Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Assassinat president kennedy

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • prosto
    a répondu
    Re : Assassinat president kennedy

    Mon père travaillait pour les américains depuis 1956 au camp de Bussac (17) à la maintenance des matériels (au garage). Je me souviens lors d'un noël donné dans le camp pour les familles françaises d'avoir été émerveillé par tous les jouets distribués. A cette époque en Charente !!! les américains c'était un vrai papa noël !

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Re : Assassinat president kennedy

    Envoyé par kikadikoi Voir le message
    J'étais un tout petit peu plus jeune que Prosto mais je me souviens très bien de l'endroit , du moment et avec qui j'étais quand j'ai appris la nouvelle.
    j'étais moi aussi très pro américain et je le suis toujours .
    Je te rejoint !

    Laisser un commentaire:


  • kikadikoi
    a répondu
    Re : Assassinat president kennedy

    J'étais un tout petit peu plus jeune que Prosto mais je me souviens très bien de l'endroit , du moment et avec qui j'étais quand j'ai appris la nouvelle.
    j'étais moi aussi très pro américain et je le suis toujours .

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Re : Assassinat president kennedy

    Ce matin, je ne sais où me mettre ! mais tous vos commentaires me font plaisir.

    J'avais 17 ans le 22 novembre 1963 et je m'intéressais depuis longtemps aux informations. Kennedy était pour moi celui qui défendait la liberté et j'étais très pro américains !
    Donc son assassinat m'a beaucoup marqué, puis j'ai oublié et le film de O. Stone a réveillé cet imbroglio.
    Pour ma part je suis convaincu que beaucoup de personnes voulait se débarraser de JFK, mais qui a trempé dans ce complot ?

    Laisser un commentaire:


  • can the can
    a répondu
    Re : Assassinat president kennedy

    Envoyé par kikadikoi Voir le message
    C'est vrai que ce film donne envie de lire sur cette histoire .
    Déjà ce sujet ( bravo Prosto ) est une bonne entrée en matière pour quelqu'un qui veut aller plus loin dans sa connaissance.
    J'avoue que l'ami Michel Fournier, avec qui j'ai travaillé de longs mois pour un livre, m'étonne de jours en jours.

    Après Woolfe, il s'avère que ce "Prosto" est qualifié en sport auto et notamment en F1 ( des fois on dirait Lovaty) et sur cette enquête, il fait preuve d'un grand professionnalisme et n'a rien à envier à un pro.

    Franchement Michel, très fier de toi, continue de m'épater.

    Laisser un commentaire:


  • kikadikoi
    a répondu
    Re : Assassinat president kennedy

    C'est vrai que ce film donne envie de lire sur cette histoire .
    Déjà ce sujet ( bravo Prosto ) est une bonne entrée en matière pour quelqu'un qui veut aller plus loin dans sa connaissance.
    Dernière modification par kikadikoi, 23 novembre 2015, 19h41.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : Assassinat president kennedy

    Envoyé par kikadikoi Voir le message
    J'ai regardé le film JFK hier soir à la télé (Chérie 25 ) et bien moi qui en était resté a la version officielle et rien d'autre , ce film a jeté un grand doute dans mon esprit .. Maintenant je ne sais pas quel crédit on doit accorder à ce film et à son metteur en scène Oliver Stone.
    Le vrai Jim Garrison est plus fanstasque que la version Kevin Kostner, mais la majorité des mystères soulevés est la base de réflexion de ceux qui pensent complot.

    Laisser un commentaire:


  • camerat
    a répondu
    Re : Assassinat president kennedy

    Envoyé par prosto Voir le message
    En 2001, Oliver Stone gonfle son film de 17 minutes (passant de 189 à 206 min). Voici le détails des scènes ajoutées 11,12 :

    Guy Bannister et sa secrétaire parlent brièvement d'Oswald.

    Nouveaux flashbacks de la vie d'Oswald à Dallas avec sa femme après son retour de Russie et ses contacts avec George De Mohrenshildt, Janet et Bill Williams.

