Annonce

Réduire
Aucune annonce.

A propos du film "Le Mans"

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • A propos du film "Le Mans"

    Pour ne pas dévier du sujet sur nos premières 24 heures, nous préférons en ouvrir un autre.

    Pour ce qui est de l'accident qui a coûté une jambe à un pilote il s'agissait de David Piper, c'est la raison pour laquelle il se tient à côté de sa voiture lors des départs "Le Mans" des courses historiques. C'est d'ailleurs le seul moment où l'on peut constater son handicap. Il conduisait, lors du tournage, la Porsche 917 chassis 013 qui a été pratiquement coupée en deux lors de l'accident qui a eu lieu à Arnage.

    La voiture est repartie chez Porsche et a été reconstruite sous le numéro de chassis 034 mais elle porte toujours sa plaque 013. C'est elle que l'on a vue dans les années 2000 dans la Sarthe. Elle nous tient à coeur car c'est la gagnante des 1000 kilomètres de Paris en 1971. C'est une vraie Gulf-Wyer au palmarès impressionnant.

    Toujours à propos d'accidents, Derek Bell a été victime de graves brûlures durant le tournage du film puis il a gagné à Montlhéry en 1971, comme quoi tout se tient. (Ou presque...)

    Encore une chose, durant le film les voitures sont "fausses" dans pratiquement toutes les scènes. Toute l'histoire est contée dans le livre "A french kiss with death" (titre très bien trouvé et intraduisible qui colle parfaitement au film.)
    Mais certaines scènes ont été tournées en 1970 pendant la course.

    Nous n'étions pas là pour la course mais nous pouvons vous dire, certains à 95%, que la 917-010 (orange) de David Piper qui est garée dans le paddock n'était pas là en Juin. Elle a été apportée en Juillet pour le décor, quel décor!

    Pour terminer, appel à votre perspicacité, il y a une incohérence chronologique dans le film, personne n'en n'a jamais parlé à notre connaissance.

    LAQUELLE ???

    Ha ha !

    A vos lecteurs de DVD (tout le monde a le film puisqu'il était donné avec le programme de l'an dernier) et à vos claviers!

  • #2
    Ah !! merci pour ce sujet les Coyotes
    j'ai vu le film trois fois de suite après être rentré du Mans en Juin dernier et je n'ai rien remarqué et pas de bol, j'ai passé le DVD à un pote ... mais je pense que certains vont trouver ...
    Sinon dans votre excellent post vous ne parlez pas de cette fameuse légende !! j'en conclu donc que ce n'est qu'une légende ?

    Commentaire


    • #3
      Une incohérence ? Ce serait pas vers la fin par hasard ?

      Moi j'ai une autre question : à aucun moment je n'ai vu la 917 victorieuse de Hermann / Atwood (n°23). Au début, c'est normal car la voiture n'était pas très bien qualifiée, mais quand même, sur 24 heures de course, c'est curieux qu'ils n'aient pas fait un seul plan en guise de clin d'oeil au vainqueur ?!?

      Commentaire


      • #4
        si si "911 pour toujours" on l'aperçoit, furtivement à un moment, elle passe sur la ligne des stands; mais en effet elle n'apparait pas sur le final. Et puis dans le film, qui gagne ? certe pas la 917 du "Team" Porsche Autriche.


        Riko je t'ai écris dans l'autre "Topic" à ce sujet.

        Chapeau à "Michael"; au fait les deux doigts lancés vers le ciel (index et majeur) c'était une coutume en sport automobile; il n'y a qu'à regarder des photos de Mike Hawthorn, Harry Schell, Peter Collins, Stirling Moss, etc....

        C'est, apparemment, moins fort que notre "doigt".

        Commentaire


        • #5
          Une incohérence chronologique, j'en vois plutôt une au début du film. Il débute par le flash-back de Michael Delanney (notre ami Steve) sur l'édition 1969. Et lors de l'accident Porsche-Ferrari, les voitures viennent percuter les rails de sécurité. Or, en 1969, à ma connaissance les rails n'étaient implantés que sur les Hunaudières et les tribunes. Ils n'ont "fait le tour du circuit" que l'année suivante.

