#1  
Vieux 12/09/2005, 23h08
Avatar de PréPré
PréPré PréPré est déconnecté
Président Honoraire et Co-fondateur du Club Nouvelle MINI
 
Date d'inscription: juin 2002
Âge: 43
Messages: 7 361
PréPré a désactivé sa réputation
Thumbs up

(source MUNICH)
Table des matières.
1. Première mondiale de l’étude BMW Z4 Coupé.
(résumé) 3
2. Première mondiale au Salon de Francfort 2005 :
l’étude BMW Z4 Coupé.
(version longue) 6

1. Première mondiale de l’étude
BMW Z4 Coupé.
(résumé)
C’est une première mondiale regorgeant d’émotions que BMW dévoile au Salon international de l’Automobile de Francfort : comme aucune autre voi-ture exposée, l’étude BMW Z4 Coupé incarne la devise du plus grand salon automobile au monde : «la voiture – fascination pure». La marque lance ainsi de nouvelles tendances techniques, stylistiques et architecturales. De par
ses performances hors norme, l’étude symbolise les valeurs classiques de la marque BMW. Et vu la croissance inlassable du marché des voitures de
sport de grand prestige au tempérament affirmé, la décision de lancer un coupé sport biplace susceptible de soulever autant d’émotions coule
presque de source.
La performance d’une voiture de sport pur sang.
Le capot moteur ostentatoirement long, la «verrière» reculée et les porte-
à-faux réduits à l’avant et à l’arrière visualisent de manière impressionnante
les attributs BMW classiques : c’est un six cylindres en ligne monté en position longitudinale qui tourne sous le capot et transmet sa puissance à l’essieu arrière pour assurer un dynamisme maximal. Le long empattement et un centre de gravité qui paraît être placé bien en arrière s’y ajoutant, le coupé semble foncer irrésistiblement vers l’avant alors même qu’il est encore à l’arrêt.
L’étude est animée par le nouveau six cylindres en ligne de 3,0 litres délivrant une puissance de 195 kW (265 ch) et un couple maximal de 315 Nm.
Ce moteur devrait permettre au coupé d’abattre le sprint de zéro à 100 km/h en à peu près 5,7 secondes seulement et de filer à une vitesse maximale dépas-sant bien la limite de 250 km/h fixée aux BMW de série. Doté des systèmes d’aide à la conduite les plus modernes, de la direction à assistance électrique (EPS) ainsi que d’un système de freinage de hautes performances, le coupé autorise le conducteur à exploiter la puissance débitée de manière optimale et lui permet de la maîtriser en toute sécurité. Extrêmement rigide,
la carrosserie est le gage d’un dynamisme parfait et assure en même temps une sécurité anticollision extraordinaire pour une voiture de sport.
Des contrastes sans compromis : le style reflète le dynamisme.
C’est avec une technique résolument sportive, tout axée sur la puissance
que le coupé Z4 se voue au dynamisme. Et c’est de manière tout aussi résolue que les stylistes ont visualisé le dynamisme dans l’allure de la voiture.
Les contrastes créent la tension et la tension donne au style son dynamisme.