    Lorsque Garrison et son assistant sont au dépôt de livres, ils discutent du fait que le parcours du cortège a été modifié par le maire de Dallas Earle Cabell, frère de Charles Cabell général déchu par Kennedy en 1961.

    Un faux Oswald est montré dans un flashback testant une nouvelle voiture et parlant d'aller en Russie au vendeur.

    Dans un autre flashback, Oswald est introduit à la communauté cubaine de la Nouvelle-Orléans et rencontre Sylvia Odio, chef d'un mouvement clandestin anti-Castro.

    Un nouveau flashback d'Oswald et Clay Shaw vus ensemble à la campagne d'inscription des électeurs pour les droits civiques en septembre '63.

    Jim Garrison apparaît dans le « Jerry Johnson Show » à la télévision pour être interviewé. Il essaie d'y défendre ses théories en montrant des photos, mais est coupé par l'animateur Jerry Johnson.

    Bill Broussard retrouve Jim Garrison à l'aéroport où il rentre de Phoenix, et lui dit que quelqu'un va tenter de l'assassiner. Après quelques minutes, Garrison panique et s'enfuit des toilettes publiques quand il entend des voix étranges dans le box voisin et quand il est approché par un inconnu qui prétend le connaître.

    Garrison et son équipe découvrent que Broussard a disparu de son appartement, et discutent à propos du futur procès contre Clay Shaw. Puis, Garrison voit Robert Kennedy à la télévision et dit : « Ils vont le tuer avant qu'il ne puisse être président ».

    Pendant le procès, un nouveau témoin est présenté, M. Goldberg, qui prétend que Shaw a discuté avec lui et Ferrie de tuer Kennedy.
    J'ai également regardé hier soir car j'ignorais la version longue.
    Ce film est un bon début pour commencer à s'instruire sur l'assassinat et ses mystères non expliqués.
    Mais j'avais déjà acheté des livres avant la sortie du film.

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Re : Assassinat president kennedy

    En 2001, Oliver Stone gonfle son film de 17 minutes (passant de 189 à 206 min). Voici le détails des scènes ajoutées 11,12 :

    Guy Bannister et sa secrétaire parlent brièvement d'Oswald.

    Nouveaux flashbacks de la vie d'Oswald à Dallas avec sa femme après son retour de Russie et ses contacts avec George De Mohrenshildt, Janet et Bill Williams.

    Lorsque Garrison et son assistant sont au dépôt de livres, ils discutent du fait que le parcours du cortège a été modifié par le maire de Dallas Earle Cabell, frère de Charles Cabell général déchu par Kennedy en 1961.

    Un faux Oswald est montré dans un flashback testant une nouvelle voiture et parlant d'aller en Russie au vendeur.

    Dans un autre flashback, Oswald est introduit à la communauté cubaine de la Nouvelle-Orléans et rencontre Sylvia Odio, chef d'un mouvement clandestin anti-Castro.

    Un nouveau flashback d'Oswald et Clay Shaw vus ensemble à la campagne d'inscription des électeurs pour les droits civiques en septembre '63.

    Jim Garrison apparaît dans le « Jerry Johnson Show » à la télévision pour être interviewé. Il essaie d'y défendre ses théories en montrant des photos, mais est coupé par l'animateur Jerry Johnson.

    Bill Broussard retrouve Jim Garrison à l'aéroport où il rentre de Phoenix, et lui dit que quelqu'un va tenter de l'assassiner. Après quelques minutes, Garrison panique et s'enfuit des toilettes publiques quand il entend des voix étranges dans le box voisin et quand il est approché par un inconnu qui prétend le connaître.

    Garrison et son équipe découvrent que Broussard a disparu de son appartement, et discutent à propos du futur procès contre Clay Shaw. Puis, Garrison voit Robert Kennedy à la télévision et dit : « Ils vont le tuer avant qu'il ne puisse être président ».

    Pendant le procès, un nouveau témoin est présenté, M. Goldberg, qui prétend que Shaw a discuté avec lui et Ferrie de tuer Kennedy.

