Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La voiture et le moteur à HYDROGENE

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La voiture et le moteur à HYDROGENE

    Essayons de comprendre le fonctionnement d’un moteur à Hydrogène. Et est-il complètement dit « propre » ?.

    La dénomination générique moteur à hydrogène recouvre en fait deux réalités dans ses applications à l'automobile. Il existe en effet deux façons bien distinctes d'utiliser ce gaz carburant :

    La première est une exploitation directe dans un moteur thermique adapté ;

    La seconde voie expérimentée actuellement est la génération d'électricité via une pile à combustible alimentée en hydrogène et en oxygène.

    Moteur à hydrogène thermique

    On retrouve ici notre classique moteur à 4 temps. Bien sûr, il a été transformé et renforcé pour être capable de brûler de l'hydrogène ou plus exactement du dihydrogène (formule H²). Cette combustion est théoriquement très propre, puisqu'elle ne génère que de la vapeur d'eau pure et de la chaleur.

    Côté architecture, pas de grandes différences. À part quelques moteurs 2 temps ou rotatifs de type Wankel, il s'agit donc de blocs dérivés des motorisations à essence classiques.+.

    La chaleur intense dégagée par la combustion relativement propre de l'hydrogène nécessite le renfort des soupapes, des segments et autres éléments non lubrifiés par les résidus d'autrefois. Pour la même raison, les pistons doivent être munis de canaux de refroidissement internes arrosés par des jets d'huile froide venus de gicleurs disposés au bas des chemises, comme pour les moteurs sportifs turbocompressés. D'autre part, en mode hydrogène, le calculateur recalcule le débit de carburant afin d'assurer un mélange stœchiométrique pour un bon fonctionnement du moteur.

    L'avantage de l'hydrogène est sa densité énergétique massique, car 1 kg de ce gaz équivaut à environ 3 kg d'essence. Cela dit, en volume, le bilan est complètement inversé et les soucis de stockage à 700 bars sont toujours présents.

    Comme toujours avec la combustion de ces gaz, dits « secs » comparés à l'essence et surtout au gazole, les problèmes de lubrification, de corrosion et d'usures accélérées sont bien présents. Cette chimère technologique est alors abandonnée au profit des voitures électriques ou hybrides.

    ...A suivre !

  • #2
    Je me suis trompé d'emplacement ! Mille excuses ! Je ne sais comment supprimer cette nouvellle rubrique !

    Commentaire


    • #3
      Envoyé par prosto Voir le message
      Je me suis trompé d'emplacement ! Mille excuses ! Je ne sais comment supprimer cette nouvellle rubrique !

      non, je trouve que c'est bien là. Mais sinon, tu t'adresses à la Direction. 

      Je préfère encore la voiture à l'hydrogène que l'électrique. Plus d'autonomie, non ? 
      Vous aimez les 24 heures, le polar, le suspens, la pop music, la 2è guerre mondiale, la poésie ? c'est ici!
      www.l-oree.org

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par prosto Voir le message
        Je me suis trompé d'emplacement ! Mille excuses ! Je ne sais comment supprimer cette nouvellle rubrique !
        Ton sujet est intéressant. Il peut attirer des lecteurs
        Mais pour le continuer , il suffit de le renvoyer  ici
        Hydrogène

         

        Commentaire

        Chargement...
        X