L’esthétisme fascinant de l’étude présentée au salon repose sur le langage des formes expressif du roadster BMW Z4. L’alternance entre des surfaces tantôt concaves tantôt convexes qui, en se rencontrant, forment des lignes saillantes, confère à la voiture non seulement une personnalité originale,
mais un dynamisme qui pétille alors qu’elle est encore à l’arrêt. La fluidité de la ligne de toit identifie le coupé BMW Z4 comme un coupé classique dont
le centre de gravité semble se trouver au niveau de l’essieu arrière. Le creux au milieu du toit renforce l’empreinte sportive de ce coupé classique.
La combi-naison des éléments cités se traduit par un dynamisme porté vers l’avant. Le coupé paraît ramassé et rapide et dégage pourtant de l’élégance.
De par sa forme effilée, la partie vitrée de l’habitacle – que l’on appelle aussi «verrière» – fait fortement ressortir les passages de roue arrière qui paraissent ainsi vigoureux et musclés. Le béquet modelé, intégré au volet arrière, veille
à des formes aérodynamiques idéales ; le troisième feu stop est incorporé au volet arrière sous le béquet. Le béquet et le feu soulignent en même temps
la largeur de l’arrière.
Le joint du volet arrière longe discrètement les vitres latérales, puis épouse
la ligne scapulaire. Le graphisme sportif distinguant les vitres latérales
arrière avec le retour caractéristique vers l’avant, le «pli Hofmeister», reste ainsi entièrement intact même lorsque le volet arrière du coupé Z4 est ouvert.
Ce dernier ouvre l’accès à un volume de chargement respectable pour une voiture de sport.
La couleur de carrosserie «gris argenté glacier» composée en exclusivité pour l’étude confère au coupé l’éclat satiné d’une sculpture en aluminium massif. Se démarquant par leur effet tridimensionnel et un contraste plus foncé que
la couleur de la carrosserie, les jantes en aluminium de 19 pouces soulignent l’impression globale musclée et ramassée. Elles ont été réalisées en exclusivité pour cette étude selon une technique de coulée sophistiquée.
Le dynamisme pour tous les sens : l’intérieur.
C’est avec un grand amour du détail que les stylistes experts des couleurs et de l’intérieur ont créé à bord une ambiance unique, à la mesure du coupé Z4. Des matériaux ultramodernes d’une qualité superbe sont mis en œuvre sur cette étude et n’existent que sur celle-ci. L’intérieur prestigieux préfigure ainsi l’avenir lointain de ce qui sera peut-être possible dans le design intérieur.
Comme sur l’extérieur, les contrastes se substituent aux compromis pour
faire vibrer l’intérieur de dynamisme et de tension. Le traité des matériaux et des couleurs marie le caractère technique et sportif distinguant l’extérieur
de l’étude avec des éléments doux et harmonieux à l’intérieur, créant ainsi un cocon de sérénité.

Sur les nombreux éléments en aluminium massif, le mat et le brillant se met-tent en contraste et visualisent aussi la technicité du véhicule dans l’habitacle. En même temps, des nuances de cuir souple dans des tons marron chauds créent une sensation de sécurité à bord de cette machine à piloter. Techni-cité et froideur d’un côté, douceur et chaleur de l’autre – ici, ce n’est pas une contradiction, mais une alliance harmonieuse.
Des surfaces claires et sombres créent une alternance intéressante.
Le noir et la couleur délimitent les ensembles fonctionnels les uns des autres.
Le con-ducteur perçoit les surfaces noires à hauteur du bandeau des vitres comme une délimitation nette vers l’extérieur qui lui donne en même temps un sentiment de sécurité. Les contrastes et la luminosité de l’intérieur signalent ouverture et grandeur et, par là, une impression d’espace encore amplifiée par le jeu des couleurs sur la planche de bord et les surfaces décoratives.
Cuir verni et cuir tressé : reflet de la tradition et de la modernité.
Le cuir verni satiné et le cuir tressé classique et intemporel s’opposent au nubuck à l’aspect velouté. Les pédales en aluminium et la cave à pieds arborent des inserts de cuir robuste. Les associations de matériaux haut de gamme se retrouvent aussi dans l’aménagement du coffre présenté ici
avec des bagages intégrés.
L’aluminium: un régal visuel et tactile.
L’intérieur ne porte pas seulement le cachet du cuir, mais aussi celui de
l’alu-minium poli et brossé. De par le contraste mat/brillant subtile, les éléments réalisés en ce matériau ont quelque chose de sculptural tout en étant
haute-ment techniques. Les anneaux tridimensionnels cerclant les instruments ronds, les branches du volant, les ouvrants des portes et des bacs de
range-ment, les caches sur les poignées de porte, les boutons de réglage de la climatisation, les pédales ainsi que le seuil de chargement du coffre sont
tous fraisés d’un seul bloc d’aluminium. Ces éléments en aluminium massif ne sont pas seulement un régal pour les yeux, mais aussi un plaisir au toucher.
Un concept-car ayant de bonnes chances sur le marché.
Taillée résolument à la mesure du conducteur aux ambitions sportives et de
la conduite active, l’étude BMW Z4 Coupé donne aux occupants un contact plus direct avec la route et leur promet le plaisir de conduire à l’état pur.
En même temps, les technologies avancées mises en œuvre sur le moteur, la transmission et les liaisons au sol ainsi que pour la sécurité active répondent
à l’ambition de l’acheteur de coupé d’être à la pointe du progrès technique.
Et vu qu’il s’agit d’une biplace, cette étude offre aussi suffisamment de place et un niveau de confort et de convivialité auquel même l’amateur enthousiaste de voitures de sport ne voudrait plus renoncer aujourd’hui.
2. Première mondiale au Salon
de Francfort 2005 :
l’étude BMW Z4 Coupé.
(version longue)
Un pacemaker pour les adeptes de voitures de sport : lors du 61e Salon international de l’Automobile de Francfort, BMW dévoile l’étude d’une voiture de sport fermée. Et voilà que les rêves ont un nom : BMW Z4 Coupé.
Luisant d’un éclat satiné, telle une sculpture taillée dans l’aluminium massif, l’étude mettra l’observateur sous le charme. La biplace dégage puissance
et agilité. L’une des premières mondiales les plus excitantes du Salon
de Francfort 2005 est l’incarnation même de la devise du plus grand salon automobile au monde : «la voiture – fascination pure».
L’étude BMW Z4 Coupé fera battre plus fort le cœur des amateurs de voi-tures de sport. Rien qu’en la regardant, on aura envie de se mettre au volant et
de partir. Conçue pour la conduite pure et entièrement dédiée à l’agilité et au dynamisme, elle parle directement aux émotions. C’est en y mettant toute
leur passion que les ingénieurs et stylistes BMW ont créé cette biplace.
La marque BMW lance ainsi des tendances inédites sur le plan technique, architectural et stylistique.
Le six cylindres le plus moderne au monde attend le feu vert.
De par leurs proportions, le capot moteur ostentatoirement long, l’habitacle reculé ainsi que les porte-à-faux avant et arrière réduits visualisent des
attri-buts BMW connus : c’est un six cylindres en ligne monté en position longi-tudinale qui tourne sous le capot et transmet sa puissance à l’essieu arrière pour assurer un dynamisme maximal. Présentant de plus un long empatte-ment et un centre de gravité qui, par la partie arrière accentuée,
paraît être placé bien en arrière, le coupé semble foncer irrésistiblement
vers l’avant alors même qu’il est encore à l’arrêt.
L’étude de concept est animée par le six cylindres en ligne de 3,0 litres primé par plusieurs prix internationaux de renom qui est devenu pour la marque BMW un symbole témoignant d’un statut de leader de l’innovation dans la construction de moteurs. Dans sa dernière génération avec carter en
magné-sium/aluminium, distribution VALVETRONIC et de nombreuses autres inno-vations techniques, ce six cylindres est l’un des moteurs les plus modernes au monde de sa catégorie. En même temps, il y est à la pointe en termes de puissance : débitant 65 kilowatts par litre de cylindrée, il offre la puissance au litre la plus élevée et – poids plume parmi tous les six cylindres – il affiche avec 1,18 kW/kg le meilleur rapport poids/puissance. Ce propulseur atteint sa puissance maximale de 195 kW (265 ch) à 6 650 tr/mn et peut