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Re : Assassinat president kennedy

    C'est un film très bon. Difficile à saisir si on ne connait pas trop les détails. Il faut beaucoup lire sur toutes les pistes et complots. Mais je l'ai vu à sa sortie et cela m'a relancé sur cette affaire qui fut j'en suis convaicu un complot dont les USA sont friand.

    Il est troublant de voir Perry R. Russo, qui a été un témoin clé des conversations entre David Ferrie, Clay Shaw et Lee Harvey Oswald, jouer un petit rôle au début du film dans la séquence où Garrison et Lou regardent la couverture de l'assassinat à la télévision. Il incarne l'homme qui déclare qu'on devrait donner une médaille à celui qui a tué Kennedy.

    Voir le vrai Jim Garrison incarner à l'écran E. Warren qu'il a combattu est assez cocasse !

    Le rapport Warren fit l'impasse sur beaucoup de pistes. La question se pose encore aujourd'hui. Pourquoi ?

    Il est certain que Oswald mort certaines personnes étaient bien plus tranquilles !

    Dans l'hypothèse où a tiré, il n'a fait feu qu'une fois. Donc les autres tireurs au moins 2 n'ont jamais été pris...ou bien exfiltrés !

    Laisser un commentaire:


  • kikadikoi
    a répondu
    Re : Assassinat president kennedy

    J'ai regardé le film JFK hier soir à la télé (Chérie 25 ) et bien moi qui en était resté a la version officielle et rien d'autre , ce film a jeté un grand doute dans mon esprit .. Maintenant je ne sais pas quel crédit on doit accorder à ce film et à son metteur en scène Oliver Stone.

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Re : Assassinat president kennedy

    Suite et fin !

    Les enquêtes officielles sur l’assassinat ont conclu qu’une seule balle avait été utilisée, tirée par Oswald depuis le dépôt de livres.

    Oswald a nié être le meurtrier mais a été tué par le patron de boîte de nuit Jack Ruby avant de pouvoir passer en jugement.

    L’auteur britannique Matthew Smith, un expert sur cet assassinat, déclare : « J’ai toujours pensé qu’il y avait deux tireurs sur la butte herbeuse. J’ai la certitude que la CIA était impliquée. »

    Giancana a été tué par balle en 1975 peu avant de devoir témoigner sur la collusion entre la mafia et la CIA pour essayer d’assassiner le leader cubain Fidel Castro.

    Il qualifiait la CIA et la Cosa Nostra de deux faces d’une même médaille.

    S’exprimant depuis son domicile près d’Amsterdam, M. Dankbaar déclare : « Je me suis entretenu pendant des heures avec James Files.

    « Je crois à son histoire. Il a donné un récit très détaillé de ce qui s’est passé et a nommé des gens de la CIA. »

    Par James Murray, The Sunday Express (UK) 8 novembre 2015 traduit de l’anglais par Djazaïri

    source: https://mounadil.wordpress.com/2015/...ident-kennedy/

    Je suis certain que l'on connaitra un jour une partie de la vérité. Qui a donné l'ordre et qui étaient les tireurs !

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Re : Assassinat president kennedy

    Suite !

    Files, qui purge une peine de prison pour complicité dans un meurtre mafieux, explique que les gens de la CIA s’étaient sentis trahis au moment de l’épisode de la Baie des Cochons et craignaient que Kennedy dissolve l’agence [la CIA] parce qu’elle était hors contrôle.

    Ils ont fait appel au gangster pour exécuter l’assassinat à Dallas le 22 novembre 1963, il y aura 52 ans bientôt.

    Files affirme que l’ex soldat des marines marginal Lee Harvey Oswald , 24 ans, faisait équipe avec lui à Dallas où ils s’entraînaient au tir ensemble et où ils avaient reconnu les positions au Dealey Plaza. Oswald travaillait au dépôt des manuels scolaires du Texas.

    Le matin de l’assassinat, Files dit qu’il a été rejoint par Nicoletti qui s’est placé sur une position de tir avec un autre mafieux, Johnny Rosselli dans le bâtiment administratif de Dallas, près du dépôt de livres scolaires.

    Files, tireur en soutien, dit qu’il avait pris position derrière une clôture au sommet de la tristement célèbre butte herbeuse.

