Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Il y a 100 ans...

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • veturiloj
    a répondu
    Re : Il y a 100 ans...

    Voilà la suite; fin de l'année 1914:
    n°3122_ F.H._ Marcheseuil_ Le Zèbre_ C série II, 3455_ 4363-C_ 3septembre 1914
    n°3123_ C._ Molesme_ Terrot_ IX, 308_ 4368-C
    n°3124_ Hory et Logeat_ Dijon, r. Dr Maret_ Saurer_ B. camion_ 4369-C
    n°3125_ V. B.M ?_ Tichey_ Peugeot_ 88. , 7264_ /486-C2
    Pages 54:
    Nos d’ordre, Noms et prénoms des propriétaires, Domiciles, Noms des constructeurs, Indication des types, Nos d’immatriculation, Dates des récépissés.
    n°3126_ Cte L. de C._ Essey_ Grégoire_ 130 ?, 15038_ 4383-C_ 7.7.191, V.3981 ?
    n°3127_ T. et J._ Montbard_ Hotchkiss_ AB ? 4083_ 4386-C_ 12 ; V.3241
    n°3128_ Dr B._ Francheville_ Motobloc_ R. 5158_ 4388-C_ 16 ; V.4351
    n°3129_ B.H._ St Jean de Losne_ voitureBuchet et Giraud ainé ?_ 1083_ 4391-C_ 21
    n°3130 _Mme G.C. _Dijon, r. Bannelier,10_ Panhard et Levassor_ P4, 10HP._ /793-C4_ 24
    ……. 2474_
    n°3131_ B.P._ Montbard_ G. Barré_ B.A., 9661_ 4394-C_ 26 ;_ V.4290
    n°3132 P. _Dijon, 3bis r. de Talant_ La Buire_ série 120, 1216__ 864-C3 _14 octobre 1914 ;_ V.3472
    n°3133 V.D.C.L._ Moutiers St Jean_ Bugatti_ 15 (isolé)_ 4410.C_ 21 octobre 1914
    n°3134 L.C._ St Jean de Losne_ Peugeot_ 68 A.6500_ /14C2_ 22
    ……… mar… ? 4416-C_ voir 5894
    n°3135_ M.E._ Montbard_ Clément et Gladiator_ L. moto., 23/4HP._ 4418 C_ 31 octobre 1914
    n°3136_ Guillot Claude_ Dijon, 46r. Berliet_ Cottereau_ isolé, camion 8HP._ 4419 C_ 2 9 1914
    n°3137_ L. _Dijon, imp. De Jouvence_ Griffon motocyclette_ P3. 970_ 4427 C_ 20
    n°3138_ L.A._ Beaune, 34 pl. Carnot_ Brasier_ 9A. 25_ 4430 C_ 25
    n°3139_ L.N. _Dijon, pl. de la République, 21_ Peugeot_ 11D. motocyclette_ 4431 C_ S._ V.4179
    …….. 17254-25926_ ,
    n°3140_ M._ Trouhans_ Giraud ainé_ C.1082_ 4433 C_ 30 9
    n°3141_ Rigoulot_ Dijon, pl. Darcy, 28_ Unic_ CI., 3123_ 4434 C_
    n°3142_ T.F._ Cencerey_ Peugeot_ V4C3. 6016_ 4435 C_ 2 X 1914
    n°3143 _Sté An. des Verreries_ Dijon_ C.I.D._ A-I., 88_ 4437 C_ 14

    Laisser un commentaire:


  • Revolver
    a répondu
    Re : Il y a 100 ans...

    Ah ce que c'est beau de voir les photos de toutes ces voitures, révolutionnaires de leur époque; et toujours aussi classe !

    Laisser un commentaire:


  • veturiloj
    a répondu
    Re : Il y a 100 ans...

    A propos de Motobloc, je me souviens de plusieurs articles dans la revue La vie de l'auto, dans les années 80,90.

    Laisser un commentaire:


  • Yann Seïtek
    a répondu
    Re : Il y a 100 ans...

    Bonjour Veturiloj.
    il existe bien quelques sites qui traitent des origines de l'immatriculation des automobiles, mais rien d' aussi complet que ce que tu proposes.
    A ma connaissance, rien de spécifique concernant l'Ouest de la France.
    De mon côté, jusqu'à présent, je me suis contenté lors de mes "recherches", de noter les numéros d'immatriculation de la façon suivante
    - premier et dernier numéros enregistré au cours du mois, et cela, année par année.
    J'ai également pris en compte les changements de lettre, redoublement, ou suffixe.
    Ce petit fichier permet donc de connaître la date d'immatriculation d'un véhicule, date qui n'est hélas pas toujours celle de la première mise en circulation ( au début, changement de numéro à chaque nouveau propriétaire, nouveau numéro en cas de revente dans un nouvel arrondissement minéralogie)
    Félicitations pour ton travail. Travail passionnant mais qui demande une très grande implication. Personnellement, bien que je le regrette, je ne dispose pas d'assez de temps pour répertorier comme tu le fais toutes les demandes d'immatriculation.
    De plus, ces recherches sont un peu perverses, car si la demande d'immatriculation est accompagnée de la fiche des mines ( comme c'est le cas dans certains départements ) tu la lis, passes encore plus de temps et tes relevés avancent encore moins vite.
    Si tu veux en savoir un peu plus sur la marque MOTOBLOC, tu peux consulter le site : motobloc.org.
    Et si tu veux en savoir beaucoup plus, n'hésites pas à laisser un message lors de ta consultation
    Bonne journée
    Yann

    Laisser un commentaire:


  • veturiloj
    a répondu
    Re : Il y a 100 ans...