disposer de son couple maximal de 315 Nm sur une plage de régimes comprise entre 2 500 et 4 000 tr/mn. La transmission aux roues arrière, inégalée sur les voi-tures de sport, et la direction ainsi libérée de toute influence de la transmis-sion, la répartition équilibrée des charges sur essieux, les porte-à-faux réduits et le long empattement – voilà ce qui promet le
plaisir de conduire à l’état pur au volant du coupé BMW Z4.
La réponse BMW à un segment de marché croissant.
Comme toutes les études de concept de la marque BMW, le coupé Z4 est une pièce unique. Sa performance hors norme et la demande sans
cesse croissante en voitures de sport de grand prestige au tempérament affirmé fournissent cependant l’étoffe pour une idée bien séduisante :
mettre aux côtés du roadster prisé qu’est le BMW Z4 un frère à toit fermé.
La performance d’une voiture de sport pur sang.
L’étude BMW Z4 Coupé est une pièce unique et n’est pas destinée à
l’utili-sation quotidienne. Mais si elle est plus tard construite en série, elle pourra sans doute se ranger parmi les automobiles les plus rapides et les plus dynamiques au monde : dotée d’un rapport de pont plus court que celui du roadster Z4, elle se distinguera par des accélérations encore plus fulgurantes.
Grâce aux systèmes d’aide à la conduite BMW que sont le DSC (contrôle dynamique de la stabilité) à fonctions élargies et le DTC (contrôle dynamique de la traction), à la direction à assistance électrique EPS et à un système
de freinage de hautes performances, le conducteur peut exploiter la puissance débordante du coupé pour un dynamisme optimal tout en la maîtrisant
à tous instants. La base requise pour y arriver est jetée par la carrosserie dont la ri-gidité atteint une valeur maximale dans le peloton des voitures de sport
de cette catégorie. Elle n’est pas seulement le gage d’un dynamisme
de roulage parfait, mais contribue en même temps à assurer une sécurité anticollision inhabituellement élevée pour une voiture de sport.
Familier et pourtant inédit – un mariage d’éléments de style traditionnels et visionnaires.
Trait typique de BMW, l’étude Z4 Coupé associe des éléments de style
tra-ditionnels et visionnaires de la marque. Le mariage entre tradition et avenir – l’un des principes de la philosophie du design BMW – rend le style de cette étude authentique, avant-gardiste et typée. L’esthétisme flamboyant du coupé reprend le langage des formes moderne et expressif du roadster BMW Z4 avec son alternance dynamique entre des surfaces tantôt concaves tantôt convexes. Les proportions d’un coupé classique s’y ajoutant, l’étude à la fois sportive et élégante matérialise une voiture de sport extravagante qui ne
passe inaperçue ni par son allure ni par sa technique.