    Le mercure dans la pointe de la balle meurtrière devait la faire exploser à l’impact.
    Ses instructions étaient de viser Kennedy à la tête s’il n’avait pas été touché au moment où le cortège apparaissait dans son champ de vision.

    Files a déclaré à Dankbaar : « J’ai fait feu une fois et une fois seulement. M. Nicoletti l’avait touché quand j’ai pressé à mon tour sur la détente. Je l’ai touché, faisant partir sa tête à la renverse. »

    A suivre...

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Re : Assassinat president kennedy

    Du nouveau ?

    Assassinat de JFK: Le vrai tireur se dénonce !

    Publié par wikistrike.com sur 10 Novembre 2015, 09:49am

    J’ai tiré sur JFK depuis la butte herbeuse : l’homme de main de la mafia prétend être la pièce manquante du dossier de l’assassinat
    Un homme de main de la mafia qui prétend avoir tiré le projectile qui a tué le président US John F. Kennedy doit sortir de prison au printemps prochain après 36 années passées en détention.

    James Files, 72 ans, a été transféré d’une prison de haute sécurité vers une prison au régime moins strict en Illinois en prévision de sa libération.
    Ses déclarations extraordinaires dans une interview filmée en prison font sensation sur Internet depuis leur mise en ligne par le réalisateur hollandais Wim Dankbaar.

    Maintenant, la CIA et d’autres services de renseignements américains s’attendent à une nouvelle vague de théories conspirationnistes étant donné que Files s’identifie lui-même comme la pièce manquante dans le puzzle du complot contre Kennedy.

    Point sujet à controverse, il dit qu’il y avait collusion entre la mafia et la CIA pour tuer Kennedy, alors âgé de 46 ans, une déclaration qui devrait l’amener à être convoqué pour témoigner sous serment à Washington.

    Cet ancien combattant de la guerre du Vietnam avait appartenu à l’équipe de la CIA qui avait entraîné la milice qui avait effectué le débarquement raté de la Baie des Cochons à Cuba en 1961, dont une conséquence avait été de beaucoup braquer une bonne partie de la CIA contre le président Kennedy quant il avait appelé à l’arrêt immédiat de l’opération clandestine.

    Après avoir été chassé de l’armée, Files rejoignit le Chicago Outfit (la pègre), devenant un des bras droits de Charles « Chuckie » Nicoletti, un tueur à gages homme de confiance du boss de la pègre Sam Giancana.

    Files affirme aussi qu’il avait un officier traitant, aujourd’hui décédé, à la CIA.


    A suivre...

    Laisser un commentaire:


  • prosto
    a répondu
    Re : Assassinat president kennedy

    Le 22 novembre approche mais pourquoi aujourd'hui ? Je n'ai pas la réponse !

    Quant au reste !

    Un demi-siècle s'est écoulé. Cinq décennies de doutes et d'espoir déçus. Les enquêtes officielles et les documents rendus publics n'ont pas réussi à convaincre le plus grand nombre de l'unique culpabilité de Lee Harvey Oswald dans l'assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy le 22 novembre 1963 à Dallas.

    Comment admettre la fin brutale d'un mythe par la faute d'un assassin solitaire armé d'une carabine à 20 dollars ? Comment se satisfaire de zones d'ombre laissées par une Commission chargée de faire toute la lumière sur l'attentat ? Avait-elle seulement les moyens de le faire. Disposait-elle du temps suffisant ? Ne s'en est-elle pas trop remis aux conclusions préliminaires du FBI en se bornant à les valider ?

    Cela dit, après tout ce temps, le problème n'est plus de débattre de l'implication d'Oswald. Il reste désormais à statuer sur le partage des responsabilités (CIA, FBI, Mafia, exilés cubains ?) à démontrer qu'Oswald n'était pas seul comme l'affaire Odio tend à le montrer et qui tirait les ficelles. Néanmoins cela a bien servi la carrière de Johnson !

    Après quoi, l'affaire sera close. Mais quand ?
    Dernière modification par prosto, 12 novembre 2015, 10h39.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X