles.



                            -1937 :
                            Nouvelles rangées de fascines posées entre les virages d’Arnage et d’Indianapolis et dans les « S » du Tertre Rouge.
                            Mise à disposition des pilotes et des assistants de tentes de campings.



                            -1938 :
                            Elargissement de la piste, principalement devant les stands et en sortie des virages et courbes.


                            -1939 :
                            Circuit de 13,492km.
                            Création de gradins publics de la zone des stands au sommet de la bosse précédant les « S ».
                            Possibilité d’accueil des parking nettement augmentées.
                            destruction des 2 passerelles à la sortie des Esses du tertre rouge


                            -1949 :
                            Circuit de 13,492km.
                            Après les années de guerre où toutes les infrastructures ont été détruites, tout a été reconstruit. Tribunes, stands, locaux administratifs, village, revêtement,…, tout est neuf.
                            Construction de la tribune Durand.


                            -1950 :
                            La piste est resurfacée et re goudronnée.
                            Nouveau pont Dunlop en forme de pneu au milieu de la courbe à droite suivant les stands.

                            -1953 :
                            Construction d'une passerelle aux couleurs Dunlop à la sortie des Esses du tertre rouge


                            -1954 :
                            largeur de la piste portée à 8 mètres entre Mulsanne et Arnage.
                            Le virage d’Indianapolis est relevé.


                            -1955 :
                            Construction du garage vert BP
                            Percement du tunnel à la sortie du virage du Tertre Rouge
                            Mise en place du ravitaillement en carburant par "volucompteur" financé par Esso et BP

                            -1956 :
                            Circuit de 13,461km.
                            Refonte complète de la zone des stands avec la création d’une zone dite de décélération en amont et devant les stands.
                            Creation de la zone de panneautage à Mulsanne


                            -1961 :
                            Le pesage quitte les Jacobins pour s’installer aux abords même du circuit.


                            -1965 :
                            Construction de murs en béton disposés en oblique devant chaque stand de ravitaillement.
                            Passerelle Dunlop déplacée à la sortie de la courbe, en haut de la butte. (en même temps que les travaux de construction du circuit Bugatti).


                            -1966:
                            construction de la tribune ACO (ex tribune citroen)



                            -1968 :
                            Nouveau tracé de 13,469km.
                            Creation du ralentisseur Ford


                            -1970 :
                            Le pesage est effectué dans un enclos à l’intérieur du circuit.
                            Le circuit est amenagé au niveau des S du Tertre Rouge et les rails de sécurité sont maintenant présents sur toute la longueur du circuit.


                            -1971 :
                            Plus de murets ni de fascines sur le circuit.
                            Toutes les zones sont maintenant protégées par des glissières.
                            Glissières de sécurité qui séparent la zone des stands de la piste.

                            -1972 :
                            Nouveau tracé de 13,640km qui évite le secteur dit de « Maison Blanche » remplacée par une succession de courbes et une courte ligne droite.


                            -1973 :
                            Pour les spectateurs, création d’une zone ouverte au public dans la nouvelle portion.
                            Goodyear délègue son ballon dirigeable qui diffusera les résultats la nuit.


                            -1978 :
                            Aménagement de vibreurs dans la totalité des virages et des courbes du circuit.
                            Nouvelle passerelle Dunlop.


                            -1979 :
                            Circuit de 13,262km.
                            La nouvelle rocade sud à obligé l’A.C.O. a modifier le virage du Tertre Rouge.
                            L’ancien coude à 90° est remplacé par une courbe serrée d’un rayon de 50 mètres. Travaux qui impliqueront la suppression de la passerelle publique au couleur Dunlop et la construction d’un passage souterrain au tertre Rouge.
                            Revêtement neuf sur la ligne droite des Hunaudières.


                            -1986 :
                            Circuit de 13,528km.
                            Construction du rond point de Mulsanne et aménagement de la nouvelle zone de freinage.


                            -1987 :
                            Circuit de 13,535km.
                            A la demande de la Fédération Internationale Motocycliste inquiète des très hautes vitesses, l’A.C.O. décide d’aménager un ralentisseur à l’entrée de la courbe Dunlop.


                            -1988 :
                            Revêtement tout neuf sur les Hunaudières et installation d’une troisième hauteur de rails de sécurité.


                            -1990 :
                            Circuit de 13,600km.
                            Une partie de la légende du Mans disparaît avec la création de deux chicanes dans la ligne droite des Hunaudières destiner à augmenter la sécurité et faire baisser les vitesses.