Un coupé original décliné du roadster BMW Z4 convoité.
Le coupé repose sur le corps de base du roadster BMW Z4 ; les proportions pur sang et le langage des formes expressif de celui-ci marquent aussi le coupé de leur empreinte. Mais les stylistes BMW ne se sont pas contentés de coiffer le roadster d’un toit – loin de là. Ils ont conçu un coupé d’un seul jet. Caractérisée par une ligne de toit fluide très typée, il prend une allure élancée et dynamique rayonnant sportivité et élégance. La surface des montants avant passe sans rupture par le toit et, dans un galbe harmonieux, à la partie arrière où elle se fond dans les surfaces environnantes. Au milieu du toit, le coupé montre le creux caractéristique de nombreuses voitures de sport classiques et paraît ainsi extrêmement bas.
Tout aussi typiques pour un coupé, les vitres latérales dépourvues de cadre soulignent l’allure surbaissée que dégage la voiture. Le joint du volet arrière longe discrètement les vitres latérales, puis épouse la ligne scapulaire.
Le graphisme sportif distinguant les vitres latérales arrière avec le retour caracté-ristique vers l’avant, le «pli Hofmeister», reste ainsi entièrement intact, même lorsque le volet arrière est ouvert. S’ouvrant en grand, ce dernier
donne accès à un volume de chargement respectable pour une voiture de sport et permet de loger par exemple deux grands sacs de golf.
La couleur de carrosserie «gris argenté glacier» composée en exclusivité pour cette étude confère au coupé l’éclat satiné d’une sculpture en aluminium massif. Grâce à son froid métallique, la voiture de sport prend un air de solidité intemporelle. Se démarquant par leur effet tridimensionnel et un contraste plus foncé que la couleur de la carrosserie, les jantes en aluminium de 19 pouces soulignent l’impression globale musclée et ramassée. Elles ont
été réalisées en exclusivité pour cette étude selon une technique de
coulée sophistiquée.
L’affinité avec le roadster BMW Z4 ressort aussi des lignes marquantes
par-courant les flancs sur lesquels elles délimitent des surfaces tantôt convexes tantôt concaves tournant sur elles-mêmes. La ligne scapulaire marquante constitue le lien optique entre l’aile avant et l’aile arrière. La ligne de bas de caisse remonte en un mouvement dynamique vers l’essieu arrière.
Le prolongement optique vers le bas du montant avant, avec l’ouïe intégrant
le répétiteur latéral du clignotant sous l’emblème BMW, fournit un
contrepoint visuel.

