Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L'édition du Mans la plus marquante

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #61
    Re : L'édition du Mans la plus marquante

    Et c'est Barth qui a fait les derniers tours avec le flat 5 !

    Commentaire


    • #62
      Re : L'édition du Mans la plus marquante

      bonjour mustang66; c'est vrai, l'ingénieur G. Martin dans sa quête d'amélioration des performances et consommation du V12, a transposé les ultimes évolutions de la version F1 fin 72 sur les 670 en 73 et 74.
      L'effet "Stuka en piqué" en a été un peu altéré, mais avec le spectacle sur la piste, dans les stands et le son très agréable aussi du boxer Ferrari, c'était un grand moment.
      On peut penser que G. Martin a cédé aux sarcasmes de Keith Ducworth qui, interrogé à ce sujet, ironisait: "c'est une fantaisie au détriment du rendement."
      Pour la petite histoire(source vidéo VHS Matra vendue à l'occasion du 25ème anniversaire) J. Luc Lagardère explique la génèse de Matra Auto et du V12; il donne les consignes à son motoriste: "le public doit reconnaitre notre moteur parmi tous les autres". Objectif atteint.
      Donc 73 pour le duel
      72 pour la mélodie
      Amicalement passionnément

      Commentaire


      • #63
        Re : L'édition du Mans la plus marquante

        Envoyé par MUSTANG66 Voir le message
        Et c'est Barth qui a fait les derniers tours avec le flat 5 !
        Merci pour la correction

        Une lecture trop rapide et encore un tout droit dans une des chicanes des Hunaudières

        Va falloir que je vérifie mon parallélisme moi

        Salutations

        Commentaire


        • #64
          Re : L'édition du Mans la plus marquante

          Envoyé par matrav12 Voir le message
          bonjour mustang66; c'est vrai, l'ingénieur G. Martin dans sa quête d'amélioration des performances et consommation du V12, a transposé les ultimes évolutions de la version F1 fin 72 sur les 670 en 73 et 74.
          L'effet "Stuka en piqué" en a été un peu altéré, mais avec le spectacle sur la piste, dans les stands et le son très agréable aussi du boxer Ferrari, c'était un grand moment.
          On peut penser que G. Martin a cédé aux sarcasmes de Keith Ducworth qui, interrogé à ce sujet, ironisait: "c'est une fantaisie au détriment du rendement."
          Pour la petite histoire(source vidéo VHS Matra vendue à l'occasion du 25ème anniversaire) J. Luc Lagardère explique la génèse de Matra Auto et du V12; il donne les consignes à son motoriste: "le public doit reconnaitre notre moteur parmi tous les autres". Objectif atteint.
          Donc 73 pour le duel
          72 pour la mélodie
          Pour s'en remettre un petit coup pour la route: http://www.youtube.com/watch?v=TiZILK1ssXY

          Commentaire


          • #65
            Re : L'édition du Mans la plus marquante

            malheureusement, il ne prends pas tous les tours!

            Commentaire


            • #66
              Re : L'édition du Mans la plus marquante

              pour avoir vu l'accident de l'Audi de mes propres yeux, je dirai sans conteste celle de cette année 2011 !!!

              Commentaire


              • #67
                Re : L'édition du Mans la plus marquante

                Je dirai 2010 avec l'énorme déception que j'ai eu avec les casses moteurs des Peugeot. Cà doit la seule fois en sport automobile où je suis resté abasourdi, c'était vraiment suréaliste.
                http://ferrari1955.labrute.fr

                L'homme a créé Dieu, l'inverse reste à prouver.

                Commentaire


                • #68
                  Re : L'édition du Mans la plus marquante

                  Si l'on met de côté l'accident de 1955, et celui de 1969 qui m'est cher, en tant que télespectateur, je dirais aussi 2010.
                  Une véritable stupeur de voir les quatre Peugeot cracher du feu chacune leur tour et abandonner.

                  En tant que spectateur cette fois,1986 : je me trouvais au tertre rouge au moment où Jo Gartner s'est fracassé contre les rails à l'entrée des Hunaudières.
                  Le moment le plus pénible, c'est lorsqu'ils annoncèrent sa mort.
                  Ingérer des cellules irradiées de souffrance et de peur me fait horreur. Je ne digère pas les agonies ( Arielle Dombasle)

                  Commentaire

                  Chargement...
                  X