          Mais je ne peux pas être affirmatif car je n'ai pas de photos dans cette zone du circuit en 1969.
          Tombé dedans en 1975... Depuis les effets sont permanents...

          Commentaire


          • #6
            Je viens d'ouvrir mon dossier "Michel Vaillant" consacré à Jacky Ickx. Dans la BD retraçant l'édition 1969, on y voit le funeste accident de John Woolfe sur la première 917 client. Certes ce ne sont que dessins, mais l'auteur a bien représenté des fascines et non des rails... Je dois avoir bon...

            Etonnant de constater d'ailleurs que Steve McQueen a situé cet accident entre une Porsche et une Ferrari au même endroit que le réel accident tragique de 1969. Il a même utilisé une Porsche et une Ferrari. Or, après l'accident de John Woolfe, sa 917 a pris feu et la Ferrari 312 n°19 officielle en passant juste sur les lieux s'est également embrasée.

            Dans le film, Steve inverse les roles, le pilote qui meurt est à bord de la Ferrari n°18. Evidemment, il doit y avoir un lien avec le fait que c'est Porsche qui finançait le film...

            Encore une chose, durant le film les voitures sont "fausses" dans pratiquement toutes les scènes.
            Oui d'ailleurs lors du gros crash de la Porsche Gulf de Michaël au petit matin, lorsque la carrosserie se détache après l'impact, on voit sur le bas de caisse apparaître une carrosserie jaune. Je crois savoir qu'il s'agissait d'une Lola...

            Enfin, en déviant un tout petit peu. Il parait que la 917 longue queue aux couleurs Martini de 1971 qui est exposée au musée du Mans est en fait une... Gulf ! Ce serait l'usine qui l'aurait repeinte avant de la donner. Un éclat de peinture quelque part sur la voiture prouverait cette théorie. Je n'ai jamais eu l'occasion de la vérifier personnellement.
            Tombé dedans en 1975... Depuis les effets sont permanents...

            Commentaire


            • #7
              Je n'ai pas le film pour vérifier, mais certains affirment que :

              A la fin de la course, les voitures apparaissent propres et sales dans le même tour de course...

              Et dans le même dernier tour, le duel entre les trois voitures de tête apparait deux fois de suite sur les même portions de circuit : portion apres Arnage, Maison Blanche et Chicane Ford.

              Si quelqu'un peut vérifier....

              Commentaire


              • #8
                Oui, il y a plein de petits problèmes de ce genre. Mais il est difficile de leur en vouloir car in de vait pas être facile d'être raccord entre plusieurs scènes tournées sur différents jours ! La météo en particulier est le problème le plus épineux, et nombreux sont les "raccords" météo abracadabrants...

                Mais je viens d'en trouver une belle. Le plan en caméra embarquée à la sortie de Mulsanne avec le soleil couchant se situe dans le déroulement du film après le passage de la nuit !!!
                Tombé dedans en 1975... Depuis les effets sont permanents...

                Commentaire


                • #9
                  Ouh là! on va essayer de reprendre tout dans l'ordre.
                  Tout d'abord la légende selon laquelle Steve McQueen aurait piloté. Personne ne l'a infirmée mais rien ne le prouve non plus. Alors... pas de fumée sans feu ou coup de bluff? On n'en sait rien, ce que nous savons c'est que dans le passé, certaines personnes fortunées ont fait quelques tours de circuit sans être des pilotes inscrits dans la course. Autres temps...

                  Pour ce qui est des rails à Maison Blanche, c'est, pensons-nous exact, mais nous devons revisioner une cassette de l'accident de 1969 pour en être certains.

                  L'accident du début, ce n'est qu'un film, une fiction, on voit la 908 de 1969 qui passe dans la nuit et une pseudo-Ferrari qui brûle avec, c'est vrai, un numéro 18.
                  En 1969, Chris Amon a roulé sur les débris de la Porsche de l'infortuné, si l'on peut dire, John Woolfe et sa 312P a pris feu.
                  Nous avons une vidéo qui montre le monstrueux embouteillage, c'est le mot, au moment de l'accident du premier tour et une photo de la Ferrari pleine de neige carbonique est en page 109 du livre "Ferrari P 1961-1973" de Piero Casucci aux éditions Automobilia. Le capot avant est légèrement abîmé sur le devant.