Vue arrière : un look sportif unique.
L’arrière symbolise le naturel sportif du coupé Z4 sur lequel on ne saurait se tromper. De par sa forme effilée, la verrière fait fortement ressortir les pas-sages de roue arrière qui paraissent ainsi vigoureux et musclés. Le béquet modelé, intégré au volet arrière, veille à des formes aérodynamiques optimales ;
le troisième feu stop est incorporé au volet arrière sous le béquet. Le béquet et le feu soulignent en même temps la largeur de l’arrière.
Le creux parcourant le toit, bien visible aussi en vue arrière, renforce encore l’impression de faible hauteur et de largeur. Comme déjà sur la BMW Série 1 ou la BMW Série 6, le grand logo de la marque sur le volet arrière fait en même temps office d’ouvrant.
Les optiques arrière ont été développés en exclusivité pour l’étude de concept. Chaque optique reprend le joint du volet arrière par une bordure et, avec son interprétation en L typique de la marque, se fond harmonieusement dans l’arrière de la voiture. Les embouts d’échappement raffinés mettent la dernière touche à cet arrière qui dégage une sportivité rigoureuse.
Une allure souveraine évoluant sur des jantes de 19 pouces.
L’extravagance des roues égale celle du style sublime de la carrosserie
de cette étude BMW : les pneus sont montés sur des jantes en aluminium
im-pressionnantes de 19 pouces de haut pour 8 pouces de large qui soulignent l’ambition extrêmement sportive du coupé. Leur look – une interprétation mo-derne de la jante classique à branches – a été créé exclusivement pour cette étude ; pour les réaliser, on fait appel à une technique de coulée sophistiquée. Se distinguant par une structure qui produit un effet tridimensionnel et par une base très creuse, les jantes
ont un aspect imposant encore souligné par la couleur plus foncée que
celle de la carrosserie.
Le dynamisme pour tous les sens : l’intérieur.
C’est avec un grand amour du détail que les stylistes spécialistes des couleurs et de l’intérieur ont créé à bord une ambiance unique, à la mesure du coupé BMW Z4. Des matériaux ultramodernes d’une qualité superbe sont associés en exclusivité sur cette étude et n’existent donc que sur celle-ci. L’intérieur prestigieux préfigure ainsi l’avenir lointain de ce qui sera peut-être possible dans le design intérieur.
Les contrastes se substituent aux compromis pour faire vibrer l’intérieur
de dynamisme et de tension. Le traité des matériaux et des couleurs marie le caractère technique et sportif distinguant l’extérieur de l’étude avec des éléments doux et harmonieux à l’intérieur, créant ainsi en même temps un cocon de sérénité.

Sur les nombreux éléments en aluminium massif, le mat et le brillant
se mettent en contraste et visualisent aussi la technicité du véhicule dans l’habitacle. En même temps, des nuances de cuir souple dans des tons chauds créent une atmosphère de bien-être et de sécurité à bord de cette machine à piloter. Technicité et froideur d’un côté, douceur et chaleur de l’autre – ici, ce n’est pas une contradiction, mais une alliance harmonieuse.
Des surfaces claires et sombres créent une alternance intéressante.
Le noir et la couleur délimitent les ensembles fonctionnels les uns des autres. Les contrastes et la luminosité de l’intérieur signalent ouverture et grandeur
et procurent, du même coup, une impression d’espace encore amplifiée par le jeu des couleurs sur la planche de bord et les surfaces décoratives.
Le bandeau de vitre foncé embrasse dans un mouvement harmonieux le cuir naturel et clair habillant l’intérieur, si bien que les occupants de la voiture éprouvent un sentiment de sécurité intensifiant encore le plaisir de conduire.
Des matériaux authentiques éveillant les émotions.
L’aluminium et le cuir sont des symboles traditionnels du prestige, de
l’élé-gance et de la sportivité dans la construction automobile. Il n’y a guère d’autre association de matériaux pour exprimer avec autant d’authenticité
le naturel et l’esprit d’une voiture de sport pur sang que celle de l’aluminium froid et métallique avec le cuir chaud et naturel qui peut déployer sa sensualité à bord d’un coupé conçu avec une passion sans bornes. Le choix des matériaux et des couleurs adoptés pour l’intérieur de l’étude BMW montre l’originalité et la variété étonnantes que le matériau naturel qu’est le cuir
sait encore nous réserver.
Le nubuck, un cuir velouté inspirant le bien-être.
Le ciel de pavillon est entièrement garni de nubuck de couleur marron clair.
Le cuir bovin soigneusement lissé côté grain caresse les yeux et les mains avec sa structure veloutée qui fait particulièrement bien ressortir la chaleur de la couleur et est agréablement doux au toucher.
Cuir verni et cuir tressé : reflet de la tradition et de la modernité.
Du cuir verni haut de gamme offre un contraste avec le nubuck velouté
gar-nissant le ciel de pavillon. Les coutures décoratives et le cuir tressé classique et intemporel témoignent de l’amour du détail apporté à la finition
de ces matériaux : c’est avec une précision infaillible que les bandes de
cuir de 5 millimètres de large sont tressées selon l’armure toile traditionnelle. Quant au cuir, l’aspect des coutures taillées sur mesure illustre le grand
savoir-faire et l’enthousiasme avec lesquels les stylistes BMW ont peaufiné
le coupé jusque dans le moindre détail.