    Pour le moment j’arrête de copier le registre pour les années 10. Je parcours les pages du début de siècle 1900 à 1909; voir le sujet "Premières immatriculations" http://forums.motorlegend.com/vb/showthread.php?t=47357
    Si je trouve des documents publicitaires sur internet ou ailleurs, concernant ce constructeur, je tacherais de les présenter là: http://www.motorlegend.com/album-pho...10/3217-1.html
    Pour les départements bretons y a-il ,sur internet,en ligne ,des registres d'immatriculation ?
    Dernière modification par veturiloj, 08 décembre 2014, 10h33.

    Laisser un commentaire:


  • Yann Seïtek
    a répondu
    Re : Il y a 100 ans...

    Bonjour,
    Petit message à l'attention de Véturiloj.
    Comme tu as pu t'en rendre compte, je m' intéresse de très près à la marque Automobile Motobloc.
    Depuis quelques années déjà, je recense le maximum d'infos sur cette marque. Tout comme toi, je fouille dans les Archives Départementales (Bretonnes, tout simplement pour des problèmes de déplacement))
    J'ai fais un fichier, une petite base de données en fait, avec plus de 400 numéros de châssis recensés, incluant les SCHAUDEL, dans le style de tes relevés.
    -Dates demande immatriculation, modèle, puissance, n° immat (ancien s' il s' agit d' un nouveau propriétaire) n° moteur s'il est précisé.
    Tu as certainement remarqué qu' au début du système d'immatriculation, à chaque changement de propriétaire, la voiture changeait également de numéro minéralogique.
    Ce fichier me sert(avec d' autres amis) à dater les châssis, lorsque les documents des Motobloc ont disparus
    J'ai donc vu avec plaisir passer plusieurs Motobloc.
    Continues-tu à fréquenter les archives ? Si oui, sans trop t' obliger, pourrais-tu à l'occasion faire un maximum de relevé sur la marque, ainsi que sur les modèles BERLIET C1 ? (1908 et +)
    Mais peut-être n' auras-tu fait ces relevés pour cause de "centenaire" ?
    D'avance, je te remercie
    Bon dimanche à tous
    Yann

    Laisser un commentaire:


  • Duser
    a répondu
    Re : Il y a 100 ans...

    Bienvenue et merci pour tous ces renseignements
    Si tu veux ouvrir un sujet Motobloc Dombret,
    tu peux le créer ici :

    http://forums.motorlegend.com/vb/forumdisplay.php?f=39

    Laisser un commentaire:


  • Yann Seïtek
    a répondu
    Re : Il y a 100 ans...

    Rebonjour DUSER,
    Concernant le bloc moteur Dombret, comme tu le précises le volant moteur est au milieu du vilebrequin. Cela avait surtout comme avantage d'éviter que le vilebrequin se "vrille", et permettait donc d'avoir une rotation d'environ 2800 tr/mn, quand la plupart des autres constructeurs avaient des moteurs à 1200/1500 tr/mn, d'où une vitesses " folle" pour l'époque de 70/80Km/h
    Ces moteurs étaient semi culbutés, comme Mors par exemple, soupapes d'échappement latérales, et soupapes d'admission culbutées
    L'innovation résidait dans le fait que les soupapes d'admission étaient solidaires de leur siège, équipée de leur ressort de rappel et goupille de fixation. Ce sous ensemble était vissé sur le dessus du groupe, permettant ainsi un remplacement rapide en cas de casse de ressort par exemple.Le rodage des soupapes se faisait "hors moteur" d'où contrôle de l'état du siège, et pas de risque de résidus d'émerie sur ces derniers.
    Ce sous ensemble faisait partie de l'outillage de bord.
    Seul risque, contrairement aux moteurs conventionnels de l'époque avec soupapes latérales, le cisaillement de la goupille, dans ce cas la soupape tombait directement dans le moteur: bonjour les dégâts.
    Comme presque tous les constructeurs, Dombret fabriquait ces propres carburateurs, et comme ceux de ces confrères, ils étaient très difficiles à régler (voire quasiment impossibles par l'utilisateur) ils ont donc été remplacés au fil du temps par leurs propriétaires par des Solex ou des Zénith. D'ailleurs, au bout d'un moment, les constructeurs abandonneront la fabrication de leur propres carbus pour passer chez des spécialistes de la carburation.
    En fait, ces carburateurs d' "usine" n'avaient que des avantages aux dires de leurs constructeurs, et fonctionnaient merveilleusement bien surtout sur ...le catalogue.
    Yann.