                  Pour ce qui est des plans raccord, c'est vrai que l'on voit passer les voitures à plusieurs reprises au mêmes endroits dans le même tour, cela est dû au fait que l'équipe ne pouvait pas tourner complètement là où elle voulait car ils ne coupaient que certaines portions du circuit pour ne pas trop gêner la circulation.

                  Sachez, ceux qui n'ont pas lu le livre de Michaël Keyser, que le tournage a été une sacrée pagaille, John Sturges qui aurait dû en être le réalisateur, a claqué la porte en plein milieu, las des caprices de Steve McQueen, et il n'a donc pas réalisé le film! Laissant tout ce joli monde se débrouiller.

                  Par fausses voitures, nous entendons des voitures qui n'ont pas participé aux 24 heures comme par exemple la Lola T70 verte de David Piper Autoracing que l'on voit faire un tête à queue ou d'autres qui avaient été louées (par Joseph Siffert) et repeintes aux couleurs de celles de la course. Il y avait également des 512 et des 917 qui avaient été louées ou achetées par la production plus la 917 longue prêtée par l'usine porsche que seul Rudi Lins avait le droit de piloter. Normal, donc, quel'on n'apercoive que très peu la 917-023 gagnante ainsi que les autres voitures de la vraie course, répétons-le, il n'y a que très peu de plans de cette vraie course.

                  Et puis il y a les Lolari et Porschola. Deux voitures utilisées pour les accidents de la 512 à Indianapolis séquence réussie quoique un peu gâchée par le sensationnalisme de la fin de séquence avec un excès gratuit et inutile d'hémoglobine. Et l'accident de Michael Delaney complètement raté ou l'on voit clairement que le bas de la voiture est jaune. A l'époque de sa sortie, sur grand écran, cela nous avait interpellé. Il a fallu attendre l'invention du magnétoscope pour découvrir le subterfuge.
                  Dans les deux cas, ce sont des chassis de Lola T70 (nous avons les numéros quelque part...) qui ont été utilisés avec des carosseries de ferrari et de Porsche. La production ne s'est tout de même pas amusé à détruire des voitures qui leur avaient coûté assez cher. (Nous avons l'annonce parue dans Sport Auto de la vente des 917 et 512 par Solar qui voulait rentrer un peu dans ses frais.) Les voitures ont été revendues et ont couru en 1971.

                  Il faut savoir que le film a été un bide à sa sortie et que Solar a perdu de l'argent. En 1971, personne ne considérait le film comme "culte" beaucoup de gens furent très déçus. Ah! s'il avait été réalisé par John Sturges !!!

                  mais avec le temps, comme c'est le seul film sur Le Mans il est devenu ce qu'il est. La preuve, nous en parlons aujourd'hui. (rendez-vous dans trente ans pour parler du Michel Vaillant)

                  Pour ce qui est des raccord météo, catastrophe! Si le mois de Juin 1970 fut pluvieux, le mois de Juillet fut très ensoleillé et sec comme jamais vous remarquerez d'ailleurs le soleil qui luit... sous la pluie artificielle! Normal, donc, que les raccords soient complètement anachroniques.

                  Pour finir, la 917 longue du musée du Mans est bien la 045 qui était une Gulf. (voir les entrées d'air) L'usine Porsche l'a revendue en la peignant (mal) aux couleurs Martini de 1971. Le nez est bleu-nuit alors que les Martini avaient un nez noir! Nous avons échappé à une Langheck repeinte aux couleurs du cochon rose, c'est déjà ça!

                  Alors, pour ce qui est de notre appel à votre perspicacité, on vous aide : l'erreur vient de voitures qui n'ont rien à voir de près ou de loin avec la course de 1970 mais qui sont de splans tournés pendant les 24 heures. Oui! mais de quand ???

                  A vos DVD et à vos claviers !

                  Et pardon d'avoir été un peu longs si l'on vous disait que nous avons résumé nos propos...