Des matériaux nobles sur fond sportif.
A bord de l’étude BMW Z4 Coupé, l’œil est également accroché par les pédales en aluminium dotées d’inserts de cuir noir dans un travail effectué de main de maître. Le cuir utilisé est un cuir bovin de choix particulièrement épais et robuste.
Le plancher est revêtu d’un textile fonctionnel d’aspect technique dont l’éclat discret et la texture sont en parfaite harmonie avec le cuir tressé. Le textile intègre également des éléments fonctionnels de cuir robuste. La fonctionna-lité étant grâce à ce cuir pour ainsi dire incorporée directement au plancher,
on n’a plus besoin de tapis de sol. Les associations de matériaux haut de gamme se retrouvent aussi dans l’aménagement du coffre présenté ici avec des bagages intégrés.
L’aluminium : un régal visuel et tactile.
L’intérieur ne porte pas seulement le cachet du cuir, mais aussi celui
de l’aluminium poli et brossé. De par le contraste mat/brillant, les éléments réalisés en ce matériau ont quelque chose de sculptural tout en étant hautement techniques et incarnent ainsi la solidité caractérisant toute la voiture. Les anneaux tridimensionnels cerclant les instruments ronds,
les branches du volant, les ouvrants des portes et des bacs de rangement, les boutons de réglage de la climatisation, les pédales et le seuil de chargement du compartiment à bagages sont tous fraisés d’un seul bloc d’aluminium. C’est dans un travail minutieux du détail que les stylistes BMW ont fait de chaque élément un véritable régal pour les yeux et un plaisir au toucher.
Prenons l’exemple des anneaux tridimensionnels sertissant les instruments ronds : alors que leur surface visible est polie brillant, les faces extérieures sont brossées. Les poignées de porte offrent des contrastes chaud/froid visi-bles
et perceptibles : les caches sont fraisés en aluminium «froid», alors que le corps est habillé de nubuck «chaud». Le volant très sportif avec ses branches en aluminium froid et sa jante gainée de cuir verni bien en main, les pédales en aluminium avec leurs inserts de cuir robuste ou encore les surfaces
déco-ratives de la planche de bord faisant cohabiter aluminium et inserts
de cuir jouent dans le même registre.
Un poste de conduite taillé sur mesure pour le pilote.
Il n’y a pas que l’harmonie des matériaux et des couleurs à bord de la voiture pour nourrir les rêves des amateurs de voitures de sport. La ligne et
l’ergo-nomie caractérisant l’habitacle du coupé Z4 expriment également le oui inconditionnel au dynamisme sportif. Tout l’environnement du poste
de conduite est taillé sur mesure et hautement authentique. Tout ce que le conducteur et son passager touchent regorge de puissance, de véracité
et d’originalité.

Les stylistes traduisent traditionnellement la fonctionnalité par une forme naturelle, élaborée avec une grande rigueur. Le résultat obtenu permet au client d’appréhender le contenu du produit avec tous ses sens et d’établir
ainsi une relation émotionnelle avec sa voiture.
Un coupé, c’est une affaire de cœur.
C’est un mélange de motifs inspirés par les émotions d’un côté et régis par
la raison de l’autre qui préside à l’achat d’une voiture. En fonction des
préfé-rences personnelles, ces motifs ont un poids différent. Dans le cas des coupés, ce sont très clairement les émotions qui prévalent. C’est avec le
cœur que le client prend sa décision. Mais en règle générale, la raison vient vérifier ce choix du cœur : ce coupé reflète-t-il vraiment mon style de vie ? Incarne-t-il les valeurs auxquelles je tiens ? Plus un coupé paraît authentique lors de cet examen et meilleures sont ses chances d’être effectivement
choisi par le client comme l’expression de son style de vie.
Le conducteur typique de coupé sait qu’un coupé couvre ‘seulement’ une certaine partie de la vie mobile. Mais il attache personnellement beaucoup d’importance à cette partie. Sa voiture de rêve doit la combler sans
aucune concession. Il est prêt à s’engager fortement et à déployer de grands efforts pour obtenir ainsi des valeurs telles que la liberté et l’indépendance.
Il y emploie de l’énergie émotionnelle. Pour beaucoup, l’automobile sportive en est indissociable.
Un concept-car ayant de bonnes chances sur le marché.
Un coupé comme l’étude BMW présentée au Salon de Francfort 2005
répond à ce profil d’exigences formulé par les enthousiastes exigeants. Taillée résolument à la mesure du conducteur aux ambitions sportives et de la conduite active, l’étude BMW Z4 Coupé donne aux occupants un contact plus direct avec la route et leur promet le plaisir de conduire à l’état pur.
En même temps, les technologies avancées mises en œuvre sur le moteur,
la transmission et les liaisons au sol ainsi que pour la sécurité active répondent à l’ambition de l’acheteur de coupé d’être à la pointe du progrès technique.
Et vu qu’il s’agit d’une biplace, cette étude offre aussi suffisamment de place et un niveau de confort et de convivialité auquel même l’amateur
enthousiaste de voitures de sport ne voudrait plus renoncer aujourd’hui.
__________________
Président Fondateur du Club-Nouvelle-MINI
www.labelgica.be
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 13/09/2005, 00h03
Avatar de AlexS
AlexS AlexS est déconnecté
Membre Senior
 