                            -1991 :
                            démolition des stands construits en 1956 et construction de 46 stands plus spacieux et plus modernes surmontés d’une tribune de 2900 places.
                            La piste de décélération est élargie, le paddock est réaménagé et construction par la même occasion d’un nouveau module sportif sur cinq niveaux.


                            -1992 :
                            Apparition de grillages à Mulsanne, Indianapolis et Arnage. ( aménagements exigés par la commission de sécurité ).
                            Barbelés au dessus du muret face aux stands pour éviter l’envahissement.


                            1996
                            Apparition des grillages devant les stands ainsi que dans la descente qui suit la Dunlop, des grillages "mobile" (non fixé au sol mais juste posé au sol avec des poids) sont présent au niveau de la chicane Dunlop.


                            1997
                            Allongement de la piste de 5m avec une modification de la chicane Dunlop. Cete modification rend le virage plus lent et agrandis le bac à sable. Apparition des grillages dans cette portion.


                            1999
                            Apparition d'une 2ème rangée de grillage à Mulsanne suite à l'envolée de la Porsche GT2 l'année précédente.


                            2001
                            La bosse de Mulsanne est écrêté


                            2002
                            Modification du virage de la chapelle ce qui modifie la descente après le Dunlop, de ligne droite celle-ci se transforme en un gauche droite rapide.


                            2004
                            Le revêtement est refait sur le Bugatti dont les portions communes du circuit de la sarthe : virage du raccordement / descente de la Chapelle.


                            2005
                            Le dénivelé du poste 89 est supprimé
                            Rénovation et ravalement de façade de la tribune "Singher"
                            Destruction de l'ancien Welcome
                            Rénovation du tunnel après les stands


                            2006
                            Nouvelle modification de la chicane Dunlop devenu encore plus lente.
                            Une nouvelle sortie des stands existe désormais au niveau de cette même chicane. Mais suite à l'avis des pilotes lors des essai préliminaire, celle-ci ne sera pas utilisé pour les 24h.
                            Apparition du nouveau village.
                            Apparition des "plateforme" de vue pour les personnes à mobilités réduites dans différentes zones.
                            Réfection de la zone spectateurs du Tertre rouge


                            2007
                            Le rayon du virage du tertre rouge est modifié et le virage est désormais plus rapide. Augmentation du nombre de stands à 55.
                            Réfection du souterrain du tertre rouge


                            2008
                            Apparition du nouveau Welcome


                            2009
                            Pose sur la glissière de béton armé séparant les stands de la piste, de panneaux vitrés à même de protéger les personnels des écuries en cas de projections de pièces par les véhicules.
                            Démolition du "club house"
                            Goudronnage dans la zone spectateur de la Dunlop
                            nouvelle zone spectateur dans le camping Beauséjour ( virages Porsche)
                            Extension de la tribune Maison-Blanche
                            construction d'un centre médical spectateurs


                            Si vous trouvez des erreurs, n'hésitez pas !!!!
                            Dernière modification par killian, 13 décembre 2009, 17h49.
                            Fan d'endurance ? Venez jouer au Motorlegend Pronostics Challenge

                            Commentaire


                            • #15
                              Re : Le circuit du Mans hier et aujourd'hui en photos

                              -1923 :
                              Circuit de 17,252km créer au surlendemain de la guerre et emprunté lors du Grand Prix de l’A.C.F en 1921.


                              NON ! 17,262 km.

                              Ce n'est pas parce qu'il y a une erreur dans le double "24 Heures du Mans 1923-1992" à la page 24, qu'il faille la récrire.

                              1921 GP de l'ACF = 17,262 km, distance et parcours repris pour les premiers 24 Heures du Mans qui s'intitulent d'abord : "Grand Prix d'Endurance de 24 Heures"

                              Ouvrages qui donnent cette longueur:

                              Roger Labric 1949: page 26 création du GP de l'ACF et page 91 le GP d'Endurance des 24 Heures du Mans est disputé sur le même circuit.
                              Cinquantenaire de l'ACO 1956: page 36
                              etc.... etc...

                              Première phrase, première erreur

                              Ce qui signifie que lorsqu'il y a une connerie d'écrite il n'est pas demandé de la justifier, mais quand il faut la corrigerr, il faut "offrir" les preuves.
                              Dernière modification par Sportcars, 12 décembre 2009, 00h32. Motif: Précision .
                              Plus je prends de l'âge moins je me sens devenir vieux.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X