                  Commentaire


                  • #10
                    Merci pour tous ces éclaircissements ! [img]graemlins/thumb.gif[/img]
                    Je pensais qu'il y avait plus de plans tournés pendant la course. Le premier tour doit être le seul moment sans plans fabriqués (encore que ?!?)
                    Pour info, j'ai retrouvé la 917 n°23 du Team Salzburg. Elle fait une apparition très furtive après 33 min et 47 sec (pour ceux qui veulent vérifier )

                    Pour la colle, je pensais aux 2 passages à Maison Blanche dans le dernier tour, je vais chercher...

                    Commentaire


                    • #11
                      LOLA T70, Ferrari 512 et Porsche 917 utilisées pour le film.

                      Lola T 70

                      Mk III # SL73/105 après et avant de loyaux services, fut achetée en 1970 après le mois de juillet, par Solar Productions carrosée avec une caisse de 917 - Accident - lors du tournage; réparée après elle participe aux 300 miles de Hockenheim le 11 octobre 1970: abandon.

                      Mk III # SL 73/132 carrossée en Ferrari 512 ? vendu en France après le tournage; elle y serait encore. (elle a participé aux 24 heures en 1969 pilotée par Ulf Norinder et Sten Axelson n° 7)

                      Mk III # SL 73/134 vendu par petites annonces à David Piper qui la revend à la Solar Productions qui la déguise en Ferrari 512 - accident - lors du tournage; le n° de châssis a été récupéré et la voiture reconstruite !

                      Ferrari 512 S Berlinetta

                      # 1016 achetée en juillet 70 par Solar Productions; vous la trouverez dans le livre "French Kiss with death" page 303. # 5 ou 6 dans le film ???

                      # 1026 achetée en juillet par Solar Productions, pilotée par Derek Bell dans le film, elle est détruite pendant le tournage. Après avoir été reconstruite, elle fut la propriété de Nick Mason le batteur de Pink Floyd en 1978; il me semble qu'il la possède toujours.

                      # 1028 512 S spyder ex NART; achetée par Solar Productions, page 303 du livre # 5 ou 6 ou 8 ????

                      # 1036 berlinetta (sans moteur( achetée par Solar Productions peut être à Ecurie Francorchamps.

                      Porsche 917

                      # 917 - 013 Utilisée pour le Film pilotée par David Piper qui a un accident dans le virage de Arnage; réparée à Stuttgart, changement de châssis et devient 917 - 034 !

                      # 917 - 022 achetée neuve par Solar Productions qui la fait transformer en queue Courte et vendue à la fin du film; elle fut peinte en jaune avec des bandes verte.

                      # 917 - 024 achetée à Jo siffert par Solar Productions puis revendue après le tournage. Cette Porsche serait en France ?

                      Pour les Renault 4 L, Simca 1000,... etc, qui étaient sur les garages ??????????

                      Commentaire


                      • #12
                        Et bien !!! y a vraiment des mordus [img]graemlins/thumb.gif[/img]
                        Chapeau pour ces éclaircissements les Coyotes et Sportcars !!!
                        Dès que je récupère mon DVD, je me remèts dans le film, fort de toutes vos explications.
                        Pour ma part de savoir tout ça n'enlèvera rien à la magie de ce film ... bien au contraire !!
                        Avec toutes les difficultés de tournage que ce film à pu engendrer, on le doit vraiment à un passioné et amoureux du Mans

                        Commentaire


                        • #13
                          Salut ! Un petit HS qui à la fois n'en est pas un ! Je reste persuadé que le MEILLEUR Film sur la Competition Atomobile est : Grand Prix ! C'est mon avis ! Et le votre ? A + FGAO .

                          Commentaire


                          • #14
                            Moi j'aime bien le derneir tour qui dure un quart d'heure, et la pluie qui laisiee un episte seche pour revenir juste apres!

                            Mias bon c'ets mon film culte alors......

                            Commentaire


                            • #15
                              Je l'ai maté à nouveau hier, et effectivement, les Coyotes, il y a une image ou deux Porsche 908 longues fermées se reflètent dans le casque d'un pompier. Or en 1970, il n'y en avait pas au départ... Il n'y avait qu'une 908 spyder qui a d'ailleurs fini troisième.

                              L'image est donc extraite probablement des repérages faits par Steve et son équipe en 1969.
                              Tombé dedans en 1975... Depuis les effets sont permanents...

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X