Date d'inscription: juillet 2002
Localisation: Val-de-Marne
Âge: 37
Messages: 5 914
AlexS is on a distinguished road
Post

Ils vont nous refaire le coup du Z3 Coupé...
Un plaisir!
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 13/09/2005, 10h07
Vroooap Vroooap est déconnecté
Membre Senior
 
Date d'inscription: décembre 2002
Localisation: Belgique
Âge: 40
Messages: 2 188
Vroooap a désactivé sa réputation
Post

Effectivement, la Z4 coupé a été confirmée pour 2006 [img]graemlins/love.gif[/img] [img]graemlins/thumb.gif[/img] [img]graemlins/bounce.gif[/img]
__________________
L'avenir appartient à ceux dont les ouvriers se lèvent tôt !
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 13/09/2005, 14h09
Avatar de -Max-
-Max- -Max- est déconnecté
Membre Senior
 
Date d'inscription: septembre 2002
Localisation: Nord
Âge: 34
Messages: 6 192
-Max- is on a distinguished road
Post

Malheureusement (ou heureusement pour le Z3 coupé qui sera un collector) ce Z4 coupé ne sera pas un "shooting break".
Quelques photos :











__________________
Mini Clubman Cooper S Bond Street et Rover Mini 40th.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 13/09/2005, 14h12
Avatar de -Max-
-Max- -Max- est déconnecté
Membre Senior
 
Date d'inscription: septembre 2002
Localisation: Nord
Âge: 34
Messages: 6 192
-Max- is on a distinguished road
Post







Et voila [img]graemlins/buck.gif[/img] [img]graemlins/love.gif[/img]
__________________
Mini Clubman Cooper S Bond Street et Rover Mini 40th.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 13/09/2005, 14h29
Avatar de -Max-
-Max- -Max- est déconnecté
Membre Senior
 
Date d'inscription: septembre 2002
Localisation: Nord
Âge: 34
Messages: 6 192
-Max- is on a distinguished road
Post

Et pour le Z4 M coupé ca sera un V8-415cv (et non pas 6 en ligne 3.2-340cv comme dit dans l'article ci-desous) ... tu peux confirmer Nic?



Et son futur concurrent, le Mercedes (booooooouh [img]tongue.gif[/img] ) SLT, lui, break de chasse ...

__________________
Mini Clubman Cooper S Bond Street et Rover Mini 40th.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 13/09/2005, 17h54
Vroooap Vroooap est déconnecté
Membre Senior
 
Date d'inscription: décembre 2002
Localisation: Belgique
Âge: 40
Messages: 2 188
Vroooap a désactivé sa réputation
Post

La prochaine M3 sera propulsée par un V8 développant un peu plus de 400 ch.