    Laisser un commentaire:


  • Yann Seïtek
    a répondu
    Re : Il y a 100 ans...

    Bonjour DUSER,
    Je suis un petit nouveau de ce matin.
    La confusion, entre la Marque MOTOBLOC et le nom de DOMBRET était récurrente lors de l'enregistrement des demandes de carte grise au début de l'automobile.
    On peut donc retrouver ou l'un ou l'autre sur les registres.
    Par contre, le type des autos confirment la même appartenance à la Sté Bordelaise.
    Il est vrai que sur les certificats des Mines de l'époque, les noms de MOTOBLOC et DOMBRET sont écrits aussi grands l'un que l'autre d'où cette confusion.
    Mais aujourd'hui, la confusion persiste toujours, car, lorsque tu ouvres le capot d'une MOTOBLOC, du lis sur le carter supérieur " automobiles Motobloc brevets E. Dombret .
    Lors de rallyes, systématiquement, bien qu'on lise sur le sigle au trois croissants (armes de la Ville de Bordeaux) fixé sur le radiateur le nom de MOTOBLOC , la question revient à chaque fois : "C'est quoi la marque ? "
    Bonne journée à tous
    Yann

    Laisser un commentaire:


  • Duser
    a répondu
    Re : Il y a 100 ans...

    n°3115, Ets Hutchinson, Paris ( ?), Franc et cie La violette type C, 4351-C

    Parmi les raretés!!!!
    C'est bien la marque La Violette que l'on retrouve ici

    http://forums.motorlegend.com/vb/showthread.php?t=47231

    Laisser un commentaire:


  • veturiloj
    a répondu
    Re : Il y a 100 ans...

    Aout 14, la suite:
    n°3112, B.de R., Liernais, … T. 180, 4332-C, 13
    n°3113, G.A.,, Chatillon sur Seine, Zèbre A 3 série15 , 4341-C, 21
    …..1475,
    n°3114, J.M., Nuits St Georges, Fils de Peugeot frères Lion V.C.2.2711, 4350-C
    n°3115, Ets Hutchinson, Paris ( ?), Franc et cie La violette type C, 4351-C
    …..829
    n°3116, C.P.A., Semur, Renault U série B 3385 ?, 4354-C, V.3221
    n°3117 , A.M., Beaune, Grégoire 70. 13HP 1612, 776-C9
    n°3118, Q. de M., Dijon, Peugeot 81. 8095, 101-C2, V.7141
    n°3119 G.P., Dijon, Unic 10HP 2cylindres …?, 4356-C
    …..V.3675
    n°3120, P.C.A., Précy sous Thil, De Dion Bouton, E. J . 4 . 634, 4360-C, 29 aout 1914
    n°3121, S.A. de la sucrerie de Chalon sur Saône ,Aiserey, Berliet, C2 3093, 280C4, 31 aout 1914
    Ensuite c'est la guerre . Des noms vont disparaitre . Après 1918 il y aura de nouveaux propriétaires .
    Dernière modification par veturiloj, 11 août 2014, 06h46.

    Laisser un commentaire:


  • veturiloj
    a répondu
    Re : Il y a 100 ans...

    Les voitures immatriculés ne sont pas forcément de l'année, mais peuvent être des modèles plus anciens , venant d'un autre département ? je suppose ?

    Laisser un commentaire:


  • Duser
    a répondu
    Re : Il y a 100 ans...

    A propos de Peugeot

    < 3066, C.H., Norges la Ville, Peugeot 62 18HP, 2294-C, 4142

    Pas trouvé de Peugeot type 62 en 1914
    Par contre, il y avait une 18 HP à cette epoque (comme en 1925)

    1913 1914
    18 CV Type sport 145 - 135 ex.
    18 CV Type normale 146 - 428 ex.
    18 CV Type longue 148 - 83 ex.

    < n°3088, Hénimann Brasseur, Tilchatel, Peugeot 146. 18HP, 4171-C
    La voila , la Peugeot 146 18 HP

    Laisser un commentaire:


  • Duser
    a répondu
    Re : Il y a 100 ans...

    Quelque chose sur Sigma

    http://forums.motorlegend.com/vb/sho...t=38764&page=4

    .
    Dernière modification par Duser, 18 août 2014, 22h20.

    Laisser un commentaire:


  • veturiloj
    a répondu
    Re : Il y a 100 ans...

    Dans au moins un musée il reste une Sigma (photos existantes dans internet). Guilick et Giraud me semblent plus rares; et hors de la Bourgogne les voitures Cottereau, CID, Terrot devaient être rares ?.
    Au n°3064, "Prosper David et frères", erreur: c'est "Prosper David et Frier" , une boutique et fabrique de confiseries qui devait se situer à l'emplacement du garage station-service ?.
    Dernière modification par veturiloj, 10 juillet 2014, 07h59.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X