Par contre pour les Z4 M et Z4 coupé M, je n'ai aucune précision.
Vont-ils utiliser le sublime 3.2 de 343ch ou recourir au futur V8 de la prochaine M3 ; mystère...
__________________
L'avenir appartient à ceux dont les ouvriers se lèvent tôt !
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 13/09/2005, 18h24
Avatar de Neoclyps
Neoclyps Neoclyps est déconnecté
Membre Senior
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Ile de France
Messages: 210
Neoclyps is on a distinguished road
Post

Je trouve le dezign de ce coupé plus intéréssant que celui de la version roadster. Il y aurait même un petit coté 'Type E' dans les proportions [img]smile.gif[/img]
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 13/09/2005, 21h12
Avatar de AlexS
AlexS AlexS est déconnecté
Membre Senior
 
Date d'inscription: juillet 2002
Localisation: Val-de-Marne
Âge: 37
Messages: 5 914
AlexS is on a distinguished road
Post

ou alors un petit air d'Aston.

C'est superbe, enfin un engin politiquement incorrect, j'adore.
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 15/09/2005, 22h26
Avatar de WDakota
WDakota WDakota est déconnecté
Membre Senior
 
Date d'inscription: avril 2005
Âge: 45
Messages: 1 859
WDakota is on a distinguished road
Post

Superbe ! Les feux ronds fond un peu penser à la 2002 Tii des années 70. Content de voir que le style Bangle est en voie de disparition chez BMW.

Les roues sont peut-être un poil grande, mais bon c'est une auto de Salon...

L6 ou V8 on s'en fout du moment que ça pousse... [img]graemlins/buck.gif[/img]
__________________
Douter est la première des libertés
Un hommage au DC3
Découvrez METZ
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 15/09/2005, 23h44
Avatar de AlexS
AlexS AlexS est déconnecté
Membre Senior
 
Date d'inscription: juillet 2002
Localisation: Val-de-Marne
Âge: 37
Messages: 5 914
AlexS is on a distinguished road
Post

2002 ti et non tii.
les 02 avec les feux ronds sont d'avant 72 je crois (de mémoire) et la tii est apparue après.
A vérifier.
Mais on est bien dans le style touring 02 ou Z3coupé.
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 16/09/2005, 01h40
Avatar de GT-France
GT-France GT-France est déconnecté
Membre Senior
 
Date d'inscription: mars 2002
Localisation: Seine-et-Marne
Âge: 33
Messages: 4 649
GT-France is on a distinguished road
Post

Dommage pour la fin du shooting break, mais ce Z4 Coupé est sublime !

C'est dommage d'abandonner le L6, tradition chez les Bmw M3 et consorts... Mais bon, le principal est d'avoir un moteur vivant aux sensations exceptionnelles, et avec Bm, on devrait s'y retrouver

Par contre, entre le Z4 Coupé et le SLT Mercedes, il n'y a pas photo, c'est le Z4 ! Autant je n'aime pas le style Bangle sur les berlines, autant sur les sportives j'adore ! Et la Mercedes fait presque corbillard sur la vue arrière (avis perso)... Bon, il faut relativiser, il s'agit d'un dessin et pas du modèle définitif...
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 01/10/2005, 11h18
Avatar de -Max-
-Max- -Max- est déconnecté
Membre Senior
 
Date d'inscription: septembre 2002
Localisation: Nord
Âge: 34
Messages: 6 192
-Max- is on a distinguished road
Post

Et une petite vidéo [img]graemlins/love.gif[/img] [img]graemlins/bounce.gif[/img]
__________________
Mini Clubman Cooper S Bond Street et Rover Mini 40th.
Réponse avec citation
  #14  
Vieux 04/11/2005, 19h24
Vroooap Vroooap est déconnecté
Membre Senior
 
Date d'inscription: décembre 2002
Localisation: Belgique
Âge: 40
Messages: 2 188
Vroooap a désactivé sa réputation
Post

Les Z4 M Roadster et Coupé seront propulsées par le superbe 6 cylindres en ligne de 3.2l développant 343 ch [img]graemlins/love.gif[/img]

En ce qui concerne la future M3 (V8 - 415 ch), la commercialisation est annoncée pour avril 2007.
Le passage au V8 est en réalité "imposé" par l'arrivée prochaine de la 335d qui avec son 6 cylindres en ligne de 272 ch et 560 Nm s'approche dangereusement de l'actuelle M3...

Attendez-vous aussi au retour de la M3 Berline

[size="1"][ 04.11.2005, 18:54: Message édité par : Vroooap (Nic) ][/size]
__________________
L'avenir appartient à ceux dont les ouvriers se lèvent tôt !
Réponse avec citation
Réponse

Liens sociaux

Outils de la discussion

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 16h39.


Powered by vBulletin® Version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone